Pourquoi refuser de voir les spécificités de l’islam ?


Pourquoi refuser de voir les spécificités de l’islam ?

Il paraît assez évident que journalistes et réalisateurs de documentaires reçoivent des consignes pour promouvoir l’actuel accueil des migrants, dont peu s’avèrent être de véritables réfugiés, aussi large soit cette dernière notion par rapport à ce qu’elle devrait être.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/25/cest-quoi-un-vrai-refugie-notre-constitution-est-en-contradiction-avec-la-convention-de-geneve/

On comprend mal autrement pourquoi ils s’efforcent de faire des liens hasardeux avec l’histoire pour nous le présenter sous un jour favorable.

J’évoquais dernièrement l’émission « Concordance des temps » sur « France culture » et le rapprochement faits avec les Huguenots français.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/07/14/manipulations-mediatiques-pour-france-culture-les-syriens-de-2017-sont-comme-les-huguenots-des-temps-passes/

« France culture » a aussi diffusé d’autres émissions dans ce genre.

On peut aussi penser à Arte, pour citer encore un exemple que j’avais identifié (ce sont ceux dont je me souviens le mieux, désolé de m’auto-citer là encore) : la princesse Europe enlevée par Zeus dans la mythologie est assimilable à une migrante de Syrie (sachant que les migrants sont en majorité des hommes en réalité, il y a très peu de femmes !).

(Note d’Antiislam : en plus cette princesse venait de Phénicie, le Liban actuel. Que ce journaliste ose faire l’assimilation de la Syrie au Liban devant un Libanais !).

http://resistancerepublicaine.eu/2017/03/14/les-medias-europhiles-sont-dechaines-lue-va-couler-ils-le-savent-et-tentent-de-defendre-leur-bout-de-gras/

Or, il est intéressant de constater aussi que la première émission citée a consacré un numéro à l’idée de martyre et la distinction du martyre chrétien et du martyre musulman (si l’on peut accepter cette expression, ce que l’intervenante remet en cause justement).

Je recommande cette émission fort intéressante :

https://www.franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps/au-moyen-age-en-quete-du-martyre

En effet, Madame Heullant-Donat, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Reims, met en évidence le fait que si le martyr chrétien ne commet pas la violence contre autrui pour faire triompher sa foi, au contraire, le « martyr » musulman, pour imposer son modèle, est conduit à le faire.

Il y a une différence fondamentale de modèle.

Elle met en évidence la différence entre islam et christianisme de ce point de vue.

Formidable travail d’historien. Mais quelle est son utilité pratique ?

A rebours de l’idée très en vogue selon laquelle il faut croiser les champs disciplinaire, décloisonner les savoirs, on n’enseigne pas la laïcité en France en tenant compte des différences concrètes entre les religions.

Cela contribue largement au formatage des « élites », des « têtes pensantes » en les amenant à considérer « les religions » comme une réalité abstraite, en les mettant toutes sur le même plan et en partant du principe qu’elles suscitent les mêmes difficultés dans leur articulation avec l’action étatique.

L’approche est abstraite et ne part pas  d’une caractérisation préalable des principales religions.

Moi-même ai été victime de ce formatage dans mon parcours.

Toute personne ayant une culture religieuse très réduite, et ça concerne de plus en plus de monde, est naturellement conduit par le système sur la voie de la bien-pensance.

Il a fallu que je lise Résistance républicaine pour commencer à me poser de vraies questions sur les religions et confronter les opinions exprimées avec des points de vue scientifiques extérieurs confortant de nombreuses analyses.

Il y aurait pourtant une réflexion intéressante à mener pour tirer des conséquences concrètes, juridiques autrement dit, des différences entre les « cultes ».

Cela vaut pour le travail des journalistes aussi : si l’on reconnaît une différence fondamentale entre christianisme et islam quant au « martyre », pourquoi s’obstine-t-on à réduire la question des migrations musulmanes à d’autres phénomènes comme les migrations intra-européennes ?

