Pour tout savoir sur la guerre des 6 jours et le coup de poker d’Israël


Pour tout savoir sur la guerre des 6 jours et le coup de poker d’Israël

La guerre des six jours

Lecture personnelle du livre de Julien Besançon, Bazak La guerre d’Israël, Ed du Seuil 1967

 

En juin 1967 tous les pays arabes riverains de l’état  hébreu, l’Egypte, l’Arabie saoudite, la Jordanie, la Syrie, le  Liban, sans oublier le soutien de  l’Irak, de  la Libye et de l’Algérie, et de bien d’autres,  se jurent de le détruire. Et s’en réjouissent à l’avance. A tel  point que les pilotes égyptiens avaient organisé une belle fête la veille de l’attaque, et que certains responsables n’ont pu rejoindre leur base aérienne qu’en retard, trop tard, le lendemain matin, du fait des réjouissances pré victorieuses.

Le 5 juin au matin, la quasi-totalité des aérodromes militaires et des aéronefs égyptiens sont détruits en deux vagues. C’est un coup de poker, car Israël s’est totalement découvert ; il a mis toutes ses forces aériennes dans la bataille. Il lui reste 5 avions de chasse pour parer à une éventuelle attaque syrienne ou jordanienne… Son aviation militaire  est entièrement française ; Mirage, Fouga.   En quelques heures, pilotés par ces pilotes dans les mains de qui repose l’avenir de l’état hébreu,  ils réalisent un exploit unique  dans les annales de l’histoire récente des guerres aériennes. A 10 heures, Israël s’est assuré de la suprématie aérienne. Les pistes d’aviation, et  416 avions arabes sont détruits en 1000 sorties aériennes. Le ratio est intéressant… Les Israéliens perdent 26 avions et 21 pilotes. Pour le général Hod qui commande l’aviation la guerre est finie. Pour le monde elle ne fait que commencer.

Le Sinaï est un vaste camp retranché de 120 000 hommes,  1500 tanks et plusieurs milliers de canons ; il sera pris en tenaille par les trois colonnes blindées dont l’une est commandée par le célébrissime Sharon. L’un des autres généraux,  Tal, indique à ses officiers : « Messieurs, que rien ne vous arrête, car cette première bataille sera décisive. Vous ne pouvez être que victorieux nous attaquons à un contre deux la bonne mesure voudrait que nous soyons à trois contre un, mais vous êtes les meilleurs… Les Egyptiens doivent être vaincus non seulement sur le terrain, mais psychologiquement, car ils imaginent que là où nous allons, nous ne pourrons pas passer. »

Comme le fera remarquer Levi Eshkol : « Aucun des combats en cours ne se déroule sur le territoire d’Israël ».  Les pays arabes producteurs de pétrole : Irak, Koweït, Lybie, Algérie Arabie saoudite, Abou Dhabi,  Bahreïn, et Qatar décident d’arrêter leur envoi de pétrole aux pays qui soutiendraient Israël.

Les grands puissances sont neutres et les moyennes aussi : la courageuse France du général De Gaulle publie un embargo sur ses exportations  d’armes, alors même  que la quasi totalité de l’aviation israélienne, ainsi que ses tanks AMX 13, sont issus de l’industrie française…

In fine, le golfe d’Aqaba dont le blocus par l’Egypte avait été à l’origine du conflit,  sera libéré sans combat, car tous les combattants égyptiens ont fui…  La Jordanie sera battue en quelques heures et la Syrie renoncera rapidement au combat. La belle solidarité arabe faite de jactance et d’arrogance n’aura duré que quelques heures… .

Mais,  surtout, la vieille ville de Jérusalem, et,  singulièrement le mur des lamentations,  est enfin rendue aux juifs après quelques dix neuf siècles d’attente et quelques jours de guerre.

Que retenir de cette semaine si courte ? La volonté farouche d’un peuple de ne pas mourir ?  Une armée qui est un peuple en armes,  ou un peuple au service de son armée ? Une extraordinaire réactivité, une rapidité dans la conception et l’exécution de la manœuvre, qui font que ces militaires non professionnels ont écrasé des armées doctrinaires et peu manœuvrières ? Sans doute. Mais encore. Si le mot de « Bazak » qui signifie « éclair »  a été retenu,  en référence au prophète Ezéchiel (I-14), c’est aussi pour éviter le mot de Blitzkrieg, qui signifie la même chose, dans une autre langue…

Note de Christine Tasin

Tous nos remerciements à Laurent et à l’auteur du livre qui ont su, l’un au travers de ses notes de lecture, l’autre grâce à son livre, nous faire revivre ces moments prodigieux et présenter aux jeunes générations des actes héroïques d’histoire qui ne sont pas enseignés, sauf à être dévoyés.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Pour tout savoir sur la guerre des 6 jours et le coup de poker d’Israël

