Les Suisses cherchent des esclaves pour porter les bagages des « migrants »


Les Suisses cherchent des esclaves pour porter les bagages des « migrants »

Pour l’occasion et parce que l’esclavage a mauvaise presse, les Suisses ont baptisé ces esclaves civilistes,   civilistes parce que engagés du service civil. Service civil qui remplace pour les objecteurs de conscience les obligations militaires.

Il suffisait d’y penser.

En Suisse il n’y a pas trop de bourricots au sens propre mais les bourricots humains sont légion. Profitons-y !

Qu’est-ce qu’ils doivent se marrer les musulmans qui envahissent l’Europe. On les aide, on les nourrit, on les loge, on leur fait le ménage, on leur donne de l’argent de poche, ils bénéficient de la discrimination positive partout, ils sont protégés par les politiques, la police et la justice et, en plus, ils ont pléthore d’esclaves mis à leur disposition. Cela avait commencé par les volontaires des ONG courant désespérément à droite et à gauche pour nourrir leur nichée de sympathiques clandestins.

Après tout, être l’esclave de musulman, si c’est un fantasme pour certains, passons… C’était encore plus ou moins de la vie privée (quoique ces esclaves soient souvent rémunérés indirectement par les subventions de l’Etat aux ONG et autres associations anti-France ).

La Suisse passe aujourd’hui au niveau supérieur en instituant l’esclavage officiel…

Les civilistes devront notamment assurer aux migrants leurs besoins primaires ( leur torcher le derrière en fait-il partie ? ), assurer leur transport et celui de leurs bagages (parce que les clandestins ne peuvent pas porter leur baluchon ? ).

Les personnes inscrites au Service civil ont récemment reçu dans leur boîte mail un message inhabituel. Alors que les recherches d’affectations se font généralement au travers des petites structures, un appel global aux civilistes leur fait part d’un projet pilote, pour lequel sont recherchés des candidats un peu particuliers.

Cette affectation pilote l’est notamment par sa forme. En effet, un mail envoyé à tous les civilistes: la manière de faire est nouvelle, explique Frédéric In-Albon.

«Ce ne sont pas nos processus standards de faire des mailing massifs, assure Frédéric In-Albon, mais on cherchait des profils un peu particuliers, selon les besoins des gardes-frontière. Et c’est aussi très important de trouver quelqu’un qui a l’envie de le faire. C’est aussi un test pour nous, car normalement nos affectations sont décentralisées, et la recherche et la sélection sont de la responsabilité des structures dans lesquelles les civilistes vont travailler»

Des civilistes vont en effet venir en aide aux gardes-frontière lors du tout premier contact avec les migrants, à leur arrivée en Suisse. Cette facette de l’accompagnement est une nouvelle mission pour le Service civil.

L’affectation de deux volontaires durera seulement deux semaines, contre un mois minimum habituellement, car il s’agit simplement d’évaluer son utilité. «L’idée de ce projet pilote est de se préparer «par beau temps» aux besoins qu’on pourrait avoir dans des situations d’urgence, pour éviter de se retrouver dans l’improvisation», précise Frédéric In-Albon, responsable du Service civil pour la Suisse romande. Un test qui servira à construire une relation avec le corps des gardes-frontière.

Se préparer «par beau temps»

Concrètement, les civilistes devront faciliter la communication avec les migrants, veiller à la satisfaction de leurs besoins primaires, ou encore assurer leur transport et celui de leurs bagages.

«Depuis longtemps, les civilistes sont actifs dans le soutien aux organisations d’accompagnement des migrants sur le long terme», explique Frédéric In-Albon. En 2016, ce sont en effet 58’400 jours de service qui ont été effectués dans le domaine de l’asile, soit 3,4% du total. «Aujourd’hui nous testons plutôt une mission d’accueil temporaire, au moment de l’arrivée de ces personnes, notamment dans les trains en provenance du Simplon».

Profil particulier recherché

Pour ce projet pilote sont recherchées des qualifications peu standard: entre-autres, «maturité émotionnelle», «ouverture au monde et tolérance envers d’autres cultures», ou encore «maîtrise de l’arabe» souhaitée.

Pour l’instant, une vingtaine de candidatures ont été présentées, et une demi-douzaine sont parfaitement dans le tir, se réjouit Frédéric In-Albon. Au bout du processus, 2 d’entre eux passeront finalement 12 jours à Brigue durant le mois de septembre.

En tout cas, cet appel à volontaires « tolérants pour toutes les cultures et parlant l’arabe » dit clairement que la Suisse, comme tous les autres pays, est envahie sciemment et délibérément par ses dirigeants, et ce malgré la votation populaire, complètement inefficace pour lutter contre l’abomination.




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


11 thoughts on “Les Suisses cherchent des esclaves pour porter les bagages des « migrants »

  1. durandurand

    Ben que voulez-vous , ce que les citoyens et citoyennes suisses ont refusés en votant , leur gouvernement fédéral leur impose tout comme chez nous , les gouvernement européens à part quelques uns , ne travaillent pas pour leur peuple mais bien contre ces même peuples , c’est à dire à leur dissolution complète et définitive par l’invasion massive d’allogènes extra-européen !
    Que vont faire les peuples de souches européennes ,bougeront ils,mettront ils un terme à toute cette chienlit avant qu’il ne soit trop tard ?

    1. lilly

      ben à mon avis ça va chier dur, ils (les peuples) vont sortir les armes.. les peuples disent non mais le « système » ou gouvernement mondial qui veut occire la population mondiale pour en garder 500 millions continuera à nous faire envahir, sans se douter une seconde que eux aussi seront zigouillés par ces braves envahisseurs !!! à moins que courageux comme ils sont, ils (nos élites) foutent le camp dans des bunkers ! et là ce sera à nous d’aller les déloger et de les livrer aux envahisseurs..

