La culture est très facilement accessible dans la France de 2017, qu’ils ne viennent pas pleurnicher !


La culture est très facilement accessible dans la France de 2017, qu’ils ne viennent pas pleurnicher !

Christine Tasin nous a raconté pourquoi elle ne va plus aussi souvent à l’opéra :

Note 1) J’aime l’opéra, et, pendant des années, je ne manquais jamais une représentation de chacun des nombreux opéras qui passaient dans les différentes villes que j’ai habitées, jusqu’à ce qu’un jour, deux  classes de collège  « à la découverte de l’opéra », venant d’un « quartier »,  pourrissent la soirée de tous les spectateurs. En toute impunité. Les professeurs ne disaient rien, les ouvreuses étaient bien marries mais c’était un accord entre rectorat et théâtre, et les plus enragés des spectateurs ( donc je faisais partie ) ont passé la soirée à essayer de terroriser les gamins les plus proches d’eux… sans parvenir  à faire baisser le niveau sonore de l’ensemble. Les commentaires à voix haute ( apparemment  on ne leur apprend pas chez eux, que lorsque l’on regarde un film en famille, fût-ce à la télé, on se tait ), les ricanements, les bavardages à voix haute pour se raconter le dernier feuilleton pourri de la télé, les cris même… A vous dégoûter de sortir.

J’ai décidé ce jour-là que, sauf situation exceptionnelle ( la garantie qu’il n’y aurait pas de classe ) j’écouterais les opéras sur CD ou les regarderais sur DVD.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/14/selon-20-minutes-les-racailles-seraient-capables-de-lire-les-sous-titres-dun-film-en-vo/

« A la découverte de l’opéra » = Je trouve que c’est une façon ridicule de présenter les choses :

Comme si au 21éme siècle en France la culture était inaccessible et que ces jeunes la découvraient seulement à l’occasion de cette sortie de classe .

La culture ne s’est jamais autant démocratisée , elle ne fut jamais aussi disponible et facile d’accès qu’aujourd’hui .

Vous voulez connaître le monde de la musique ?

Sur YouTube vous pouvez gratuitement écouter absolument toute la musique possible et imaginable sans aucune limite .

De Mozart à Beethoven en passant par Wagner ou Strauss .

De Elvis aux Beatles en passant par Chuck Berry ou les Stones .

Du jazz , du blues , de la samba , de la salsa , des opéras , des ballets , des symphonies , du baroque , de la country , de la variété … Il n’y a que l’embarras du choix .

Les CD ne coûtent quasiment plus rien de nos jours devant l’ampleur du streaming et du téléchargement .

Et pour peu qu’on les achète d’occasion , c’est presque cadeau .

Des dizaines de revues , de magazines , d’ouvrages proposent des anthologies musicales pour s’y initier dans le rayon presse et le rayon livres de n’importe quel supermarché du bout de la rue .

D’ailleurs c’est également valable pour la littérature :

Toutes les plus grandes oeuvres sont disponibles en format de poche pour rien .

Si vraiment ça ne suffirait pas on peut se les procurer d’occasion sur internet .

Et je ne parle pas non plus des bibliothèques municipales dans chaque ville dont l’abonnement est tout sauf coûteux .

Sans oublier les brocantes .

Même constat pour le cinéma :

Mis à part si le film que vous cherchez est le dernier grand succès des salles et qu’il vient tout juste de sortir , les dvd sont abordables .
(Evidemment je ne parle pas des formats Blu-Ray 3d avec les 2cd de bonus et autres éditions collector limitées à 15 exemplaires … )

Les éditons simples d’oeuvres de Truffaut , de Bergman ou de qui vous voulez sont tout à fait accessibles .
De nombreux magazines et de nombreux livres peuvent vous donner des listes et des idées de visionnages pour passer un bon moment et vous façonner votre dvdthèque selon vos préférences .

Un détail à noter :

Ces jeunes illettrés viennent toujours de zones urbaines .

Donc de zones proches des médiathèques , des musées , des librairies et autres centres culturels .

