11 vaccins ? Hors de question : nos 5 filles ne seront pas vaccinées


11 vaccins ? Hors de question : nos 5 filles ne seront pas vaccinées

Nous avons la parade.
Nos filles ne seront plus vaccinées !

Oui, oui, c’est obligatoire, des amendes sont prévues, voire même l’interdiction d’aller à l’école (pourtant obligatoire) pour les gosses non vaccinées… On est au courant… Et pourtant…

Notre médecin de famille, celui qui suit nos filles est lui aussi contre ces 11 vaccins.
Vous commencez à comprendre ? Non ! OK j’explique alors.

Il va vacciner … le siphon de son évier !

Nous allons acheter ces vaccins de merde, après prescription de sa part, et dans son cabinet il prendra l’étiquette prévue à cette effet qui doit être collée dans le carnet de santé de l’enfant (mes cinq filles sont concernées) et il videra le flacon mais sans rien injecter à mes puces.

En cas de contrôle la pharmacie justifiera l’achat de ces vaccins, c’est logique, mais comment vérifier qu’un enfant a reçu une piqûre ? Ça ne laisse pas de trace.

Et en admettant que l’Etat fournisse directement les vaccins (ils en sont capables) mon médecin fera pareil, sur le papier mes puces auront été vaccinées, dans la pratique elles ne le seront pas !

Nous avons une chance inouïe, notre généraliste c’est un vieux de la vieille, il a déjà été sanctionné par son ordre car il a refusé des patients AME, il trouve le système injuste, mais il n’a pas cédé !

En tant que papa je suis extrêmement soulagé.

Maintenant, cette idée vient de mon médecin qui se souvient du serment d’Hippocrate qui commence par « en premier lieu, ne pas nuire », c’est évident que votre toubib n’osera peut-être pas vous proposer un truc pareil, mais rien ne vous empêche de lancer l’idée vous même devant lui.

Où est le risque pour le médecin ? Nulle part, Macron ne va pas coller un surveillant derrière chaque toubib, donc, personne ne pourra savoir.

Nous pour la plus petite de nos filles, ça aurait été son rappel je crois ( c’est plus la maman qui surveille tout ça )
Et bien tant pis, on a pesé le pour et le contre, entre trop de vaccins ou pas de vaccin, on prend le risque.

Oui la polio c’est dangereux, mais dans nos campagnes, en 2017, il y a sûrement moins de risques de choper la polio que de se faire injecter ONZE vaccins dont on ne sait même pas s’il ne vont pas interférer entre eux chez certains patients, surtout aussi jeunes.

Note de Christine Tasin

J’approuve à 66,66% la décision de Philippe et Graziella, avec une réticence tout de même pour le tétanos. Ils vivent à la campagne…

Merci  à tous ceux qui pensent comme eux, qui veulent faire comme eux, qui font comme eux… d’apporter leurs témoignages, leurs trucs… en commentaires sous cet article.

Nos différents articles sur le sujet :

http://resistancerepublicaine.eu/search/11%20vaccins




Philippe Le Routier

LE Routier de Résistance républicaine, ayant combattu pour la France pendant presque 3 lustres et prêt à recommencer s'il le faut.


31 thoughts on “11 vaccins ? Hors de question : nos 5 filles ne seront pas vaccinées

  1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Je suis peut-être parano mais qui me dit que ces 8 vaccins supplémentaires à la diphérie-Tétanos-Polio (cités probablement dans le désordre) ne sont pas en réalité des poisons pour provoquer des maladies à plus ou moins long terme, ce qui justifierait l’euthanasie en grande marche ? Oui, c’est un peu, beaucoup tordu mais les raisons invoquées par ceux qui savent tout sur tout me semblent, elles aussi, tout autant tordues.

