La vie de château dans le Cantal pour 40 « migrants » : qui paie ?


La vie de château dans le Cantal pour 40 « migrants » : qui paie ?
La vie de château dans le Cantal pour des migrants :

« Tout le fonctionnement (l’entretien du château, l’eau, le gaz, l’électricité, les potentiels travaux…) lié à cet accueil est financièrement supporté par l’association » nous dit la Montagne.

Je ne serais pas étonné que l’association soit subventionnée et que les subventions soient l’essentiel voire la totalité de ses ressources. Cela aurait mérité un approfondissement de la part du journaliste.
Car si in fine le contribuable paie, ça revient au même qu’une prise en charge publique.
« Vous allez vivre quelque chose d’unique, faire des rencontres formidables» : on croirait une publicité pour un parc d’attraction. De quoi relancer le tourisme dans le Cantal ?
Le château, qui appartient à la commune de Champagnac (Cantal), va prendre, dès lundi, un nouveau virage, en devenant un centre d’accueil et d’orientation pour quarante migrants.

Une page se tourne pour le château de Champagnac (Cantal). Le village de 1.170 habitants sera, lundi prochain, la terre d’accueil provisoire d’une quarantaine de personnes. Lundi dernier, une réunion publique a permis à la population d’en comprendre le déroulement. La structure, qui appartient à la municipalité, devient un centre d’accueil et d’orientation (CAO), réseau créé en 2015 pour désengorger la « jungle » de Calais.

Un hébergement transitoire

Il sera géré par l’association Forum Réfugiés-Cosi. Tout le fonctionnement (l’entretien du château, l’eau, le gaz, l’électricité, les potentiels travaux…) lié à cet accueil est financièrement supporté par l’association.

À partir de lundi 26 juin, quarante personnes, au maximum, pourront arriver dans la commune, en car. Il s’agira exclusivement de migrants – dont la provenance est encore inconnue – qui déposeront un dossier pour obtenir le statut de réfugié.« La procédure est longue, a expliqué Isabelle Moulier, maître de conférence en droit et juge assesseur à la cour nationale du droit d’asile. Leur dossier est examiné, on vérifie que leur histoire est vraie, les informations sont recoupées, etc. Cela peut prendre entre trois et neuf mois. Et c’est ce laps de temps qu’ils passeront dans le CAO champagnacois, lieu d’accueil temporaire ».
 

« Seront-ils seuls, ou en famille ? », a-t-on demandé dans l’assistance. « Il peut y avoir des familles ici, car Champagnac s’y prête. La plupart du temps, ils sont isolés, a expliqué Isabelle Moulier. Pour une raison simple : le voyage pour arriver en France les met en danger. Donc les enfants aussi. L’idée est d’obtenir un statut de réfugié, puis de rapatrier la famille dans le cadre d’un regroupement familial. »

Dans la salle, l’initiative est plutôt bien perçue. Une belle solidarité se met en place. Seules quelques personnes isolées témoignent de leur crainte quant à la « sécurité ». Mais Champagnac n’est pas la première commune qui se montre accueillante.

Une expérience humaine

 

« On n’essuie pas les plâtres », a lancé le maire, Gilles Rios. Pessat-Villeneuve, dans le Puy-de-Dôme, a accueilli des migrants à deux reprises. « Mes habitants étaient comme vous, ils ne savaient pas à quoi s’attendre, explique le maire de cette commune, Gérard Dubois. Mais il n’y a eu aucun problème. Partout, ça se passe bien. Vous allez vivre quelque chose d’unique, faire des rencontres formidables. »

Les migrants ont chacun 6,80 € par jour pour se nourrir. À Champagnac, ils pourront compter sur la présence de deux personnes – recrutées exprès -, et sur un vigile, les week-ends et les jours fériés. Des bénévoles sont les bienvenus. Pour l’instant, ils sont dirigés vers la mairie.

