Légitime défense : le cas du policier Damien Saboundjian condamné pour avoir tué le voyou Bentounsi


Légitime défense : le cas du policier Damien Saboundjian condamné  pour avoir tué le voyou Bentounsi

Illustration, le policier Damien Saboundjian

Pour faire suite à l’article de Dorylée et à celui de Maxime sur la légitime défense des policiers, nous pourrions donner  l’exemple de l’affaire Bentounsi/Saboundjian et répondre ainsi à l’incompréhension des lecteurs face à l’inaction relative des forces de l’ordre.

Amine Bentounsi était un voyou depuis l’âge de 13 ans. Voleur, violent, menteur, dealer, braqueur ; il ne lui manquait plus que le viol et le meurtre pour compléter son pedigree. D’origine marocaine, c’était le genre de « Chance pour la France » que nous envient sûrement la Hongrie ou la Pologne et qui peuple nombre de nos prisons. C’était surtout un nuisible de la plus belle espèce, sans foi ni loi, qui aurait de toute façon fini sa vie comme Mesrine ou Merah.

En 2012, le braqueur est en cavale depuis deux ans (suite à une permission, évidemment) : il représente donc un danger pour la société.

Repéré dans un bar de Noisy-le-sec (93), de jeunes policiers viennent à sa rencontre. Pour couvrir sa fuite, il balance une grenade (factice) et se met à courir, revolver (pas factice) à la main. Il se retrouve face au conducteur de la voiture de police qui sort de son véhicule et l’abat, malheureusement, d’une balle dans le dos. Ce qui ne se fait pas, même pour un dangereux braqueur.

Le policier, Damien Saboundjian,  est condamné en 2017 à 5 ans de prison avec sursis et interdiction de port d’arme pour « avoir réagi avec panique et non par riposte ».

La cour reconnaît donc qu’il fallait attendre un tir du voyou avant de riposter. Dès son face-à-face avec lui, Damien Saboundjian, était donc condamné : soit par la mort, soit par la justice.

Condamné par la justice, il est aussi descendu par les médias (1) et la famille du braqueur.

La sœur du braqueur, Amal Bentounsi, a crée une association (2) pour lutter contre les « violences policières ». A l’image de la Licra, de la LDH et autres machins subventionnés, le collectif « Urgence-notre police assassine » sera sûrement partie prenante dans les futurs procès contre les forces de l’ordre.

La « grande sœur courage » comme la nomme l’Obs, établit une liste des « victimes de violence policière ». Parmi eux, des individus qui fuyaient et qui sont morts électrocutés (Zied et Bouna en 2005), noyés (Vilhelm Covaci ; Fethi Traoré en 2006), par hydrocution (Taoufik El-Amri en 2006) ou en sautant dans le vide. J’imagine que les forces de l’ordre seront aussi responsables si un pot de fleur s’écrase sur la tête d’un voyou ou si un braqueur se noie dans une bouche d’égout en fuyant…

D’ailleurs, voici un exemple de « violence policière » dénoncé par cette « grande sœur courage » des quartiers :

« En mai 2006, Fethi Traoré, 31 ans, perdait la vie dans la Marne, à hauteur de Charenton (94), à l’issue d’une course-poursuite avec la police. Il fini sa course en Porsche Carrera vers 5 heures du matin, sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute A 4. Après avoir enjambé un grillage, il serait ensuite tombé dans la rivière, à quelques mètres de là (3). »

Pour en revenir à Damien Saboundjian, le policier a dû affronter le risque d’être tué par Bentounsi, cinq ans de procédure pénale, la vindicte des médias et de la famille du braqueur, une condamnation à 5 ans de prison avec sursis et la relégation sociale.

Il a quand même pu échapper à la prison ferme et donc au viol dans les douches ou au suicide involontaire par pendaison au radiateur.

Mais cette affaire, comme les autres (Zied et Bouna, Camara, Théo…) restent gravées dans la mémoire policière et participent encore plus à la tétanisation des forces de l’ordre.

Comme dans la pénitentiaire, l’État fera bientôt face à une pénurie de candidats, pas assez masochistes pour s’engager dans un métier où tous les coups sont à prendre. Il puisera donc dans le vivier de la diversité (par « discrimination positive ») et se posera alors la question du comportement de Français souvent de papier, devenus fonctionnaires armés, par rapport aux « Français de souche » désarmés…

Frontalier74

1 ) Voir articles de L’Express, du Monde, France Info, L’Obs  Marianne …

2) Collectif « Urgence-notre police assassine »

3) Affaire Traoré





11 thoughts on “Légitime défense : le cas du policier Damien Saboundjian condamné pour avoir tué le voyou Bentounsi

  1. .Christian Jour

    Pénurie de candidats, je ne pense pas, car il y a de plus en plus de policiers maghrébins qui eux ne tireront pas sur leurs zamis racaille. C’est bien connu, les envahisseurs gangrènent tous les milieux y compris l’armée, la police et la gendarmerie.