  2. dura lex

    Ne faites pas vacciner vos enfants. Ces « vaccins » sont des poisons
    ( souvent mortels ).
    Les labos qui fabriquent ces poisons veulent juste se faire de l’argent sur la santé de vos enfants. « Ils » veulent handicaper vos enfants avec ces saletés de faux vaccins , pour ensuite vous vendre des médicaments pour faire encore plus de fric , tout en empoisonnant vos enfants.

  3. Agnes

    Je suis Ok avec Philippe et Graziella de ne pas faire vacciner les filles mais il vaudrait mieux éviter de le dire …
    Ces vaccins auront pour effet d’engendrer des maladies du genre sclérose en plaque, maladies auto-immunes… Le gouvernement veut notre extermination. Pour cela, il veut faire de la jeunesse des dégénérés et ces vaccins dans lesquels il y a des produits dangereux vont lui permettre de parvenir à accomplir ce funeste dessein. Il faut empêcher cela d’arriver.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Oui, comme adulte je l’ai utilisé, mais la difficulté est de se le procurer pour un enfant qui est censé recevoir plusieurs vaccins en une seule injection pour les cas comme celui de Philippe. Je ne sais pas s’il existe un mono vaccin diphtérie et un autre polio, par contre

  4. J

    Je suis moi aussi d’accord. Je m’inquiète d’ailleurs, puisque nous voulons fonder une famille. Mais les vaccins comme le DTP, le Tétanos ou même le ROR, ne sont plus trouvables seuls. Comme l’a expliqué le Dr SHAN dans la vidéo sur un autre article, le vaccin n’est pas un médicament, mais un virus affaibli afin que l’organisme apprenne à le combattre. Vous imaginez injecter 11 virus dans le corps d’un nouveau-né ? Mais combien de morts ou d’enfants gardant des séquelles va-t-il y avoir avant qu’ils ne se rendent compte de leur connerie ? Il faut que tous les parents refusent cette vaccination obligatoire et réclament les vaccins unitaires, comme avant.

  5. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Post scriptum : Philippe, c’est bien de faire partager mais je pense que vous ne devriez pas ébruiter vos « recettes » pour passer au travers – eu égard au régime dictatorial qui est le nôtre, aux contrôles, à la censure, à la fouille des ordis et j’en passe. Il devient prudent de savoir se taire sur certains sujets…

    1. pouf

      Spontanément, j’ai pensé comme vous !…mais finalement, non, il n’y aura pas de chasse aux sorcières car la solution de Philippe passe par l’achat des vaccins, donc pas de problème, les poches des labos seront remplies : c’est le but du jeu…le fric, le fric et encore le fric…

    2. Baptiste

      Bonjour,
      la recommandation de la discrétion peut sembler judicieuse, mais tous les régimes dictatoriaux ont joué sur la peur de parler et la crainte de penser.
      Alors mieux vaut diffuser largement le refus de soumission à des situations discutables ou inacceptable, cela encourage chacun de nous à se sentir membre d’une communauté de « résistants » et incite à agir…
      RR est l’exemple de ce parti pris.
      Cordialement.

  6. pouf

    Je ne partage pas votre avis à tous : je ne suis plus tout jeune et j’ai connu les morts de la tuberculose, du tétanos et de la polio sans oublier un oncle atteint du croup – variante de la diphtérie – qui dans les années 20 a failli y rester…
    La polio laissait des handicapés qui sont ensuite morts précocement.

    Les vaccins, pour certaines maladies très graves, sont utiles et ce n’est pas parce que nos financiers de gouvernants veulent faire des sous en ajoutant tout un tas de « saloperies » qu’il faut renoncer à limiter les risques. Le problème, c’est qu’une fois de plus, ils veulent faire encore plus de profit : le commerce forcé…c’est le chiffre d’affaires le plus facile à faire !

