6 heures de garde-à-vue pour avoir photographié le couple Macron-Ceaucescu


6 heures de garde-à-vue pour avoir photographié le couple Macron-Ceaucescu

Ils se croient où ces deux-là ? Dans une République bananière. Dans la République bananière qu’est devenue la France.

Tant que le candidat Macron était en campagne, les journalistes étaient soignés aux petits oignons, ils savaient où était le couple, qui les invitait à faire force photos, comme en témoignent les unes des différents magazines qui ont pullulé pendant 6 mois.

A présent qu’il est élu, plus besoin de prendre des pincettes avec journalistes et photographes. Une poigne de fer. Et la marée-chaussée obéit, le doigt sur la couture du pantalon…

Le droit, là-dedans ? Cherchez encore… Y aura-t-il plainte ? Même pas, les journalistes doivent manger, et donc éviter de froisser leur patron… Enfin, pour l’auteur de l’article ci-dessous, ça sent quand même le roussi, plainte ou pas.

Le récit fait par ce  journaliste est édifiant :

TÉMOIGNAGE-EXCLU TRAITÉ COMME UN CRIMINEL POUR AVOIR VOULU PHOTOGRAPHIER LES MACRON

Le couple présidentiel, en vacances à Marseille, ne veut plus communiquer sur ce sujet. Un photojournaliste qui les suivait en a fait les frais. Il nous raconte sa garde à vue musclée.

Les vacances des présidents de la République seraient-elles en passe de devenir un secret d’Etat aussi précieux que les codes nucléaires ? A croire les aventures des photographes qui ont suivi Emmanuel et Brigitte Macron, on pourrait le croire. Le fait est d’autant plus surprenant que le président, alors en campagne, n’avait jamais rechigné, ou très peu, à poser pour les objectifs, que ce soit au Touquet ou à d’autres endroits. Mais, là à Marseille, le vent a tourné. Réfugié dans une luxueuse villa du parc Talabot, avec vue sur la corniche Kennedy, le couple élyséen vit comme dans un bunker. Et ses officiers de sécurité ont la menace facile. Notre témoin, qui a déjà suivi le président à maintes occasions, en a fait la triste expérience.

L’affaire commence le samedi 12 août. «On remarque le convoi du président qui sort du parc, là où il passe ses vacances. On le suit pendant un quart d’heure et soudain ses officiers de sécurité nous repèrent. Ils nous arrêtent et procèdent à un contrôle d’identité. Ils appellent les forces de l’ordre qui nous emmènent au commissariat. » S’ensuivent les procédures habituelles, puis tout rentre dans l’ordre après deux heures et «on nous autorise à regagner nos pénates».

Coffré pour 48 heures

Dimanche matin, la dépêche sur les vacances présidentielles paraît. Notre témoin pense donc que l’affaire a évolué et qu’il va pouvoir prendre quelques clichés du premier couple de France. Il décide donc de s’adresser à l’officier de sécurité en poste, celui-là même qu’il avait croisé la veille. «Il m’envoie aussitôt bouler et me lance : “Moi, je vous dis pas bonjour. Je ne supporte pas ce que vous faites. J’aime pas votre métier… J’ai rien à vous dire. Y aura pas de photos de toute façon. Maintenant c’est comme ça. Il va falloir vous y habituer. On n’est plus sous les présidences précédentes. Vous allez vite vous en rendre compte….”» Le photojournaliste fait néanmoins remarquer qu’il y a juste en face les caméras de BFM et de TF1 et s’interroge sur leur concurrence. «Vous inquiétez pas, répond l’officier, Sibeth [Ndiaye, chargée de communication de l’Elysée, NDLR] a appelé pour demander à leur boss de les faire déguerpir sinon ils n’auront plus leur accréditation…» «C’est assez scandaleux de procéder comme ça», remarque notre témoin. Le service de communication de l’Elysée dément pour sa part toute tentative d’intimidation auprès de BFM ou de TF1 : «On ne fait et on ne fera jamais ça», nous précise-t-on. Par ailleurs, il précise que le président Macron a porté plainte pour violation de domicile et atteinte à la vie privée.

L’officier finit par appeler la police nationale : «Je vais vous faire coffrer pour 48 heures.» Une heure plus tard, le trublion est embarqué. Au commissariat l’officier de police judiciaire lui notifie sa garde à vue «sur ordre du procureur de la République». Celle-ci va durer environ six heures, avec un placement en cellule au milieu des délinquants. «Ils ont fouillé tout mon matériel, mes sacs. J’ai dû retirer mes lacets de chaussure, ma montre… J’ai été traité comme un criminel. » Après trois heures de cellule, les policiers viennent prendre sa déposition. Avant, l’officier de police judiciaire demande à voir tout ce qu’il y a sur la carte mémoire de ses appareils photo, le contenu de son ordinateur. «C’est totalement illégal. On peut se douter sur ce qu’il y a dans les ordinateurs de journalistes. Ils m’ont fait comprendre que si je ne coopérais pas, je devrais attendre demain matin pour pouvoir sortir. C’était de l’intimidation. Le but était clairement de me faire peur

