Macron exige de chacun de nous qu’il espionne et dénonce son père et ses enfants


Macron exige de chacun de nous qu’il espionne et dénonce son père et ses enfants

LES HEURES LES PLUS SOMBRES DE NOTRE HISTOIRE

« Les fascistes de demain se nommeront eux-mêmes antifascistes »

Winston Churchill

L’article de Christine Tasin à propos du décret du 3 Août 2017 est à lire absolument :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/13/decret-du-3-aout-propos-raciste-en-prive-3000-euros-stage-citoyen-travaux-dinteret-general/

Les socialistes avaient déjà institué la délation obligatoire pour les employeurs, concernant les conducteurs de leurs entreprises à propos des points du permis de conduire.

Voici maintenant que la justice peut être saisie au sujet de propos tenus en privé. Mais comment peut-elle être informée de ces propos, sinon par la délation ? LA DÉLATION !

Dans quel monde vivons-nous, où les sycophantes d’antan sont réhabilités pour traquer la moindre parole contraire au politiquement correct ? Car il s’agit bien de cela, l’idéologie ayant pris le pas sur le Bien Commun, j’y reviendrai. Dans quel monde vivons-nous, où l’expression de la pensée personnelle, par définition sujette à argumentation, controverse et polémique, est un élément fondateur du dialogue, utilisant le langage issu de la civilisation ? Où est la liberté d’expression, et même La Liberté ? Ah, il est vrai que certains avaient voulu interdire d’antenne Éric Zemmour juste avant d’être « Je suis Charlie » après l’attentat contre l’hebdomadaire. Comme quoi la notion de liberté est sujette à variations de circonstances. Nos référents historiques que sont Rabelais, Descartes, La Fontaine, Voltaire, Hugo, Schœlcher, Jaurès et d’autres encore, ayant magistralement argumenté chacun à sa façon pour élever l’être humain, sont ainsi déconsidérés, réprouvés, réduits à l’état de « France moisie » pour avoir utilisé la liberté d’expression, au moins celle de leurs temps.

Avec ce décret publié pendant les vacances (les dernières paisibles avant longtemps ?) nous voici revenus aux heures les plus sombres de notre Histoire. Pendant l’Occupation, quiconque se voulait Résistant selon ses possibilités devait se méfier de tous, chaque confidence, engagement ou demande d’aide pouvant aboutir à la délation et toutes ses conséquences. Les oreilles ennemies pouvaient être françaises. Malheur à qui se dressait contre l’arbitraire nazi ou collaborateur ! Mais ceci existait en situation d’exception puisque l’ennemi nazi occupait notre territoire national et qu’il avait à son service le prétendu gouvernement de Vichy. Serions-nous revenus en situation d’exception avec le gouvernement actuel ? Et à quel titre ? Celui d’une occupation étrangère conjointe à une idéologie fasciste au pouvoir ? Et seuls quelques patriotes réagiraient, s’insurgeraient, résisteraient ? Courage camarades, souvenons-nous que bien des Français étaient pétainistes en 1940 et sont devenus gaullistes en 1944 !

Mais d’ici à de semblables changements, comment allons-nous nous regarder, comment allons-nous converser banalement ? Quelle autocensure de fait et maintenant de droit allons-nous devoir nous appliquer ? Dans quelle France vivons-nous ? À force de voir le racisme, donc le mal partout, même dans « Y’a bon Banania », voilà où l’on en est !

Là où l’on voit que l’idéologie a pris le pas sur le Bien Commun, c’est dans ces passages du décret où l’expression « prétendue race »  est utilisée. Soit les races existent comme la science nous l’a toujours appris -ce qui ne signifie nullement que l’une soit mieux ou moins bien qu’une autre- soit elles n’existent pas et alors comment peut-on être justiciable, condamnable par rapport à une supposition ? Le Bien Commun auquel appartiennent la science et la logique sémantique sont ici malmenés ou plutôt ignorés d’une façon caractéristique du fascisme, refusant tout argument contraire à son dogme ; ce dogme est ici la satisfaction des communautés, groupes d’influence et associations de toutes sortes, tous plaies de la vie sociale, civile et politique actuelle, à visée purement électoraliste et antithèse parfaite du Bien Commun, destinée à le faire disparaître au profit de la mondialisation. Heureusement que le fascisme a été évité lorsque Marine Le Pen a perdu les élections ! Mais quand les Français vont-ils ouvrir les yeux ?