  1. Machinchose

    ce bouquin que je possède est paru en 1967 et avait eu un énorme sucçès il y a 50 ans…la Srance a cette époque vibrait pour Israel
    l’ ignoble vieillard , instigateur de la lamentable « PAF / Politique Arabe de la France/ a l’ image de son Pif péninsulaire, a tout fait pour mettre Israel au ban des nations…suivi par tous les gouvernements français depuis

    hé oui! le Bitroule mes amis! le bitroule! détenu par ces fils de bédouins crasseux et pillards, tel ce Qatar insolent qui est en train d’ acheter cette France qui se prostitue pour quelques millions de dollars de plus…alors qu une descente militaire de nos pays , avec bombardement en règle et occupation des puits de pétrole aurair ramené trés vite ces pouilleux au sable d ou ils sont sortis
    environ , a l’ époque, un million et demi de Qatariotes, assistés de deux millions d’ eclaves phillipins, indiens, egyptiens…l’ affaire aurait pris moins de temps que nos canonières remontant le Mékong pour conquérie l’ Indochine

    cette guerre , due a l’ agression arabe , se terminera par la plus brillante des victoires aérienne d’abord , puis de blindés, grace a des Sharon et a L’un des autres généraux, Tal, ( je soupçonne notre ami Claude T.A.L 😆 )

    ils n ont toujours pas compris que l’ intelligence, le QI, suppléeront toujours au nombre , a la quantité

    sauf dans cette Europe qui ne charrie plus qu un vieux sang fatigué, ayant déposé les armes, féminisé, arrondi par cet esprit d’ apaisement imbécile…

    ce pauvre et brave Néanderthal n’ a rien compris…quand Sapiens a débarqué de son aire d’ origine en

    envahissant toute l’ europe occidentale et mettant fin il y a a peine 50.000

    ans a une race différente

    exactement comme nous aujourd’ hui, face a une « technique » implacable: la démographie galopante des nouveaux envahiseurs et la gigantesque connerie des envahis béats…

    1. claude t.a.l

      Bonjour Machinchose,

      C’est extrêmement flatteur de votre part.
      Trop, même : ma modestie va en souffrir ! 😉
      claude

  2. pjp

    Etant militaire aux services instruction a cette époque ais suivi les 6 jours, les images en symbole était les petites montagne de godasses abandonées des muzuls pour pouvoir courrir plus vite rejoindre les ratieres

  3. Asher Cohen

    Une Loi Fondamentale, dans l’art de la guerre comme dans les affaires, est qu’il faut éviter à tout prix de pousser trop loin quelqu’un qui n’a rien à perdre. Attaquer un Peuple qui a en mémoire des millénaires de persécutions, et qui seulement 22 ans avant juin 67 a encore subi une tentative de génocide en Europe, c’est de la folie. Quel pouvait-être le but de guerre des arabes? Jeter les Juifs à la mer comme l’hurlaient le tigre en papier Nasser ou le chinetoque Zou-en-laï (dit choux à l’aïl)? Le prix à payer aurait été exorbitant, d’autant qu’à l’époque Israël était déjà une puissance nucléaire. Les arabes ont une rationalité et une intelligence stratégique impressionnante. Et dire qu’ils prétendent avoir développé la Rationalité, la philosophie, les Mathématiques et les Sciences en Europe médiévale!

    Même les pays maghrébins, maroc, algérie, tunisie et lybie, avaient envoyé des divisions pour attaquer lIsraël. Avec quelle logique? En juin 67, avec toute cette palette de pays arabes, aidés par Moscou, la Chine, l’Inde, et, pour ne pas changer, par la francaouie antijuive, l’on se demandait s’ils allaient attaquer un Etat Juif de moins de 3 Millions d’habitants, ou plutôt les Martiens? Le courage arabe était tel, que malgré son aviation détruite, l’égypte ne cessait d’émettre des communiqués de victoire, puis prétendait ensuite que des pilotes américains et britanniques l’avait bombardée. Quand Moscou a menacé d’intervenir, le Président Johnson a répondu par l’envoi d’une flotte américaine avec un porte-avions et 200 avions de combat. En 1973, quand les Juifs ont encerclé la 3ième armée égyptienne dans le Sinaï, la coupant de toute logistique, Sadate, qui avait pourtant été l’agresseur un jour de Kippour, demandait en pleurant l’intervention conjuguée des grandes puissances pour faire cesser cette « agression juive ». L’arabe est fort en gueule. Il attaque toujours lâchement et en traître dans le dos, les plus faibles, les petits pays, les personnes vulnérables etc.., mais quand ensuite il est mis au tapis, il appelle au secours les grandes puissances, le pape, voire les Martiens, hurle que ce n’est plus du jeu, et exige la « restitution » des territoires reconquis par les Juifs. Quelle intelligence! Heureusement que les européens vont profiter de toute cette intelligence arabe. N’en-ont-ils pas déjà profité au Moyen-Âge? Pauvre francaouie!

