L’attaque de la pizzeria montre l’incapacité du pouvoir macronien à lutter contre le terrorisme


L’attaque de la pizzeria montre l’incapacité du pouvoir macronien à lutter contre le terrorisme

 Une situation d’autant plus inquiétante, si on ne fait rien d’important, que la plupart des terroristes actuellement identifiés sont des jeunes majeurs. Ils seront susceptibles de nuire pendant encore des décennies.

Le 7 août dernier, le Conseil d’Etat confirme l’assignation à résidence d’un djihadiste tout juste âgé de 18 ans, mais ayant déjà une longue carrière dans le « métier » (voir la décision en fin d’article), qui avait le culot d’aller contester la mesure de pacotille décidée contre lui, alors qu’il avait auparavant notamment agressé des militaires avec une lame de 12 centimètres devant une école juive, fait le signe d’allégeance à l’Etat islamique, entre autres horreurs que la lecture de l’arrêt révèle.
Faits pour lesquels il n’a été condamné qu’à 6 mois de prison avec sursis, sachant ce qu’est devenue la prison… (les détenus ne semblent pas malheureux, et pour cause ils bénéficient de multiples infrastructures leur offrant un confort certain, ainsi que de l’assistance de bénévoles nombreux et dévoués… http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/11/nouveau-clip-de-rap-provocateur-dans-une-prison-de-savoie-le-parquet-demande-une-enquete/).

Pas de déchéance de la nationalité possible : né en 1999 en France, il est uninational. Pas de peine de mort. Donc, dans le pire des cas, on va l’entretenir en prison toute sa vie. Actuellement, il est en liberté.

L’humanisme nous conduit à ne pas juger les mineurs comme les majeurs, mais quand des individus sont réduits à l’état de machines à tuer, peut-on encore distinguer majeurs et mineurs ? Peut-on encore prétendre distinguer fous et êtres raisonnables également, pour se contenter de soigner les premiers avec quelques mois en prison, alors que c’est une idéologie qui les motive ? L’aventure des centres de déradicalisation a aussi tourné court : leur fermeture a lieu en ce moment. Cela ne sert à rien. On sait qu’un soi-disant déradicalisé peut masquer la réalité en mentant, grâce à la takkiya : ce qui avait conduit le juge à ne faire porter qu’un bracelet électronique au tueur du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray…
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/saint-etienne-du-rouvray/saint-etienne-du-rouvray-la-question-du-bracelet-electronique_1565797.html

Tout un discours radical sur la Syrie et la « Palestine » est aussi utilisé par ces « machines à tuer », ce qui pose la question de la responsabilité de ceux qui les fanatisent sur ces questions internationales. On est en France, les questions internationales devraient être secondaires ; or, elles deviennent majeures dans le débat politique et l’espace médiatique, au point d’éclipser les questions nationales. Ce n’est pas normal. Mais on sait qui fait pression pour qu’il en aille ainsi.

Sans un changement majeur de politique, nous allons droit au péril, avec des mesurettes visant à ne pas se mettre à dos une partie de la population et des puissances étrangères…

Il faut recourir davantage au principe de précaution, préconiser un enfermement avant le passage à l’acte, voire la peine de mort dans les cas les plus graves, quand il n’y a aucun doute sur la possibilité de remédier au lavage de cerveau subi, rendre à la prison son caractère de peine pour tout le monde, et non de lieu où l’on retrouve ses copains délinquants ou terroristes aux frais de la Nation. Car actuellement, la prison ne fait peur qu’aux honnêtes gens.