Venons-en aux condamnations auxquelles on peut être soumis, notamment pour des propos concernant donc des suppositions :

Des amendes considérables amenant à la mort financière et sociale, ceci conforme à ce qui existe déjà pour d’autres sujets -mais ce n’est pas anodin.

Des travaux d’intérêt général et des stages de citoyenneté. Alors là, on n’est pas loin des camps de rééducation par le travail tels qu’engendrés par le communisme, le fascisme et le nazisme.

La confiscation des armes. Là, les patriotes sont nettement visés, eux qui détiennent des armes légalement. Car, disons-le, qui pourrait tenir des propos de table condamnables par cette loi inique en ne faisant qu’exprimer une opinion ? Pendant ce temps la haine des Blancs, des chrétiens, des Français s’exprime librement sans inquiétude, tandis que les trafics d’armes illégales destinées à nous massacrer prolifèrent !

« La confiscation de la chose qui a permis ou était destinée à commettre l’infraction ou de la chose qui en est le produit. » Cité tel quel. Attention à qui vous envoyez des PPS, vous risquez la confiscation de votre ordinateur !

Comme souvent, il est à craindre -alors même que ce décret est une abomination- que par la suite il soit imaginé des extensions nominatives à ce texte, si ce n’est déjà prévu. L’étendue de la portée d’une loi ou d’un décret ne serait pas nouvelle, cela s’est déjà vu maintes fois.

Vous racontez des blagues à propos des Écossais ou des Juifs, des Arabes ou des Noirs, des Belges ou des Suisses ? Attention, cela est désormais condamnable ! Bien sûr l’avarice des uns, l’arriération des autres et la naïveté d’autres encore n’est que légende infondée, mais sujette à plaisanteries qu’on pourrait raconter à propos de n’importe qui d’autre. Désormais, défense de raconter ces histoires issues de la tradition populaire ! Mais qu’en sera-t-il demain ? Supposons que des corporations professionnelles, des associations de bénévoles (vrais ou supposés), des groupes d’influence féministes, écologistes ou autres se plaignent de discrimination et demandent l’extension de la loi à leur sujet… Alors, vous ne pourrez plus généraliser quelque propos que ce soit pour exprimer votre opinion. Il vous sera interdit de dire que vous considérez telle profession comme inutile, connue pour sa dissimulation de revenus ou sa malhonnêteté notoire… Que certaines ONG participent activement à l’invasion migratoire… Que le rôle de bénévoles n’est pas d’aller maquiller des délinquantes dans les prisons… Que certaines féministes ont l’indignation sélective… Que des écologistes polluent davantage que des agriculteurs pratiquant le « raisonné », etc. Le simple fait d’avoir cité un nom général suffira à vous faire condamner, sur simple délation bien sûr.

Révolu le temps des lettres anonymes à la Kommandantur, qui sembleraient amateurisme si ce n’était l’ignoble tragédie criminelle à laquelle elles ont participé. Voici venu le temps de la délation revendiquée, nominative, officielle, valorisée, justifiée, encouragée et légalisée par l’État.

« Ami entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ? »




Daniel Pollett

Retraité actif et patriote vigilant. Auteur du livre « Citoyens ce roman est le vôtre ». Responsable Résistance républicaine du Languedoc Roussillon


27 thoughts on “Macron exige de chacun de nous qu’il espionne et dénonce son père et ses enfants

  1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Macron exige ce qu’il veut ; si je n’ai pas envie de dénoncer (quel vilain mot !) qui que ce soit, je ne le ferais pas avec ou sans son assentiment ! Que ce soit dans la sphère publique ou privée, je ne jouerai pas les cafards. Par ailleurs, personne n’est obligé d’y obéir et j’espère, sans grande illusion – hélas – que personne ne s’y sentira obligé.

