Le Conseil d’Etat rejette la demande de Nicolas Dupont-Aignan contre le camp décolonial


Le Conseil d’Etat rejette la demande de Nicolas Dupont-Aignan contre le camp décolonial

Nicolas Dupont-Aignan estimait que l’autorité de police avait failli à sa mission en n’interdisant pas le camp décolonial interdit aux Blancs. Le juge a, lui, estimé que les informations manquaient pour justifier une interdiction.

Ce 14 août, le Conseil d’Etat vient de rejeter la demande de Nicolas Dupont-Aignan. Ce dernier estimait que l’autorité de police n’avait pas rempli son rôle en n’interdisant pas le très controversé camp décolonial réservé aux blancs.

Dans sa décision, le juge du référé-liberté (procédure accélérée lorsqu’une liberté fondamentale est en jeu) explique que les informations concernant le camp étaient trop imprécises pour que l’autorité de police puisse l’interdire. «En ne réagissant pas, de sa propre initiative, à la simple annonce sur internet de l’organisation d’un « camp d’été décolonial », dont ni les modalités ni même le lieu ne sont précisés, l’autorité de police ne porte pas une atteinte manifestement illégale à une liberté fondamentale», explique-t-il.

Le camp décolonial a fait l’objet de vives condamnations de la part de plusieurs responsables politiques et associations. La Licra estime par exemple qu’en affichant sa volonté de ne parler qu’aux «racisés, qui seront cette année désignés comme victimes du racisme d’Etat, les organisatrices ont ainsi fait leur choix : refuser de croire en l’égalité et préférer s’enfermer dans une cage de préjugés».

En 2016, 170 personnes avaient participé au «camp d’été décolonial» réservé exclusivement aux personnes «qui subissent à titre personnel le racisme d’Etat». Logiquement, les Blancs, eux, n’y étaient pas les bienvenus. 

https://francais.rt.com/france/42011-conseil-detat-rejette-demande-nicolas-dupont-aignan-contre-cmp-decolonial





17 thoughts on “Le Conseil d’Etat rejette la demande de Nicolas Dupont-Aignan contre le camp décolonial

  1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Tout était clairement affiché, quelles autres informations auraient pu pencher en faveur du plaignant ? À l’heure où le pouvoir encourage la délation de facto en interdisant des propos dits racistes en privé par un récent décret, cette décision du Conseil d’État est plus que surprenante et démontre une fois de plus – de trop ? – le parti pris anti-blanc par des arguties davantage que par des arguments solides.

  2. Jean-Pierre Coq

    Nouredine Dupont-Aignan se trompe encore une fois de combat. Au lieu de jouer la carte de la victimisation comme les muz’s, ferait mieux de s’occuper à reconstruire un clan patriote. ça urge. Ou on se passera de lui.

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      @ Jean-Pierre Coq
      L’un n’empêche pas l’autre ; au demeurant il semble que Dupont-Aignan soit le seul à saisir le Conseil d’État… Je précise pour lever toute ambiguïté, que je réagis en toute objectivité, pas nécessairement en partisane inconditionnelle.

    1. denise

      mais il me semble que Pierre était allé à un « congrès  » européen pour rencontrer des personnes qui pensent comme nous ?
      Nous n’avons plus de nouvelle ?

      1. Christine TasinChristine Tasin

        Nous y étions tous les deux, à Prague nous restons en contact avec les représentants que nous avons rencontrés et nous continuons de nouer des liens avec d’autres, sans en faire état. Le travail continue, discrètement.

    2. J

      D’accord avec vous. Que se monte une réunion exclusivement réservée aux Blancs, histoire de voir les associations râler, puis on leur balance à la face toutes ces réunions clairement anti-Blancs.
      Mais le système est trop pourri et ils trouveront toujours une astuce pour justifier le communautarisme noir ou muzz. Parce que le racisme anti-blanc, c’est bien connu, ça n’existe pas.

