N’imaginez pas qu’ils vont arrêter le terrorisme, c’est l’alibi pour réduire nos libertés


N’imaginez pas qu’ils vont arrêter le terrorisme, c’est l’alibi pour réduire nos libertés

N’IMAGINEZ PAS QU’ILS VONT ARRÊTER LE TERRORISME  !

N’imaginez pas que le gouvernement actuel, digne héritier du précédent, va faire quoi que ce soit pour arrêter le terrorisme. S’il en avait vraiment la volonté, il procéderait comme il se doit, avec les moyens de l’État et faisant fi des revendications droitdel’hommistes mettant en péril la vie de tous. Le terrorisme -islamique précisons-le encore- sert de prétexte à répétition pour porter atteinte à nos libertés fondamentales en nous surveillant -nous les honnêtes gens- comme nous ne l’avons jamais été sauf au temps de la collaboration avec les nazis, et encore… Cela augmente de façon exponentielle le pouvoir que les politiciens et ceux qu’ils servent (pas la République) ont sur nous.

Plusieurs exemples récents démontrent cela :

Au prétexte que le terroriste Koulibaly avait acheté son arme en la payant en espèces, ils ont réduit la somme maximale légale pour ce type de paiements, comme si cela allait arrêter la possibilité de la chose. À quoi cela sert-il ? Les malfaiteurs ne se souciant pas de la loi peuvent toujours se payer entre eux toutes les sommes en espèces qu’ils veulent. Mais cela va dans le sens de nous priver peu à peu -et maintenant de façon accélérée- des espèces, lesquelles échappent encore partiellement au contrôle des politiciens et des banquiers.

Au prétexte de lutter contre le terrorisme, la législation sur les armes de chasse, de collection et de tir sportif a été durcie. Pourtant, aucun attentat n’a été commis avec ce type de matériels, mais bien avec des armes de guerre dont la détention par des particuliers est illégale. À quoi cela sert-il, sinon à surveiller davantage les citoyens honnêtes et respectueux de la loi mais qui pourraient -allez savoir pourquoi- se révolter et utiliser à cette occasion leurs armes personnelles ?

Au prétexte encore de lutter contre le terrorisme, une demande d’interdiction des systèmes interactifs GPS à usage de conduite automobile a été déposée par le précédent gouvernement -mais pas retirée par le nouveau- auprès de l’Union Européenne, celle sans qui plus rien ne se décide en France aujourd’hui. Fini le signalement des radars, mais aussi des accidents, des bouchons, des dangers divers… Mais ils vont nous parler de sécurité routière ! À quoi cela sert-il ? Les terroristes n’ont nullement besoin que la présence des forces de l’ordre leur soit signalée lorsqu’ils circulent, leur détermination -qui plus est suicidaire- allant bien au delà d’oser forcer un contrôle de police. Mais cela servira à supprimer toute entraide destinée à ne pas se faire flasher pour quelques kilomètres-heure, afin d’être bien rackettés pour subventionner les politiques désastreuses.

L’État d’urgence étant devenu permanent depuis des années, et bien sûr encore à cause du terrorisme islamique, le gouvernement vient d’en faire passer les principales mesures dans le droit commun. Portant ainsi atteinte au premier élément de notre devise républicaine, il transforme tous les citoyens en terroristes potentiels, ne serait-ce qu’en ayant sur eux un banal couteau de poche à usages multiples. Cela donne des pouvoirs accrus aux préfets, à la police, aux procureurs, etc. De plus, comme je l’ai déjà écrit, ils trouveront la petite lacrymo dans le sac à main de votre fille souhaitant se préserver des racailles de banlieue (et même de village maintenant qu’ils ont disséminé les métastases partout) mais ils n’iront pas chercher les Kalach dans les quartiers perdus de la République ! Mais il en est qui sont « rassurés » d’être fouillés comme des malfaiteurs, à tel point qu’on peut se demander si reviendra le jour où nous pourrons vivre « comme avant », c’est à dire pouvoir circuler, assister à un spectacle ou faire le pèlerinage de Lourdes sans devoir se soumettre à des mesures contraignantes, vexatoires, coûteuses et finalement parfaitement inutiles.

Le terrorisme islamique a donc encore bien des jours devant lui, jours de souffrances et de deuil pour nous, jours de jouissances et d’orgueil pour ceux qui nous gouvernent sans foi et au mépris de la loi.

 




Daniel Pollett

Retraité actif et patriote vigilant. Auteur du livre « Citoyens ce roman est le vôtre ». Responsable Résistance républicaine du Languedoc Roussillon


7 thoughts on “N’imaginez pas qu’ils vont arrêter le terrorisme, c’est l’alibi pour réduire nos libertés

  1. DenLibr

    Et le terrorisme a encore un autre avantage pour eux : mettre de leur côté les pleutres, les lâches, les kollabos qui pètent de trouille si un mot de travers est prononcé contre l’islam. Ainsi la trouille vient au secours de la macronisation.

    1. alesia

      le terrorisme a été fabriqué par nos politicards, afin de nous réduire au silence, il doit y avoir dans ce pays une prise de conscience , qui nous permet de voir et pensez nos ennemis , afin de prendre conscience du danger, qui nous guettent, ceci dis d avoir les moyens de combattre cette infamie.et de renverser ses crapules, avant l horreur de la grande guerre civile qui s annonce.la terre de france , et l europe ne seront pas hallalis.voir la coalition de viségrad, ses pays de l europe de l est qui défendent leurs traditions et cultures.ils savent de quoi ils parlent, vu leurs histoires nationales.

  2. Louis

    Pourtant la volonté est là, n’est ce pas macron ou hollande qui ont affirmé qu’ils allaient traquer les « terroristes jusque dans les chiottes » ?
    Oui je sais, mais de temps à autre il est bon de rêver un peu…

  3. frejusien

    C’est ça, un état policier, censé lutter contre le terrorisme, trompeur et mensonger, car tout ce qui se fait , se fait à l’encontre de la population « normale », des autochtones qui n’ont rien demandé, à part vivre tranquillement chez eux,
    cela a commencé il y a bien longtemps, et tous les crétins se sont sentis rassurés par les mesures coercitives prises à leur encontre,

    Le seul moyen de lutter contre le terrorisme , c’est la REMIGRATION de toutes les populations musulmanes, sans distinction de couleur

    REMIGRATION REMIGRATION

  4. Verdammt

    On en est là parce que les gens votent mal depuis longtemps.
    Tant que le Français aura son caddy plein, les vacances à Palavas les Flots,
    la baraque à crédit sur longtemps etc, ça ne changera pas.
    On a les dirigeants que l’on mérite.

Comments are closed.