Démission du général Villiers : réponse du colonel Michel à Castaner


Démission du général  Villiers : réponse du colonel Michel à Castaner

Par  Georges Michel – (Colonel à la retraite)

Une telle attaque venant d’un tel héros n’est pas bien dangereuse.

La vidéo fait le tour sur les réseaux sociaux. Elle a certainement atteint les hauteurs élyséennes où réside celui qui se prend pour Jupiter – en fait, un Achille aux petits pieds. Cette vidéo montre l’imposante haie d’honneur constituée par les militaires du ministère des Armées, caserne Balard, pour saluer le départ du général de Villiers, mercredi soir. Moment d’émotion qui ne se commande pas – tout comme la confiance – au claquement de doigt comme on se l’imagine peut-être chez ceux qui ont une très vague idée de ce qu’est l’armée.

Je ne crois pas, en effet, qu’il y ait eu une telle haie d’honneur pour le départ des précédents chefs d’état-major. Il s’est donc passé quelque chose. Quelque chose qui s’est déroulé sous les fenêtres du pouvoir ou presque (le ministre en charge des armées et son cabinet sont restés à l’hôtel de Brienne après le déménagement du ministère au « Balardgone » en 2015). Quelque chose qui est plus que l’adieu à un chef prestigieux et respecté. Une sorte de manifestation qui n’a pas besoin de l’autorisation du préfet et que l’on ne peut interdire à ceux qui reçurent en France le droit de vote après les femmes. Quelque chose qui dépasse même l’armée. Car, au fond, je me demande si ces applaudissements n’ont pas été ceux de millions de Français.

Jeudi, Emmanuel Macron visitait la base aérienne d’Istres, dans les Bouches-du-Rhône. Il était accompagné du ministre des Armées – rappelons son nom au cas où : Florence Parly – et du nouveau chef d’état-major des armées, le général François Lecointre. Salut au drapeau, « Marseillaise », revue des troupes et discours du Président pour tenter de rassurer les militaires. Une opération de communication pour essayer de rattraper le coup. Le Président revêt ensuite une combinaison de vol avant de monter dans le C-135 qui le ramène à Paris. Une bien belle photo pour l’album de Bibi. À bord de l’antique et rustique aéronef, dans son joli uniforme d’aviateur d’un jour, le Président se dit peut-être que la magie a opéré. Après tout, ces militaires sont de grands naïfs, un peu frustes certes, mais bien braves, comme on dit en Provence. Pas certain, cependant, que cela ait vraiment fonctionné, si l’on en croit Le Figaro qui évoque, à la fin du discours, « quelques applaudissements sans enthousiasme ». On avait oublié l’écran en fond de scène avec la mention « Applaudissez ». La prochaine fois, il faudra y penser. Couvrant le chant des cigales, l’avion décolle pour les Champs-Élysées, dans un nuage de poussière et d’illusions perdues…

Mais voilà que le pouvoir, comme s’il n’avait pas accepté les applaudissements unanimes à l’égard du général de Villiers et (presque) en même temps le tiède accueil d’Istres, en remet une couche par le truchement de Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement. S’exprimant dans Le Figaro, probablement sur ordre, ce dernier vient de remettre en cause la loyauté même de l’ancien CEMA : « Le chef d’état-major a été déloyal dans sa communication, il a mis en scène sa démission. » « Il s’est comporté en poète revendicatif. » J’en passe et des meilleures.

Mais, au fait, qui est ce monsieur Castaner ? Quels sont ses faits d’armes ? Nous n’en avons relevé qu’un seul dans sa déjà trop longue carrière de politicien socialiste reconverti dans le macronisme. « Ouvrez le ban. » Lecture de la citation : avoir capitulé en rase campagne de l’entre-deux-tours des élections régionales de 2015 en PACA, face à Marion Maréchal-Le Pen, contribuant ainsi à accélérer la débâcle de son parti en privant les électeurs de gauche de toute représentation pour six ans et livrant ainsi, par la même occasion, la PACA à un résistant d’opérette, j’ai nommé Christian Estrosi. « Fermez le ban. » La gloire, quoi !