  7. Huan

    Hélas , je suis bien d’accord avec tous les avis, mais, est-ce que les gens qui sont contre,ont votés pour le micron de service? Si, oui, alors qu’ils ne viennent pas se plaindre. Il nous l’avais dit qu’il était contre la France et les français. Pour les autres,effective ment ces vaccins seuls sont vendus dans les pays frontaliers avec une ordonnance. française, même en Asie, on peut les avoir. Le jour où cela va péter, concernant les vaccins, pour le danger qu’il représente,il sera condamné à au moins 50 ans de prison.

  8. Baptiste

    Bonjour,
    une observation générale: j’ignore quel est le contenu des vaccins. Je ne me « prononce » pas sur cet aspect là.
    Mais dans les colonnes de RR et ailleurs a été signalée la réapparition de maladies, considérées comme éradiquées, réactivation semble – t – il liée au lourd mouvement immigratoire que nous subissons.
    Dès lors ne faut il pas y regarder de plus près avant toute décision, concernant ces vaccins?
    Cordialement.

    1. J

      Ce n’est pas la vaccination en elle-même que nous refusons. C’est l’emploi de vaccins contenant plusieurs souches différentes. Regardez la vidéo du professeur Shan, vous comprendrez. Vous n’êtes pas sans savoir qu’un vaccin est en fait un virus affaibli que l’on inocule afin que le système immunitaire le combatte, l’éradique et conserve les données pour que, en cas de maladie, il soit plus efficace. Donc on vous inocule le virus de la rougeole, par exemple, une souche très affaiblie que le système immunitaire combat et tue. Si plus tard, vous êtes soumis au virus et que vous attrapez la rougeole, votre système immunitaire aura déjà les données de la maladie et le combattra mieux avec en plus l’aide des médicaments.
      Maintenant, avec ces nouveaux vaccins à la noix, vous inoculez non pas un mais plusieurs virus. Même s’ils sont affaiblis, ils risquent d’être quand même plus puissants que le système immunitaire d’un nourrisson, et donc de le rendre malade au lieu de le rendre plus fort. C’est ça que nous rejetons.

  9. Marie

    En accord total avec Philippe, mes 3 garçons n’auront pas non plus ce vaccin. Pourtant, je ne suis pas contre la vaccination, je veux juste qu’ils puissent avoir le rappel DTP. Notre ancien médecin de famille, père de 5 enfants nous a toujours déconseillé d’en faire plus, problème il est parti exercer ailleurs et le cabinet médical s’est rempli de tout jeunes médecins juste diplômés et la première fois qu’un des garçons a consulté elle s’est empressée de lui faire une ordonnance pour le vaccin contre la méningite, nos relations sont parties d’un très mauvais pied.

  10. Sylvie2

    Je suis également dubitative ; d’un côté je comprends bien que les labos vont s’en mettre plein les poches et que ces vaccins sont porteurs d’effets secondaires pouvant s’avérer catastrophiques et de l’autre je pense que compte tenu de l’afflux des migrants africains certaines maladies qu’on avait cru éradiquées vont certainement réapparaître et d’autres encore non connues en occident.
    Comment protéger ses enfants alors?

  11. NICOLAS F

    Moi si j’avais enfant en bas age autour de moi ,je me sortirais les tripes pour qu’il soit protégé dans des conditions optimales de primum non nocere et avec accord médecin francais ou suisse ou belge ,enfin un vrai médecin qui pèse les risques et la prévention,la tenue à suivre.
    Puis direct une crèche associative entre « soi », direct enseignement catho ou installation dans région préservée (encore en Bretagne),la santé d’un enfant c’est pour la vie,cela n’a pas de prix:ni alcool,ni cigarette,ni pollution mais :,protection,information,adaptation à la situation à longue échéance.
    Les réfugiés pour raison de santé morale et physiologique c’est Maintenant.
    C’est pour les francais,c’est pour les enfants,pour leur avenir et il n’en ont qu’un.