    1. Machinchose

      bravo!

      excellent final 😆

      j’ aime beaucoup la « restitution », ça a toujours fait partie de l’impudente arrogance arabe qui est injustifiée de nos jours
      les victorieuses armées musulmanes, les troupes de Mahomet….c’est fini et bien fini…et ces crétins congénitaux n’ arrivent pas a y croire
      chacun veut etre LE calife!

      le Turc, lui rêve de reconstruire l’ empire Ottoman, avec ses Mémète incultes, frustes, et des armes qu il doit se procurer chez les kouffars

      le Persan, lui, rêve d’ enfin une victoire chiite qui en ferait aprés 1400 ans l’ heritier du gendre de Mahomet ( sans se douter qu il sont un milliard trois cent millions de Sunnites…)
      alors , dans la grande tradition musulmane de lacheté et de mensonge, il s’ est attelé a s’ attaquer a Israel, espérant ainsi au nom de l’ antijudaisme des coranisés entrainer Sunnites et chiites derrière lui…

      manque de pot les sunnites du golfe et les egyptiens ont préféré une alliance avec Israel…

      le Perse ne perd rien pour attendre

      avec son allié stratégique le fou nord-coréen qui l’ assiste dans son programme nucléaire et qui menace d’ atomiser l’ ile américaine de Guam

      ce pays voyou mérite une rude correction et ce ne sont ni la Chine ni la Russie qui l’ assisteront militairement

      qui de l’ Iran ou de la Corée du nord va recevoir la grosse correction devenue nécessaire le premier…

      je n’ ai pas de réponse …

    2. Albatros

      « Les arabes ont une rationalité et une intelligence stratégique impressionnante. »
      (Idem pour les musulmans non-arabes,)
      Vous avez raison Asher, l’intelligence du monde arabo- musulman est impressionnante …..par son idiotie ! Et pour une simple raison c’est que l’islam, cette secte contre l’humanité, a été conçu par un barbare taré qui voulait un peuple SOUMIS, c.a.d décérébré ! Interdiction de réfléchir en islam car cette idéologie est tellement débile, infantilisante que toute réflexion ne peut emmener qu’à la quitter…Heureusement le hasard génétique a fait quelques exceptions dans ce monde arabe et certains ont réfléchi sur la bouffonnerie de cette secte…Comme par exemple « Frère Rachid » dont vous pouvez visionner les entretiens sur « Youtube ».

  4. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Lors de la prise de la vieille ville de Jérusalem, un officier israélien aurait reçu l’ordre d’en profiter pour détruire les mosquées du Mont du Temple (et non pas « esplanade des mosquées » comme disent les journaleux). Les trouvant trop belles, il n’aurait pas obéi à cet ordre. S’il avait obéi, cela aurait retiré une sérieuse épine dans le pied d’Israël !

  5. Frontalier74

    J’ai bien aimé le musée des blindés au fort de Latroun.

    Où l’on s’aperçoit que la France des années 48-58 a beaucoup aidé militairement Israël.

    Je me pose désormais des questions sur De Gaulle : l’Algérie, sa politique arabe, sa retenue face aux événements de 68…

  6. Anne Lauwaert

    Surtout : il faut faire lire ce genre de livres par nos jeunes à qui on interdit de connaitre l’Histoire – Ceux qui veulent comprendre Israël doivent lire l’autobiographie de Golda Meir, c’est passionnant ! et ceux qui veulent comprendre le drame de l’Afrique doivent lire « Chief of station Congo » de Larry Devlin qui explique que la décolonisation du Congo n’a été qu’un « épisode de la guerre froide » : URSS et USA voulaient l’uranium du Katanga alors la CIA a foutu le bordel… ensuite cela a été le Rwanda et le Kasai etc… merci CIA … et que se passe-t-il dans le Sud de l’Afrique qui était riche et prospère et « le grenier à blé » ?

  7. Jean Lafitte

    Merci de e rajeunir de plus de 40 ans !

    En 1967, j’étais à six mois d’un départ en famille au Sénégal où je devais passer 2 ans, et j’avoue que je n’avais prêté que peu d’attention à cet évènement lointain pour moi.

    Mais à l’automne 1973, je fus admis sur concours à l’« École de guerre », plus exactement à l’« École supérieure de guerre aérienne », avec quasi exclusivement pour camarades des pilotes de chasse, bombardement et transport, et la Guerre des six jours, débutant par l’anéantissement de l’aviation égyptienne, fut toujours commentée… et admirée.

    C’est le souvenir qui m’en est resté.

    Depuis, je me suis aussi intéressé à la bataille dite de Poitiers en 732.

    J’en ai retenu que la victoire franque dut beaucoup à l’efficacité de la cavalerie franque — malgré les chevaux « arabes » des envahisseurs — et à la cupidité de ces derniers, embarrassés par le butin de leurs pillages antérieurs.

    Mais la Sourate n° 8 du Coran a pour titre « LE BUTIN » et débute ainsi :
    « 1. Ils t’interrogent au sujet du butin. Dis : « Le butin est à Allah et à Son messager. » Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants. »

    Une certitude, Mahomet n’est pas mort dans la misère !

Comments are closed.