Une telle attaque venant d’un tel héros n’est pas bien dangereuse. Disons que c’est l’éloge du vice à la vertu.

http://www.bvoltaire.fr/castaner-tacle-general-de-villiers-leloge-vice-a-vertu-quelque-sorte/




Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


18 thoughts on “Démission du général Villiers : réponse du colonel Michel à Castaner

  1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Colonel Corvez : la polémique de Villiers «laissera des traces dans la mémoire du pays tout entier»
    :: https://francais.rt.com/france/41271-colonel-corvez-polemique-villiers-laissera-traces-memoire-pays-tout-entier
    22 juil. 2017

    Pour RT France, le colonel Alain Corvez, ex-conseiller du ministère de l’Intérieur, s’épanche au sujet des coupes budgétaires dans la Défense et de l’affaire de Villiers, qui restera selon lui «une tache» dans le début du quinquennat de Macron.

    Pour le colonel (en retraite) Alain Corvez, la polémique liée à la démission du général Pierre de Villiers { https://francais.rt.com/france/41151-general-pierre-de-villiers-annonce-demission } est «très dommageable pour les relations entre l’armée et le chef de l’Etat».

    Selon lui, «le pays tout entier» se souviendra de «l’attitude humiliante» qu’a eue Emmanuel Macron envers le chef d’état-major des armées, à la veille du 14 juillet. Le président de la République avait vertement recadré le haut responsable militaire { https://francais.rt.com/france/40953-balayant-critiques-macron-promet-hausse-budget-armee-pour-2018 }, après que celui-ci avait exprimé, lors d’une réunion à l’Assemblée nationale, sa désapprobation concernant les coupes dans le budget de la Défense de 2017 – il avait alors déclaré qu’il refusait de se faire «baiser» par Bercy { https://francais.rt.com/france/40889-baiser-demission-chef-etat-major }.

    Si la terminologie des propos du général de Villiers était «un peu excessive», estime le colonel Alain Corvez, ceux-ci avaient été prononcés, rappelle-t-il, «à huit-clos, devant des députés faisant partie de la commission de la Défense».

    VIDEO : Colonel Corvez : la polémique de Villiers «laissera des traces dans la mémoire du pays tout entier»
    :: https://www.youtube.com/watch?v=PpXvaLhIVTE
    DURÉE : 10’45s

    Le colonel regrette également qu’Emmanuel Macron ait, à plusieurs reprises, martelé qu’il était le chef des armées. «D’un côté c’est évidemment vrai, mais cette façon de dire aux militaires « allez faire la guerre et risquez votre vie pour défendre le pays, mais c’est moi qui décide », n’est pas satisfaisante, dans la manière de la dire».

    Une opération Sentinelle peu pertinente pour lutter contre le terrorisme ?

    Interrogé par RT sur la menace terroriste pesant sur la France, et sur les conséquences des coupes budgétaires sur la prévention de ce péril, le colonel Corvez confie qu’il considère peu pertinente l’opération Sentinelle dans le cadre de cette lutte.

    «La menace terroriste se combat par une présence policière et des services de renseignement accrus, mais aussi par une diplomatie intelligente, qui sait déterminer où se trouvent les soutiens du terrorisme», assure-t-il. Le militaire estime même que l’opération Sentinelle devrait être supprimée car coûtant beaucoup trop cher, en hommes et en budget.

    «Le matériel de l’armée devrait être renouvelé depuis des années»

    Enfin, s’il voit d’un très bon œil certaines orientations diplomatiques décidées par Emmanuel Macron, telles que le rapprochement avec la Russie dans le cadre du conflit syrien { https://francais.rt.com/international/41071-depuis-versailles-collaboration-franco-russe-totalement-transformee-selon-macron }, Alain Corvez déplore que le budget de l’armée ne continue à diminuer – et ce depuis Jacques Chirac.

    L’Opérations Berkhane en Irak et Serval au Mali sont d’après lui «des opérations lourdes et coûteuses», dans le cadre desquelles l’armé emploie du matériel «fatigué», qui devrait être renouvelé depuis des années. «On est sur la corde raide et la corde pourrait casser […] c’est ce qu’essayent d’expliquer les militaires aux politiques depuis longtemps», met en garde le colonel Corvez.

