Alfred Grosser à Sciences Po, une source du politiquement correct …


Alfred Grosser à Sciences Po, une  source du politiquement correct …

Incroyable époque que celle de l’Allemagne nazie.
N’oublions jamais que les gens ont été assez passifs et manipulables dans l’ensemble pour suivre une idéologie dangereuse.

L’Allemagne nazie a eu ses intellectuels et ses acteurs.

De même, l’Allemagne européiste et mondialiste a ses affreux soutiens comme l’universitaire Alfred Grosser, dont le discours ne cesse de révéler un mépris pour la France profonde.

France vers laquelle il put pourtant émigrer quand sa famille fut persécutée par les nazis.

Il avait déclaré lors d’une conférence : « l’Occident, c’est aussi 6 millions de Juifs tués, c’est des millions et des millions de gens morts en 14-18 et c’est l’esclavage », « tout ça c’est l’occident », « est-ce que c’est cela que vous tenez à défendre ? ».

Le ton est donné. Il faut dire que Grosser a été le maître à penser de la Goulard !

https://www.challenges.fr/politique/sylvie-goulard-une-centriste-europeenne-convaincue-ministre-des-armees_473946
Goulard, éjectée très rapidement du gouvernement, fut l’élève de Grosser !
Attribuer le nazisme à « l’Occident » comme modèle, c’est pourtant confondre ce qui relève de l’accident historique et ce qui appartient à l’identité profonde d’une civilisation, celle qui est constante pendant les millénaires de son existence.
De même, l’identité de la France résulte des coutumes ancrées dans l’histoire sur plusieurs siècles voire millénaires, des textes constitutionnels bénéficiant d’une remarquable durée comme la DDHC de 1789, les traditions littéraires comme le mouvement courtois ou les Lumières.
Grosser a montré son hostilité la notion d »‘identité nationale ».

Je pense au contraire qu’elle peut être utile, même si elle ne doit pas empêcher la relecture républicaine du droit puisque celui-ci est issu en partie de traditions non républicaines.

Il subsiste, qu’on le veuille ou non, un fond d’identité nationale pour que la société soit organisée de façon cohérente, par exemple la langue appartient à l’identité nationale.

Mais l’identité nationale ne doit pas être un moyen purement rhétorique de s’opposer à des réformes qui s’avéreraient justes.

N’oublions jamais que c’est à cause de ce système trop relativiste, niant l’identité des peuples, que le terrorisme islamique a pu s’intaller en France.

Si l’on avait appliqué le principe de précaution à l’immigration musulmane, des terroristes n’auraient jamais pu entrer en France.

Grosser avait aussi affirmé : « il n’y a plus d’Etat de droit en France. Une violation de la légalité n’a plus aucune importance » et donné comme exemples les « chauffeurs de taxis, conducteurs de camions » et « agriculteurs à l’Ouest de la France » lorsqu’ils avaient manifesté.

Une goutte d’eau, pourtant, par rapport aux innombrables méfaits de la « racaille » illustrés quotidiennement par la presse.
Soutien de Macron, pro-immigration, il a approuvé Merkel et sa politique délirante qui se nourrit de la culpabilité de l’Allemagne à l’égard du nazisme.
On peut constater à cet égard qu’il parle des « réfugiés », là où la plupart des migrants n’en sont pas :

http://www.ouest-france.fr/debats/point-de-vue/point-de-vue-accueil-des-refugies-le-choix-allemand-4538119

En effet, un quart seulement a obtenu un statut, dont celui de réfugié :

https://www.immigration.interieur.gouv.fr/Info-ressources/Donnees-statistiques/Donnees-de-l-immigration-de-l-asile-et-de-l-acces-a-la-nationalite-francaise/Archives/Statistiques-publiees-en-juillet-2016/Les-demandes-d-asile-statistiques
Selon la cour des comptes, 96% des déboutés ne sont pas expulsés et restent en France :

http://www.lejdd.fr/Societe/Demandes-d-asile-selon-la-Cour-des-comptes-96-des-migrants-deboutes-restent-en-France-756177
C’est à cause de cette politique hostile au nationalisme que la charia peut arriver avec sa « police de la charia » et ses exécutions sommaires, comme le nazisme s’est installé avec ses milices, comme cela a lieu actuellement en Afrique.
http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/nigeria-boko-haram-execute-huit-villageois-pour-avoir-defie-la-police-de-la-charia_1926434.html
Si des dirigeants européens, à l’époque pris au sérieux, ont pu faire tant de mal, d’autres peuvent en faire autant.
L’aveuglement des peuples et des dirigeants peut être extrême : c’est la leçon à tirer du dramatique épisode nazi.
Dramatique parce que les Juifs ne causaient de mal à personne. Il n’y avait pas de terrorisme juif, il n’y avait pas de volonté de conquête de leur part, mais simplement le désir de pouvoir vivre normalement.
Les Juifs subirent dans certaines villes un traitement discriminatoire, mais ce n’est pas un trait caractéristique de l’Europe.

