Aujourd’hui en France vend « Mon migrant chez les bisounours de Lasalle »


Aujourd’hui en France vend « Mon migrant chez les bisounours de Lasalle »

Après « Mon migrant chez les cathos » (Le Monde), le quotidien Aujourd’hui en France, dans son supplément magazine du week-end,  nous refait le coup avec « Mon migrant chez les protestants ».

En attendant « Mon migrant chez les Loubavitch » et « Mon migrant chez les homos », il faut donc lire ce publi-reportage, ode à la xénophilie, vantant les vertus du migrant afghan.

 La presse subventionnée commet régulièrement ce genre d’article, intitulé ici « A Lasalle, on tend la main aux migrants ».

Et dans ce petit village bisounours, Toucâlin l’afghan, Groscopain le tchétchène et Ti’coquine la rom trouvent refuge chez les gentils zabitants mimi-tout-plein.

C’est beau comme un conte de fée, coulant de bien-pensance et gluant de conformisme multiculturel.

Extraits :

« Hassan, lui, a été embauché par une société spécialisée dans la construction en terre. Ce savoir-faire était déjà le sien en Afghanistan ». (Le fameux migrant nous apportant son génie)

« Chaque samedi soir, Najib fait cuire des pizzas dans le four à pain communal du village voisin ». (Un pizzaïolo afghan dans les Cévennes : pour la quatre-fromages jambon-chorizo, vous repasserez !)

« S’entraider, ça coule de source, commente Nicole, tandis que ses deux petits-enfants jouent au foot avec les enfants de Najibeh sur la place du village ». (En attendant de jouer au bouzkachi avec la tête d’un mécréant…)

« A Lasalle, réfugiés et locaux se croisent au quotidien, sans heurts ni tensions […] Et les commerces du centre du village ne connaissent pas la crise ». (Alléluia ! Voilà la solution à l’exode rural !)

Des Cédric Herrou, il y en a plein à Lassale et aucun gendarme n’ira les chercher, tels Jean-Louis l’anarchiste de 66 ans ou Jacky, fille d’un républicain espagnol (ça vaut brevet de secourisme migratoire).

Car ma brave dame, mon bon monsieur, le crédo de Lasalle vient de loin : « il y a trois cents ans, ce sont les protestants persécutés pendant les guerres de religion qui ont trouvé asile ici ».

Et encore mieux : « une trentaine d’habitants ont ainsi été décorés de la médaille des Justes parmi les nations, attribuée par le mémorial de Yad Vashem à ceux qui ont protégé des enfants juifs pendant la guerre , ce qui a valu à la commune de Lasalle le surnom de La Juste ».

Quoi ? Hassan, Najib, Najibeh voués aux dragonnades, à la solution finale ?

Alors, avis aux  xénophilo-septiques, pas touche à Lasalle La Juste, ses migrants afghans et ses gentils habitants !

 

 





16 thoughts on “Aujourd’hui en France vend « Mon migrant chez les bisounours de Lasalle »

  1. clairement

    J’ai beaucoup aimé le commentaire de Frontalier 74 que je salue cordialement car il résume assez bien l’état d’esprit de cette région gardoise marqué par le PROTESTANTISME ( pensez à la CIMADE ) à Lasalle, Anduze Ales pour ne citer que quelques lieux et où cet état d’esprit, relevant d’un arrêt sur image quelque peu fascinant, mélange la nostalgie du COMMUNISME ( et bien entendu de la résistance imaginaire mais j’ai également connu des protestants qui substituaient Camisard à Maquisard ) ce à quoi vous rajoutez quelques Républicains Espagnols ( dont des authentiques résistants m’ont confié qu’il y avait parmi eux beaucoup de droits communs ) que la France à accueilli … Ainsi vous vous trouvez devant la fabrication d’UNE IDEOLOGIE GARDOISE bien particulière qui prospère sur la persécution car rien n’est plus agréable à la nature humaine que la distinction de « martyr » car lorsqu’on a perdu les avantages de l’hégémonie il reste à s’accaparer les privilèges de la victime. Alors, recevoir des migrants sans se poser question sur la culture etc, c’est surement encore, dans la tête écervelée de ces quelques personnes, faire acte politique de Protestation, de Résistance ou de Commémoration sans doute ……

  2. Machinchose

     » (Un pizzaïolo afghan dans les Cévennes : pour la quatre-fromages jambon-chorizo, vous repasserez !)

    xx

    ça alors !! je le connais!!

    sa compagne c’est Ernestine !!

    ils attendent l’ érection de la Mosquée pour officialiser !!

    en attendant, la séance culs levés c’est dans la salle municipale…

    j’ ai beaucoup aimé « les migrants chez les Loubavitch » 😆

    ce sont les Satmar qui vont faire la gueule!!

    par contre l’ absence de noirs africains m’ a interpellé…même gêné….alors que tant de Juifs y trouvèrent refuge il y a 75 ans….

    mais sans doute que les Noirs ont plus l’ habitude des plaines et des deserts plats

    et que les Juifs ils ont probablement gardé dans leurs chromosomes mémoire cet attrait des collines de galilée et ces monts de Judée….qui ressemblent a la Lozère et au Gard…seule raison pour laquelle ils allèrent villégiaturer dans ces régions durant l’ Occupation..