Les réfugiés espagnols ou grecs par exemple, auxquels certains médias accordent beaucoup d’importance en ce moment, allez savoir pourquoi…

Là encore, j’évoque l’émission « Concordance des temps » sur Arte, qui rediffuse cette semaine une émission sur « les réfugiés » entre 1919 et 1939, d’abord diffusée en 2016, et qui fait encore un lien avec les migrations actuelles venues d’Afrique et d’Orient :

https://www.franceculture.fr/emissions/concordance-des-temps/1919-1939-refugies-et-apatrides-0

On dirait que dès qu’il s’agit de parler de migrants, une chape de plomb politiquement correcte s’installe qui empêche de faire des liens avec les analyses de l’islam !

De ce point de vue, la faillite de la France, de l’Europe et du monde occidental est une faillite de la pensée. La plupart de nos intellectuels ne sont pas à la hauteur.

Il y aurait toute une réflexion à mener aussi par exemple sur la pratique d’exposer par sa tenue vestimentaire de manière ostentatoire son appartenance à l’islam. Se contenter d’interdire le fait de dissimuler son visage, comme le fait une loi de 2010, n’est qu’une demi-mesure, une approche superficielle du problème car la dimension symbolique est totalement occultée.

L’islam pousse la pensée occidentale dans ses retranchements et il faut reconnaître que les condamnations d’un Eric Zemmour par exemple n’incitent pas les intellectuels à faire preuve d’audace dans ce domaine.

Qui ose montrer par exemple que l’abattage rituel est une violation de la Constitution ne sera sûrement publié nulle part, sinon par la patriosphère qui se montre accueillante à ce genre d’analyses et qui est la seule façon de pouvoir les relayer.

La liberté d’exprimer ses pensées a progressé grâce à la patriosphère, même s’il faut toujours prendre garde au risque judiciaire qui prend une importance démesurée, à cause des lois et des sycophantes des temps modernes, qui pratiquent la délation et sèment la terreur même quand il n’y a rien à se reprocher.

Pourrais-je un jour pardonner à ce formidable professeur de théâtre que j’eus au lycée, qui explique sur facebook qu’il faut tout faire pour faire barrage à Le pen ?

Les temps ont changé, comment un homme capable de comprendre et transmettre la subtilité des œuvres d’art peut-il ne pas avoir l’intelligence et le courage de reconnaître que les patriotes sont ceux qui défendent le mieux la laïcité républicaine, notamment ? Et s’il ne les a pas, au moins s’abstenir de prendre position de façon publique contre leur combat ?

Qu’on puisse craindre pour sa sécurité et sa tranquillité est une chose ; qu’on décide de combattre ceux qui, courageusement, défendent des points de vue qui sont nécessaires à l’heure où la presse et l’enseignement ne sont plus à la hauteur, c’est en revanche détestable et coupable.




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


25 thoughts on “Pourquoi refuser de voir les spécificités de l’islam ?

  1. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Voici qui est bien dit. L’ignorance organisée dans les écoles et dans les émissions dites culturelles, alliée à la judiciarisation du débat public, auxquelles s’ajoute l’emploi d’un vocabulaire inadapté amène à tout confondre en perdant tout repère de bon sens.

  2. durandurand

    castaner est un sale traître celui-la il ne faudra pas l’oublier ainsi tous ceux qui sont pour l’accueil invasif de l’ennemi allogène .
    Charité bien ordonnée commence chez-soi ,beaucoup parmi les allogènes n’ont rien à foutre sur le territoire national ,expulsion immédiate !

  3. .Christian Jour

    Pourquoi le peuple de France, qui, a eu 5 ans de nazisme, qui se dit évolué par rapport aux peuple musulman arriéré comme au moyen-age et qui veulent tout a coup de l’islam au non des droits de l’homme, je ne comprend pas. Pourquoi l’Europe laisse installer au non du multiculturalisme, une saloperies de secte meurtrière qui ne se cache pas de vouloir notre mort, je ne comprend pas. C’est du suicide.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      C’est le grand mystère sur lequel s’interrogeront les générations futures si … elles sont encore libres de le faire.

