Pour un policier, l’usage d’une arme à feu est-elle proportionnelle à un jet de galet de 150 grammes ?


Pour un policier, l’usage d’une arme à feu est-elle proportionnelle à un jet de galet de 150 grammes ?

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/11/comment-des-lois-recentes-interdisent-de-fait-aux-forces-de-lordre-duser-de-leurs-armes/

Le problème principal de l’usage des armes vient de l’incompétence absolue du législateur en ce domaine où l’idéologie domine la simple raison.
La nécessité absolue et la stricte proportionnalité ne peut s’apprécier qu’à postériori, à l’audience, 1 ou deux ans de réflexion après les faits, quand chacun va faire jouer ses effets de manches, affirmer ces certitudes dans un domaine qu’il ignore totalement.

L’usage d’une arme à feu est-elle proportionnelle à un jet de galet de 150 grammes ?

Si le lanceur vous manque, l’ouverture du feu est disproportionnée selon le tribunal correctionnel qui vous enverra cinq ans en prison. Si le lanceur fait mouche dans la tempe, il n’y aura pas ouverture du feu puisque vous serez tué net. Mais c’est normal, ça fait partie du métier et puis, vous êtes payé pour ça… Quand votre assassin prendra 18 mois avec sursis pour blessures involontaires ayant entrainé la mort sans intention bla bla bla, il y a belle lurette que tout le monde vous aura oublié, vous ainsi que votre veuve et vos orphelins. Mais les journaux et la télé auront rendu célèbre un grand avocat pour avoir brillament défendu un jeune un peu paumé qui avait riposté aux violences policières.

« …Après deux sommations faites à haute voix… » pour laisser le temps à l’agresseur de tirer le premier, lui n’étant pas astreint aux sommations. Et puis, qui attestera que vous avez effectivement effectué les sommations ? Comptez sur votre agresseur, s’il n’est pas mort, pour témoigner que vous avez respecté la loi.

Je ne ferai pas de commentaires relativement aux supputations concernant les agissement à venir des racailles qui vous ont agressées.

Il n’y a qu’une seule façon de concevoir les choses : il faut que l’agresseur d’un policier ou d’un quidam, dès sa résolution à agir, soit absolument certain d’entreprendre une action dans laquelle il risque sa vie.

Il ne doit être tenu aucun compte de son but final mais uniquement de la façon dont il est perçu par la victime : je suis agressé, je me défends, à mains nues, avec une pelle, une fourche, mon fusil, etc. et l’agresseur doit avoir automatiquement tort quelles que soient les conséquences de la riposte.

Offrez vous le livre de Maître Liénard  » Force à la la loi  » https://www.decitre.fr/livres/force-a-la-loi-9782703003342.html





11 thoughts on “Pour un policier, l’usage d’une arme à feu est-elle proportionnelle à un jet de galet de 150 grammes ?

  1. MEFIANCE69

    ….. »l’agresseur doit avoir automatiquement tort quelles que soient les conséquences de la riposte. »
    Ce serait effectivement la volonté de montrer aux agresseurs les risques encourus face à leurs gestes. Gageons que cette solution apporterait bien vite des résultats. Mais le courage politique pour y arriver, n’est plus de ce monde …ceux qui ont pour mission de faire respecter l’ordre seront toujours les boucs émissaires contre toute logique, les agresseurs ont encore de beaux jours devant eux !

    1. Alain H.

      C’est ce qui s’est passé en Italie, où après de nombreuses réticences et du fait d’une flambée de la violence, l’obligation de proportionnalité a été retirée permettant aux citoyens de se défendre… S’en est suivie une baisse conséquente des agressions.

      En Australie, après une campagne de rachat des armes des particuliers, la police a assisté impuissante à une recrudescence des agressions…

      Aux USA, l’obligation de riposte proportionnée n’existe pas… Il vaut mieux même éviter de rentrer sans autorisation dans le jardin d’un inconnu… Il pourrait tirer sans être inquiété.