C’était marginal.
En effet, les Juifs eurent aussi des avantages, pour prêter de l’argent à intérêt notamment, mais c’était lié aux interdits propres au christianisme, et non pas à une usurpation de leur part.
Certains étaient parqués dans des ghettos comme en Italie, à Venise, d’où vient le nom de « ghetto ».
Depuis très longtemps, des écrivains éclairés, comme Madame de Staël au XIXème siècle, étaient sensibles au sort des Juifs.

Elle évoquait ainsi dans « Corinne ou l’Italie » comment le héros sauva des Juifs d’un incendie à son arrivée en Italie.
Faire de l’antisémitisme un trait caractéristique de l’Occident est un mensonge éhonté car cela ne découle pas de doctrines précises ni de pratiques constantes de rejet des Juifs.

Les Juifs eurent un rôle positif dans la société française en permettant le développement du commerce.
Mettre sur le même plan la colère de nos agriculteurs et la délinquance des quartiers est tout aussi indigne.
A l’égard des Juifs, il n’y avait pas d’atteinte à l’ordre public à prévenir, rien qui justifie une solution extrême à leur égard.
C’était le résultat du délire d’un homme et de la soumission d’une administration qui exécute les ordres aveuglément.
Ce n’est pas la faute du nationalisme, de l’utilisation de l’Etat pour préserver une nation et la perpétuer.
Le talent d’un homme politique ou d’un citoyen éclairé, c’est de percevoir la différence entre des situations pour comprendre les enseignements de l’Histoire.
De ce point de vue, je pense qu’Alfred Grosser, à 92 ans, a certes beaucoup vécu mais il s’est laissé trop influencer par son histoire personnelle pour en arriver à des extrémités qui font de lui un intellectuel du mondialisme et de l’européisme dont on voit les résultats désastreux.
Sa pensée nourrit des acteurs politiques de même tendance comme Goulard, payée 10000 euros par mois par un « think tank » américain:
http://www.lejdd.fr/politique/lenigme-sylvie-goulard-pourquoi-a-t-elle-quitte-le-gouvernement-3371579

Ayant sévi à Sciences po, il a nourri de sa pensée détestable la soi-disant élite dont on sait à quel point la France profonde la rejette désormais.

C’est un symbole du nouveau clivage politique illustré par l’affrontement de Marine le Pen et Macron aux présidentielles.

Une défaite pour les patriotes, mais la guerre politique n’est pas perdue et les prochains scrutins montreront peut-être un réveil des consciences, après 5 ans de macronisme, ou moins si Macron est éjecté du pouvoir avant la fin de son mandat…
Ce sont ces intellectuels et leurs rejetons aux manettes que les peuples finiront par démentir, après avoir résisté, mais il leur faudra reconquérir les domaines gagnés par l’européisme et le mondialisme.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/18/quand-sylvie-goulard-nouveau-ministre-de-la-defense-se-confiait-je-ne-me-sens-pas-francaise/

 

http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/26/la-goulard-payee-10000-euros-par-mois-par-les-americains-pour-imposer-lue-en-france/




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


8 thoughts on “Alfred Grosser à Sciences Po, une source du politiquement correct …

  1. Fantomas

    Je ne comprends pas tous ces doctes penseurs du système; pourquoi faut il qu’ils écrivent des livres et des articles si compliqués et qu’ils passent du temps à mettre au point de tels raisonnements de sophistes pour justifier l’injustifiable. Qu’ils soient clairs et cessent ces ridicules discours hypocrites: n’y allons pas par quatre chemins ; qu’ils disent sans détour de nous convertir à l’islam, ce sera plus simple.et certainement moins ennuyeux. Un peu de franchise que diable !

  2. NICOLAS F

    Ces profs pédants et pervers qui sévissent dans les grandes écoles et forment de jeunes esprits malléables se prennent pour Socrate ou le dalai lama.Ou Michelet.
    Ils servent de la fiente pour l’esprit à ces jeunes qui croient recevoir le saint graal ,vu le prix exhorbitant que leurs études à couté
    C’est dans ce sérail que se forge l’arrogance,le mépris,la suffisance d’une caste qui constituera les futurs dirigeants.
    Et le dramatique décalage avec le vrai savoir et la connaissance.
    Ensuite ces types qui n’enseignent rien ,mais qui savent fasciner leur auditoire écrivent des livres,la chose écrite étant du domaine du sacré en France.
    En France on ne jette jamais un livre,c’est un sacrilège alors que bon nombre d’entre eux ne méritent pas qu’on coupe un arbre pour les imprimer.
    Tout ce culte invraisemblable que l’on porte aux intellectuels narcissiques et sans vergogne est absolument ecoeurant .On paye cher en France le prix de ces impostures intellectuelles,pour tout dire,le prix de l’ignorance.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Je pense, moi aussi, qu’il ne faut pas jeter les livres :=)

      Les élèves, étudiants ont aussi leur responsabilité : ils ont à exercer leur esprit critique.