    2. Villeneuve

      Cher Christian Jour,

      Ne veulent de l’islam que les musulmans ! Il y a sur le territoire Français en fait deux « peuples » : Le « peuple de France » auquel vous faites référence et « Un peuple en France » totalement étranger à la France qu’en d’autres temps nous aurions appelé « les envahisseurs ».
      Nous ne pouvons être que frappés par la banalisation depuis l’élection de Mr macron du mot « communauté ». Ce mot est omniprésent dans tous nos médias actuellement. Les cérémonies en hommage au Père Hamel le prouvent abondamment : « Communauté Chrétienne » rivalise, à égalité, avec « communauté musulmane ». Très clairement la France s’engouffre dans le communautarisme et la guerre qui va avec. En ce moment le seul rempart contre la guerre civile est le nationalisme ! Le communautarisme est porteur de haine. Quant à votre questionnement sur l’attitude de l’UE : Si l’Europe laisse installer ces « saloperies de secte » c’est uniquement parce que cela favorise l’installation et l’expansion du libéralisme économique, seule religion que son servile Macron revendique.

  4. NICOLAS F

    Magnifique analyse de la faillite de la pensée.La complexité n’est plus à la mode et pourtant elle est la base de la pensée scientifique.
    Aujourd’hui Macron dans son speech au père Hamel enterre définitivement le concept de laïcité en admettant que la religion a sa place dans la laïcité,cad la république.
    Pour des gens qui ont un cerveau simplissime ,cela veut dire :allez y ,faites ce que vous voulez, prenez le pouvoir.
    C’est gravissime. Ben oui, président, y en a qui prennent toujours les choses à leur avantage, quand on veut faire simple, il faut choisir le mot juste .E là, c’est très approximatif.

