Oeufs contaminés au Fipromil : les consommateurs aussi sont responsables


Oeufs contaminés au Fipromil : les consommateurs aussi sont responsables

Oui, vous êtes responsables si vous mangez des oeufs contaminés.

Oui, vous êtes responsables si des salopards traitent ce que vous mangez avec des produits qui vont déclencher cancers et autres maladies dégénératives chez vos enfants dans quelques années.

Rappel des faits pour ceux qui n’ont pas suivi :

On a découvert que des oeufs contaminés  au fipronil, insecticide utilisé contre puces et acariens dans les élevages avicoles avaient été mis sur le marché en Belgique et aux Pays-Bas, et même des oeufs bio.

Là où ça se corse et où vous êtes responsables, consommateurs stupides, c’est que l’on retrouve un certain nombre de ces oeufs en France, dans les commerces et dans les plats préparés et que vous les avez achetés, une fois de plus :

Nouvelles révélations dans le scandale des œufs contaminés à l’insecticide fipronil. Près de 250 000 oeufs contaminés ont été mis sur le marché français depuis avril. Interrogé sur RMC vendredi 11 août, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, a annoncé  qu’« un premier lot de 196 000 oeufs en provenance de Belgique a été mis sur le marché entre le 16 avril et le 2 mai ».

Puis il a précisé qu’un « deuxième lot qui vient des Pays-Bas », portant le code 0NL43651-01 et comprenant « environ 48 000 œufs » a « été mis en vente par des magasins Leader Price entre le 19 et le 28 juillet ». Il s’agit donc d’œufs bio provenant d’un élevage néerlandais. Aucun œuf produit en France (donc portant le code FR sur sa coquille) n’est concerné par cette contamination. Franceinfo vous explique comment décrypter les codes imprimés sur les coquilles d’œufs.

>>  Ce que l’on sait de la vente, en France, d’œufs contaminés à l’insecticide fipronil

« Tous les produits contenant des œufs provenant d’élevages contaminés seront retirés pour être évalués, a tenté de rassurer le ministre. L’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) est que le risque pour la santé humaine est très faible. » Il a assuré que « les niveaux de contamination ne présentent pas de risque pour les consommateurs. Mais en ayant connaissance du numéro de lot, s’ils préfèrent les détruire ou les écarter, ils en ont toute la liberté. »

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/oeufs-contamines-un-lot-de-48-000-oeufs-a-pu-etre-achete-par-les-consommateurs-annonce-le-ministre-de-l-agriculture_2323039.html

On passera aux pertes et profits les mensonges du Ministre Travert, affirmant sans rire ( tant de bruit pour rien, vraiment ? ) que le consommateur ne risquerait rien, eu égard aux faibles niveaux de contamination… et on s’intéressera au consommateur idiot utile du système et de l’empoisonnement de ses enfants :

Qui achète n’importe quoi en ne regardant que le prix. Economiser sur l’alimentation pour se payer la dernière console, la dernière voiture à la mode, le dernier maillot de foot à 140 euros, c’est criminel, monsieur. Acheter des pommes dans le commerce traditionnel et les donner à ses enfants, c’est criminel, monsieur, il n’y a pas de fruit plus traité que cela. D’ailleurs les pommes du commerce traditionnel n’ont pas de goût. Plantez des pommiers, installez des fruitiers dans vos caves, sur vos balcons, allez cueillir moyennant une part du butin les pommes de votre voisine âgée, achetez des pommes bio… Mais bougez-vous le derrière ! Le bio coûte un peu plus cher, et même si on ne peut pas acheter tout bio, porte-monnaie oblige, on peut faire quelques exceptions, les oeufs, les pommes, les bananes ( plus que traitées et archi-traitées )… Et puis, un petit potager, même dans des pots sur un balcon, quelques pieds de tomate, les herbes comme thym, basilic, persil… facile ! Et si vous pouvez élever vos propres poules… allez-y !

Qui n’achète pas français et uniquement français, se moquant comme d’une guigne de voir les agriculteurs et autres éleveurs français crever la bouche ouverte et notre indépendance alimentaire avec.