Extrait de la décision :

« le 17 mars 2015, M. A…, alors âgé de 16 ans, a apostrophé trois militaires en faction devant l’école juive Beth Israël de Montmagny en proférant les propos et menaces suivants  » Vous êtes morts « ,  » Allahou Akbar « ,  » La Syrie est grande  » et  » Vive la Palestine  » ; qu’après avoir été difficilement maîtrisé, et après qu’un couteau comportant une lame de douze centimètres a été retrouvé sur lui, il a été conduit au poste de police où il a déclaré aux fonctionnaires de police qu’il avait l’intention de se rendre en Syrie pour faire le jihad ; que placé en garde à vue pour menaces de mort à l’encontre de dépositaires de l’autorité publique, rébellion et port sans motif légitime d’une arme blanche, il a été déféré au tribunal de grande instance de Pontoise le 19 mars 2015 ; qu’il a été mis sous contrôle judiciaire avec interdiction de sortie du territoire national avant d’être condamné pour ces faits à 6 mois de prison avec sursis et deux années de mise à l’épreuve par un jugement du tribunal pour enfant de Pontoise du 18 mai 2017 ; que, par ailleurs, M. A…a fait l’objet d’une interdiction administrative de sortie du territoire français le 1er juin 2015, renouvelée les 6 janvier et 11 août 2016 puis le 22 mai 2017 ; qu’en octobre 2015, il est apparu sur le réseau social Facebook, sous le nom deF…, où il se présentait comme un  » moudjahid  » au service d’Allah ; que M. A…a alors fait l’objet d’une première mesure d’assignation à résidence le 4 janvier 2016, aménagée et renouvelée plusieurs fois jusqu’au 13 juillet 2017, date à laquelle a été pris l’arrêté attaqué dont la zone géographique et les modalités d’assignation à résidence ont été aménagées par l’arrêté du 31 juillet 2017 ;
9. Considérant, en premier lieu, que le ministre, à l’appui de son recours, fait état de ce que, à la suite d’une perquisition effectuée en octobre 2016, l’exploitation notamment du téléphone portable de M. A…a fait apparaître qu’il avait, entre juillet et octobre 2016, d’une part, diffusé sur les réseaux sociaux une photographie où il apparaît en tenue traditionnelle et index levé vers le ciel, geste aujourd’hui fréquemment utilisé comme un signe d’allégeance à l’organisation terroriste dite Etat islamique et, d’autre part, téléchargé des documents provenant de cette organisation intitulés  » est-il permis d’attaquer les mécréants  » et « guide pour lion solitaire  » qui visent notamment à légitimer les attaques terroristes en France ; que si, lors de l’audience, M. A…a contesté l’interprétation donnée par le ministre de la photo le représentant index levé, au motif qu’il s’agirait d’un geste de piété dans la tradition arabe qu’il a repris en signe d’adhésion à l’islam, il n’a pas contesté avoir téléchargé les documents en cause, même s’il a affirmé qu’il les avait téléchargés par erreur ;
10. Considérant, en second lieu, que le ministre affirme que M. A…serait en lien avec un islamiste assigné à résidence ; que, toutefois, M. A…soutient n’avoir fréquenté cette personne qu’à l’occasion de leurs pointages respectifs au commissariat de police à l’occasion de leur assignation à résidence ; que, d’ailleurs, cette personne n’est plus actuellement assigné à résidence ; que le ministre fait valoir, toutefois, lors d’un mémoire présenté postérieurement à l’audience et communiqué au requérant, que M. A…serait en contact régulier avec au moins un autre islamiste présumé ;
11. Considérant, enfin, que le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur a, par un arrêté du 31 juillet 2017 versé au dossier, modifié les modalités de l’assignation à résidence de M. A…en tenant compte de son admission en première année de licence d’histoire-géographie à l’université de Paris IV-Sorbonne dont les cours seront dispensés au centre universitaire de Clignancourt, 2 rue Francis de Croisset à Paris (75018), afin de les concilier avec la poursuite de ses études ; que des sauf-conduits ont été accordés à plusieurs reprises au requérant notamment pour assister à des audiences ou se rendre à ses épreuves de baccalauréat, ainsi qu’à la Journée défense et citoyenneté ;
12. Considérant qu’il résulte de ce qui précède que, eu égard à la jeunesse de l’intéressé et au fait qu’il se soit déjà rendu coupable d’une attaque contre des militaires, pour laquelle il a été condamné par un jugement du 18 mai 2017, ainsi qu’aux éléments nouveaux intervenus au cours des douze derniers mois, notamment un téléchargement sur internet de documents légitimant des attaques terroristes, le renouvellement de l’assignation à résidence, qui a été aménagée pour permettre à M. A… de poursuivre ses études, par l’arrêté du 13 juillet 2017 ne porte pas une atteinte grave et manifestement illégale aux droits et libertés de M. A… ;
13. Considérant qu’il résulte de l’ensemble de ce qui précède que l’arrêté prolongeant l’assignation à résidence de M. A…ne fait pas apparaître d’illégalité manifeste ».