  5. Xtemps

    Vous avez tout à fait raison Maxime, vous décrivez en faite l’état totalitaire dans lequel nous sommes en Europe, un état policier qui nous dirige actuellement, qui pèse lourd dans la réflexion et d’oser parler des vrais sujets concernant l’Islam, la chape de plomb que vous évoquez et bravos pour votre plume, c’est un plaisir de vous lire.
    Il est claire que nos escrocs imposteurs aux pouvoirs brouillent les cartes pour cacher leurs vrais intentions de nuire, avec des mots inventés de toutes pièces, comme le racisme, l’Islamophobie, la xénophobie et bien d’autres escroqueries abusives du même genre et de les généraliser médiatiquement, mais aussi comme armes de frappes intellectuelles contre les dissidents à leurs politiques totalitaires d’islamisation forcée, de les désarmer moralement et de les faire taire, comme de les faire passer pour les mauvais, la diabolisation.
    Il est claire également que ces escrocs imposteurs aux pouvoirs ne font pas de la politique pour le bien commun de tous, mais le conflit assuré en Europe, en essayant de le camouflé aux européens, vu par les faits sur le terrain déjà.
    Démontre très bien l’ennemi intérieur déjà sur place depuis un très bon moment en Europe, et c’est pas l’Islam en premier, mais l’arme qu’ils en font contre les européens et en même temps, c’est pas nous, c’est des déséquilibrés pour faire passer la pilule .
    Ce qui laisse à penser qu’ils connaissent très bien l’Islam et ses dangers mortels dans les pays libres, comme ses ravages, malgré les apparences trompeuses qu’ils se donnent l’air, ils savent.
    Car je ne me fait pas à l’idée qu’ils ne savent pas faire quelques analyses simples sur l’Islam, honnêtement comme nous les résistants le faisons très bien et de façon impartial, qu’est qu’ils les en empêchent?.
    La question apporte déjà la réponse dans ce cas-ci, car ils le savent et marquent leurs vrais intentions de nuire à l’Europe, les masques tombent.
    Je serai moi même musulman, je me poserai la question, pourquoi tous ces tapis rouges pour les musulmans en Europe, cela cache quoi tout çà?.
    Et pourquoi c’est toujours les peuples européens qui reçoivent les attentats et jamais les dirigeants au font?, mais ces dirigeants là, ils n’ont pas peur d’avoir un jour un attentat contre eux!, bizarre, vous trouvez pas!.
    Comme s’ils avaient pas en avoir à craindre d’un attentat un jour contre eux.
    Vous savez, des gens trop polis pour être honnêtes comme ces gens là, moi, je m’en méfie comme la peste.
    En tous les cas, il y a un climat malsain de la part de nos imposteurs dirigeants et pas du tout honnête me semble t-il.
    J’invite aussi à analyser le vrai sens du mot, comme leurs vrais significations et de remettre dans leurs vrais contextes les mots qu’ils utilisent, le racisme, l’Islamophobie, la xénophobie, comme les autres abus, de par des intellectuels, surtout par les plus instruits à la culture française pour sa protection et en dissidences académiciennes contre ces escrocs imposteurs criminels aux pouvoirs.
    Qui avait été commencé avec l’Islamophobie n’est pas un délit d’avoir peur de l’Islam et l’Islam n’est pas une race par R.R, voir aussi Jean Yves Le Gallou avec ses novlangues, pas mal trouvés d’ailleurs, je suis certain que nous pourrions trouver pas mal d’anomalies et torsions dans la langue française, mal utilisé exprès par nos escrocs imposteurs criminels aux pouvoirs.
    Même un certain député Belge du MR, Alain Destexhe ( genre UMP français ) trouvait déjà que ces mots utilisés comme le racisme, l’Islamophobie, la xénophobie et autres, comme étant des escroqueries intellectuelles venant de sa part.
    Il y a, à mon avis, toute une étude gestuelle et vocabulaire, mots magiques instrumentalisés construites volontairement de la part de nos escrocs imposteurs aux pouvoirs, dans le seul but de faire passer l’Islam criminogène inaperçu en Europe aux grands publiques européens.
    Et me force à croire que nos escrocs imposteurs aux pouvoirs ont vraiment l’esprit criminel pour agir de la sorte et une volonté de tuer des européens, quand je pense aux vaccins H1N1 que, nous entendons plus curieusement, un vrai poison, heureusement peu de gens l’ont prit, pour vous dire la méfiance des gens pour les gens aux pouvoirs.
    Et les vaccins obligatoires forcés, complètement délirants, que je conseil de ne jamais les faire prendre à nos enfants, tellement que je n’ai pas confiance du tout à ces gens là, tout est à surveiller, même l’eau que nous buvons, et il y a tellement à dire et à écrire pour avertir les gens avec çà, et tel est notre défi à tous les résistants, face à cet ennemi intérieur qui fait tant de mal aux peuples européens, mais aussi pourquoi tout ce mal, pourquoi faire?.
    Au plaisir de vous lire.

  6. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Maxime, je fais les mêmes constatations que vous et vous les démontrez brillamment.

    Tout d’abord, avant d’abonder dans votre sens en citant des exemples, je soumets une question à la sagacité de chacun : Partout il est dit que Macron est un « surdoué »… Comment se fait-il alors qu’il soit aussi ignorant de notre Histoire ? Il a prouvé, depuis le début de sa campagne présidentielle jusqu’à aujourd’hui, ses lacunes en la matière.

    Comment expliquer qu’un individu « surdoué », un « bon élève », fasse si souvent la démonstration de sa méconnaissance de notre passé, alors que le premier venu en sait plus que lui ? Dans ces conditions je préfère être un cancre. Alors, si quelqu’un peut m’expliquer… Merci.

    Pour en revenir aux émissions, je vais citer Secret d’Histoire, présentée par l’incontournable Stéphane Bern. L’émission de jeudi dernier était consacrée à « Moulay Ismaïl, le roi-soleil des Mille et Une Nuits », autrement dit le Sultan du Maroc, contemporain de Louis XIV !

