« A la mémoire de mes fils MARCEL, RENE, ANDRE DOUMER, Morts pour la patrie, ce livre est dédié »


« A la mémoire de mes fils MARCEL, RENE, ANDRE DOUMER, Morts pour la patrie, ce livre est dédié »

Livre de mes fils, Paul Doumer , VUIBERT 1923

En parcourant les rayonnages de la maison de vacance de mes parents,   grands parents et arrière grands parents,  acquise au retour d’Indochine, et qui est déjà,  aussi, celle de mon neveu de 3 mois,  je tombe sur ce livre.  Une ligne, une seule,  bouleverse le lecteur,  la première : « A la mémoire de mes fils MARCEL, RENE, ANDRE DOUMER, Morts pour la patrie, ce livre est dédié ».

 Ce livre n’est pas un plaidoyer douloureux,  un livre d’exaltation sentimentalo psychologisant. Non ; il s’agit de la réédition d’un livre déjà publié au début du XXème siècle, et auquel il a simplement rajouté quelques lignes d’ordre général. Et cette terrible dédicace. Il est à noter qu’un autre de ses fils mourra des suites de son gazage durant la guerre.

Paul Doumer n’est pas n’importe qui.

Fils d’un poseur de rail et d’une femme de ménage,  il finira Président de  la République, après avoir été député, sénateur, et ministre des Finances. Il fut surtout gouverneur général de l’Indochine, avant que cette perle de  l’Empire ne soit livrée aux communistes,  et à leur célèbre  façon de faire et défaire les civilisations en général, et les êtres humains en particulier. Il y met en place le chemin de fer du Yunnan, termine le port de Haiphong, crée un sanatorium, fait de Hanoi la première ville à être branchée d’Asie (à l’électricité s’entend), il acclimate l’hévéa et légalise l’opium (très rentable pour les finances publiques). C’est cela aussi la colonisation à la française.  Autoritaire et travailleur,  il manque de savoir faire démagogique.

Homme de gauche, il est aussi franc-maçon au Grand Orient.  Mais, comme il est honnête et patriote,  il quitte le Grand Orient lors de l’affaire des fiches. Trois mois avant d’être assassiné en 1932,  il affirme : « À mon âge, après tout, ce serait une belle fin que de mourir assassiné ».

Ce qui est important dans ce livre, que vous ne trouverez nulle part, sauf peut être sur Gallica BNF ( 1),  ce sont les préceptes et conseils que l’on trouve  à la fin, sous forme de résumé sur 8 pages, sur tout ce que doit être un homme, un citoyen, un patriote, un père de famille. Un beau condensé de ce que devrait  être chaque français digne de ce nom.

Voici quelques uns de ces préceptes :

Ps : Il est à noter que cela peut presque donner envie à un vieux catho monarchiste, comme moi,  de  devenir républicain…

I

Sache vouloir. Fais ce que dois. Sache agir.

Défends jalousement ta liberté respecte la liberté d’autrui.

Sois courageux physiquement et moralement.

Sois tolérant. Garde fermement ta foi ou ta conviction, mais admets qu’on ait une foi ou une conviction différente. C’est chose intime …la conscience humaine,  si délicate qu’on la froisse  en l’effleurant.

Par la fermeté de ton caractère et la noblesse de tes sentiments, assure à ton corps la santé et la beauté.

II

Sois pénétré de l’esprit de famille ;  acquiers avec le respect  profond de la femme, les qualités et les vertus qui ne se trouvent qu’au foyer.

Donne à la Société et à la Nation les enfants dont elle a besoin. Elèves les pour elles et non pour toi.

III

Sois un bon citoyen, loyalement attaché à la République qui est le gouvernement de la souveraineté nationale, le gouvernement de tous les français.

Use de ton autorité pour que soient votées des lois égales pour tous ; pour qu’elles soient appliquées équitablement par  une magistrature intègre et indépendante, par une administration impartiale attachée au bien public soustraite à l’influence des partis.

IV

Aime la patrie. Sers là et honore là ; travaille à sa prospérité intérieure,  à sa grandeur et à sa gloire dans le monde.