    1. Marie

      Souvenez-vous de vos années d’école, combien de fois un mouchard vous a dénoncé à la maîtresse ou au prof ? Ayant des enfants en âge d’être scolarisés, je peux vous affirmer que c’est encore plus courant de nos jours… sauf que maintenant le délateur n’est plus puni alors qu’avant il en était sanctionné au même titre que sa pauvre victime. On retrouve tout au long de notre vie ces salopards qui se nourrissent de leur langue de vipère, soit par pur esprit malfaisant soit pour vous piquer votre place au boulot. D’ailleurs le petit macron a bien une tête à avoir dénoncé ses petits camarades et je suis sûre qu’il continue. Je suis donc méfiante sur la nature humaine.

      1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

        C’est déjà arrivé, au moins une fois dont je m’en souviens nettement, à l’école, je n’étais pas encore en France ; le gamin n’a jamais recommencé… ni à mon encontre ni à l’encontre de qui que ce soit. Plus aucun de nous ne lui a adressé la parole ni, par voie de conséquence, joué avec lui pendant toute la scolarité.
        Pour la compréhension de l’histoire, c’était au Viêt-Nam, dans une école mixte située à Dalat.
        En ce qui concerne des faits dont je suis parfois témoin, je peux vous affirmer que le délateur est vivement remis vertement à sa place par certains enseignants et, pour ma part, je ne me gênais nullement pour lui dire ce que j’en pensais.
        Ceci étant, dans l’absolu, et pour le reste, vous avez raison. Hélas !

  2. Bartaix

    Ça ne vous rappelle pas les heures sombres de Vichy?… Allégeance fait à l’Allemagne, Appel à la dénonciation… Etc. Collaboration avec l’envahisseur islamique… Censure de la liberté de pensée ou d’expression… Quand est ce que le peuple prendra conscience de la gravité de la situation et réagira?…

      1. hathoriti

        Et la loi des suspects pendant la Terreur, en 1793/1794 ? Vous l’avez lue ? Elle est sur internet et fait froid dans le dos. Les mêmes sont toujours à l’oeuvre et macron-Jupiter est leur serviteur ! qui se ressemble s’assemble… A bon entendeur…

        1. frejusien

          Il y a aussi l’époque soviétique, où les gens dénonçaient leur voisin, pour libérer une pièce dans l’appartement communautaire

    1. Maurice

      Le peuple a l’esprit retourné par les droits de l’hommiste !
      Population qui dit aimer son prochain en l’aidant sans faire attention à ce qu’il est (le prochain) en pensant qu’un bien fait sera toujours récompensé. De grands rêveurs qui ne se rende pas compte du danger de leur pensé, pensé qui mette leurs semblables dans des positions intenable, intenable car le semblable essaie d’imposer sa façon de vivre, de penser, et le reste.
      Faut-il les combattre comme ceux qui sont nos ennemies ?
      Certainement !
      Tout le monde n’est pas beau et n’est pas gentil ! !
      Pour comprendre il faut penser, pensent-ils d’eux-même ou rabâchement-ils ce qu’ils entendent comme des leçons bien apprise ?