Qui achète des plats préparés quand faire une salade de carottes, une crème anglaise  ou faire cuire des légumes de saison ne prend pas plus de temps que de décongeler un plat tout prêt plein de saloperies ou d’utiliser un sachet pour crème anglaise soi-disant tout prêt. Il est vrai que le consommateur imbécile a besoin de temps pour déguster les pubs, manipulations mentales et autres crétineries de la télévision français ou des jeux facebook.

Qui ne se soucie pas de ce que mangent ses enfants à la cantine, entre oeufs arrivant en poudre, jaune et blanc séparés ( d’où cela ? Des Pays-Bas ? ) et steacks hachés halal, forcément halal puisque sans étiquettes, qui risquent de faire mourir ses enfants.

Qui achète sa viande en supermarché, sans savoir si elle provient d’un abattoir halal, perdant le goût, le vrai goût de la viande, participant au financement du terrorisme avec la taxe versée, avec le prix d’achat, à la mosquée, risquant de tuer ses enfants. Pareil, quoique avec un peu moins de risques, du boucher auquel on ne demande pas où ses bêtes ont été tuées.

Résister au Grand Remplacement c’est, aussi, rester, soi et les siens, en bonne santé, pour perdurer et transmettre…




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


20 thoughts on “Oeufs contaminés au Fipromil : les consommateurs aussi sont responsables

  1. Machinchose

    j’ achète chaque fois que possible, me oeufs chez une dame au marché qui élève ss propres poules artisanalement
    pareil pour poivrons, Tomates (4 variétés) courgette aubergine,quelques salades dont l’ inimitable Pourprier sauvage ( 1 euro la botte)parfois quelques prunes , pas trés « belles » -je hais ce qualificatif pour les fruits et légumes- mais si gouteuses…

    un truc qu elle m’ avait donné pour les oeufs
    si vous etes en présence de vendeurs qui affichent, surtout en période estivale, oeufs de plein air, ou encore oeufs bio (??), regardez a l’ interieur de l’ emballage en fibre de 6 oeufs

    si les oeufs sont de taille uniforme et tous propres, sachez que vous avez affaire a un grigou!! qui achète ses oeufs a des élevages industriels et dont le seul boulot consiste a remplir des boites de six… 😆

    par contre les boites dans lesquelles la taille des oeufs différe et parfois souillé du crottin des poules, c’est bon, vous pouvez acheter…

    1. grélaud

      même si vous achetez vos œufs au marcher a une vieille dame attention ,se n’est pas par ce que vous acheté vos œufs au marcher que les poules ne sont pas traitée contre les poux et les vermifugé sa rien avoir ,ils peuvent être traité et vous ne le savez pas ,une poule traitée ,il faut 30 jours avant que l’œuf soit a nouveau consommable ,Christine tasin a raison ,les gens ont leur fait croire n’importe quoi et ils y vont tête baissé pour se faire empoisonné même bio, comme les gens sont feignent ,ils ne veulent plus cuisiné eux même ils sens poisonnent une fois au cimetière s’est trop tard merci Christine tasin

      1. frejusien

        j’ai vu aux infos, qu’une éleveuse de poules bio, en France, a utilisé à son insu du fipronil, car on lui a vendu ce produit en le faisant passer pour un insecticide aux huiles essentiels !!

        1. Sylvie D.

          C’est grave ce genre d’arnaque. Non seulement on trompe l’éleveur qui lui, est de bonne foi en croyant utiliser un produit naturel, et au bout de la chaîne, on trompe le consommateur.

  2. palimola

    Vous l’avez dit et c’est vrai , beaucoup font leurs courses en regardant uniquement le prix et vont systématiquement au moins cher , tant pis pour la qualité il faut payer les traites de la bmw garée a l’extérieur . Les gens consomment aussi beaucoup de plats préparés , ils ne cuisinent plus .