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


18 thoughts on “L’attaque de la pizzeria montre l’incapacité du pouvoir macronien à lutter contre le terrorisme

  1. charlesmartel

    Vous avez vu !! C’est une grosse cylindrée que cet individu possède à 18 ans. Payée grâce au revenu de ses trafics de drogue, je présume et des aides sociales iniquement distribuées par le généreux état socialiste. De plus, pour lutter contre les attentats, je propose la PEINE DE MORT pour tout acte de terrorisme réalisé et en PREPARATION, avec l’expulsion automatique de toute la famille entretenue par nos impôts.En France, le pouvoir est faible et pusillanime. Aucune pitié pour nos ennemis !!

    1. Victoire de Tourtour

      Elle était à lui, la voiture ? Il l’avait peut-être volée – pardon, « empruntée -…

  2. DURADUPIF

    Les anglo-saxons ont sa photo ! Son nom et son trombone c’est pour quand en France ? Il est majeur et sans doute vacciné à on ne sait quoi, les Citoyens doivent savoir qui est-t’il ?

  3. Massilia

    Un individu tente de se suicider en fonçant sur… par leparisien

    Si le parquet de Meaux parle d’un « acte délibéré », les premiers éléments de l’enquête conduite par les gendarmes de la section de recherches de Paris écartent la piste terroriste. L’homme au volant de la BMW, inconnu des services de poilice, aurait tenté de mettre fin à ses jours après avoir raté sa première tentative dimanche. Une version que met en doute ce témoin. « Ce regard qu’il avait là, toute ma vie ce sera ancré dans ma tête. Toute ma vie. On ne peut pas avoir ce regard-là quand on vient de faire un truc comme ça, a-t-il estimé. Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi posé. Tranquille, serein. Le gars, il avait réussi son coup. »

    Source

    Nos remerciements à Victoria Valentini
    http://lesobservateurs.ch/2017/08/15/france-seine-et-marne-une-voiture-fonce-deliberement-dans-une-pizzeria-une-fille-tuee-et-13-blesses-video-de-temoignage/

    1. frejusien

      Pour ce qui est de la tentative de suicide présumée de la semaine précédente, c’est ce qu’il a raconté à la police, aucune preuve n’a été apporté pour corroborer ce fait, doit-on avaler comme argent comptant les mensonges éhontés de ce type d’individu ??
      Le proc ne marche pas, il court….il annonce ça sur toutes les télés, cet individu est suicidaire, il a tenté de se tuer la semaine précédente ?????

      Et s’il s’agissait d’un deal avec un fournisseur de drogue musulman ?
      du genre, « tu écrases quelques kouffars , et je te donne quelques paquets de drogues » ??
      Il a réussi son coup, qui pourrait gober que pour se suicider, on écrase des anonymes ???
      Les suicidaires se suicident dans la solitude, comme nos agriculteurs par exemple….qui se suicident dans un silence assourdissant au rythme de 3 par semaine