  3. Laurent P.Laurent P.

    > Révolu le temps des lettres anonymes à la Kommandantur
    En fait, en y réfléchissant bien, c’est tout le contraire !
    Car finalement SEULE une lettre, en papier, avec un timbre, dans une enveloppe, est VRAIMENT anonyme.
    Même si vous faites exprès d’y laisser volontairement vos empreintes et votre ADN ! En effet, vous ne pouvez être retrouvé par ces traces QUE si vous avez déjà été fiché pour un précédente délit ou simplement lors d’une garde à vue.
    Pas de délit ? Pas de garde à vue ? PAS DE FICHAGE !
    Or l’écrasante majorité absolue des citoyens français est TOTALEMENT inconnue des fichiers de délinquance sexuelle et autres empreintes digitales.
    Ce qui n’est toutefois pas une raison pour laisser vos empreintes et votre ADN sur les lettres anonymes que vous enverrez, protégez votre futur…
    DONC si vous avez quelque vérité politiquement incorrecte à dire à quelqu’un, et notamment à quelqu’un dont c’est le sale métier de vous écouter pour vous faire croire qu’il va tenir compte de votre avis alors qu’en fait c’est pour vous trahir (= TOUS les hommes politiques, et TOUTES les femmes politiques aussi, FN exclu comme d’habitude + tous les journalistes et autres copains de ces deux catégories) vous pouvez sans crainte lui envoyer vos quatre vérités par lettre à son adresse postale publique ou professionnelle, vous ne risquez RIEN.
    Ce qui n’est pas le cas via les moyens électroniques, courriels et autres réseaux sociaux.
    Et ce ne sont pas les exemples qui manquent de politicards ayant pesté haut et fort contre des lettres anonymes… EN VAIN, si ce n’est de faire de la pub à la résistance :
    https://sitamnesty.wordpress.com/pressbook/
    Dernier exemple de pétage de plomb pour cette raison : Manuel Valls, premier ministre, qui a fait supprimer la mention de l’adresse postale du premier ministre sur la page de contact du site du gouvernement, parce qu’il n’en pouvait plus de l’avalanche d’insultes qu’il recevait de cette manière sans pouvoir rien y faire !
    Voir les copies d’écran avant/après au paragraphe « AVANT la censure : » sur l’article
    https://sitamnesty.wordpress.com/2015/06/19/desormais-cest-anne-gravoin-la-femme-de-manuel-valls-qui-va/
    Comme aurait pu dire le Quasimodo de la comédie musicale « Notre Dame de Paris » : il est venu le temps des anonyyyyymes !

    1. frejusien

      Erreur ! toutes nos empreintes sont relevées sur le fichier national des papiers d’identité, aussi bien les cartes CNI que les passeports, cela avait créé un débat lors de sa mise en œuvre, il y a qq années

      1. frejusien

        D’ailleurs avec le passeport biométrique, ce n’est plus seulement le pouce qui est concerné, mais tous les autres doigts,

  4. MEFIANCE69

    J’ai été choisi, je suis le roi de France, je fais ce que je veux et vous petit peuple de rien, taisez-vous, laissez faire ne dites rien, ne me contrariez surtout pas … sinon répression, procès, prison, amendes, travaux d’interêt général …. tel est mon bon plaisir.

    1. hathoriti

      Ouais, c’est exactement ça…et ça prouve seulement que l’imposteur n’a rien compris à la royauté…mais pour cela, il faut avoir un autre esprit que le sien…

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Révolution
      Dans ce cas particulier, il ne s’agit pas de délation mais de salubrité publique : éradiquer les malfaisants agissant contre la France.

      Pour être précise, je me plierai en aucun cas aux exigences idéologiques de Macron dont je déconsidère chaque action et chaque parole.

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      @ carodu75
      Le JupitéRIEN est bien moins évolué que celui dont il a usurpé l’identité sur Terre. Jupiter n’a nul besoin d’aide pour connaître de ce que pensent les uns et les autres, que ce soient des dieux qui l’entourent en Olympe ou batifolant ailleurs, des nymphes, autres demi-dieux ou des simples mortels. Il suffit qu’il le veuille et il sait tout de lui-même.

  5. jean.marc

    cela ce passé aussi comme ça dernier le rideau de fer à l’époque de l’union soviétique, la grosse merkel en connaît un rayon sur ce sujet, à l’époque de la RDA elle faisait partie de la stasi, et les les habitants de la RDA était aussi inviter à espionné et dénoncé leurs voisins et leurs propres familles, combien de pauvres gens ont était arrêter et torturé voir conduit aux goulags à causes de ça.