    3. Charles Martel02

      Je fais le pari que si on faisait un camp quelconque réservé aux blancs il y aurait immédiatement une tempête médiatique et les autorités interdiraient cette manifestation dans les plus brefs délais tandis que nos politicards pourris pousseraient des cris d’orfraie pour clamer leur indignation. Mais dans le cas présent ce camp décolonial reçoit l’aval tacite des félons qui trahissent la France alors qu’il n’y a pas plus raciste que cette manifestation puisqu’elle discrimine les entrants selon leur race. Je note aussi que toutes ces putains d’associations soi-disant anti racistes sont d’un silence assourdissant

  3. Xtemps

    Le racisme d’état n’existe pas en démocratie, c’est encore un détournement des sens des mots et un jeux vicieux et malhonnête, des inventions politiquement correct de la part des escrocs qui nous gouvernent.
    La préférence étrangère est antidémocratique, car c’est les autochtones qui ont tous les droits, pas les allochtones
    Ce n’est rien d’autres que de la provocation raciste de la part des escrocs du pouvoir en place, car ils cherchent à porter atteinte non seulement à notre race, mais celles des autres aussi.
    Nos dirigeants racistes veulent détruire toutes les races, toutes les cultures et toutes les traditions de la planète.
    Vous imaginez nous les européens faire la même chose dans les pays Africains ou du Maghreb qui avaient été colonisé et de les traiter de racistes en cas de refus.
    Nous mêmes les européens aurions jamais imaginer un tel scénario exigé aux anciens pays colonisés.
    Nous n’avons pas l’esprit tordu comme nos dirigeants racistes aux pouvoirs.
    Ceux qui font çà, sont des faux culs et n’ont rien à exiger de quoi que ce soit de notre part, nous leurs devons rien et pour les extra européens ils sont d’abords chez nous, comme ils n’ont rien à faire chez nous, ils sont dans notre pays, nous les avons pas invité chez nous et il y a pas de racisme et autres excuses bidons qui tiennent, çà n’existent pas.
    L’union européenne est une imposture et une escroquerie faites aux peuples européens pour les piller.
    L’union européenne c’est aussi la haine des peuples européens autochtones, une dictature Fasciste.
    Il y aucun pays au monde qui accepterait ce canular politique et être autant humilié, c’est un coup monté contre la France et les européens.
    Quand aux juges, ils obéissent au système dictatoriale criminel Fasciste au pouvoir, ils n’ont aucune impartialité.
    Comme disait Montesquieu, c’est la tyrannie quand il y a plus de séparation des pouvoirs, donc dans un tel système, les juges sont des tyrans, la dictature des juges.
    Ces magistrats ne travaillent pas pour la justice, ils font de la politique, de la subversion, c’est des escrocs, des imposteurs qui bafouent toutes les lois des droits de l’homme, de l’ONU et aucun respect démocratique.
    Il faut continuer de porter plainte, même s’il faut porter plainte contre les juges qui ne font pas leurs travailles, ils font de la subversion.

  4. anne

    Tout à fait d’accord avec Beate., mais je préfèrerai anti muz (halal, voile, burkini et autres joyeusetés telles que prières de rue, …)
    Un grand meeting bien français pinard saucisson frometon devant une mosquée!

  5. Jean-Pierre Coq

    Pas besoin de s’illustrer comme anti muz. Une froide indifférence suffira. On reste concentré sur ce qu’on aime. Et on ignore le reste. Dur à faire quand on est comme nous, connectés sur l’actualité, mais on devrait y’arriver. Et ne nous trompons pas de combat : on aime la France, on parle de la France. Pas besoin d’aller uriner sur l’Europe et la mondialisation. Notre pays doit rester notre motivation principale. Comme Orban et la Hongrie ou les polonais et tchèques. Les muz doivent comprendre qu’ils sont totalement HS dans notre combat, et être HS ou ignorés, ils n’aiment pas ça. Et pour le coup, cette résistance passive les desservira.

  6. frejusien

    Il a eu le mérite de le faire, et donc de permettre à quelques uns de savoir, que non seulement ça existe mais qu’en plus, c’est AUTORISE

  7. Alexandra Dougary

    Et bien soyons cash ! Organisons un meeting, un rassemblement, un congrès bref appelez ça comme vous voulez, et interdit aux non blancs… Et attendons les réactions… Après nous aurons toute latitude pour demander des comptes en médiatisant « à mort » la polémique.

Comments are closed.