Bande d’abrutis, j’ai vécu dans votre futur…


Bande d’abrutis, j’ai vécu dans votre futur…

4’54’’ de clarté et de logique.

Bien-pensants abrutis s’abstenir : c’est au-dessus de leurs compétences.

 

En complément de mon précédent article, une vidéo du dissident russe Vladimir Boukovski, que vous connaissez peut-être déjà, mais qui mérite amplement d’être réécoutée.

La voix de ceux auxquels on ne donne jamais la parole, la voix de l’évidence et de la lucidité… c’est-à-dire le type même de message auquel les gangrenés de la pensée unique n’ont aucune capacité d’accès, parce que justement il est évident et lucide.

La biographie de Vladimir Boukovski (voir lien ci-dessous) est suffisamment éloquente pour que nous (les non-gangrenés) lui reconnaissions les compétences nécessaires en matière d’analyse politique, et tout simplement en matière d’humanisme.

Biographie de Vladimir Boukovski sur Wikipédia :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Boukovski

 

––––––––––––––

 

« J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas marché »

 

 

––––––––––––––

 

Texte du discours retranscrit ci-dessous :

« Il est très étonnant qu’après avoir enterré un monstre, l’URSS, on en construit un autre, tout à fait semblable, l’Union Européenne.

Qu’est-ce au juste que l’Union Européenne ?

Nous y répondrons peut-être en examinant l’URSS.

L’URSS était gouvernée par 15 personnes non élues, qui se nommaient entre elles et n’avaient de compte à rentre à personne.

L’Union Européenne est gouvernée par deux douzaine de personnes qui se sont choisies entre elles, qui se réunissent à huis-clos, ne rendent de comptes à personne, et qui sont indélogeables.

On pourrait dire que l’UE a un parlement élu. Bien. L’URSS avait aussi une sorte de parlement : le Soviet Suprême.

Ils approuvaient sans discussion les décision du Politburo, tout comme au parlement européen, où le temps parole de chaque groupe est limité, et est souvent de moins d’une minute par intervenant.

Dans l’UE, il y a des centaines, des milliers d’eurocrates avec des salaires faramineux, du personnel, des serviteurs, des bonus et des privilèges, une immunité judiciaire à vie, simplement mutés d’un poste à un autre, quoiqu’ils fassent ou ne fassent pas bien.

N’est-ce pas exactement comme le régime soviétique ?

L’URSS a été créée par la contrainte et souvent par l’occupation armée.

L’UE se crée, certes non pas par la force armée, mais par la contrainte et la pression économique.

Pour continuer d’exister, l’URSS s’est étendue toujours plus.

Dès qu’elle a cessé de s’étendre, elle a commencé à s’effondrer.

Et je pense qu’il en sera de même pour l’UE.

On nous a dit que le but de l’URSS était de créer une nouvelle entité historique : le peuple soviétique, et qu’il fallait oublier nos nationalités, nos traditions et nos coutumes.

C’est la même chose avec l’UE, semble-t-il. Ils ne veulent pas que vous soyez anglais ou français, ils veulent que vous soyez tous une nouvelle entité historique : les européens.

Faire disparaître vos sentiments nationaux et vous forcer à vivre en communauté multinationale.

73 ans de ce système en URSS ont abouti à plus de conflits ethniques que nulle part ailleurs dans le monde.

L’une des grandes ambitions de l’URSS était de détruire l’Etat-Nation. Et c’est exactement ce que nous voyons en Europe aujourd’hui.

Bruxelles veut engloutir les Etats-Nations pour qu’ils cessent d’exister.

Le système soviétique était corrompu de la tête aux pieds et il en est de même pour l’UE.

La corruption endémique que nous voyions dans la vieille URSS a fleuri en UE.

Ceux qui s’y opposent ou qui la dénoncent sont réduits au silence ou punis. Rien ne change. En URSS, nous avions le goulag. Je pense qu’on l’a aussi dans l’UE.

Un goulag intellectuel nommé le « politiquement correct ».

Quand quelqu’un veut dire ce qu’il pense, sur des sujets de race ou de genre, ou si ses opinions diffèrent de celles approuvées, il sera ostracisé.

C’est le début du goulag, le début de votre perte de liberté.

En URSS, on pensait que seul un Etat Fédéral éviterait la guerre.

On nous raconte exactement la même chose dans l’UE.

Bref, la même idéologie et les mêmes systèmes.

L’UE est le vieux modèle soviétique servi à la sauce occidentale.

Mais j’insiste, comme l’URSS, l’Union Européenne porte en elle les germes de sa propre perte. 

Hélas, quand elle va s’écrouler, car elle s’écroulera, elle laissera derrière elle une immense destruction et de gigantesques problèmes économiques et ethniques. 

Le vieux système soviétique n’était pas réformable, l’Union Européenne non plus.

Mais il y a une alternative à être gouverné par ces deux douzaines de responsables auto-proclamés à Bruxelles, ça s’appelle l’indépendance.

Vous n’êtes pas obligés d’accepter ce qu’ils ont planifié pour vous.

Après tout, on ne vous a jamais demandé si vous vouliez les rejoindre.