Les banlieues sont desservies par le bus , le métro , le tram et sont surement les mieux placées pour profiter des événements culturels des villes .

Sans oublier l’état qui fait TOUT pour leur faciliter la vie quitte à y verser des sommes faramineuses en pure perte .

Par contre les jeunes des campagnes qui n’ont pas toujours cette chance n’en deviennent pas des analphabètes pour autant , c’est étrange .

A croire que cette incapacité à se cultiver et à progresser ne toucherait qu’un certains type de « jeunes » .

Mais c’est évident que tant qu’il y aura des pédagogues béats pour les applaudir quand il sont capables d’aligner deux mots à la suite dans une chanson de rap minable et qui justifient leur médiocrité et leur comportement primitif par la victimisation , ils ne risquent pas de vouloir se donner la peine de se remettre en question et d’apprendre quoi que ce soit .





22 thoughts on “La culture est très facilement accessible dans la France de 2017, qu’ils ne viennent pas pleurnicher !

  1. Pierre

    Bien vu. Je pense par ailleurs que l’éducation est pour une bonne part une illusion. L’on n’éduque vraiment que les gens qui veulent bien être éduqués.

    1. MALI

      Je suis d’accord avec vous. Encore faudrait-il que l’Éducation Nationale assure correctement sa mission, c’est-à-dire assurer aux élèves le minimum requis avant l’entrée en 6ème : savoir lire, écrire, compter. Et je sais de quoi je parle.
      En 2008, alors que j’étais en reconversion professionnelle, j’ai eu l’occasion de donner des cours de français à domicile à des élèves de 6ème, 5ème, et 3ème. Pour les tester, afin de connaître leur niveau de connaissances, je leur ai fait effectuer des dictées : résultat, des fautes d’orthographe pratiquement à chaque ligne, et une profonde ignorance des règles de grammaire. Dramatique! J’ai demandé à ces élèves de me montrer leurs livres de français. Eh bien, j’ai été complètement ahuri et désarçonné par le vocabulaire totalement technocratique que j’ai pu voir dans ces ouvrages, et notamment dans les grammaires! Parents, si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite à lire ces ouvrages, où l’on a totalement oublié la simple règle sujet, verbe, complément d’objet direct, et j’en passe! J’étais totalement abasourdi! Et franchement écœuré de voir que ces élèves ne maîtrisaient même pas la conjugaison des verbes des 1er, 2ème et 3ème groupe! L’élève de 3ème à qui j’ai dicté une dizaine de lignes tirée du livre « Le capitaine Fracasse », n’a même pas été capable d’identifier le verbe d’une phrase! Voilà où nous en sommes de nos jours, et je puis vous dire que ces enfants n’étaient pas issus de milieux défavorisés! Alors, tant bien que mal, je me suis efforcé de leur faire réapprendre les conjugaisons, indispensables pour la maîtrise de la grammaire et de la langue, en ayant établi moi-même des tableaux de conjugaison sur ordinateur. Et je me suis franchement demandé comment ces élèves pouvaient apprendre une langue étrangère tout en ignorant les règles de base de leur propre langue! Alors, la culture…

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Comme il faudrait d’ailleurs lire les livres d’Histoire pour comprendre l’ampleur de la propagande ou ceux de Maths pour connaître l’effondrement du niveau scientifique …

        1. Une fille qui n'aime pas l'école d'aujourd'hui ...

          Antiislam : Oui , c’est surtout dans les livres d’histoire que la catastrophe est la plus flagrante .
          Et la manipulation également …

  2. Louis

    Sur youtube j’ai découvert le contemporain, et parfait ma connaissance des compositeurs du 19ème, et tant d’autres du baroque ou antérieurs, que je ne connaissait pas encore. Des noms inconnus impossibles à connaitre autrement de par leur nombre et car on ne peut pas tout acheter en CD ou même emprunter.
    Des docs sur tous les sujets possibles et inimaginables, des conférences: Quel régal que cette médiathèque à portée de clic.
    Tout ce qui concerne les arts graphiques et les milliers d’artistes, contemporains ou autres, j’en découvre sans cesse.
    Internet est une véritable révolution culturelle, peut-être une des meilleures choses qui soient arrivé ces dernières décennies.