  4. Massilia

    http://lesobservateurs.ch/2017/08/15/allemagne-un-syndicat-incite-les-enseignants-a-la-desobeissance-civique-contre-les-expulsions-dimmigrants-illegaux/

    http://lesobservateurs.ch/2017/08/15/france-multiculturelle-une-femme-poignardee-a-mort-par-son-ex-mari-turc-parce-quelle-etait-en-relation-avec-un-senegalais/

    http://lesobservateurs.ch/2017/08/15/tessin-les-touristes-musulmanes-se-masquent-malgre-la-loi-audio/
    http://lesobservateurs.ch/2017/08/15/canada-laval-pres-de-200-adolescents-algeriens-et-marocains-se-battent-puis-caillassent-les-policiers/

    UN FESTIVAL

  5. Lesage

    Ce n’est pas un terroriste le procureur adjoint à formellement écarté cette piste! c’est un « individu »… ouf! ça nous rassure,
    nationalité extra-terrestre!

  6. Centulle

    Dans les premières heures après  » ce banal incident » ( ben oui 1 ou 2 morts c’est banal maintenant!) j’ai lu que ce gentil garçon ( dixit sa partenaire de tennis) avait une kalachnikov dans son coffre et aujourd’hui sur BFM rien à ce sujet. Pas de nom de famille non plus . Bizarre, comme c’est bizarre .

  7. o

    comme d’hab ils nous cachent la vérié
    je suis sur que c’est un atentat quand on veut se suicider il y a d’autres moyens plus radicaux
    mais tôt ou tard on apprendra qu’il etais converti a la religion de paix et d’amour
    mais bon pour nos dirigents un mort de plus ou de moins quelle importance
    pourvus que leurs magouilles fonctionnent

  8. Pascal PROUTEAU

    Bonjour à tous,
    J’ai connu un homme qui s’était suicidé au volant de sa voiture: il avait jeté sa voiture du haut d’une falaise et comme la voiture était restée accrochée sur un rocher, il en était sorti et s’était jeté dans le vide.

    Combien d’accidents du samedi soir sont en réalité des suicides?

    Quand tu veux te suicider en voiture, ce ne sont pas les platanes et les murs qui manquent. Et pour être sûr de ne pas te louper, tu ne choisis pas une voiture moderne beaucoup trop « sécurisée »; tu choisis plutôt une vieille guimbarde d’avant les normes « Euro-ncap ».

    Donc, c’est de l’enfumage, mais nous y sommes habitués! Mais comme nous avons quelque chose entre les oreilles, nous ne tomberons pas dans le piano…euh, dans le panneau!

  9. NICOLAS F

    Toute une équipe de magistrats,policiers,psychologues,pour se faire enfumer par le nouveau style de terroriste :le type au cerveau brulé par la drogue mais qui est quand même responsable de ses actes.Qui raconte qu’il croit avoir « commis  » un suicide mais qui choisit une cible humaine,qui croit qu’il a une kalachnikov mais qui l’a oubliée,qui commet un crime abominable « parce que » les gendarmes le poursuivent depuis plusieurs jours (dans sa tête).
    Le roi de l’embrouille à forte inspiration terroriste qui assassine mais qui a compris comment se mettre dans la poche les médias,les juges,les humanitaires de tous poils.
    Irrécupérable,inamendable,déchet de la société et pervers en plus.
    La peine de mort dans certains cas oui,certainement;
    Les tueurs d’enfants n’ont pas le droit de vivre.
    La petite fille décédée sera déclarée décédée d’un banal « accident  » de voiture par un type bourré.

  10. Lesage

    Qu’est-ce qu’il y a comme « voitures folles » depuis qq années!
    c’est devenu d’une telle banalité que c’est vite oublié! les 5 pers fauchées en 2016 à Vitry/Seine, marché de Noël etc…. mm Nice 14 juillet 2016, le plus meurtrier, aux oubliettes, ce ne sont que des cas isolés! rien à voir avec l’islam, des individus qui ont des prob psychiques ou radicalisés récemment!? que des cas isolés?des dizaines de milliers, c’est pas énorme!
    Le rituel de circonstance: bougies, fleurs, petits déssins et au suivant!
    les voisins sont tj très étonnés, il était discret, gentil mm!!!
    ils n’auront pas de représailles ceux-là!

Comments are closed.