Télé : pourquoi le « Journal d’une femme de chambre » pour rendre hommage à Jeanne Moreau


Télé : pourquoi le « Journal d’une femme de chambre » pour rendre hommage à Jeanne Moreau

Avec le matraquage nous ne sommes pas prêts de gagner la bataille des idées !

La télévision a voulu rendre hommage à Jeanne Moreau et le premier film projeté a été « Journal d’une femme de chambre », tiré du roman d’Octave Mirbeau.

Naturellement, le salaud, l’ordure qui est capable de tuer une petite fille après l’avoir violée dans un bois est un type qui se revendique de l’extrême « Drooite, qui se dit « Patriote » et veut tuer des juifs….

J’ai eu l’impression en revoyant ce film qu’il s’agissait autant, sinon davantage, de discréditer le patriotisme, que de rendre l’hommage mérité à l’actrice disparue.

Evidemment, les nouvelles générations qui voient ce genre de films pensent qu’être patriote c’est aussi être capable des pires horreurs.

Réponse de Villeneuve 

En effet, ils ont instrumentalisé la mort de Jeanne Moreau.
Manipulation grossière…
Quant aux jeunes ne vous inquiétez pas, des sangsues débiles pour l’essentiel , pire que les bourgeois du film, pourris à l’idéologie multiculturaliste de leurs professeurs qui inculquent leur poison à leurs élèves dès le plus jeune âge; Ces jeunes regardent ils des films en noir et blanc, sans fesses ni sang ? Que peuvent ils comprendre, aux allégories d’un réalisateur-militant d’un autre âge ?
Lorsque nous serons au pouvoir, parce qu’un jour nous y serons, la première chose à faire sera de privatiser l’audiovisuel français ! Cette mesure devrait d’ailleurs figurer dans le nouveau programme de Marine au moins tous ces médias auront une bonne raison de nous détester !

Complément de Christine Tasin

Jeanne Moreau était une grande dame et un sublime artiste. Peu importe à mes yeux ses prises de position politiquement correctes, elles ne changent rien à l’admiration que je lui voue. Quelle actrice ! Quelle femme ! Revoyez Jules et Jim, entre autres. Grandiose. Tout une époque dont on a la nostalgie, la femme libre, la femme égale de l’homme, la femme insolemment belle… Epoque que nos enfants et petits-enfants ne peuvent même pas imaginer et qu’ils ne peuvent connaître que par cette fabuleuse époque cinématographique.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Olivia Blanche

« Voir, entendre, communiquer pour mieux lutter – Viscéralement attachée aux valeurs de la France je la défends quand on l’attaque ».

Articles du même thême

6 thoughts on “Télé : pourquoi le « Journal d’une femme de chambre » pour rendre hommage à Jeanne Moreau

  1. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Certes !

    Les chaînes ont passé ensuite : « Ascenseur pour l’échafaud » et « Viva Maria », ce dernier projeté à une heure très tardive… Dommage ! Car le duo Jeanne Moreau/Brigitte Bardot est excellent. C’est un vrai plaisir que de voir ces deux actrices dans le bel âge de leur vie.

  2. Xtemps

    C’est par le contraste de ces artistes à une époque encore libre, que nous comparons l’état totalitaire Fasciste dans lequel nous sommes aujourd’hui, comme sont grand retour.
    En voyant ces filmes d’époques, comment ne pas avoir raison nous les résistants de la liberté de se battre pour la liberté, que ces artistes avaient bien connu eux, que nos générations futures ont aussi le droit de connaître, comme nous les anciens avons connu.
    Imposer l’islam en Europe contre la volonté des peuples européens, font des musulmans des occupants ennemis chez nous que nous n’avons pas demandé.
    L’indépendance de l’Islam en Europe, nous rendrons libres.
    Des gouvernements qui agissent contre la volonté des peuples, sont toujours des dictatures Fascistes qui combattent la liberté, la nôtre et sont jamais des démocrates.
    Comme l’Islam, nos escrocs imposteurs aux pouvoirs sont pour la soumission des peuples, quelle curieuse ressemblance!.

  3. la-peste-et-le-choléra

    Non, il ne faut pas privatiser l’audio-visuel français, surtout pas. Le grand patronat participe déja à l’abêtissement culturel des Français.
    Par ailleurs, si on privatise l’audiovisuel français, on le rend vulnérable aux intérêts des puissances étrangères.

  4. JackJack

    « J’ai la mémoire qui flanche… », pas encore, grand merci ; c’est un de mes bons souvenirs de Jeanne Moreau, une petite merveille :
    Jeanne Moreau – J’ai la mémoire qui flanche – YouTube

  5. frejusien

    Surtout pas privatiser l’audio-visuel, il est déjà suffisamment politisé comme ça,
    Ce sera des drahi ou autres inféodés aux pétrodollars qui feraient la pluie et le beau temps

Comments are closed.