    Je suis issu d’un milieu où la culture ne voulait rien dire, et très jeune j’ai entrepris, par passion des livres, de l’art de la musique de m’y plonger, et je ne pourrai, aujourd’hui encore vivre sans.
    Que les pédagogues de l’éducation nationale laissent tranquilles ceux qui apprécient l’opéra, ou l’art en général. Si les gamins veulent se cultiver c’est à portée de clic et les médiathèques sont assez nombreuses dans chaque ville.

    Vouloir inculquer la culture à tout prix, ça ne marche pas..

    1. Une fille qui n'aime pas l'école d'aujourd'hui ...

      Louis : Vous êtes l’incarnation exacte de ce que je pense à ce sujet .

      Peu importe le milieu d’où l’on vient , c’est l’appétit de culture et de connaissances qui est déterminant .

  3. Horizon

    Aller assister à un opéra avec des sales petits trouducs gavés de leur rap de merde…
    C’est aller s’asseoir sur un nid de guêpes convaincu que «tout va bien se passer» !

  4. Machinchose

    ……Va pensiero sull’ali dorate
    Va ti posa sui clivi sui colli
    Ove olezzano tepide molli
    L’aure dolci del suolo natal
    Del Giordano le rive saluta
    Di Sione le torri atterrate
    O mia patria si belle ……………….

  5. Machinchose

    a tous nos amis patriotes épris de culture, j’ offre ce grand moment

    https://www.youtube.com/watch?v=oVVxbWBU6YM

    faites bien attention a la 50 eme seconde!

    l’ Emir du Qatar, sans sa djellaba, vient se cultiver a l’ Opera, ravi par la  » Marche de Radetzky »

    sa greluche donne le LA ( j’ ai failli dire le Alla)

    et vous constaterez que même les larbins gardes du corps sont prier de scander la Marche!!!

    Pathétique ? Touchant ???

  6. Jean-Pierre Coq

    Les yeux ébahis de la chef quand j’ai dit à l’époque que le collègue musulman (qui avait fait une grosse bourde) avait toute l’information disponible dans son classeur pour tout bien faire :

    – Mais voyons JP ! Vous ne pouvez vraiment pas lui demander ça !

    Bah voyons.
    Et après, c’était moi qui était fliqué dans la boîte.

    L’Islam dévisse les têtes et pas que des pratiquants !

  7. Anne Lauwaert

    Si nous voulons arriver à quelque chose nous devons réagir : les films actuels sont débiles ? ne les achetons pas – les salles de cinéma sont dérangées ? n’y allons plus – les opéras sont envahis par des emmerdeurs ? n’y allons plus – les terrasses des cafés sont des champs de bataille ? n’y allons plus etc. Ce n’est que quand les exploitants vont se rendre compte de la diminution de leur chiffre d’affaires qu’ils vont penser qu’il y a un problème. C’est à eux d’exiger les mesures qui permettent la vie normale de leur clientèle .

  8. Machinchose

    l’ afaire dramatique du « suicidaire » a kalach dans le coffre, a fait long feu

    on a même tenté de nous le refourguer comme gros drogué…

    fnalement on nous le présente aujourdhui sur Europe comme un dizikilibri

    quel avenir fécond pour tous les désékilibri maghrébins….

