Benoit Rayski : requiem pour notre unique centre de déradicalisation …


Benoit Rayski : requiem pour notre unique centre de déradicalisation …

De Benoit Rayski :

 » Les radicalisés ne veulent pas être déradicalisés ! Et on peut les comprendre…

C’est un communiqué du ministère de l’Intérieur qui, avec quelques efforts stylistiques, aurait pu être rédigé comme une annonce de décès. Gérard Collomb a l’immense douleur et l’infinie tristesse de vous faire part de la mort du centre de Beaumont-en-Véron. Et ce malgré la compétence, la détermination et l’investissement des personnels de ce centre. Les obsèques auront sans doute lieu dans le carré musulman d’un cimetière de la région…

Ainsi vécut et mourut sans gloire l’unique centre de déradicalisation français. Des centres comme ce malheureux défunt, il devait y en avoir plein sur notre territoire. Pas autant que de mosquées quand même… Les nigauds qui nous gouvernent avaient inventé le mot « déradicalisation » pour ne pas avoir à prononcer ceux d’ »islam » et d’ »islamisme ». Quant aux centres mêmes ils étaient conçus pour soigner ce qu’on considérait comme une infection bénigne du genre grippe ou bronchite. Personne n’avait voulu s’aviser qu’il s’agissait d’un cancer.

Pour être admis dans ces accueillantes unités de soin, il fallait être volontaire. La prison aurait tout aussi bien pu faire l’affaire mais, là, le bénévolat requis par nos gouvernants n’était pas prévu. Il n’y eut pas de candidats pour aller faire un séjour à Beaumont-en-Véron. Faute de pensionnaires, le centre est resté désespérément vite. C’est pourquoi Gérard Collomb, dont on mesure la peine, a dû se résoudre à le fermer.

Car le radicalisé est heureux d’être radicalisé. Ça lui donne, alors qu’il mène une vie plutôt médiocre et pitoyable, un formidable égo surdimensionné. Ça lui permet de voir du pays. Beaucoup de pays. La Syrie, l’Irak, le Yémen… Et les madrassah d’Afghanistan, du Pakistan, du Soudan, du Qatar etc. lui ouvrent les bras. Là-bas on lui dit qu’il est grand, beau et courageux. Ça fait du bien. Et c’est tellement mieux que la psychanalyse freudienne.

Qu’est-ce qu’il serait allé faire le radicalisé à Beaumont-en-Véron ? Ecouter des sermons sur les droits de l’Homme, sur la beauté de la citoyenneté ? Entendre parler de la République, écouter peut-être la Marseillaise ? Se faire abimer le cerveau avec des homélies sur la noblesse des trois religions monothéistes ? Etre obligé d’accepter, sans rien dire, des discours scandaleux prônant l’égalité femmes-hommes ?

Supposons qu’il ait subi, de plein gré ce calvaire, de quoi aurait-il eu l’air en rentrant, déradicalisé, dans sa cité. Ses copains l’auraient chahuté : « Mais t’es plus un homme, les kouffars t’ont manipulé ». Les filles se seraient détourné de lui, sa virilité leur paraissant désormais sujette à caution.

Le radicalisé a donc – et comment ne pas le comprendre – préféré rester radicalisé. Mais il parait que Gérard Collomb n’a pas dit son dernier mot. Il se murmure qu’il a demandé à l’institut Pasteur de faire des recherches sur un vaccin contre la radicalisation. Pourquoi pas ? On a bien trouvé un vaccin contre la rage. «

 

http://www.atlantico.fr/decryptage/radicalises-ne-veulent-pas-etre-deradicalises-et-on-peut-comprendre-benoit-rayski-3123184.html





5 thoughts on “Benoit Rayski : requiem pour notre unique centre de déradicalisation …

  1. .templier.templier

    magnifique texte presque poétique pour nos égorgeurs…
    un plaisir a le lire…
    merci CLAUDE T.A.I

  2. .Christian Jour

    Ils ne veulent pas être déradicaliser, oh merde alors, collomb vient de s’en apercevoir, ils tombent des nues à gauche. Comment se fesse t’il qu’ils ne veulent pas être déradicaliser, y a t’il assez de hamster, c’est la panique totale.
    Mr collomb, lisez le coran, c’est écrit dedans.

  3. maury

    Quelle bande de rigolos bis quand on les voit tous réunis on a envie de s’expatrier ou de leur taper dessus !vrai on n’a pas de chance on tombe de Charybde en Scylla
    Quelle profil énergique vous avez monsieur Colomb!!!! avec vous on va gagner la guerre contre les envahisseurs sans aucun doute lol « Le renouveau c’est une blague hein Macron?? »C’est vrai qu’on nous a promis les J.O !!les jeux du cirque quoi ,pour amuser le populo ,les sans dents de notre culbuto national!!!!
    Tout est esbroufe ,enfumage , gaspillage d’argent publique et….soumission à l’uerss de Merkel et aux mahométans !! J ENRAGE

  4. Anne Lauwaert

    Mais pourquoi voulez vous ne dé radicaliser que des musulmans, demandons des centres de dé radicalisation pour d’autres catégories : des châteaux, avec terrains de sport, apprentissage des langues, ateliers artistiques, etc.… c’est dommage qu’il n’y ait que des musulmans qui puissent en profiter surtout que si c’est le contribuable qui paie chaque contribuable doit avoir le droit d’un stage de dé radicalisation !
    Dans les châteaux plus grands on peut même dé radicaliser les familles. N.B. on peut dé radicaliser de tout : on peut dé radicaliser les obèses de la consommation de gaufres à la crème chantilly, etc. La dé radicalisation est une œuvre de santé publique, vive les centres ! On se plaint de tous ces châteaux qui tombent en ruine parce que les propriétaires n’ont plus de quoi les entretenir ? Dé radicalisons !

Comments are closed.