Canada : son bébé ne sera ni un garçon ni une fille, il l’a décidé !


Canada : son bébé ne sera ni un garçon ni une fille, il l’a décidé !

Le monde est plus que fou.

Ils auraient le droit de vacciner-empoisonner-tuer nos enfants.

Ils auraient le droit de les enlever à leurs parents qui ne pensent pas juste.

Ils auraient le droit de les manipuler-intoxiquer à l’école avec leur idéologie.

Mais un parent aurait le droit d’interdire que soit reconnu et mentionné le sexe de son enfant  afin de ne pas l’influencer…

Afin de ne pas lui faire subir ce qu’il prétend avoir subi en fonction de ses organes génitaux.

La théorie du genre, c’est du pipi de chat à côté de ce qui se passe outre-Atlantique. Et combien d’autres gosses vont se retrouver dans cette situation, les parents encouragés par l’exemple ci-dessous ?

Certes, le père barbu et moustachu qui semble avoir des seins ne ressemble ni à un homme ni à une femme, mais  c’est son choix. Peu nous chaut.

Mais là où cela se corse, c’est que cet hermaphrodite a réussi à avoir un enfant. Mère porteuse ? Insémination artificielle ? Allez savoir. l’article ne le dit pas. Admettons. La loi française est plus restrictive que la loi anglo-saxonne sur ce point pour le moment.

Il se trouve que, au nom de la liberté de son enfant, il refuse que celui-ci soit « étiqueté » fille et garçon. Et il a obtenu du gouvernement canadien une carte médicale ( équivalent de notre carte Vitale)  avec la lettre U signifiant  « undetermined » (indéterminé) ou « unassigned » (non attribué).

https://fr.style.yahoo.com/un-bebe-vient-de-devenir-la-premiere-personne-au-monde-ne-pas-avoir-de-sexe-precis-114629665.html

Le parent du bébé, Kori Doty, ne s’identifie ni aux hommes, ni aux femmes et préfère utiliser le pronom anglais neutre « they ». Kori souhaite élever Searyl sans lui imposer de genre jusqu’à ce que l’enfant « apprenne à se connaître et maîtrise suffisamment de vocabulaire pour lui révéler sa nature ».

Le gouvernement, pour l’heure, refuse d’enregistrer l’enfant comme indéterminé. Son registre de naissance et ses papiers d’identité, quand il en aura, devraient donc révéler le mot de l’histoire et la réalité biologique de l’enfant.

La Colombie-britannique (BC) refuse pour l’instant la demande de Doty qui souhaite obtenir un certificat de naissance sans genre pour Searyl.

Doty et le ‘British Columbia Human Rights Tribunal’ souhaitent faire en sorte que cette absence de genre s’applique à tous les documents gouvernementaux pour tout habitant de Colombie-Britannique et du Canada.

Certaines provinces dont l’Ontario révisent actuellement leurs politiques et pourraient inclure une option non-binaire pour les futurs documents officiels.

Doty considère que les individus qui souhaitent changer de genre plus tard dans la vie doivent affronter un processus complexe, et préférerait ainsi qu’ils bénéficient d’une troisième option à la naissance.

Doty précise : « À ma naissance, des médecins ont observé mes parties génitales et ont supposé que j’allais être telle personne, et cette décision m’a suivi et a eu un impact sur mon identité tout au long de ma vie ».

« Ces suppositions étaient incorrectes, et j’ai dû effectuer pas mal d’ajustements depuis ».

Mais Trudeau est bien capable de donner raison à Doty…

Il n’est pas question ici de lancer une grande discussion sur PMA, GPA et autres questions sociétales sur lesquelles nos lecteurs islamophobes ne sont pas tous d’accord. Ces sujets sont trop graves et importants pour qu’on s’en occupe ici et maintenant. On va éviter de s’entretuer sur le sujet dans les commentaires.

Il s’agit juste de montrer l’effet délétère de la conception anglo-saxonne de la liberté individuelle, qui va jusqu’à imposer à un enfant un déterminisme délétère.

Parce qu’en refusant à un enfant un des repères fondamentaux pour se penser, se reconnaître, s’identifier et à partir de là identifier les autres, on le prive de l’essentiel.

Qui plus est, on le prive même de l’infinie liberté de vouloir et de pouvoir, à l’âge adulte, changer de sexe, se faire opérer ou pas… en toute conscience.

On ne peut changer que ce dont on a une véritable conscience.

Le « parent  » dénommé Doty  est un assassin de son enfant. Je peux prendre les paris, cet enfant a de très grandes chances d’être perdu, à la ramasse,  à la dérive… à l’adolescence. D’autant qu’on peut supposer que le parent qui semble avoir fait seul et vouloir élever seul cet enfant va l’élever dans un cadre familial et intellectuel très particulier, ne permettant pas la confrontation, la différence, le choix.

L’enfant a 8 mois. Ira-t-il à l’école ou bien Doty le lui interdira-t-il pour qu’il n’entende pas la mention de son véritable sexe ?

Cet enfant est en danger. En grand danger… Qui s’en inquiète au Canada ?