  9. bm77

    Comme « Mali » le pointe avec justesse le problème vient d’abord de l’éducation nationale et des professeurs, même si je ne veux pas les éreinter car ils y en a certains qui essaient de faire bien leur boulot dans le contexte que l’on connaît.
    Le problème majeur de notre société et de ses maux viennent à mon avis d’un facteur qui est omniprésent et envahissant dans notre société: je veux parler de la psychologie.
    On la met à toutes les sauces et les conseils de classe sont devenus des réunions où on s’intéresse plus aux conditions de vie des élève que de leur comportement à l’école et des efforts fournis pour l’apprentissage. On se torture pour comprendre comment un élève peut devenir aussi perturbateur en allant chercher des raisons qui ne concernent pas le milieu scolaire.
    Les enseignants se transforment en assistantes sociales mâtinés pédo psycho pédagogues!!
    Qu’ils appliquent une pédagogie qui utilise le facteur psychologique, je le conçois, mais là on a l’impression que la psychologie peut être une réponse à tout, hors les règles établies pour le bien de l’ensemble que ce soit à l’école comme dans la société depuis des siècles sont remises en question et sont bouleversée par cette révolution permanente qui envahie les esprits.
    Hors il me semble que ce sont nos valeurs morales qui nous ont fait faire ce bond en avant et corriger nos erreurs passées et non pas la psy qui depuis qu’elle est devenue incontournable, nous fait faire du surplace et tourner sur nous même.
    D’ailleurs tous ces gens dans tous les secteurs de la société obnubilés par cette nouvelle religion se sont trouvés tout désemparés et meurtris quand Michel Onfray a osé remettre en question le « dieu » Freud dans son ouvrage « le crépuscule d’une idole ».

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Dans cet effondrement de l’Ecole tous les acteurs portent une part de responsabilité : les professeurs certes, mais aussi l’administration, les parents et les élèves …

      On pourrait détailler point par point.

  10. Sylvie D.

    Les « jeunes  » des « quartiers » n’ont comme culture que le rap et les tags…. Pourquoi les emmener à l’Opéra ? Tant qu’ils n’ont pas une approche personnelle de la musique, cela ne sert à rien. On n’éduque pas par obligation. Cela ne marche pas. Il faudrait commencer par leur faire écouter de la musique en classe et emmener à l’Opéra seulement ceux qui le souhaitent.
    Il y a un dicton qui dit  » on ne donne pas des perles à un cochon  » …..

    1. Amélie Poulain

      D’accord avec votre commentaire.

      Tout le monde n’a pas envie ou, tout simplement, les possibilités intellectuelles d’être sensible et donc ouvert à la Culture, c’est une évidence.

      Mais depuis Mitterrand (80% au bac…) renforcé par les idées gauchistes qui prônent une égalité à ce niveau empêchée seulement par les vicissitudes de l’environnement (et donc dédouane de l’inculture le sujet lui-même), le nivellement par le bas (bien sûr), et la déresponsabilisation sont de mise.

      1. Sylvie D.

        Bien sûr. L’égalité n’existe pas, puisque nous sommes tous différents, ce que la gauche ne comprend pas. Avec leur idéologie égalitaire, cela ne peut pas fonctionner. Moi j’adore la musique baroque, mais je comprends que d’autres n’apprécient pas et je trouve normal qu’ils préfèrent une autre musique.
        Quand on baisse le niveau du bac, presque 100% de reçus ! Tout ça pour que les jeunes des banlieues soient au niveau des autres ! Mais arrivés en Fac ils ne suivent plus….

  11. Loïc Mansard

    Juste constat et judicieuse analyse de Christine que, en tant qu’enseignant et amateur des Arts et Lettres, je ne puis que souscrire pleinement! Et cette absence de curiosité via le net est d’autant plus désolante que cette jeunesse y passe du temps …en perdant son temps! Car il y a une absence totale de vouloir connaître pour mieux analyser et mieux appréhender les choses qui nous entourent! Il faut dire que ce n’est pas avec nombre de mauvais enseignants, de piètre niveau, s’illusionnant sur le savoir par le ludique et martelant en revanche les quelques dogmes idéologiques au travers d’une Histoire déformée, que cette jeunesse sera incitée à chercher le Vrai et le Beau! Et j’ajoute cela pour toute la jeunesse, et c’est ce qui me fait craindre le pire à venir, car il y aura cette génération de jeunes naïfs bisounours soumis au diktat de jeunes sauvages incultes!

Comments are closed.