    A cette occasion, nous avons entendu des historiens faire état des razzias barbaresques et de l’esclavage occidental. Une première, car en dehors du blog de RR, les médias ne parlent jamais ni des razzias ni de l’esclavage européen en pays musulman.

    La journaliste qui intervenait entre les citations des historiens s’est vite empressée de dire que « le Maroc n’avait pas à être jugé pour cet esclavage en raison de celui qu’exerça Louis XIV, à la même époque, envers les Africains »…

    Rien de comparable, si on tient compte des millions d’Européens capturés, mis de force au service de ce descendant du prophète, extrêmement cruel – bon sang ne saurait mentir !

    Evidemment, je condamne l’esclave d’où qu’il vienne et quels qu’en soient les responsables.

    Grâce aux reconstitutions nous avons pu voir les européens, notamment les Français, réduits à l’état d’esclaves sur les chantiers de l’époque, dans des conditions terribles : manque d’eau, de nourriture, châtiments corporels terrifiants, notamment pour ceux qui tentaient l’évasion, et détention la nuit dans des souterrains insalubres, sûrement enchaînés les uns aux autres, dans l’ignorance du respect sanitaire le plus élémentaire.

    A noter, que malgré ces évidences, journalistes – et mêmes les historiens – ont tenté de temporiser ces conditions effroyables, disant que Moulay Ismaïl avait intérêt à « prendre soin » de ses esclaves pour les services rendus…

    C’est faire abstraction que les morts étaient vite remplacés par les razzias incessantes ! Il est plus qu’évident qu’hommes et femmes, et enfants capturés, n’étaient que des objets et que leur mort ne comptait pas.

    Une occasion de dire ici, que toutes les merveilles architecturales d’Orient, qui font l’admiration de tous, n’ont été possibles que grâce à l’ingéniosité des architectes, maçons, artisans européens, qui ont contribué par leurs savoirs à l’édification des mosquées et autres palais mauresques.

    C’est une autre vérité qui a été avouée dans cette même émission mais les commentaires étaient tournés de manière à toujours atténuer la culpabilité de Moulay Ismaïl, présenté pratiquement comme un « humaniste » si on considère l’essor pris par son pays à son époque, tant par la conquête des territoires que par l’édification des villes. Prospérité redevable à la sueur de nos compatriotes !

    Bref, une fois encore, historiens et journalistes se sont appliqués à minimiser les torts de ce tyran en mettant l’accent sur la « Grandeur » du personnage et de la prospérité qu’il a apporté à son pays (je dirai à lui-même, pour être plus juste).

    A noter que Louis XIV, sollicité pour faire des échanges de prisonniers ne s’est pas non plus montré très coopérant pour récupérer les nôtres… Seul l’Ordre de Malte a joué un rôle efficace dans ce combat.

    1. Amélie Poulain

      A Eva, pour ma part, je n’ai jamais considéré Macron comme un « surdoué » mais je le ressens plutôt comme un activiste hypersensible qui rentre parfaitement (par sécurité ?) dans le Système.

      Ce qui expliquerait d’une certaine manière ses lacunes….

    2. MaximeMaxime

      pas seulement de l’histoire chère Olivia, souvenez-vous aussi qu’il n’a pas su situer la Guyane sur une carte, considérant que c’était une île. Rédhibitoire pour le brevet des collèges, non ?

  7. Amélie Poulain

    « …..on n’enseigne pas la laïcité en France en tenant compte des différences concrètes entre les religions. »

    « ….L’approche est abstraite et ne part pas d’une caractérisation préalable des principales religions. »

    Vous avez raison Maxime, c’est toute la question du « sens » qui est occulté (le fondamental) en mettant l’accent sur l' »appliqué ».

    Je relie ce vide, pour ma part, à la dynamique actuelle de notre société qui évolue dans une conception matérialiste et consumériste de la vie sociale et de ses relations, que l’on retrouve dans bien des domaines.