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


19 thoughts on “Canada : son bébé ne sera ni un garçon ni une fille, il l’a décidé !

  1. Anania de Schirac.

    _ C’est dégueulasse pour ce Bébé, le parent seul, élève égoistement pour lui cette petite personne Humaine sans penser à son devenir et son équilibre psychique sans repères de genres, de roles du père et de la mère et surtout, d’ou il vient, ou sont ces racines. Il devrait etre interdit aux parents égoistes qui ne vivent que pour eux de mettre en danger dès la naissance les Enfants qui sont des personnes Humaine méritant d’avoir des repères pour se construire, si ces parents sont en manque de « materner ou paterner » au choix, ils n’ont qu’a adopté un chien qui lui sait à la base qu’il n’est pas un Humain.

  2. hoplitehoplite

    Des tarés…Vivement que la « civilisation » s’arrête et que les dinosaures reprennent la main (pardon, la griffe)

  3. Amélie Poulain

    Malheureusement,il y en a plein d’enfants en danger à l’heure actuelle avec tous les lubies et fantasmes que non seulement on écoute mais auxquels on donne foi en l’imposant mëme par des lois;

    Les enfants n’ont pas fini d’être perdus, mêmes ceux qui sont élevés dans des repères stables et sains (qui vont dans le sens de la réalité et de la vie) car le milieu culturel dans lequel on baigne a aussi une influence sur le développement et les représentations futurs même si un certain libre arbitre existe.

    Encore faut-il avoir acquis des bases solides, et là, les doutes sont permis pour l’avenir. Nous ne le verrons sans doute pas mais on peut craindre pour nos descendants.

    Il est vrai que dans notre société, le virtuel on aime bien donc le fantasme a droit de cité, mais ce qui est inquiétant, c’est quand il vient supplanter la réalité, c’est d’ailleurs le problème majeur de la Psychiatrie;

    L’homme se perd dans les méandres de ses réflexions, et comme il y a plein de réflexions diverses, c’est cela qui le perd finalement. Les animaux n’ont pas se problème c’est pour cela qu’ils ne détruisent pas la nature et son essence (le sens de la vie).

    C’était mon quart d’heure de philosophie… sorte de réflexe de survie devant la bêtise humaine.

  4. Xtemps

    Je suis pour le libre arbitre, tout le monde a le droit de faire ce qu’ils veulent à condition de ne pas piétiner sur la liberté des autres, mais là, ce bivalve mental piétine sur la liberté de choix de son enfant, ce type là est un dictateur fou qui impose sa vision, de son monde aux autres et à son enfant, son mode de vie qu’il ou elle doit en subir les conséquences, sans avoir eu le choix.
    Car cette enfant a le droit aussi de dire qu’il est un garçon ou elle est une fille librement comme son soit disant père ou mère avait eu le droit pour son affaire.
    Il a le droit de se faire remplacer son sexe par une trompe d’éléphant et des oreilles de Dumbo si çà lui chante, mais qu’il n’impose pas ses conneries aux autres, sa place est à l’asile de fou et sauver l’enfant de ce fou, pour surtout ne pas devoir subir les graves séquelles
    Mais le plus fou, c’est de voir des gouvernements anglo-saxon se ridiculiser et de prendre le pas à cette folie et d’y encore donner pleins droits à ces folies!.
    En voyant la Conchita, mes amis résistants, les fous sont en libertés et aux pouvoirs, à moins que c’est encore une des diversions de nos escrocs imposteurs dictateurs aux pouvoirs, pour leurs magouilles.
    Il est plus que grand temps d’avoir le référendum d’initiative populaire d’urgence et même vital pour tous les peuples européens et du monde, pour arrêter ces fous aux pouvoirs.
    Nous devons plus jamais laisser autant de pouvoirs entre les mains de peu de personnes, surtout pour les fous, et des pouvoirs qui ne doivent surtout plus jamais dépasser celui des peuples eux mêmes, pour être sûr de lutter contre toutes les dictatures et des dirigeants fous possibles à la dérive.
    Et de tout recentrer en priorité pour tous les vrais besoins réels des peuples du monde.
    Seul les peuples doivent avoir les instruments du pouvoir, pour éviter la pauvreté dans le monde, les guerres, d’éviter toutes les folies possibles et d’enfermer les fous à l’asile de fous.
    J’ai écris bivalve pour ce malade mental, comment voulez vous l’appeler, s’il ne représente personne, pour moi c’est un fou, un dégénéré mental qui n’a plus toutes ses facultés mentales.
    Un monde sans sexes, sans appartenance, sans parents, sans races, sans cultures, sans traditions, sans racine, sans débats pour résister, est un monde désorienté et sans repère, être plus rien et démunis de tout, être la merci sans défenses, que des escrocs imposteurs aux pouvoirs veulent nous imposer de force contre la volonté des peuples du monde, pour être encore plus servile à leurs bottes et à leurs folies démesurés.
    Cela montre et reflète très bien que les peuples du monde, ne représentent rien pour ces gens de la haute là, et tout dans la démesure.
    Et c’est pas un voile qui va empêcher de se cacher un trans genre ou un intégriste en dessous, bien au contraire, ils seront mieux voilés.
    Alors que l’islam esclavagiste devrait être combattu pour son esclavage et pour ses crimes contre l’humanité, par les pays libres qui ont aboli l’esclavage et les droits de l’homme et l’ONU!, c’est dingue!.
    Le voile du mensonge et de la manipulation, c’est surtout nos escrocs imposteurs aux pouvoirs.
    Alors qu’il y a déjà tant de pauvreté et de misère dans le monde, non!, des gouvernements s’amusent à des énormités pareilles, c’est pas un signe d’intelligence en tous les cas de leurs parts, maintenant çà suffit!, ils se shootent ou quoi!.