    1. MALI

      C’est fort triste pour notre pays mondialement réputé pour sa gastronomie ! Et dire que bientôt nous aurons des calissons d’Aix provenant de Chine ! Les 15000 tonnes de cornichons que nous consommons sont produites en Inde, traitées aux pesticides qui intoxiquent les employés qui les répandent car leurs exploiteurs ne les équipent pas en masques de protection efficaces. Quant aux femmes indiennes qui brossent les cornichons à longueur de journée sous une chaleur intense, leur salaire est de 200 à 250 roupies par jour, soit 3,50 à 4 euros par jour. La France ne produit plus non plus une seule graine de moutarde ! Dans ma jeunesse j’ai eu la chance de pouvoir cultiver la terre avec mon père et mon frère, et une année nous avons récolté des cornichons. Certes, leur brossage est fastidieux, mais quelle joie de consommer les produits du jardin d’une terre amendée avec le fumier fourni par un fermier du village où nous vivions, proche d’une grande ville! Nous avions aussi des fraises, des reines claudes, et des cerises tellement nombreuses qu’on en donnait aux voisins. Sans parler des poireaux, des navets, des haricots verts et des pommes de terre, le tout sur 200 mètres carrés de terrain. Alors oui, mangeons bio aujourd’hui, en faisant confiance aux maraîchers et aux cultivateurs qui se passent de pesticides et autres saloperies ! Achetons français d’abord, comme dans les Pyrénées où l’on peut faire une entière confiance à l’association Paysans des Baronnies qui privilégie la qualité à la quantité. Et si nous en avons la possibilité, comme le Zadig de Voltaire, « cultivons notre jardin ». Nous ne nous en porterons que mieux! 😉🌳🌷🌹

      1. lilly

        MALI ah les pyrénées !!! ma grand-mère habitait un petit village pas loin de rabastens de bigote si ça vous parle. et aucune graine OGM

        parce que là sur les balcons si on plante, il faut acheter des graines, et je pense que ce sera obligatoirement des graines MONSANTO donc OGM.. pas intéressant !

        1. Sylvie D.

          Vous pouvez acheter vos graines chez Kokopelli par correspondance. Non seulement ils ne font que du bio mais c’est aussi un conservatoire de graines anciennes.

      2. frejusien

        Il y a beaucoup d’arnaques dans la filière bio, d’après mes constatations, très peu de produits sont authentiques,
        Une grande quantité de malfrats s’est engouffrée dans la filière poussée par l’appât du gain

        1. Sylvie D.

          Vous avez raison surtout en ce qui concerne le bio venant de l’étranger. Les normes françaises sont plus contraignantes que les normes européennes. La preuve, des oeufs bios contaminés mais venant d’élevages des Pays-Bas….
          Je n’achète que des produits français, mais pour certains on ne peut que faire confiance : bananes, avocats, cafés, sucre, oranges, riz, etc….

  3. .Christian Jour

    J’achète mes fruits et légumes dans une ferme et les produits sont plus jolis, bien meilleurs et moins cher de presque la moitié. Dans une autre je prends la volaille (qui est en liberté dans la cour) et les œufs, et là aussi, c’est meilleur et moins cher.

  4. NICOLAS F

    Bon sang,on le sait et on vous le répète:fruits et légumes de saison,de votre région et:ou de votre pays.Idem pour oeufs,produits laitiers et un peu de viandes.
    Proximité,saisonnalité,banalité (les multinationales ne s’interessent que très peu aux lentilles et aux choux).
    C’est quand même pas difficile à comprendre.
    Mais pourquoi faire simple quand on peut s’autodétruire avec délices?
    A partir du moment où on a lampé du coca,c’est fini,on est foutu (comme le vernis du carrelage que le coca dissout en 3minutes),pauvre estomac,pauvres pensées,pauvre vie .

  5. palimola

    Vous avez raison Nicolas F , mais je le répète la grande majorité des gens vont au moins cher , enfin qu’ils croient ! je le vois autour de moi , ces couillons achètent des pizzas a 12 euros les trois ….que voulez vous qu’il y ait dedans ….de la merde ! et ils trouvent ça bon , un jour l’un d’eux m’a dit mot pour mot  » ça va ! personne n’a été malade , quelques aigreurs mais rien de grave on en reprendra  » Vous voyez un peu le rapport qu’ils ont a la nourriture ! et les mêmes partent flamber aux sports d’hiver a bord de leur Mercedes . Un jour je « contemplais » les modèles de luxe garés sur le parking d’un Netto , c’est incroyable ! des BMW série 5 et 6 , des Mercedes , des Audi ,des haut de gamme de chez Renault et Peugeot , il y avait même une Jaguar dernier cri ! Moi si je roule avec ce genre de véhicule je fais mes courses chez Fauchon !