    1. Frontalier74

      Pénurie de candidats… de souche.

      Je suis un peu éloigné de tout ça maintenant mais j’ai un collègue qui m’a raconté l’arrivée, dans son service de Paris-Gare du Nord, de trois agents d’origine, heu, comment dire, maghrébo-musulmane… Et bien, ne comptez pas sur eux pour un quelconque patriotisme, hormis celui des pays de leurs parents.
      Mais c’est aussi vrai pour beaucoup de syndicalistes français de souche Sud ou CGT.

      Moi, en province, j’étais plutôt confronté à la « discrimination positive néo-féministe ». Facilités aux épreuves sportives, avancement, postes de spécialistes (maître-chien par exemple) leur étaient dus en priorité. Du coup, on a vu arriver nombre de lesbiennes et de personnes en surpoids (ce qui n’enlève rien à leurs capacités professionnelles).

      Mais en tant qu’homme, on trouve ça, un peu injuste…

      1. Révolution

        C’est curieux que l’on engage des ennemis
        car enfin on est en guerre
        engager des musulmerdes dans la police c’est vraiment la fin de notre société
        mais les politiques sont complices pour nous remplacer

        1. frejusien

          oui, en effet, très curieux d’engager nos ennemis pour nous défendre ou nous protéger
          Ils s’imaginent que l’uniforme fait la fonction, et que ces muzz deviendront blancs en devenant flic ou gendarme, toujours l’utopie dévastatrice !

    1. JackJack

      On ne peut pas mieux dire…. Cela dure depuis des années et ne va faire qu’empirer puisque la population, pour la majorité, s’y habitue très bien… et, un jour (pas très lointain), ce sera trop tard.

  2. Xtemps

    Quand on à faire à des crapules aux pouvoirs, c’est normal, les policiers et les gendarmes, en oubliant pas l’armée sous équipés, ont déjà du mal avec ces voyous adorés de nos dirigeants aux pouvoirs, parce que d’origines immigrés, ils ont tous les droits plus que les autochtones des pays européens, qu’ils nous imposent par la force contre la volonté des peuples européens, y compris les criminels et intégristes.
    Tous les signes des criminels aux pouvoirs, avec les attentats, les agressions, les violes, ils ont du sang sur les mains, c’est des assassins!, des criminels!.
    En oubliant pas la France orange mécanique déjà décrite.
    Cela s’appel de la persécution, de la maltraitance pour des dirigeants aux pouvoirs de tyrans Fascistes, et les lois de légitimes de défenses en cas de tyrannie des pouvoirs s’appliquent pour nous les peuples européens.
    Et la liste des persécutions et maltraitances est déjà très longue, comme les peuples européens laissés dans l’insécurité permanente, la pauvreté, les violes, les agressions, les attentats, les incivilités permanentes, comme le racisme, l’Islamophobie et autres injures à l’encontre des peuples européens autochtones, utilisés comme abus de pouvoirs, comme excuses pour imposer de force contre la volonté des peuples européens autochtones, soumis aux diktats et bâillonner les peuples par la confiscation du référendum obligatoire avent toutes décisions, une véritable mutinerie et agressions aux peuples autochtones souverains.
    Les ennemis ne sont jamais dénoncés, car nos escrocs imposteurs de dirigeants aux pouvoirs, ce sont eux les ennemis et criminels des peuples européens et du monde entier.
    Ces criminels se cachent derrière une façade de respectabilité, qui ont réussit à se frayer un pouvoir dans chaque pays en Europe et dans le monde, qui travaillent de concert, des véritables pilleurs d’états mondiales, Nuremberg pour ces assassins!.

  3. MALI

    Connaissez-vous beaucoup de smicards faisant une course-poursuite en Porsche Carrera avec la police? Tout cela m’écœure au plus haut point. Et ce n’est pas avec le chef du gouvernement actuel que la situation risque de changer! Certains jours j’ai l’impression de ne plus être en France, celle d’autrefois, où il faisait bon vivre sans devoir blinder sa porte d’entrée ni mettre des alarmes dans son logement!

  4. mc gyver

    Policier condamné ! où sont les réactions ? ça y est , c’est foutu ? l’islam a gagné ? Car à travers ce cas, c’est bien de l’action future, des flics contre les bandes armées muz,qu’il s’agit. L’apathie générale me fait gerber . Quand je pense que des gens, de tous milieu se sont fait trouer la peau, pour que ce pays vive libre et souverain. Décidément le français ne mérite plus ce nom. Je suis moi-même en bout de course mais je ne voudrais pas crever dans un monde régi par des imams. Ne riez pas ! sans réaction, ce sera pour demain.

Comments are closed.