  6. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    ►l’oxytocine (hormone de bienveillance et de l’agapê) , la solution pour adorer l’invasion et accepter la mort des sociétés occidentales.
    Fallait y penser Eux l’on fait, mais fort à parier que le projet de la recherche ne date pas d’hier et tombe à pic.

    Si des nationalistes avaient eu ce type de pensée ; entendez-vous déjà la musique ?….

    Mais tout baigne ! Rien d’amoral ! puisque ç’est une idée du camp de ceux qui ont le coeur su la main faute de l’avoir dans le cerveau déjà en trop plein de bien-pensance.

    Curieux, ça vient d’Allemagne ! Moi ça me rappelle quelquechose ! Ne seraient ils pas des descendants de ceux qui adoraient les « grands fours ?! »

    Changement d’époque ; changement de méthode, vitesse supérieure et on va nous balancer la géniale idée comme progressiste, formidable et de toutes les façons, …. les messages subliminaux, les puces électroniques, l’enseignement, les chemtrails, les assiettes froides et chaudes ; l’artillerie lourde est sans doute déjà sortie pour faire avaler la pilulle de la manipulation des masses.

    Comment en sommes-nous arrivés à nous laisser faire de la sorte ? Ne peut-on réellement pas se les sortir de devant ? Pourquoi leur autorisons-nous de prendre nos libertés même les plus élémentaires ? Il faut, c’est impératif et urgent exiger de nouvelles règles politiques qui mettent bien en place que SEUL le peuple est souverain, qu’il n’appartient pas à cette minorité dirigeante et acolytes de nous dire par quels chemins doivent passer nos sociétés et nous obligés au passage comme un troupeau de mouton que le chien mène au coral.

    _______________________________
    ► Allemagne : Des chercheurs mettent au point une drogue pour forcer la population à accepter les migrants
    :: https://www.thesun.co.uk/tech/4246768/western-people-become-kinder-to-migrants-when-fed-the-human-love-hormone-oxytocin-and-exposed-to-peer-pressure-german-scientists-say

    Tr

  7. Joël

    Bientôt le retour au moyen-âge ? C’est bien parti, en tout cas.
    La mutilation de la langue avait lieu lorsque l’inculpé avait commis des « crimes de diffamation, de parjure et surtout de blasphème ». Les accusés qui avaient osé insulter les membres du tribunal se voyaient également couper la langue, ainsi que le stipulaient les articles 99, 556 et 620 du « Livre juridique des échevins de Brunn ».

  8. xrayzoulou

    Il peut toujours courir pour que je fasse la moindre délation le mac-con ! Pas même les fellouzes car, vite, il les mettrait sous protection…..

  9. Fallaci

    Et ce n’est pas fini!!

    Selon les infos de ce jour, sur TVE, (télévision espagnole), le Portugal vient d’annoncer qu’il va installer des caméras munies de micros afin d’écouter et enregistrer les conversations de la population sur la voie publique..

    Il parait plus que probable que le Portugal ait été désigné pour servir de laboratoire… pour le compte de l’UE.

    L’avenir est effrayant, même l’appellation « d’un régime dictatorial », sous l’ère moderne, est devenu obsolète.