    De manière générale, Emmanuel Macron a selon lui «sûrement de très bonnes idées» en matière militaire… mais, insiste le colonel, il a eu «tort» de traiter le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers de la façon qui a été la sienne. «C’est sur le plan moral que la faute a été commise [et] cela restera une tache dans le début du quinquennat d’Emmanuel Macron», conclut-il.

    _____________________
    Lire aussi :

    – Des politiques s’insurgent contre les critiques de Castaner adressées au général de Villiers
    :: https://francais.rt.com/france/41252-politiques-reagissent-propos-christophe-castaner-contre-general-de-villiers

    – Lire aussi : Castaner fustige le général de Villiers, l’accusant de se comporter en «poète revendicatif»
    :: https://francais.rt.com/france/41222-christophe-castaner-juge-que-general-villiers-deloyal

  2. NICOLAS F

    Toujours cette prétention de langage à la Macron: l’expression  » un poète revendicatif » ,en parlant d’un militaire en fonction couillu et de bon bec,
    c’ est excessif et insignifiant .Une remarque d’homme vulgaire (vulgum pecus) qui ne fait pas partie de l’armée.Que ce triste monsieur fasse bien attention,cela ne va pas plaire au chef cette surenchère linguistique.Le prochain sur la liste du teigneux ce pourrait bien etre Castagnettes le larbin de service- qui ne se sent plus pisser comme on dit dans les casernes où l’on on pisse dru.

  3. La moutarde me monte au nez

    Quand une sous-merde vole au secours d’une merde, forcément çà sent mauvais.

    N’insultons pas Saint Denis, qui suivant la légende descendit de Montmartre
    ( Mont des Martyrs) avec sa tête sous son bras, après avoir été décapité, en le comparant à micronus-ridiculus qui quitterait l’Elysee avec sa tête sous son bras.
    S’il quittait son palais à coups de pieds dans le cul, ce serait suffisant pour nous réjouir, sans le sanctifier comme Saint Denis.

  4. dahier

    j’espère qu’on n’aura pas à supporter 5 ans ce coquelet sans envergure qui se prend pour un aigle. il n’a pas conscience de sa vraie nature semble-t-il.
    bravo et merci au général De Villiers de lui avoir tenu tête.

  5. gillic

    Bel article, merci mon colonel !!!! Au fait, Mr Macron ne s’ est il pas rendu coupable d’ un port illégal d’ uniforme en enfilant( …) une combinaison de pilote ????

  6. Renoir

    Petit fait qui n’a sûrement rien à voir: ce dimanche matin on nous annonce une chute de 10 points de la popularité de Jupiter (de 64 à 54). Ce n’est pas une chute, c’est une vraie gamelle, dit-on dans les popotes.
    Et encore ce sondage ne traduit pas les réactions aux coupes dans les aides sociales, qui suscitent déjà les plus vives réactions.
    Je crois bien qu’à la rentrée Jupiter va se retrouver en caleçon… Jupiter ou Jupiteux ?

    1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

      Côte de popularité de départ 64% ; mais de combien ?

      Un petit compte rendu de Jacques Sapir pour y voir plus clair :
      ______________________
      Le vote, la crise, et le futur
      par Jacques Sapir · 19 juin 2017

      La décantation des résultats du 2ème tour des élections législatives fait apparaître un peu plus l’ampleur du refus de voter qui s’y est manifesté. Si l’on additionne les abstentions et les votes blancs et nuls, votes qui ont connu une très forte progression entre le 1er et le 2ème tour (on est passé de 500 000 à 2 millions), on dépasse les 61,5%, dont 57,36% d’abstentions et 4,20% de blancs et nuls. Cela signifie que seuls 38,5% des électeurs inscrits (soit 18,31 millions sur 47,58 millions) ont voté lors de ce second tour.

      Cette ampleur du refus de vote, quelle que soit la forme qu’elle ait prise, conduit à se poser des questions sur le sens même de cette élection.

