Allemagne : un clan de migrants attaque des policiers lors d’un contrôle, 5 policiers blessés


Allemagne : un clan de migrants attaque des policiers lors d’un contrôle, 5 policiers blessés

Le Land de Brème qui est dirigé par le SPD (Parti social-démocrate d’Allemagne, centre gauche) et les Verts est depuis plusieurs années aux petits soins avec les clans familiaux des pays du sud.

Les citoyens de Bremerhaven ont pu à nouveau voir de près le résultat dévastateur de cette politique peu judicieuse. Un banal contrôle de trafic a dégénéré en situation de conflit avec cinq policiers blessés.

Note de Christine Tasin

Et comme ils savent que la police n’a pas le droit de tirer… ils en usent et abusent.

Jusqu’au jour où ils sortiront en meute dans la ville pour se servir…





8 thoughts on “Allemagne : un clan de migrants attaque des policiers lors d’un contrôle, 5 policiers blessés

  1. J

    Ouh là. Beaucoup d’Allemands sont encore plus lobotomisés que nous en matière de multiculturalisme. Pour preuve, je viens de recevoir une carte postale de Berlin, de la part d’un ami (adorable vraiment mais vraiment pas réaliste). Sur cette carte, il m’écrit je cite  » nous visitons Berlin, là où le mutliculturalisme semble possible. J’aime ça ».
    Je me suis sentie comme un chirurgien qui ouvre un patient pour enlever un kyste bénin et qui s’aperçoit que le kyste est devenue une tumeur maligne au dernier stade.
    Je crois que les gens ne comprennent pas la différence entre des gens venus de divers horizons qui, sans renier leurs origines, s’intègrent à la culture du pays et partagent les leurs, et des gens qui viennent de divers horizons pour IMPOSER leur mode de vie à ceux du pays où ils s’installent. La première catégorie est intégrable (exemple : Polonais, Italiens, Espagnols voire Asiatiques). La deuxième est à renvoyer illico (c-a-d les musulmans et autres affiliés)

  2. ariane

    Mais quand ? Mais qui va arrêter ce cirque innommable ?
    Où ont les peuples européens ? Rien ne bouge , nulle part. Les gens continuent leur petite vie comme si de rien n’était. Chacun discute dans son coin de ce qui serait le mieux à faire. On se dispute, sur les lignes politiques à suivre. On a cinquante opinions différentes pour cinquante personnes.
    C’est fou, c’est à se taper la tête contre les murs. » On verra aux prochaines élections ! Ah là c’est sûr de sûr , on se fera pas avoir, mais quand même tout sauf le FN !!! « C’est comme ça que raisonnent (si on peut dire) les peuples. On les roule dans la farine régulièrement, ils ne font rien contre : « mieux vaut s’habituer à la violence et essayer de passer entre les gouttes que de voter pour des partis patriotes « … Les européens n’ont plus rien dans le ventre et les autres le savent et en profitent. Il n’y aura certainement aucun sursaut seulement une lente agonie au milieu des nounours, petits coeurs et bougies .Futures générations, ne pardonnez jamais, jamais ce que vous ont fait vos aînés ces pleutres consentants .

  3. patriote42patriote42

    à titre de comparaison… je suis aller plusieurs fois aux états- unis pour des stages , et je peux dire que ces connards qui menacent des policiers auraient été vite neutralisés et de façon définitive …!

  4. Révolution 2017

    Des policiers qui ont un révolver et qui n’ont pas le droit de tirer sur des gens agressifs et peut être potentielllement dangereux c’est se foutre du bon sens
    Doivent ils se faire lyncher ? Tuer ?
    On va où là ?
    Et le fameux taser , quand est ce qu’ils pourront l’utiliser
    faudra encore attendre des morts , des bléssés grâves pour cela
    Etre policier aujourd’hui n’est plus une mince affaire
    leur vie ressemble de plus en plus à une vie de militaire en service dans un état en guerre

  5. Verdammt

    Moi j’ai bien connu le mur de Berlin et avait connu l’Allemagne de l’Est.
    A l’époque la Volskepolizei police du peuple ne faisait pas dans la dentelle.
    Les temps ont changés.
    Je pourrais en raconter.
    En ces temps ces braves gens auraient mangé bon. Suis poli.

  6. le vieux calgues

    Ce que vous voyez-la, ce sont des clans mafieux. Vers la fin de la guerre du Liban, c’est a dire dans les années quatre-vingts, environ 35 000 « réfugiés » libanais (en vérité, ce n’étaient pas des Libanais, mais de musulmans kurdes) sont arrivés en Allemagne. Pour la plupart, ils se sont installés a Hambourg, a Bremen, a Essen et a Berlin, Comme j’ai dit, ces clans familiaux sont des clans mafieux; des passeurs, des narcotrafiquants, des trafiquants d’armes, ils font du racket, ils font du proxénétisme… C’est dans les villes que je viens de mentionner qu’ils sont devenus les maîtres du crime organisé. Faute de témoins qui osent faire des dépositions ( l’omertá, intimidations, de l’argent pour acheter le silence des témoins etc…), il y a tres peu de condamnations.
    En plus, 90% d’entre eux touchent Hartz IV ( une sorte de RMI allemand), mais ils habitent dans des appartements tres chic et ils conduisent des bagnoles de luxe dont chacune coûte au moins 100 000 euros. Donc, la justice a eu l’idée de faire incomber la charge de la preuve aux inculpés, c’est a dire qu’ ils doivent prouver eux-mêmes que les moyens financiers leur permettant un style de vie si coûteux ne proviennent pas d’affaires illicites. Mais cela n’a pas marché non plus. Comme ils ont du fric, leurs avocats sont toujours les meilleurs. Pour lutter efficacement, il faudra employer les méthodes de M.Poutine, mais l’Etat allemand ne fait pas grand’chose contre eux. Ils vivent selon leur propre « loi », et quand il y a un différend entre eux, ils font venir leur « juge de paix » qui résout le probleme selon la…charia. Des que la police les interpelle, ils deviennent fous furieux, et parfois ils sortent mêmes des armes a feu et commencent a tirer. C’est pourquoi l’un des policiers a immédiatement appelé des renforts
    Oui, cette racaille était déja tres « enrichissante pour notre culture », mais on laisse pousser le mal, pousser, pousser… jusqu’au jour ou le peuple en colere fera le nettoyage.

Comments are closed.