J’ai vécu dans votre futur et ça n’a pas ma





16 thoughts on “Bande d’abrutis, j’ai vécu dans votre futur…

  1. Celtillos

    tout cela chaque personne avec plus de deux neurones en état de marche, le sait, le voit, le comprends, il y a deja pas mal de temps qu’on les a vu venir, mais hélas ceux qui voient et comprennent n’ont eux aucun pouvoir, aucun auditoire, pire ils sont traités de « nazis », de fachos, d’extrême droitistes, de vilains déviationnistes, ils sont mis au ban de la société, notre refus d’être des moutons bêlants est montré du doigt,
    nos amis nous évitent, notre famille nous tient a l’écart quant elle nous propose pas l’asile avec les infirmiers, comme souvent ceux qui voient clair sont minoritaires, on les raillent, on les conspuent, on les ostracises, on les isoles et les étouffes…

    Reply
  2. Alain Bobo

    Excellent, c’est exactement cela ! Ancienne URSS à la sauce occidentale !
    Qui va s’écrouler lamentablement en laissant derrière elle la désolation, des millions de victimes et de la fumée visible depuis Mars !
    Mais heureusement qu’on a voté à 66 % Macron pour que ce machin puisse continuer ! On n’a pas de pétrole mais on a des idées !

    Reply
  3. durandurand

    C’est exactement cela , et pour contrer ce système corrompu et liberticide pour les peuples européens ,c’est de les renverser et purger chaque nation de tous ces pourris et corrompus de les annihilé(e)s pour qu’ils ou elles ne puissent plus revenir par la petite porte .

    Reply
  4. NICOLAS F

    Un grand merci,Ulysse d’avoir pensé à remettre ce texte en lumière.
    Eclairage aveuglant de ce que représente l’Europe.
    A retenir:dès qu’elle a cessé de se développer,l’urss s’est effondrée »
    Souhaitons que cette étape arrive très vite.

    Reply
    1. frejusien

      oui, alors le début de la fin approche,

      sa prochaine extension : la Turquie, s’étant bien cassé la gueule, elle n’a plus de territoires où pouvoir s’étendre,

      Les pays de l’est, plus lucides , sont en train de faire marche arrière,

      La peste sera stoppée, faute de nourriture, et à ce moment-là, elle finira par mourir de sa belle mort, consumée dans ses excès,
      L’invasion africaine va accélérer le mouvement, ce sera le coup de boutoir qui mettra fin à l’utopie,
      La fin de la monstrueuse URSS bis, est annoncée et amorcée,

      Ouf ! on va pouvoir recommencer à vivre librement !

      Reply
  5. Alexcendre 62

    Rien a dire c’est totalement ça ! que dire de tous nos gens instruits et diplômés de grande culture qui sont en train de tomber dans le panneau persuadés que l’ Europe nous apporter que du bonheur ,ça me fait vomir de voir cette méga-bêtise très très lourde de conséquences pour notre avenir .
    Ha’ le chloroforme médiatique le sida des cerveaux !

    Reply
  6. hathoriti

    Remarquable !La comparaison entre les 2 monstres devrait ouvrir les yeux de tout le monde ! U.R.S.S. et U.E , mais ce sont les mêmes dégénérés qui ont créé ces 2 abominations, pour régner sur le monde ! Il serait temps que les yeux s’ouvrent et qu’enfin, soient proclamés haut et fort les noms des ennemis du genre humain !

    Reply
  7. MALI

    Merci pour ce bel article, qui a le mérite d’exposer clairement la situation que nous vivons. Cette UE ne sera pas éternelle.

    Reply
  8. sitting bull

    le problème c est que lorsque elle s effondrera , la race blanche aura disparue pour une race métissée et que les derniers blancs auront a faire avec les arabes et les noirs les dominants et que les blancs auront sur leur dos toutes ces communautés les métisses , arabes et noirs ..avec guerre et chaos au cœur de l Europe , viols , meurtre, massacre de masse des blancs

    Reply
    1. frejusien

      Exact, il ne faut pas dépasser la masse critique au-delà de laquelle on serait submergé par les populations étrangères,
      l’URSS n’a pas eu ce problème supplémentaire,
      Ce sera la chute de l’empire romain, englouti par sa population d’esclaves et d’affranchis

      Reply
  9. claude t.a.l

    ‌IL FAUT regarder des westerns !

    Jean Paul Brighelli dans  » causeur ( http://blog.causeur.fr/bonnetdane/kant-et-le-western-001750.html#ligne ) :

     » que dire de la disparition du western ? Sans doute que les valeurs morales ont disparu avec elles — remplacées par une morale pratique rebaptisée « vivre ensemble ». Que la vertu, exercice libre de la raison, est devenue une défroque dont se vêtent des députés français . Que le devoir intérieur se réduit aujourd’hui à l’observation des règles du code de la route. Que la personne morale est ramenée à l’image enregistrée par le selfie. Et que l’héroïsme consiste désormais à observer les règles que d’autres ont conçues pour vous, à leur bénéfice exclusif.  »

    ……..

     » le plus vieux de la bande sort finalement des bras de sa compagne d’une heure, retrouve ses comparses , et lance : « Let’s go ! » — à quoi l’un des autres se lève en disant : « Why not ? ». (  » la horde sauvage  » )

    __________________________

    Nous aussi,  » why not ?  » –  » pourquoi pas ?  » – même si tout semble perdu d’avance.
     » let’s go !  » On y va !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *