Val-de-Marne : Ayub et Abderrahmane ciblaient les femmes asiatiques, 140 agressions


Val-de-Marne : Ayub et Abderrahmane ciblaient les femmes asiatiques, 140 agressions

On attend les réactions de la tête de tôn et autres néo-connes féministes :

Ne vous en faites pas les féministes, vous collaborez en croyant connement être épargnées en sacrifiant les autres femmes. Mais vous gourez idiotes, ils s’occuperont aussi de vous.

Deux mineurs soupçonnés d’être à l’origine de plus de 140 agressions contre des femmes asiatiques dans le centre-ville ont été écroués début juin.

Contre toute attente, c’est une bouche à incendie qui a causé leur perte. Le 2 juin, deux mineurs, interpellés après des échauffourées rue Camille-Groult —où une bouche à incendie avait été ouverte et un policier roué de coups— ont été mis en examen et écroué pour…vol aggravé en réunion avec violences et pour recel.
La justice reproche en fait à Ayub K. et Abderrahmane M. une série d’agressions de femmes asiatiques pour laquelle ils étaient jusque ici sous contrôle judiciaire. Ils ont été placés en détention provisoire sur décision d’un juge des enfants au tribunal de Créteil, l’un à Villepinte, l’autre à Fleury-Mérogis.

Ils sévissaient autour de la ligne de bus 183

Le duo qui vit dans le secteur, est bien connu au commissariat de Vitry.
Le 18 mai 2016, ils faisaient partie d’une bande de cinq mineurs interpellés pour une série d’agressions à l’encontre de femmes asiatiques. Pas moins de 144 faits entre la fin 2015 et l’été 2016. Avec un secteur géographique marqué : de part et d’autre de la RD5 en centre-ville, avec la ligne de bus 183 comme fil rouge. Car beaucoup de victimes ont été agressées alors qu’elles en descendaient.

«Elles étaient repérées dans le bus ou à la sortie», indique une source policière. Puis attaquées, de jour comme de nuit. Avec un mode opératoire similaire : des jeunes à scooter ou à pieds qui fondent sur les victimes pour voler, pêle-mêle, argent liquide, téléphone, colliers, chèques, livret de famille etc. Une cellule de suivi avait été mise en place au commissariat.

«La loi de la jungle»

A Vitry, une habitante était décédée suite à son agression en 2015. Attaquée par deux jeunes à scooter, traînée sur plusieurs mètres pour avoir voulu garder son sac à main, elle avait fini par chuter et heurter le trottoir. Elle était finalement morte des suites de sa blessure à la tête.

«On est toujours très touchés quand une partie de la population est agressée», réagit le maire PC de Vitry Jean-Claude Kennedy, sollicité à ce sujet. Il s’est rendu il y a quelques semaines dans le quartier du Coteau pour entendre des gens de la communauté. «Je suis satisfait qu’il y ait un débouché de cette nature-là. Est-ce que tout est réglé pour autant ? Je ne le sais pas».

Le jeune homme considéré comme le «leadeur» avait déjà été incarcéré une première fois pendant un mois fin 2016. Le temps de son incarcération, les agressions avaient cessé. Avant de reprendre début 2017, à sa sortie de prison.

Les deux jeunes écroués «sont dans une logique de loi de la jungle», estime ce policier. Interrogé sur ses « motivations » au commissariat, l’un d’eux partagera son approche personnelle et de la vie, glaçante au regard des faits : «Il y a des chasseurs et des chassés».

Une association réclame des caméras dans les endroits «sensibles»

C’est l’une des demandes formulées par le collectif Sécurité pour tous, à Vitry comme dans d’autres villes où la communauté asiatique et des femmes en particulier ont été agressées : des caméras de vidéosurveillance «sur les endroits sensibles».

Dans ce type d’agressions, où les victimes s’évaporent parfois sans avoir porté plainte, et où les agresseurs arrivent à prendre la fuite, «cela remplacerait le témoignage que l’on n’a pas», glisse un policier. «Je ne suis pas hostile à la vidéosurveillance, répond le maire PC de Vitry Jean-Claude Kennedy. Je ne m’engagerai pas pour généraliser le système mais on ne peut pas exclure de l’utiliser pour surveiller des espaces publics là où c’est nécessaire».

C’est «un outil qu’on utilise déjà», assure-t-il, dans les parkings de certains bailleurs par exemple. Tout en rappelant que le système implique d’avoir des agents qui supervisent le système en permanence.

 

Et il n’y a aucun racisme dans cette « sélection » des femmes asiatiques, bien entendu ?

 

http://www.leparisien.fr/vitry-sur-seine-94400/vitry-la-bande-de-mineurs-chassait-les-femmes-d-origine-asiatique-29-06-2017-7098357.php





11 thoughts on “Val-de-Marne : Ayub et Abderrahmane ciblaient les femmes asiatiques, 140 agressions

  1. Machinchose

    Le duo qui vit dans le secteur, est bien connu au commissariat de Vitry.

    ::::::::::

    voilà….tout est dit sur ce malheur de la France!