  2. Machinchose

    force est de redire mon respect pour les forces de l’ ordre de ces pays d’ ou provient la lie qui a débarqué chez nous

    tiens!! essaie donc d’ envoyer un « galet de 150 grammes » sur un flic la bas …. tu finis avec ta tête prise pour un ballon de foot au sol 😆
    et ils adorent le foot les bougres

    le jour ou les gouvernants européens auront compris que ce ne sont pas du tout des occidentaux, avec leurs siècles d’ histoire, de coutumes, de culture qui débarquent…il sera peut etre un peu tard :mrgreen:

    parfois je me demande, vrai, je déconne pas, si les gouvernants de l’ europe et de l’ occident en général, ne sont pas en rapport avec des « extra-terrestres » sage et lointaine entité -genre les Elohim de la Bible- qui , conscients des changements profonds que va entrainer pour l’ humanité, le changement climatique en cours, ont contacté les chefs d’ états

    leur expliquant peut être, que le manque de mélanine va tuer des dizaines de millions d’ humains

    et que seule le mélange avec des populations fortement mélanisées, pourrait ainsi sauver les « Blancs » de l’ extinction

    bien sur au risque de voir les QI s’effondrer…

    mais avec le temps, on arrivera peut etre a faire un cheval de course d’ un Percheron ?? qui sait? manipulations psycho-génétiques ??

    et avec les perturbations climatiques et météo: orages demoniaques, crues dévastatrices, elevement du niveau des mers, cyclones, tempêtes…les humains auront plus de chances de survie avec des doigts des mains et des pieds palmés ??

    l’ accouplement avec les grenouilles étant plus difficiles, la science génétique interviendra

    bon….ça prendra quelques millénaires….Bof! depuis le premier crétin qui a décidé de marcher debout pour épater la tribu voisineil s’ est écoulé plus de trois millions d’ années on a le temps de voir venir….

  3. Didier .....

    Comment voulez-vous défendre la patrie si on vous puni parce que vous vous êtes défendu? Il faut avoir le droit de se défendre parce que le lanceur de pierre peut se reprendre et lancer une deuxième pierre. La deuxième pierre peut atteindre sa cible. La justice manque de bon sens, c’est inquiétant.

    1. MALI

      Sur Internet j’ai vu qu’il était possible d’acheter des armes de défense, même si ces ventes sont réglementées. Pour une centaine d’euros, on peut avoir une réplique de pistolet Beretta, par exemple, avec des cartouches à blanc ou à gaz, voire des pistolets à flèche. Mais n’étant pas un spécialiste dans ce domaine, et compte tenu de l’état d’urgence, je ne sais pas si on peut se balader librement dans la rue avec ce genre d’engins, sans risquer de se faire embarquer par la maréchaussée, voire de se faire canarder…

      1. Alain H.

        Interdiction de s’en servir dans la rue..
        Interdiction de s’en servir également si l’agresseur n’est pas lui même armé et surtout prêt à tirer… La riposte ne serait pas proportionnée.
        Et sinon, cela devient au moins une arme par destination, avec de la prison à la clé…plus tout le reste !

  4. Sylvie S

    Achetez des pistolets à eau et remplissez-les d’eau bouillante. Votre agresseur sera bien ébouillanté. C’est une méthode efficace pour le neutraliser…
    Les pistolets à eau, cela ne coûte pas cher… Ou bien des bulles de savon à envoyer dans le visage de votre agresseur.
    Il faut agir avec de l’humour et de la dérision…

  5. SPARTAC

    les  » forces de l’ordre  » ont-elles massivement démissionné le soir de l’élection du néo nazi ???
    NON !
    Alors qu’elles crèvent maintenant .

  6. Alain H.

    Pour avoir été confronté en 2011 à ce problème de légitime défense, et d’obligation de riposte proportionnée très difficile à respecter dans les faits, je peux en parler mieux que beaucoup…

    (dans mon cas une agression avec un balai puis une aggravation de mon handicap de lombaires avant que je riposte avec un simple pistolet à billes de 1 joule, qui n’est pas une arme, et qui ne peut être considéré comme une arme par destination, et qui retrouve normalement sa nature initiale (un simple objet) en cas de légitime défense. Et ce face à un agresseur déterminé, insensible à la douleur à cause de puissants anti-douleurs dérivés de morphine, et qui me chargera à 5 reprises)…

    Je peux affirmer qu’il faut y ajouter parfois hélas de nombreuses manipulations pour arriver à inverser les torts naturels et me condamner à tout prix.