Dis toi que si la guerre est un mal, elle n’est pas le pire des maux, et que mieux vaut cent fois la guerre que la perte de l’indépendance ou de l’honneur national.





17 thoughts on “« A la mémoire de mes fils MARCEL, RENE, ANDRE DOUMER, Morts pour la patrie, ce livre est dédié »

  1. La moutarde me monte au nez

    Dommages que les préceptes III et IV n’aient pas été connus et appliqués par les minus qui nous dirigent de Giscard à Micronus Ridiculus!

    Reply
  2. jolly rodgers

    je lis qu’il était :  »fils de poseur de rail et de femme de ménage  » il était donc lui aussi noble , la noblesse des petites gens digne et travailleurs (le contraire du bourgeois , parvenu et décadent) .

    Reply
  3. PUGNACITÉ

    Les precepts ou conseils ne sont malheureusement plus en phase avec la propension des Français majoritairement à l’inféodation ,la médiocrité et l’incapacité à réagir.
    Il n’y a d’ailleurs qu’à observer le suivisme dont il est fait preuve :les résultats d’élections récentes en témoignent.
    Patriotisme,valeurs afférentes à la famille et au travail,nous en sommes fort loin .
    Prédominent valeurs personnelles visant au misérabilisme nombriliste et à une lutte des classes dépassée.

    Reply
  4. Machinchose

    on peut le trouver chez AB Books pour 5 euros

    ……………………………………

    Livre De Mes Fils

    Doumer – Paul Doumer

    Edité par Librairie Vuibert, Paris (1931)
    Ancien(s) ou d’occasion Couverture souple
    Quantité : 1
    Expéditeur : Compagnon (Grandris, France)
    Evaluation du vendeur : Evaluation 4 étoiles
    Commander
    Prix: EUR 5
    Autre devise
    Frais de port : EUR 3,50
    Vers France
    Destinations, frais et délais

    Description du livre : Librairie Vuibert, Paris, 1931. Couverture souple. État : Bon. Broché, 20*14 cm, 336 pages. Dos fragile,