Résultat : «J’ai bien compris que j’étais dans le collimateur et je préférerais éviter de me retrouver au trou. Je suis scandalisé et choqué par la méthode employée. C’est à croire que le président entre en guerre avec la presse. »

Photo : En septembre 2016, pour Emmanuel Macron, alors en campagne, les photographes étaient les bienvenus. Crédit : D.R.

http://www.vsd.fr/actualite/temoignage-traite-comme-un-criminel-pour-avoir-voulu-photographier-les-macron-22362

Bien fait pour les journaleux. Ils ont mangé leur pain blanc et le mangeront à nouveau le jour où le nouveau Ceausescu aura à nouveau besoin d’eux… Et on n’a pas tout vu…




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


25 thoughts on “6 heures de garde-à-vue pour avoir photographié le couple Macron-Ceaucescu

  1. Villeneuve

    Entièrement d’accord, bien fait pour sa gueule ! Rien à faire du clan Macron, de ses courtisans et courtisanes télé-médiatiques ou pas.

    1. Champ la lioure

      C’est insuffisant ! Qu’en a-t-on à faire des portraits de ces deux mauvais ? Qu’il aille prendre des clichés des « dealeurs » allogènes en flagrant délit , ça sera utile à la société française .

  2. a

    J’aurais plutôt écrit :  » le couple Macronescu-Trogneux  » !
    ( la pauvre ne doit même pas comprendre ce qui lui arrive ! )

  3. Michel-B

    Ah! , voilà et encore 1 de plus de ses faces cachées..
    Tant que j’ai besoin de vous, venez je vous accueille à bras ouvert ! !
    Tous ces journalistes qui lui ont fait GRASSEMENT PUBLICITÉ et autre, maintenant que je suis PRÉSIDENT,
    CASSEZ VOUS, ne me suivez plus, sinon je porte PLAINTE
    BRAVO pour l’état d’Esprit de notre cher PRÉSIDENT

  4. hathoriti

    A se plier de rire ! Ils ne le savaient pas, les journaleux, que le petit président se prenait, se prend pour un grand homme ? Pour un grand homme d’état, de plus ! Et même, si, si, j’en suis sûre, pour le roi de France ! Alors, maintenant, s’ils en prennent plein la gueule, les journalopes, bien fait ! ça leur apprendra à avoir enfumé les français pour faire élire ce…ce type ! moi, je n’ai pas voté pour lui, ah non! jamais ! Et en ce jour de l’Assomption, je prie la Vierge Marie (comme tous les jours ) Patronne Souveraine de la France, de nous débarrasser de ce parasite, de sa cougar et de son gouvernement !

  5. durandurand

    Bah je ne les plains pas ces journaleux de merde , ils ont eu maille à partir avec le gsp , et se retrouver au gnouf pour quelques heures ça lui fera les pattes à ce boni-menteur .

  6. Centulle

    Bravo Christine pour la comparaison. Voilà quelques temps déjà que je me remémore la fin de vie des Ceaucescu à chacune des bévues de notre Jupiter .

  7. GAVIVA

    ah je comprend qu’ils veuillent pas trop qu’on louche sur leur bunker de vacances, les macrousescu se savent tellement appréciés qu’il a peur qu’on y fasse caca sur le paillasson des fois qu’on serait pas trop content du petit prez….Et puis quoi, vous l’avez notoirement favorisé pour les présidentielles maintenant puisque vous n’êtes plus utiles chers journalopes vous êtes comme moi!! RIEN!!!!

  8. J

    Ce petit con avait besoin de venir nous polluer notre air, avec sa cougar ? Marseille n’est pas assez atteinte ? On est envahi, laissé à l’abandon, on a la plus mauvaise réputation de France et d’Europe, alors que nous sommes situés dans l’un des plus beaux endroits de France. Il faut encore subir les parades de cette petite merde qui se prend pour Dieu tout puissant ? Je pensais que je ne pouvais pas détester quelqu’un plus que Mollande, je m’étais trompée.

  9. Machinchose

    Flics et journalopes…….

    forts avec les faibles………..et respectueux des forts……

    le poulet imbu de son « pouvoir » régalien, ne vaut guère mieux que le fouille-merde déçu….

    ils avaient si bien léché les Macrons…..ils ne doivent pas vraiment comprendre

  10. Alexcendre 62

    Ne nous prenons pas la tête avec ça nos photojournaleux ils n’ont que ce qu’ils méritent , demain tout sera oublié ils seront tous de nouveau au cul du prince , ils n’ont pas de c……. ces gens là pour adopter une ligne de conduite du vide et faire enfin des bons articles sur l’état réel du pays. Il y a des années que je n’achète plus aucun papier venant de ce monde et les dites photos je n’avais donc aucune chance de les voir et nous sommes nombreux dans ce cas a avoir dit non a tous les enfumages venant du beau monde bobo , ma réponse est vous avez voté malgré les mies en garde maintenant assumez .

  11. Mariette

    Ce qui m’étonne est que les journalistes n’aient pas encore utilisé de drones.