  3. durandurand

    Qu’ils ne viennent pas se plaindre ces cons de Lasallois lorsque leurs « protégé(e)s commettront des actes répréhensibles.

  4. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    À propos du gauchisme des idiots utiles en Cévennes, je propose la relecture d’un petit article que j’avais écrit en avril 2016. Il faisait suite à un précédent où je narrais mon intervention solitaire et hardie lors d’un rassemblement « Je suis Charlie » après l’attentat contre ce dernier. Je propose aussi la relecture de quelques autres :

    http://resistancerepublicaine.eu/2015/01/14/rassemblement-charlie-quand-un-islamophobe-de-rr-prend-le-risque-detre-mal-vu-dans-mon-village-par-daniel-pollett/

    http://resistancerepublicaine.eu/2014/10/06/action-ils-ont-abandonne-et-mis-a-lecart-la-stele-du-chef-marceau-honte-au-maire-de-le-vigan-par-daniel-pollett/

    http://resistancerepublicaine.eu/2015/08/26/hier-les-hippies-squattaient-les-cevennes-aujourdhui-ils-squattent-la-politique-les-medias/

    http://resistancerepublicaine.eu/2015/07/15/monique-a-plus-de-droits-queux-et-moi-aussi/

    http://resistancerepublicaine.eu/2015/06/09/quand-jecoute-le-vent-des-cevennes-jentends-le-chant-des-partisans/

    http://resistancerepublicaine.eu/2016/05/11/dans-les-cevennes-ils-laissent-a-labandon-les-steles-de-deux-heros-de-la-seconde-guerre-mondiale/

    Comme quoi la mémoire collective due à la résistance est plutôt relative et sujette à sélection pour certains…

    Je recopie le texte de cet article dont je ne retrouve pas la trace dans ma rubrique :