      1. Marie

        Pour ce que j’en ai vu avec les miens, dans le privé en Bretagne on nous a juste demandé à chaque rentrée d’indiquer la date du dernier rappel DTP sur la feuille d’information, j’ai toujours mis les vraies dates c’est à dire rien de fait depuis 2008 et je n’ai jamais eu de remarques à ce sujet. Je ne pense pas qu’ils vérifient vraiment. A un moment j’ai remis le plus jeune dans le public, ils m’ont demandé le carnet de santé, l’ont photocopié, mais on ne m’a rien dit non plus.

  12. Aleth

    J’ai lu un article convaincant (documenté) affirmant que le vaccin antitétanique n’a aucune efficacité. De mémoire : le bacille tétanique suit les voies nerveuses et non sanguines, ce qui fait qu’il échappe à la destruction. Si quelqu’un retrouvait ce document (livre, article, vidéo…)…

  13. durandurand

    Et les allogènes qui débarquent sont’ils ou seront’ils soumis aux 11 vaccins obligatoires ? Car les allogènes ne sont pas soumis à la quarantaine quand ils débarquent .
    J’aimerai bien une réponse du gouvernement sur cette question .

    1. Sylvie D.

      Bonne question…. puisque que ce sont eux qui nous ramènent ces maladies, que compte faire le gouvernement ? Ces gens là ne sont pas vaccinés ni leurs enfants. Les vacciner tous par obligation nous protégerait peut-être aussi bien…. Et la quarantaine s’impose….
      Je suis descendante d’immigrés Italiens qui ont d’abord immigré aux USA avant de venir en France au début du XXeme siècle. Croyez-moi, aux USA, cela ne se passait pas comme chez nous !! Les bateaux s’arrêtaient à Ellis Island pour l’enregistrement. Visite médicale obligatoire et dans le moindre doute, quarantaine obligatoire…. Je trouve ça normal. En France comme ailleurs en Europe, c’est une passoire. C’est Schengen ! Libre circulation des personnes et des maladies et des microbes…..

    1. Vent d'Est, Vent d'Ouest

      Certes, les migrants n’ont pas d’argent – ce qui reste à prouver, vu le nombre déjà bien habillé, bien chaussé, possédant smarphone à l’arrivée -, mais celui des Sans-Dents : ils bénéficient de l’AME, ils peuvent donc être vaccinés.

      Ceci étant, il est absolument anormal et scandaleux qu’ils ne soient pas mis en quarantaine, présentant une dangerosité sanitaire certaine et potentielle pour les autochtones.

  14. Sylvie D.

    Si j’avais des bébés aujourd’hui j’essaierai de me procurer le vaccin DTP à l’étranger et certainement pas les autres. Pourquoi vacciner contre la Rougeole, les oreillons, la rubéole ? Alors que ces maladies dites infantiles doivent être attrapées durant l’enfance pour être immunisé. Pas besoin de ces vaccins. Par contre le vaccin contre la méningite a peut être son utilité. Pourquoi vacciner un bébé contre l’hépatite ? Il ne risque pas de l’attraper.
    Il paraît que 10 enfants sont morts de la rougeole​ ? Et on va en vacciner des milliers ? Ce n’est pas une épidémie !

    Pour répondre à Philippe le routier, il reste aussi la solution de l’école à la maison. Ce n’est pas l’école qui est obligatoire mais l’éducation. Il suffit de suivre le programme scolaire. Ce n’est pas l’option que je retiendrais car je pense qu’un enfant à besoin de rencontrer d’autres personnes que ses parents et d’avoir des amis. Mais c’est possible.

  15. La java bleue

    J’approuve et j’encourage vigoureusement les ignorants qui refusent la vaccination de leurs enfants. Ces derniers seront fauchés par la première épidémie de rougeole, de diphtérie ou handicapés à vie par la polyomyélite : j’irai alors leur présenter mes condoléances amusées, et je proposerai une attribution collective d’un prix Darwin (the Darwin awards, in Shakespeare’s tongue) à tous les cinglés qui écrivent de tels articles ou qui les approuvent dans les commentaires.

Comments are closed.