    Pas trop envie de me plonger dans des réflexions trop abstraites mais je suis sûre, de façon juste intuitive, que l’on pourrait trouver, dans les écrits de Karl Marx (notamment « Le Capital ») des éléments de compréhension de ce phénomène.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Comme le dit si bien Zemmour, Marx était un piètre économiste (Exsite-t-il seulement de bon économistes ? ) mais un extraordinaire sociologue.

      1. Amélie Poulain

        Bonjour Antiislam,

        Je ne connaissais pas ces paroles de Zemmour mais c’est tout à fait pertinent.

        Certains psychanalystes s’en sont aussi inspirés afin de tenter de modéliser la vie psychique et affective, conçue, dans cette optique, comme des mouvements énergétiques qui s’organisent (« l’économie psychique »).

        Pour les économistes, j’ai aussi les mêmes doutes que vous…

  8. Sallo

    Castaner comme tous ces politicards corrompus veules et lâches se complaît dans la bienpensance bobo- gauchiasse : même profil que ses congėnères : ni burnes ni colonne vertėbrale
    Un seul objectif : faire sa petite carrière de parasite sur le dos des contribuables
    Comment : en suçotant le goupillon macroniste de choupinet !!!

  9. frejusien

    tout à fait d’accord avec tous les commentaires,
    les intellos pas à la hauteur, bien d’accord aussi,
    les dirigeants nous conduisant droit dans le mur avec l’aide des merdia, d’accord aussi,
    pourquoi le font-ils ? je rejoins antislam, cela reste un mystère, pour l’instant du moins

  10. frejusien

    « l’approche est abstraite » oui, et j’ajouterais totalement idéologique
    les intellos et dirigeants actuels ne connaissent rien aux différentes religions, oui, c’est évident,
    très grave lacune dans leur enseignement, dans leur « culture » aseptisée aux idéaux de gauche, limitée au minimum syndical…

    on a des incompétents et des ignorants au pouvoir
    on a des intellos formatés, devenus incapables d’émettre une opinion qui sort du système, donc « émasculés », comme dit plus haut, ou tout simplement privé d’esprit de réflexion, et d’esprit critique,

    avec ça, on est dans le caca jusqu’au coup, et c’est pas près de s’arranger

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Le problème c’est que la Gauche défend l’islam (abstraitement) mais refuse d’examiner son contenu.

      C’est très commode comme attitude.

      Mélenchon, pour ne citer que lui, défend l’islamisation.

      Mais allez lui parler des buts et des méthodes de l’islam, il vous fera taire en disant :

      « Foutez-moi la paix avec vos histoires de religion ».

      Comme c’est commode de refuser d’examiner les doctrines et d’admettre que la doctrine chrétienne (dont il hérite : qu’il le veuille ou non) est à l’opposé de la doctrine musulmane sur le respect de la personne, sur la distinction du spirituel et du temporel etc,etc

      C’est comme si on metttait sur un pied d’égalité le parti Nazi et le parti Socialiste parce que tout cela ce sont « des histoires de politique » en refusant d’examiner les doctrines.

      1. Amélie Poulain

        « C’est comme si on metttait sur un pied d’égalité le parti Nazi et le parti Socialiste parce que tout cela ce sont « des histoires de politique » en refusant d’examiner les doctrines. »

        Le parti Nazi ( Hitler faisait partie du Parti National Socialiste.) veut détruire la personne physique, biologique et génétique… et on les voit venir donc on peut se défendre.

        Le parti Socialiste (et les idéologies qui vont dans ce sens), lui, détruit le Sujet, celui qui évolue et se construit subjectivement comme un être distinct et singulier, pour le fondre dans la Masse (conception soit-disant « égalitaire ») ce qui est un meurtre subjectif à long terme où exister comme différent devient dangereux… On ne le voit pas venir, mais on en voit maintenant les effets… et dur de se défendre.

Comments are closed.