  2. durandurand

    Ben que voulez-vous , ce que les citoyens et citoyennes suisses ont refusés en votant , leur gouvernement fédéral leur impose tout comme chez nous , les gouvernement européens à part quelques uns , ne travaillent pas pour leur peuple mais bien contre ces même peuples , c’est à dire à leur dissolution complète et définitive par l’invasion massive d’allogènes extra-européen !
    Que vont faire les peuples de souches européennes ,bougeront ils,mettront ils un terme à toute cette chienlit avant qu’il ne soit trop tard ?

  3. Donna

    Parmi ces jeunes gens actifs au service civil, on trouve de nombreuses personnes en incapacité physique ou psychologique et incapable de s’engager à l’école de recrues. Dans le cas ci-dessus, nous sommes dans un service de dhimmitude. Le terme service civil est trompeur. Les illégaux y verrons un signe de soumission, un signe de soutien de leur dieu allah.

    Les plus faibles sont sacrifiés en premier.

    Dans le roman de George Orwell, « 1984 », Syme explique le but du Novlangue :

    « Ne voyez-vous pas que le véritable but du Novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? A la fin nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer. »

  4. Xtemps

    C’est par les esclaves que nous reconnaissons les esclavagistes, je comprend pourquoi les suisses se méfie du pouvoir en Suisse, à cause des dictateurs esclavagistes derrières qui veulent toujours prendre le pouvoir.
    L’Islam est esclavagiste, et pourtant nous avons aboli l’esclavage et donc l’Islam devrait être interdit en Europe.
    Mais quand les peuples n’ont rien à dire, sans référendum, c’est couche toi là et ferme là, c’est ce qui arrive.
    Cela démontre bien que nos dirigeants sont des infiltrés esclavagistes dans nos gouvernements et pris le pouvoir, des dictateurs Fascistes par leurs choix et leurs comportements.
    Nos dirigeants sont bien des imposteurs, des dictateurs Fascistes esclavagistes, pas des démocrates.
    Les vrais démocrates servent le peuple et ne se servent pas du peuple.
    Dans une vraie démocratie, l’Islam esclavagiste n’aurait jamais eu sa place en Europe.
    De un, parce qu’ il aurait fallu la consultation populaire par référendum, comme tous les peuples libres dans le monde ont droit, si les peuples sont d’accord pour accepter l’islam chez eux et en toutes connaissances de cause, honnêtement, sans cachotteries et mise à nu complètement pour avoir un aperçu complet de l’Islam.
    Et de deux, l’islam aurait été refusé, car il est esclavagiste et interdit en Europe.
    Vous voyez, c’est tout un pan des lois des droits de l’homme, de l’ONU et non respect de la démocratie, qui sont bafoués aisément par nos élus d’un seul coup de main et par l’imposture et l’état policier union européenne Fasciste.
    Je refuse toutes lois liberticides qui entrave la liberté aux peuples de s’exprimer, est ma première règle et devise de liberté, et pour le rester.
    La soumission à un état est toujours de l’esclavagisme.
    Sans le référendum c’est toujours la soumission à un état totalitaire esclavagiste.
    Nous étions, en douceur, déjà des esclaves à nos états totalitaires esclavagistes avant la venue des musulmans chez nous.
    C’est la pointe des pieds totalitaires et référendums confisqués, pour nous voler une à une nos libertés et remplacés par des lois liberticides, une à une, au fur et à mesure et aux gré des circonstances et des besoins de nos dictateurs fascistes aux pouvoirs, et planifié d’avance.

  5. Laurent P.Laurent P.

    > la votation populaire, complètement inefficace pour lutter contre l’abomination.
    Est-ce par une votation populaire que le conflit entre protestants et catholique a été résolu en France AVANT que n’éclate une guerre civile d’ampleur nationale ?
    Non, le problème a été résolu démocratiquement mais au sens étymologique du terme, par une mobilisation populaire ayant permis la disparition majoritaire absolue des causes du problème AVANT que le problème ne devienne national.
    Les protestants ont-il depuis causé le moindre souci aux français ?
    Non.
    Les français persécutent-ils les protestants ?
    Non plus.
    Nous avons même eu un protestant premier ministre, en la personne de Jospin, et un autre juif en la personne de Fabius, et leur religion n’a jamais été cause du moindre problème pour les français malgré les pouvoirs dont ils ont été investis.
    Est-ce par une votation que Gandhi a mis fin à la guerre entre musulmans et hindous en inde en 1947 ?
    Non.
    Pour résoudre un problème démocratiquement il suffit que le peuple se munisse des outils démocratiques adéquats
    http://resistancerepublicaine.eu/2016/05/23/patriotes-vous-avez-le-droit-davoir-des-armes-blanches-elles-sont-redoutables/
    ou applique la solution de Gandhi.
    http://resistancerepublicaine.eu/2016/06/21/islam-la-solution-de-ghandi-violence-et-deportation/

  6. Révolution

    il y a des volontaires pour porter les valises des migrants : direction le navire qui les renvoies dans leurs pays d’accueil
    là dessus je suis volontaires pour m’occuper de cette remigration chèrie

  7. frejusien

    En toute logique, le service civique s’adresse à la population locale : aide aux handicapés, aux personnes âgées, à l’entretien de l’espace public…
    En les utilisant pour des étrangers, il y a détournement du service civil

Comments are closed.