  6. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Personnellement, je suis cliente des boutiques bio depuis l’âge de 13 ans, à une époque où ceux qui affirmaient ce choix étaient ridiculisés, ostracisés… J’ai même dû entrer en lutte avec mon père, à l’époque, parce que je ne partageais plus son pain…

    Bref, comme le quand-dira-t-on m’est égal j’ai continué à assumer mes choix et je suis ravie, forcément, de voir que le bio a gagné ses lettres de noblesse même si on lui met encore des bâtons dans les roues et si beaucoup de consommateurs doutent encore….

    Il faut savoir aussi, selon le nutritionniste qui me vend ses produit à La Vie Claire que le cahier des charges s’est « assoupli » pour que les grandes surfaces se mettent, aussi, au bio. Le consommateur doit donc savoir qu’il y a bio et bio – et je ne parle pas des difficultés auxquelles sont confrontées les agriculteurs qui s’y mettent !

    Bref, le bio a beaucoup d’ennemis dont la filière agricole commune, on s’en doute !

    Par ailleurs, le coût élevé – et justifié – des produits, en raison de la perte plus élevée, rend difficile de se nourrir, uniquement, en bio. Mais, j’encourage les patriotes à faire des comparaisons s’ils sont prêts à manger moins mais de meilleure qualité. Certes, ce choix est plus facile pour une personne seule, un couple que pour une famille nombreuse.

    1. BayardBayard

      Tu as raison. Christine est une lanceuse d’alerte pour la France et dans l’intérêt des Français. A nous de diffuser partout, avec nos boîtes mail, ces informations.
      Je trouve qu’elle a une jolie conception de la « vraie » France. Christine nous avertit toujours judicieusement lorsque l’excès met en danger notre Patrie.

  7. Révolution

    Je me demande si derrière tout cela il n’y a pas manœuvre d’un déséquilibré
    de la secte que je ne nommerais pas

  8. Armorique

    Je me permet mon grain de sel ..

    les personnes qui élévent des poules comme moi en amateur et peu

    ne traitent jamais leurs poules avec des insecticides même contre des parasites
    il existe d ‘autre façons de les traiter

    exemple avec de l ‘ail pilé et mélangé dans leur eau de boisson
    qui doit ê tre changée tous les jours , avec un peu de vinaigre de cidre
    dans cette eau , aussi mais pas tous les jours ..

    en laissant les poules dehors sur parcours herbeux , elles font un trou dans la terre et se nettoient elles même ..

    Si l ‘animal est traité chimiquement vous ne pouvez consommer leurs oeufs avant au moins une quinzaine de jours ,

    il faut donc les jeter et çà , cela m ‘ é tonnerait que de grands élevages le fassent ..

    kénavo

  9. Sylvie D.

    Que de vérités Christine ! Nous consommons bio depuis 30 ans ! Et qu’on ne me dise pas que c’est trop cher ! Plutôt que de manger de la viande à tous les repas, c’est 2 à 3 fois par semaine. Il y a des protéines ailleurs que dans la viande ! Les pavés de soja, les oeufs, les associations légumineuses et céréales, le poisson aussi et tous les produits de la mer. Je vais ramasser mes légumes dans une ferme-cueillette. Il y a aussi des fraises, des pommes, des prunes, des cerises des framboises, des myrtilles, des groseilles, des cassis. C’est un vrai plaisir ce contact avec la nature. Des produits sains, bons, pas toujours beaux mais même tordue, une carotte à le même goût !
    Il faut cuisiner tous ces bons produits. C’est autre chose que d’acheter des cochonneries toutes prêtes à passer au micro-ondes ( engin qui n’aura jamais sa place dans ma cuisine…!)
    J’arrête car je vais déguster quelques mirabelles bien mûres cueillies hier…. Un régal ! Avant d’equeuter les haricots verts que j’ai ramassés avant-hier !
    Et demain ce sera une tarte aux mirabelles ! Bon appétit !
    Pourquoi ne pas créer une​ rubrique « cuisine » ? Nous pourrions échanger des recettes ?

Comments are closed.