    Soit le refus des gendarmes de considérer cette situation de légitime défense. Ils me diront que cette loi leur est réservée…
    Refus de prendre des preuves à décharge…
    Refus de vérifier les incohérences des témoignages à mon encontre…
    Refus notamment de relever ses empreintes physiques ou ADN sur la poignée de porte et les montants de porte, et sur le manche du balai… Selon eux, ça coûte trop cher et à chaque fois ils se font engueuler…
    Le fait de se contenter de rechercher les billes sans en trouver une, à l’extérieur alors qu’elles sont toutes à l’intérieur,…
    Refus de toute confrontation de la part de mon agresseur…
    Absence de reconstitution qui aurait permis de confondre les faux témoins… Un certificat médical bidonné pour mon agresseur, et un refus de me faire passer une radio et de notifier mes blessures aux lombaires sous prétexte qu’elles ne se voient pas… (2 médecins sanctionnés plus tard par le Conseil de l’Ordre)…
    S’y ajoutent encore les faux témoignages des vrais instigateurs de cette agression…
    Un rapport d’enquête manipulé (faux en écritures publiques de la part de personnes détentrices d’une autorité publique — )… Et ce selon un des gendarmes interrogé plus tard sur ordre du procureur…
    Un dossier auquel ni moi ni l’avocate commise d’office n’auront accès afin de corriger les erreurs grossières de l’enquête…
    Et une enquête de proximité menée à charge (sans résultat)…
    Saisie d’une vieille carabine 22 LR à un coup déculassée et dont les balles sont HS… et aussi d’une vieille bombe lacrymogène vieille de plus de 30 ans… Et aussi d’un petit lance pierres de pêche à l’imprécision totale, alors que tous ces objets n’ont rien à voir avec les faits !

    En bref, tout était pipé ! Aucun respect des textes de loi ni des règles de procédure pénale…

    Et enfin un jugement expédié 5 jours plus tard, où la vérité sera sacrifiée sur l’autel de la célérité, face à un procureur délirant, tortueux, dénué d’éthique, pris à contre pied devant des journalistes qu’il pensait acquis à sa version mensongère…
    Celui-ci me reprochant :
    d’être encore trop frais après 5 jours d’isolement en préventive…
    de donner trop de détails,
    d’avoir réponse à tout, etc…
    Et bien sûr de récuser les faits dans leur présentation mensongère…

    Et ce face à des juges qui ne cherchent que le conte fabulé face à la réalité des faits pour motiver leur jugement… Peu importe la réalité des faits !
    Le juge conclura même parce que mes tirs étaient trop précis…: « Et sinon, vous êtes un tireur exceptionnel et d’autant plus dangereux »…

    S’y ajoute le fait qu’il est très difficile de respecter une riposte proportionnée. Dans mon cas, j’ai tiré un minimum de billes à chaque charge… Pas une de trop. Et j’ai stoppé mes tirs dès que j’ai pu refermer ma porte puis appeler sans perte de temps les gendarmes (aucune vérification par savoir qui avait appelé le premier)…

    Nous avons dans ce pays une justice de pacotille, des juges dévoyés qui ne connaissent rien à la vie, et qui quand ils sont pris à défaut font valoir en premier lieu l’esprit de collégialité avant la reconnaissance d’une affaire aux torts inversés…

    Bilan : 1 an de prison dont 6 mois fermes… 2 750 € de dommages et intérêts plus tout un tas de mesures complémentaires,… pour récompenser mon agresseur (5 jours d’ITT pour des impacts superficiels). Et de mon côté un handicap qui s’est transformé en une véritable invalidité pour être resté sans soins trop longtemps;

    Cela sera suivi de ma part par une contre plainte pour faux et usage de faux en écritures publiques, mauvais fonctionnement de la justice française, absence de discernement… Les gendarmes risquent à leur tour 15 ans de réclusion criminelle, pour les juges, c’est la faute lourde… Sauf que ça fait 3 ans que ça traine.. que je ne vois rien avancer… Je pressens depuis le début une issue devant la CEDH.

    Conclusion de mon avocat : « Les gendarmes, ils ne t’aiment pas ! »…

    Grave !

    Voilà dans quelle société nous évoluons… Avec un niveau de compétence judiciaire digne d’une république bananière !

    Honte à ces gens !!! Pas de quoi être fier au pays créateur des Droits de l’Homme…

    Je n’oublie rien ! Je ne pardonne rien !!!
    A méditer !

    Voilà à quoi on s’expose face à cette justice dévoyée à la française…
    Alors que cette obligation inapplicable concerne maintenant la police, ça me fait presque sourire…

  7. spartac

    Pourquoi perdre votre temps avec toutes ces considérations juridico policières ?
    Il suffit d’intégrer une fois pour toute que le système veut votre mort et qu’il ne s’arrêtera qu’une fois son objectif atteint .
    Le système mondialiste fabriquera des  » lois  » qui vous pourriront la vie jusque dans vos chiottes s’il le faut pour avoir votre peau.
    Gardez votre énergie, vous en aurez très bientôt besoin et pense à protéger votre demeure.

Comments are closed.