    Glaçant :mrgreen:

  2. Kounnar

    «Il y a des chasseurs et des chassés»

    Finalement assez bonne formule …à condition de vite la retourner contre ceux qui la pratiquent jusqu’à maintenant en quasi impunité (144 attaques, une femme décédée et …toujours dehors !!)

  3. NICOLAS F

    Je ne comprends pas.On sait qui c’est et on a en plus besoin de vidéo surveillance.
    Des prédateurs ,voilà ce que c’est.
    Dans des camps,ambiance militaire.Lever à 5 heures,ramper dans la gadoue,leèlit au carré.les plinthes de la chambrée raclées à la cuillère à 3 heures du mat,un qui déconne et tout le monde perm sucrée (après les types qui psychotent sont sous surveillance du groupe)
    Ben quoi,c’était le service militaire chez les paras au camp de Souges année 85,ousqu’il était mon fiston ,et il a survécu .
    Maintenant meme les animaux sans foi ni loi ,on les traite comme des fiottes.
    Avec de la vidéo surveillance et des peines adaptées selon profil, et des surveillants qui ont fait bac plus 5 philo sciences humaines.
    Ces sous merde de délinquants cherchent des limites et ils n’en trouvent jamais. Alors ils continuent ,vidéo de surveillance ou pas.

  4. denise

    je dirais que des mili… non , des « rondes » de nuit ( et de jour ) seraient les bien venues … les limites vont vite être comprises … puisque le « père  » a oublié de les mettre !

  5. Anania de Schirac.

    _ Ces 2 islamo-Racailles ont teté la haine du non-musulman au sein de leur mère, ils ne font que suivre les préceptes de leur saloperie du coran leur secte mortifère segrénationniste violente qui pronne le jihad, justifie le butin et la lacheté d’agresser les koufars meme femmes, il serait intéressant d’avoir l’avis de leurs parents qui les ont si mal élevé sur les exactions racistes de leur enfant respectif; S’en prendre à des femmes non-musulmanes, qu’elles soient Chinoises ou pas c’est signé avec la bénédiction de l’iman de la mosquée caserne du coin.
    _ Le maire de Vitry sur Seine est lamentable, il ne reste que dans le constat et ne pense à aucun moment à résoudre les problèmes de sécurité de ces concitoyennes et consitoyens. Qu’a fait la justice si ces deux pourritures sont déjà bien connus ? Rien du tout, lamentable justice qui protège les islamo-Racailles et les encourage a récidivé car l’islam ne reconnait que la force.
    _ Si j’étais un des maris ou frère d’une de ces victimes, je saurai ce qu’il me resterai à faire pour que justice soit faite.

    1. durandurand

      Bonjour Anania de Schirac.
      Il ne faut pas être étonner de la réaction du merdeux de Vitry , c’est un coco et nous savons tous que les cocos sont les partisans de l’accueil des allogènes avec leur  » koran  » , allogènes dont ils aiment bien vendre leurs soit-disant tolééérennnceee et d’ammouurrr , il n’y a pas plus con que celui qui ne veut rien voir !

  6. Claude

    Quand est-ce que les habitants de cette ville verrons rouge et se fâcheront de subir pareille situation ?

    Voir rouge….mais ils le font déjà puisqu’ils s’obstinent à voter rouge !
    Pour rappel, Vitry sur Seine est la ville dans laquelle fût brûlée vive en 2002 la jeune Sohane, dans une cave après avoir été aspergée d’essence.

    Le coupable fût condamné pour « actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort sans intention de la donner » ( si si sans plaisanter c’est écrit dans le lien suivant )
    C’est aussi après cette affaire que s’organisera la marche des femmes contre les violences sexistes et machistes et autres généralités pour s’abstenir d’avoir à préciser la cause première, la religion d’amour et de tolérance.

    Je vous laisse deviner l’origine du nom du criminel ! son complice visiblement était un « sous influence » d’amour et de tolérance.

    ça marche depuis longtemps du reste et visiblement pour pas grand chose niveau résultat.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Sohane_Benziane

  7. hathoriti

    surtout, ne pas « secouer » ces sous-hommes, les interroger avec un café et des mots gentils, peut-être ? La seule chose qu’ils comprennent…c’est la force . Pourquoi ne l’utilise-t-on pas, hein ? une bonne branlée, des interrogatoires musclés et une tête comme un compteur à gaz, bien enflée…voilà ce qui ne manquerait pas de les faire réfléchir…li papa, il vient protester, il minace les , flics? Allez ! il en prend autant que sa sale progéniture ! Si on les traitait comme ils nous traitent…! Ce sont les « drouâaats de l’homme » qui vont nous tuer ! Pas touche aux bourreaux musulmans ! Les victimes sont 6 pieds sous terre, mais, pas touche aux muzz assassins ! Compris, les babtous ?

  8. Blackjack

    Dans d’autre pays ces merdes sont claqués au calibre12 et mis a sécher sur le trottoir jusqu’a fermentation …ceci pour dissuader….
    Le premier pris de compassion fini a coté d’eux…
    Ok c’est plus sale qu’une merde de chien mais c’est efficace

Comments are closed.