    Reply
  5. reader

    Monsieur Gaston Doumer que je connais peu, de sa vie sur le sol indochinois et français, biographie vite appris dans mes livres d’histoires 1945/1956 et le savoir de mes maîtres d’écoles, n’intéresse pas les écoliers asiatiques nés en France dans le 13 iéme arrondissement de Paris. leurs parents, grands parents arrières arrières grands parents, sont loin au bout des rails que ce fils de poseur de rails du 19 iéme siècle devenu un monarque communiste voulant apporter les bienfaits des découvertes de la machine à vapeur, et des LUMIÈRES dans des pays où les roues étaient encore carrées tiré par des bœufs et où, déjà bien avant 1793, les artisans de toutes obédiences faisaient leur beurre sur le dos des petits peuples de l’humanité… Comme toujours certaines nations capitalistes, y voyaient dans l’évolution des peuples un but lucratif non négligeable, et fait tout ce qu’il était possible de faire en politique pour s’accaparer  » sans doute  » les avancées que la France aura apporté, colonisés, comme elle aura apporté une civilisation certaine avec le sang de ses enfants dans les pays arabes…Ce n’est pas pour rien que la France avait une civilisation galopante depuis plus de deux siècles, elle a eu une civilisation digne d’un cheval ARABE pour devenir un bourrin de trait auquel la charrue, charrette va  » peut-être  » comme en 1793 s’emplir de français muselés direction l’échafaud… Des hommes comme mon grand-père également parti la fleur au fusil en chantant <> ont été gazés en 1917 dans ces semblants de rempart Maginot que l’ennemi aura contourné pour les prendre à revers… Paradoxalement je cherche dans les 80 livres de poches de Monsieur Max Gallo qui vient de nous quitter, le nom de Monsieur Doumer que je ne trouve pas ? mais je cherche encore… Dans ces livres peu chères, que beaucoup de sans dents ne lisent sans doute pas, l’histoire de notre pays la France ( pas celle de Valls, franco l’espagnol franco ? ) devenue telle après le sacre de Clovis à Reims, l’édification de nos églises, de nos monuments architecturaux etc … brefs tout ce que les ouvriers francs maçons et leurs chefs, ont au cours des siècles avant la révolution de 1789, entrepris avec leurs compas, équerre marteaux couteaux fils à plomb, afin de mettre d’aplomb le peuple dont ils se sont de plus en plus approprié la soumission d’esclaves comme du temps des STARS d’ Egypte et de Rome ( pouce levé ou baissé ) tels sur la toile internet…Outre tous ses livres de poche que je ne pourrais pas lire en entier… je retiens un déjà lu et relu qui me prend toujours aux tripes <> chez Laffont en 1971. Martin qui dans le ghetto de Varsovie voit toute sa famille partir vers les camps de la mort et qui voulait rejoindre ses parents frères et sœur dans la longue file encadré par les SS SI son père avec des mouvements anachroniques ne lui avait ordonner de partir vers la LIBERTÉ en Amérique, rejoindre sa tante… Martin est revenu en France à la libération, pays qui l’a accueilli lui petit juif de Varsovie devenu architecte et écrivain relatant dans son livre la terrible épisode de la fin de sa famille de par la haine des hommes… Il se marie avec une française qui lui donna trois filles, et dont le destin de Martin, ayant érigé des murs autour de sa maison, sûr de la sécurité, ordonne à sa famille de ne point bouger et part chercher des secours, ce dernier encore a décidé pour lui lorsque toute sa famille part en voiture dans un fossé tomba et, fut carbonisée atrocement dans ces feux de forêts du Var criminelles ou pas ? là où il pensait, lui et sa famille, vivre enfin LIBRE, en SÉCURITÉ et en PAIX loin de la haine des hommes. Monsieur Gallo est un historien académicien reconnu qui ne s’endort pas sur les bancs de celle-ci, avec un salaire lucratif ??? Il avait prédit la fin de notre civilisation, elle est là, à l’orée du bois, ils n’attendent qu’un signal… Mais, heureusement Monsieur Fernand BRAUDEL dit dans » l’identité de la France » : <> Pour ma part, Monsieur permettez moi de dire : <> le choix des français est simple… les seuls digues pour ça, c’est la volonté des français patriotes, de leur souveraineté qu’ils veulent ou pas retrouver ( dans les urnes et pas avec les armes )…Moi vieux personnage de 76 ans , je compatis aux souvenirs douloureux des descendants de Monsieur Doumer,mais y aura-t-il un livre pour faire connaître l’histoire de France, à nos enfants ? de France ? <> en Indochine au Moyen Orient, en Afrique en Europe… et SVP ne me mettez pas des <> Merci

    Reply
  6. reader

    Ah ! ces modérateurs ! j’ai du mal à comprendre, mais je pourrais ! … sous le prétexte de la diffamation, discrimination etc… peur, notre LIBERTÉ d’expression, va bientôt se réduire à peau de chagrin… période où étant tout petit petit, petit ma maman ne faisait taire lorsque je criais sans aucune mauvaise intention,à mon âge, attention voilà….

    Reply
    1. Christine TasinChristine Tasin

      Prétexte, prétexte… facile à dire quand on est tranquille à l’abri de son pseudo et qu’on n’est pas convoqué tous les 4 matins chez les policiers et à la 17ème. Je l’ai déjà dit. Ceux qui estiment qu’ils n’ont pas la liberté qu’ils souhaitent dansl es commentaires peuvent ouvrir un site, créer une association et gérer comme bon leur semble.

      Reply
  7. Frontalier74

    Reader, c’est un peu le gloubiboulga de casimir (pas « Le grand de Pologne ») que vous nous servez là…
    A part l’histoire de Martin Gray (« Au nom de tous les miens », un film qui m’a marqué quand j’avais 10 ans), je ne ne vois pas où voulez-vous en venir…

    Reply
  8. Frontalier74

    Et puis Reader, en histoire, en géographie, c’est fini Braudel, Leroy-Ladurie, Vidal de La Blache. Itou la Géographie marxiste de P.George, la culturelle de Claval ou la spatialiste de Brunet !
    Moi, j’aimais bien mais place aux jeunes écolo-progressistes féministes-LGBT !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *