Christophe Barbier à nouveau au secours de Macron : « Mister Prés, t’es en chute libre « 


Christophe Barbier à nouveau au secours de Macron :  « Mister Prés, t’es en chute libre « 

Décidément, Christophe Barbier mouille le maillot pour son idole.

Il anticipe ses demandes en militant pour la suppression de la cinquième semaine de congés payés.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/04/le-dictateur-christophe-barbier-veut-supprimer-la-cinquieme-semaine-de-conges/

Il milite pour l’inégalité des salaires entre hommes et femmes :

https://www.marianne.net/debattons/editos/pour-christophe-barbier-l-egalite-salariale-femmes-hommes-serait-un-probleme-pour-l

Il avait déjà préparé les choses sous Hollande :

http://resistancerepublicaine.eu/2015/08/29/christophe-barbier-reve-de-la-censure-sur-internet-et-de-nous-interdire-davoir-des-armes/

 

Le voici donc catastrophé par la baisse de la popularité d’Emmanuel premier dans les sondages .

Ne sachant pas comment aider son idole le voici qui imagine un rap… qui scandalise la bien pensance :

Journalisme et fiction ne font pas vraiment bon ménage. Un extrait d’un article de Christophe Barbier, paru dans L’Express du mercredi 16 août 2017, tend à le démontrer. Dans ce numéro, l’éditorialiste imagine une réunion entre Emmanuel Macron et ses proches conseillers, avant les vacances présidentielles. Dans cet exercice de fiction, l’auteur décrit Sibeth N’Diaye, conseillère presse, présentant au chef de l’Etat un rap écrit avec son conseiller spécial Ismaël Emelien, dans le but de doper sa cote de popularité.

« Yo ! Yo ! Je suis le Prez »

Christophe Barbier dépeint une Sibeth N’Diaye au phrasé « branché » plutôt gênant : « Mister Prés, t’es en chute libre auprès des jeunes, ça sent le ground zero pour la rentrée. Pourtant, t’as un bon flow, t’as la bonne attitude, t’es pas dans le bad, t’es un killer ».

Le remède à cette impopularité présidentielle ? Un morceau de rap (quoi de mieux pour parler aux « jeunes ») dont voici quelques extraits :

Yo ! Yo ! Je suis le Kid, je suis le boss/Je suis le Prez, pour vous je bosse (…)

Dans les quartiers, la zone, les ghettos et la ZUP/J’commande aux keufs, j’ordonne aux stups.

J’ai tapé Trump, t’as vu la trempe ?/Cogner Poutine, c’est ma routine (…)

Ce passage de l’article de Christophe Barbier a été photographié par un journaliste du JDD et partagé sur les réseaux sociaux, principalement par des journalistes qui jugent assez sévèrement cet exercice de style étonnant.

L’éditorialiste a été accusé de tenir des propos « racistes » en imaginant ce rap chanté par la seule membre noire de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron. Contacté par nos confrères de franceinfo, Christophe Barbier s’est défendu en affirmant que ce rap n’était « pas du tout » raciste, « d’ailleurs, le plus grand rappeur de l’histoire est blanc, c’est Eminem. » L’intéressé explique avoir choisi la conseillère de Macron car elle était « très haute en couleur, très moderne, parlant très cru » : « Je m’étais dit qu’elle allait être un peu mon ambassadrice. Ça me donne un personnage qui crée une novlangue, qui illustre la manière de communiquer d’Emmanuel Macron », affirme Christophe Barbier. « Avec ce rap, je rends hommage à son talent et à son inventivité. C’est pas les technos coincés qui auraient pu l’inventer », a-t-il conclu.

http://www.20minutes.fr/societe/2117399-20170816-rap-macron-imagine-christophe-barbier-provoque-malaise-twitter

 

Le plus drôle c’est la réaction de ses copains bien pensants :

 

Le problème c’est qu’il a mis en scène une non Blanche, impardonnable. Et qu’il évoque les trafiquants… Le reste, peu leur chaut.

La baisse dans les sondages du dictateur Macron, ils s’en contrefichent, il a 5 ans et les pleins pouvoirs pour faire de la France le 58ème pays musulman et ils espèrent bien qu’il va y parvenir….