  10. MaximeMaxime

    Il est frappant de constater comment le « nouvel ordre mondial » est sensible au fait que chaque musulman puisse exprimer son appartenance idéologique à l’islam en toute circonstance – dans la rue, sur la plage, en faisant trempette à la piscine ou dans l’océan, au travail, à l’université etc. – tandis que les résistants à l’islamisation sont tenus de la fermer et de ne pratiquer aucune discrimination, ne pouvant revendiquer leur appartenance idéologique à des courants anti-islam.
    Si les uns peuvent manifester leur appartenance idéologique, les autres n’ont pas le droit et sont même traités comme des délinquants s’ils le font. Une dissymétrie qui ne peut que conduire à se poser des questions sur le système dans lequel nous vivons.
    L’obsession discriminatoire accompagne le grand remplacement afin de canaliser les tentatives de révolte de la minorité se désolant du recours à une immigration massive et sans intérêt pour la population autochtone, sauf dans quelques cas rares où des compétences spécifiques peuvent venir de l’étranger, mais l’avancement de la science et l’investissement déjà considérable de la France dans la formation rend rarissime l’hypothèse où il ne se trouverait aucun Français pour exercer un métier donné.
    On peut le constater dans quelques dispositions de la nouvelle loi, de janvier 2017, sur les discriminations.
    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033934948&categorieLien=id
    De ce point de vue, Macron est le continuateur de Hollande, en ce sens qu’il ne s’agit pas seulement d’interdire la discrimination donc certaines idéologies comme la préférence nationale, sans se demander si la discrimination est juste ou injuste – ce qui, du point de vue de la science du droit, est le seul raisonnement valable – mais d’une véritable obsession discriminatoire, pas très éloignée du fantasme de persécution.
    Le Code du tourisme est modifié pour définir l’auberge de jeunesse en introduisant l’exigence de non discrimination :
    « Une auberge de jeunesse est un établissement agréé au titre de sa mission d’intérêt général dans le domaine de l’éducation populaire et de la jeunesse, exploité par des personnes morales de droit public ou des organismes de droit privé bénéficiaires de l’agrément prévu à l’article 8 de la loi n° 2001-624 du 17 juillet 2001 portant diverses dispositions d’ordre social, éducatif et culturel, en vue d’accueillir principalement des jeunes pour une ou plusieurs nuitées, de faciliter leur mobilité dans des conditions qui assurent l’accessibilité de tous et de leur proposer des activités éducatives de découverte culturelle, des programmes d’éducation non formelle destinés à favoriser les échanges interculturels ainsi que la mixité sociale, dans le respect des principes de liberté de conscience et de non-discrimination ».
    L’article 158 prévoit par ailleurs que « le Gouvernement publie un rapport biennal sur la lutte contre les discriminations et la prise en compte de la diversité de la société française dans la fonction publique de l’Etat, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière ».
    Prise en compte de la diversité ! Notion inconnue de la Constitution : qu’est-ce, sinon de la discrimination positive déguisée ?
    L’ordonnance sur les marchés publics prévoit désormais que les conditions d’exécution du marché peuvent tenir compte de la politique de l’entreprise en matière de lutte contre les discriminations. Il semble que c’est une incitation aux accommodements raisonnables, par exemple pour prévoir un ralentissement de l’exécution du marché public pendant le ramadan.
    Article 38 de l’ordonnance du 23 juillet 2015 :
    « Les conditions d’exécution d’un marché public peuvent prendre en compte des considérations relatives à l’économie, à l’innovation, à l’environnement, au domaine social ou à l’emploi, à condition qu’elles soient liées à l’objet du marché public. Elles peuvent aussi prendre en compte la politique menée par l’entreprise en matière de lutte contre les discriminations ».
    On voit mal en effet ce que cette formule très abstraite pourrait recouvrir d’autre, sinon la nécessité de prévoir un ralentissement du rythme d’exécution dû au ramadan.
    L’article 63 réitère l’interdiction de pratiquer la préférence nationale au niveau d’un marché local notamment. Une mairie FN par exemple ne pourra pas exiger que le sous-traitant de son cocontractant soit une entreprise française.
    « Il ne peut pas être exigé du titulaire qu’il se comporte de façon discriminatoire à l’égard de ses sous-contractants potentiels, notamment en raison de leur nationalité ».
    Dans le Code du travail, il est prévu que « dans toute entreprise employant au moins trois cents salariés et dans toute entreprise spécialisée dans le recrutement, les employés chargés des missions de recrutement reçoivent une formation à la non-discrimination à l’embauche au moins une fois tous les cinq ans».

Comments are closed.