  5. kasia

    Alors cette chose désolée mais mi homme mi femme a pût avoir un enfant! Horrible l ‘ enfant comment pourrai t ‘ il grandir pshychologiquement stable avec ça! Ça me dépasse.Et cette enfant va l ‘ appelé comme papa?maman? Inconnu? Et imaginer vous son enfance à l ‘ école!

  6. Bouboule

    Faut comprendre que cet-te hermaphrodite en a bavé ! On lui – ou elle – a attribué à la naissance un sexe au petit bonheur la chance ; mais manque de bol, il s’est révélé que devenu « grand », ce queer ne se vivait ni homme, ni femme, ni l’un et l’autre, ni aucun des deux genres et sexes … Cette personne queer est neutre sexuellement et doit se sentir bien mal à l’aise … ( une ablation chirurgicale de ses deux organes génitaux laissant une surface lisse avec juste l’urètre constituerait une 1ère mondiale de personne sexuellement neutre physiquement, en accord avec son vécu psychique, neutre également ).
    Quant à l’enfant ( on aurait, là, bien besoin d’un article neutre comme l’ont les Allemands avec leur « das » ) de cette personne, ben oui, il est plus sage d’attendre – cela devrait être généralisé par une loi – que l’enfant grandissent jusqu’à la puberté et qu’à 15 ans par exemple, il ait l’âge légal de choisir son sexe et son genre en fonction de son vécu psychique.
    Il faut s’habituer au progrès, même si ça nous déstabilise un temps, sinon peut-t’on se prétendre véritablement de Gauche, protégeant les minorités et les plus faibles de nos sociétés évoluées ? La question est posée ; à chacun de faire sincèrement en son fors intérieur, son examen de conscience.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      cela n’a rien à voir avec la gauche ni avec le droit des minorités. Cela a à voir avec l’intelligence, la structure, la sécurité dont a besoin tout enfant. Chacun vit avec son histoire, et au fil des lectures, des rencontres, des pulsions, il peut, à l’âge adulte décider. Ce sont est incapable un enfant. Mais cet enfant a besoin de repères pour grandir, quitte à les foutre en l’air à l’âge adulte

  7. J

    Mais il n’y avait pas eu déjà semblable histoire en Suède, avec des parents qui refusaient de dire à leur gosse si c’était une fille ou un garçon afin que ce dernier choisisse plus tard ?
    Le monde va très mal. On nie la biologie, la nature, et quand on joue avec cette dernière, généralement ça nous retombe sur le nez de façon très dure. Il y a eu récemment un individu, né femme, qui a pris des hormones toute sa vie pour devenir homme (ça a donc une barbe et une pilosité développées) mais ça a gardé son utérus pour avoir un enfant plus tard (d’ailleurs, c’est ce qui est arrivé). Donc cette femme qui se sent homme est un transsexuel qui va accoucher. Mais biologiquement, que ça le veuille ou non, c’est une femme.
    Bientôt, on aura des individus qui proclameront être un chien, un rocher, une tulipe, et ça sera inscrit sur leur état civil. C’est grave de laisser faire ça.

    1. Amélie Poulain

      Ce serait la légalisation des troubles psychologiques quoi… les inscrivant ainsi comme une « normalité » (donc en les niant, ce qui n’aide personne);

      Sans limites saines et constructives c’est ce qui risquerait d’arriver : un puits sans fond.

  8. cayssials

    c’est pire que le nazisme même eux n’aurais pas oser faire ça
    on voit ou mêne l’idéologie meurtriere du socialisme et de la franc maçonnerie
    il serais tant qu’on les foutent en l’air; mais non les francais n’ont pas voulus
    mais on va le payer tres cher qu’on le veuille ou non.

  9. Caughnawaga

    Comme d’habitude ça vient des anglais. Bin contente d’être née dans la Belle Province. Où on a encore du bon sens mais pour combien de temps habituellement on est contrariant il suffit que les anglais disent oui pour qu’on dise non juste pour le plaisir.

    C un déni de réalité. Si la chose est une fille mettons quand elle sera menstruée. Qu’est-ce qu’il va lui dire.???? Dame Nature a tort. Chassez le naturel et il revient au galop. Son enfant lui crachera probablement à la yeule dans son adolescence.

    Ajd je suis un chevreuil. Tant qu’à y être beurrons épais. Je suis une transespéce. On l’avait pas trouver celle-là encore.

Comments are closed.