    LE SYNDROME DES DRAGONNADES
    Les dragonnades (du mot dragon, soldat combattant à pied ou à cheval) furent les persécutions ordonnées par Louis XIV contre les protestants dans tout le royaume de France. Celles-ci avaient pour but la conversion forcée au catholicisme, mais amenèrent en cas de refus à la mort immédiate, à la torture et l’exécution en place publique, aux galères ou à l’emprisonnement des femmes dans la célèbre Tour de Constance d’Aigues-Mortes. Le roi catholique voulait une seule religion en son royaume et n’y tolérait aucune autre.
    Le souvenir de ces dragonnades et le combat des Camisards contre les troupes royales est resté profondément ancré dans les Cévennes. Nul être censé n’aurait envie de voir revenir pareils événements. Justement : comment, dans la France du XXIe siècle, dans notre République, peut-on se préserver d’un retour à cette époque de barbarie institutionnalisée ? Et d’abord, pourquoi la question se pose-telle ?
    Les Français ont depuis longtemps acquis la tolérance, et bien plus encore la non-ingérence dans les affaires religieuses des uns et des autres. Ils ont su le faire tout en conservant leurs traditions issues du christianisme. En France, on peut avoir ou pas une religion, en changer, croire au divin ou non, cela est l’affaire de chacun, et de plus il est admis par tout esprit lucide que la foi ne saurait se commander.
    Mais un loup s’est introduit dans la bergerie. En son royaume, Dar al-Islam (domaine de la soumission), les autres religions sont persécutées, on y pratique les conversions forcées, lesquelles amènent en cas de refus à la mort immédiate, à la torture et à la décapitation en place publique, à la mise en esclavage sexuel pour les femmes et même les petites filles. L’islam ne veut qu’une seule religion en son royaume et n’en tolère aucune autre. De plus, il prétend conquérir le monde entier et nomme Dar al-Harb (domaine de la guerre) les parties du monde où il ne s’impose pas. Il a inventé un mot pour désigner les tromperies destinées à conquérir Dar al-Harb par la ruse et le mensonge, ce mot est Takkiya. Takkiya permet d’abuser les honnêtes gens, les crédules, les naïfs, les idéalistes, les angélistes, les pacifistes, les politiciens et les idiots utiles. Takkiya permet de se poser en victime quand on est l’agresseur, de se présenter comme une religion de paix et d’amour, de s’imposer petit à petit en implorant la tolérance en se prétendant persécuté. Takkiya donne un complexe à qui l’on veut soumettre, l’empêchant de se défendre et même d’en avoir l’idée.
    Le protestant cévenol que l’on rencontre au sortir du temple, ou sur la place de Valleraugue le 10 janvier dernier après le massacre à Charlie Hebdo est doublement victime de Takkiya. D’une part il croit que l’islam est une religion, de paix et d’amour, et de plus persécutée injustement. Le voici donc, lui descendant des Huguenots persécutés, plein d’empathie pour les malheureux adeptes d’un enseignement dont on se demande s’il sait qu’il fut professé par un chamelier chef de bande, misogyne et pédophile du VIIe siècle. D’autre part, le protestant cévenol ne veut pas voir revenir les guerres de religions. Il est un grand croyant. Et tout comme il croit que la mondialisation apportera la paix, il croit qu’il faut laisser l’islam s’installer chez nous pour préserver cette paix. C’est pourquoi il me hue et me fait taire lorsque je déclare publiquement qu’il ne faut surtout pas faire cela. Il me dit que je fais un appel à la haine. Il s’accroche à sa petite pancarte où il a si pathétiquement écrit « Ne tombons pas dans le piège de l’islamophobie » et dont l’encre a séché en même temps que le sang des victimes de Charlie Hebdo. Le protestant cévenol a le syndrome des dragonnades. Ajoutons à cela l’exploitation de la misère ou de ce qui se prétend telle, et voilà le protestant cévenol appelé à avoir de la sympathie pour les envahisseurs, dans une véritable contagion émotionnelle savamment orchestrée. Cela se rapproche du syndrome de Stockholm. Il ne manque plus que l’opposition aux forces de l’ordre en faveur de la pseudo-religion pour que les deux syndromes soient jumeaux. Le protestant cévenol qui défend ainsi l’islam ne se rend pas compte que si celui-ci devenait majoritaire et dictait sa loi, il devrait reprendre les chemins secrets et séculaires pour aller célébrer son culte autour d’un rocher perdu dans la forêt, comme le faisaient ses ancêtres huguenots. Lui et moi n’avons pas la même idée de ce qu’il faut faire afin que ce temps révolu jamais ne revienne en notre beau pays.

  5. Amélie Poulain

    Alors cela m’étonne car j’avais de la famille parisienne qui était venue s’installer aux environs d’Anduze ou Ales, je ne sais plus exactement, dans le Gard et qui ont mis au moins un an à pouvoir se faire accepter par les habitants…. Ca y est, il parait qu’ils sont intégrés maintenant mais il a fallu qu’ils donnent de leur personne.

    Il faudrait qu’ils revoient quand même leur conception car il y a deux poids et deux mesures apparemment dans la région…

    1. Charles Martel02

      bin oui votre famille est française donc dur dur d’être français en France, par contre tout ce qui est bien frisé et bien bronzé, pas soucis on accueille à bras ouverts, c’est ça la bobobienpensance..

    2. Frontalier74

      Je ne connais ce site que depuis 2 mois. Je ne savais pas que vous aviez écrit sur les Cevennes.
      De toute façon, avec l’actualité et les événements qui se répètent, il y aura des redites…

      Cdlt,

  6. Charles Martel02

    Quand il commencera à y avoir des viols des dégradations, des cambriolages peut être ces braves villageois commenceront à réfléchir surtout quand la feuille d’impôts locaux va s’alourdir pour réparer la casse faite par ces parasites dont c’est la « coutume » nous dit on.

  7. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Et il faut savoir que le Maquis de Lasalle était l’un des plus importants de la région durant l’Occupation ! Maintenant on ne résiste plus aux envahisseurs à Lasalle, on se gave de bisounours et de société multiculturelle !

  8. Dorylée

    Pour fêter cette grande avancée multiculti, ils vont organiser une grande fête du cochon grillé avec dégustation gratuite autochtones et  » réfugiés  » . Et vin du Gard à volonté. Ça va être vachement bien !!!

  9. .Christian Jour

    Ils sont clandestins, mais pas question de les renvoyer et on les aide, on leur trouve du boulot et nos jeunes sont au chaumage. Cherchez l’erreur messieurs les collabos.

  10. hathoriti

    Ainsi que le dit Bruno Gollnisch, on envoie NOS soldats guerroyer et se faire tuer en Afghanistan et on accueille en France des afghans qui « fuient » leur pays..; cherchez l’erreur…

Comments are closed.