    Quant au fait que DM chasse les journalistes, ça ne me surprend pas du tout, puisqu’il sait, déjà, qu’il ne briguera pas un deuxième mandat.

    De plus, madame ne souhaite certainement pas voir ses cuisses et ses fesses étalées dans le monde entier ; on la comprend.

  12. Xtemps

    C’est normal, quand il y a plus de séparation des pouvoirs, c’est la tyrannie et macron est un dictateur, un tyran qui montre ses muscles et veut montrer qu’il est un grand Président.
    Un dictateur placé par le système, une marionnette, comme déjà plusieurs pays dans le monde ils ont.
    J.F.K. Kennedy nous avait prévenu, c’est seulement maintenant que nous comprenons ce qu’il voulait dire.
    Vous avez une idée comment on procède quand on vient des Rothschild.
    C’est pas pour rien que Orban en Hongrie les a foutu dehors du pays, c’est des fascistes.
    Les masques tombent, la France libre, le pays des droits de l’homme est devenu une dictature, la France est tombé dans la dictature amis français.
    Et la loi des tyrans a commencé, la prochaine fois, ce sera six mois de prison ferme pour les journalistes trop entreprenant.
    Les dictateurs comme Pinochet avait commencé de cette façon.
    Nous les européens pensons toujours que nous sommes à l’abri des dictatures, que cela ne peut arriver qu’aux autres.
    Les Chiliens le croyaient aussi.
    Et bien vous avez déjà votre Pinochet en France maintenant amis résistants.
    Un vrai Fasciste tout neuf.

    1. Machinchose

      « Vous avez une idée comment on procède quand on vient des Rothschild.

      xxxx

      mais bien sûr….sans doute une tare « Rothschildienne »

      ça ne doit pas exister, si je comprends bien dans les banques d’ affaires Protestantes comme Neuflize et autres Rockfeller, parpaillots garantis

      et encore heureux qu il n’ ait pas été employé par Goldman Sachs, la Banque mondiale « Juive » selon ses détracteurs envieux

      Aaaahhhhh! cette puissance occulte et maléfique Juive, qui a fini par faire bander tous ces accusateurs, bons descendants des adeptes du crime rituel…
      Allez, je file m’ ouvrir un compte a la Monte Pasch Banque….vous savez, celle qui appartient au Vatican et dont la « probité » a fait des remous lors de l’ affaire sordide de la Loge P2 😆

      curieux ce reflexe Pavlovien de citer les « Rothschild » dés qu on parle de banque voyouse
      un mien ami , ancien banquier déclinait, lorsqu on le lui demandait , sa profession ainsi : Délinquant …….

      1. Machinchose

        « « Vous avez une idée comment on procède quand on vient des Rothschild.

        xx

        c’est quoi ce Français défectueux , ce Gloubi-Glouba ?? quel style!! quel talent de rédaction!!, digne du Brevet de nos banlieues 😆

        « vous avez une idée de la manière dont on procède quand on vient de chez Rothschild »

        c’est déjà mieux…

        prenez en donc de la graine! :mrgreen:

  13. Maurice

    Lâchez-nous avec ce couple de résident du 55 Fg Saint Honoré, nous en avons plein la casquette !
    Ils ont utilisé les merdias détenu par leurs soutient, maintenant qu’ils sont arrivé là où le désirait – de l’air maraud ne venez pas nous la pomper — !
    Lorsque des merdias ne viennent pas à eux pour faire le reportage quotidien, ils vont le chercher !
    Laissons-les là ou ils sont, ils ne tarderont pas à aller se plaindre aux propriétaires des merdias qui les ont soutenus pour que les journalistes reviennent !

  14. Anne Lauwaert

    Et c’est comme ça que Jupiter Jr. tourne de plus en plus de gens contre lui… Bonne idée d’aller le surveiller avec des drones, comme ça il comprendra combien ces drones emmerdent le monde et on aura vite une loi pour les interdire.

  15. ZANCHI DANIEL

    Personellement j ‘aurais accepté plus de garde a vue et meme une incarceration pour ce motif. il faut aller au bout de ces idees.

  16. Massilia

    Les policiers ont oublié de refermer la porte de sa cellule sur ses mains, dommage ce journaux aurait pu expérimenter les nouvelles règles de savoir vivre……

  17. patito

    c’est bien normal ce qui lui est arrivé ; vous imaginez une photo de la vieille sans maquillage et sans retouche faisant le tour du monde au milieu des quolibets dont sont si friands nos amis asiatiques ( voir le génial petit montage sur la cougar)
    par contre ce qui est super c’est que cela permet de ne pas se la coltiner en première page de tous les magazines et laisser un peu de place à nos champions du monde qui ,eux , le méritent.

  18. de couvreur

    C’est donc ça la pétition qui circule.;

    De toute manière il ne faut pas plaindre ces merdias, ils n’ont que ce qu’ils méritent. A cause d’eux et de la bêtise des électeurs , Macron est président.

    Cependant, il ne faut jamais oublier que la guillotine est vite remise en fonction.

Comments are closed.