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Articles du même thême

10 thoughts on “Christophe Barbier à nouveau au secours de Macron : « Mister Prés, t’es en chute libre « 

    1. Louis

      Opéra, musique classique, art et culture en général sont des gros mots pour ces gens là et d’autant plus pour les CPF qui n’aiment pas la nature non plus en général, les forets, les vallées profondes.
      Ca tombe bien, le rap me fait vomir tout comme la France périurbaine des cités en zones commerciales qui ne sont pas du tout un progrès mais le moyen pour les gros distributeurs d’avoir de la clientèle peu exigente et très consommatrice.

      Quoi qu’il en soit, toute forme de frontière, qu’elle soit naturelle, culturelle, religieuse….et ethnique qui sera dressée entre ces gens et moi est bienvenue.

  1. hathoriti

    Le président est en vacances ? Ah! Si nous, français, pouvions être en vacance de président ! (pas trop longtemps, faut pas pousser…!)

  2. durandurand

    Ce barbier commence sérieusement à me les briser menu menu ,cette journasalope ferait bien de s’occuper de son cul car à forcer pour faire supprimer la cinquième semaine de congés payés , il va se prendre un retour de bâton phénoménal .

  3. Une fille qui n'aime pas l'école d'aujourd'hui ...

    Puisque la mode est à dénoncer les amalgames , je vais m’y mettre à mon tour :

    « Un morceau de rap (quoi de mieux pour parler aux jeunes ) »

    Ce passage de l’article en question ne me plait pas .

    Je suis jeune et je déteste cordialement le rap .

    Je déteste la glorification du crime qui y est véhiculée .
    Je déteste le message de victimisation permanente carrément obscène qu’il envoie .
    Je déteste l’imagerie de violence primitive qu’il utilise .
    Je déteste le mépris qu’il montre pour les femmes qui y sont rabaissées comme des objets de désir vulgaires et soumises sans humanité .
    Je déteste l’idéologie de paresse et de rejet du travail qu’il inculque .
    Je déteste la pauvreté du vocabulaire qu’il utilise et qui est une insulte à la langue Française .
    Je déteste l’argot stupide qui y est rattaché .
    Je déteste sa médiocrité musicale sans harmonies , sans mélodies , sans rien mis à part un son répétitif et abrutissant du début à la fin .
    Je déteste cette façon bien caractéristique qu’il a de présenter les activités illégales comme quelque chose de sympathique et de normal .
    Je déteste la haine de l’ordre et de l’autorité qui en découle .
    Je déteste sa manière de se croire subversif alors que ce sous genre musical est surement le plus conformiste , banal et prévisible qui puisse exister .
    Je déteste cette affligeante nullité dans ses paroles et ses textes qui pourraient être plus profonds , plus intéressants et mieux écrits si un élève de CP s’en chargeait .

    Alors merci de ne pas assimiler tous les jeunes à cette aberration musicale .

    Une erreur de parcours de l’histoire de la musique qui est née parce que certains Américains à la fin des années 70 ( frustrés car n’ayant pas la moindre once de talent ) ont préféré verser dans la facilité plutôt que d’apprendre et d’essayer d’avoir une vraie démarche artistique .

    PS : Je sais bien et je reconnais que certains rappeurs essayent de sortir de lot ou de s’éloigner de cette mauvaise image mais ils sont justement de rares exceptions à la règle .

  4. Marie

    Eh Christophe, essuie toi le coin de la bouche avec ton écharpe rouge, à force de sucer du macron on voit des traces. Oui, je sais c’est vulgaire mais pas plus que ce petit machin qui se prend pour un journaliste, un connard de compète celui là. Il me semble le voir un peu moins dans c dans l’air… ils prennent leurs distances avec le fayot ou quoi ?

  5. Jeff

    Même en pleine canicule il porte son écharpe. Il ne la quitte jamais, il a besoin se s’essuyer plusieurs fois par jour avec toutes les p…. qu’il taille dans les cabinets…….ministériels !

Comments are closed.