      :: http://russeurope.hypotheses.org/6102
      _____________________
      On dépasse donc les on dépasse les 61,5% d’électeurs n’ayant pas glissé un bulletin ni pour l’un ni pour l’autre des candidats au second tour.

      Ce qui veut dire qu’il n’y a eu que 38,5% d’électeurs qui se sont exprimés soit pour l’un, soit pour l’autre.

      Hors les résultats ont été ceux-là au Second Tour :
      ==Emmanuel Macron a recueilli 66,06% des suffrages==
      Soit : 66% de 38,5% D’ÉLECTEURS

      Donc pour en revenir aux airs de pipeau sondagiers, ces fameux 64% ou 54% de gens qui en pincent pour Macron ; cela ne reste que 64% de 66,06% qui l’ont voulu sur le trône et pratiquement 65% DES FRANÇAIS qui lui disent retourne voir si ta garnd-mère fait encore du vélo et fous-nous la paix !

      Mais la presse adore la mousse et l’enfumage, c’est sûr que 66% ou 64 % ça en jette, on fait comme si il avait de la marge ; en fait, il a commencé son mandat A LA MARGE !

  7. hathoriti

    Je ne crois pas que le macron ait jamais eu de bonnes idées en quoi que ce soit ! ce type est un nuisible à virer manu militari…

  8. xav

    Pour monsieur Macron meme si on est chef des armées je pense qu’on ne recadre pas un général quand on n’à pas fait sont service militaire et que l’on est nul en hierarchie militaire comme beaucoup de politiques !Mais c’est bien j’attend depuis Hollande que les français descende dans la rue et vous enfoncez bien le clou ;vous vous etes mis les militaires à dos ,les retraités que vous allez appauvrir et là bravo les étudiants merci cette derniére c’est la meilleur façon de faire descendre dans la rue vivement!

  9. lepelblanc

    Macron = étron , est un usurpateur flanqué de 2 vipères; Castaner et Grivot . Il faut les démolir! Dans son uniforme d’aviateur il ne se sentait plus pisser cette merde. Cela me fait mal de voir la garde républicaine au garde à vous, de voir tous ces gradés se faire humilier par cet avorton!. Il ne doit pas finir son quinquennat !

  10. frejusien

    Il parle de « mise en scène »,
    là, ils en connaissent un rayon : le petit fait sans arrêt des « mises en scène », bien orchestrées mais si ridiculement factices !!!! théâtrales !!

    Les applaudissements reçus par le général ne sont aucunement une mise en scène, mais plutôt l’approbation SPONTANÉE de tout son personnel militaire qui l’apprécie à sa juste valeur

    L’effet miroir, voir chez les autres, ce qu’on pratique soi-même

  11. ERWAN 93 Seine Saint Denis

    Bonjour à tous , j’invite tous les patriotes a contacter par mail ou autre votre nouveau député pour lui faire part de votre mécontentement .

    Ne pensez pas que c’est inutile , toute initiative est importante.

    N’oublier pas de vous inscrire dans un club de tir dès la rentrée , voir même avant car les places deviennent chères.

    adhérer a des associations de patriotes comme :

    https://www.volontaires-france.fr/

    https://www.cercle-citoyens-patriotes.com/

    http://www.remora-europe.eu/

    et bien sûr d’office à Résistance Républicaine.

  12. templier

    Macron, ce  » petit rien  » élu par une poignée de lobotomisés par la  » médiatosphère  » cette carpette de la finance internationale n’a pas fini d’en faire baver aux Français moyens et modestes dont une bonne partie à stupidement voté pour lui !!! Ils vont peut-être comprendre leur « erreur  » et que la connerie , » çà se paye CASH  » . Allez, pour ouvrir le bal, …. on commence par une petite diminution des APL qui va pénaliser … les riches
    bien sûr !!! Il eût été plus honnête ( gros mot ! ) de les supprimer purement et simplement pour les hauts revenus qui y ont scandaleusement droit !!! En attendant, il va continuer à détruire et salir la France , ce qu’il sait faire de mieux !!!

Comments are closed.