      Arendt pensait, fort justement, qu’il était criminel pour un enseignant d’endoctriner ses élèves : les élèves devant se construire « contre » en toute autonomie.

      Reste que Sciences Po est bien l’épicentre de la pensée dominante.

      Dans les années 50, c’était Ulm avec les Staliniens.

      Dans les années 60, encore Ulm avec les Maoïstes.

      En 2017 c’est Sciences Po avec ce salmigondis de sciences sociales américaines, de féminisme radical, d’antiracisme etc : c’est totalement répugnant.

      1. denise

        mais les étudiants « prennent » leur responsabilité parfois,
        j’ai eu des cours à l’université et l’on m’a dit que notre prof de droit, tenait des propos très à droite, les étudiants de la génération précédante se levaient alors, et partaient !
        a contrario , j’ai eu des cours sur le proche Orient, et le prof très apprécié a dit qu’il trouvait inadmissible que l’on parle de la violence de l’ islam alors que le christianisme était tout aussi violent !! et personne n’a rien dit ! j’ai su après qu’il faisait parti de l’Association France Palestine ! en dehors de ces exemples, je crois que nous avons changé ( par force ) de modèle de société, que nous ne pourrons revenir en arrière ! je donne comme exemple L.Wauquiez qui voulait donner une bourse au plus méritant; les étudiants ne l’ont pas accepté car on t ils dit ,elle devrait être distribuée à tous !
        Mais je suis peut être hors sujet ..
        Merci Maxime pour cet excellent article .

        1. AntiislamAntiislam

          Bonjour,

          Merci pour ces informations.

          Je crains bien que l’idée absurde -et horrible pour un Ronsard ou un Chateaubriand- que le christianisme soit aussi (voire plus) violent que l’islam progresse dans la société française .

          Sous l’impulsion de la colonisation musulmane et de ses abominables collabos (Plenel etc).

    2. deniauddeniaud

      Bonjour NICOLAS F

      Bien d’accord avec vous , tous ces pédants sophistes seraient incapables de vivre en temps de guerre .
      Pendant toute ma carrière de VRP , je cotoyais des gens qui avaient « la philosophie du bout des doigts » ( disait-on fièrement ).
      Mais les routiers, les paysans ont eux aussi largement cette philosophie..
      Les BHL et autres trous du… se ridiculiseraient de suite face à des VRP au café du Commerce….

  3. frejusien

    92 ans déjà, on pourrait dire qu’il est atteint de gâtisme..

    Mais comme il y a aussi les jeunes intellos, qui débitent autant de conneries, car ils sont complètement détachés des réalités et des contingences matérielles, on dira qu’il appartient à ce courant qui pollue l’enseignement universitaire, et pond des bouquins encensés par les merdias, inonde les librairies, à tel point qu’on ne sait plus choisir
    Toute cette clique, est obnubilée par le nazisme, aveuglée au point de ne pas voir ce qui est sous leurs yeux : l’islamisme, bien présent partout sur la planète, l’islamisme tueur, l’islamisme qui est une nouvelle forme de racisme, basé, non pas sur la race, mais sur la religion

    Ils sont restés en 1940, bien convaincus que seule la race reste un problème, si problème il y a, les races ne peuvent être gommées, on doit vivre avec, on doit accepter qu’il existe des blancs, des noirs , des jaunes, des indiens, etc…

    Ce n’est surement pas en pratiquant le métissage qu’on supprimera les différences de peau, et le « racisme  » pouvant en découler, peut-être même que ça peut aggraver le problème..

    Cette obsession du racisme, les empêche de voir le présent: l’ISLAMISME,
    Ils sont basés sur un vieux paradigme du siècle passé, et n’ont pas appris à vivre avec leur temps,
    Il est grand temps qu’ils se remettent en question, qu’ils ouvrent les yeux sur l’actualité, qu’ils comprennent que les tueurs, les éradicateurs actuels sont musulmans,
    ce ne sont plus les allemands d’hitler, ni les collabos de Pétain,

    Les éradicateurs actuels s’appellent tous « momo », je ne citerai pas les noms de ces ordures, qu’on a assez entendu sur les ondes,

Comments are closed.