Michel, l’un des bénévoles du CAO de Pessat-Villeneuve a, en fin de réunion, pris la parole. « Vous n’imaginez pas ce qu’ils ont vécu. Ce qu’ils ont traversé. Vous allez être étonné : ils auront tous des portables. Ce qu’il leur reste de leur famille, ce sont les photos qu’il y a dessus. J’ai rencontré un Soudanais qui m’a dit qu’il avait peur pour sa famille. La dernière image qu’il a de son pays, c’est une forêt d’arbres… avec des gens pendus dessus. » Ces rencontres lui ont inspiré un livre, un recueil de souvenirs.

Différend politique 

Même si l’idée a été bien accueillie, le maire de Champagnac, Gilles Rios, a été apostrophé sur le fait d’avoir pris la décision de cet accueil sans réunir son conseil municipal au préalable. « Je n’étais pas tenu de réunir le conseil municipal pour prendre cette décision, je ne l’ai pas fait », a-t-il expliqué. Marc Maisonneuve, président de la communauté de communes Sumène-Artense a tenu à apporter des précisions : « L’accueil de migrants, c’est l’urgence. Il faut donner une réponse vite. Ce n’est pas la première initiative du territoire : les deux villages vacances de Champs-sur-Tarentaine et Bassignac auraient, eux aussi, pu devenir des CAO. » La communauté de communes a donné un avis favorable à l’initiative de Champagnac. Et Gilles Rios de préciser : « La population d’une commune élit un maire pour prendre des décisions. C’est ce que j’ai fait, et j’assume. »

Ann-Catherine Modolo

http://www.lamontagne.fr/champagnac/armee-conflit/social/2017/06/22/un-chateau-du-cantal-va-accueillir-des-migrants_12454252.html




Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


30 thoughts on “La vie de château dans le Cantal pour 40 « migrants » : qui paie ?

  1. inconnue

    scandaleux, au poteau tous ces gens qui les soutiennent et veulent nous faire croireq ue les pauvres craignent pour leur famille respective, alors pourquoi viennent-ils? ils devraient rester au pays pour défendre leurs familles, tout cela n’est que mensonges

  2. jacquelin

    il y en a 93 qui arrive dans un hotel sur la commune de la crêche en deux sèvres ;

    hotel acheté par la société adoma , missionnéee par l »état pour l’achat de 60 hotels en France pour loger les migrants

  3. NICOLAS F

    Ce centre d’accueil et d’hébergement risque d’etre transformé en hébergement définitif si l’habitat s’y conforme ,chambre,cuisine,sanitaire individuels.
    Les migrants clandestins seront déclarés le plus vite possible demandeurs d’asile pour faire valoir leurs droits sociaux y compris regroupement familial.Une fois leur dossier en cours de demandeurs d’asile,c’est le gros lot pour eux ,ils ne sont plus expulsables.Et une fois la famille arrivée ,ce n’est pas 40 mais 100 que le village va recevoir,à vie.
    Cette petite merveille d’entourloupe s’appelle le nouveau programme PRAHDA ,Programme régional d’accueil et d’hébergement des demandeurs d’asile. Ce n’est plus accueil et orientation,c’est direct demandeur d’asile.
    Les assos comme Forum Cosi (qui est à Lyon Nice,Marseille,Clermont ferrand) se rebaptisent pour l’occasion, notament à Nice ,centre PADA (programme accueil demandeur d’asile.)

  4. camp11

    « L’idée est d’obtenir un statut de réfugié, puis de rapatrier la famille dans le cadre d’un regroupement familial. » »
    eh ben, on est pas sorti de l’auberge…….

  5. NICOLAS F

    A noter également que le maire n’est pas maitre de la décision,il est réquisitioné par le ministère de l’intérieur et ses filiales sociétés mixtes comme Adoma (ex Sonacotra) et des budgets faramineux de la caisse des dépots et de fonds internationaux etc….qui atteignent 15 Milliards euros (voir article sur le business de la migration: et le ministère de l’intérieur sur RR)
    A noter la grosse arnaque de l’appel aux bénévoles locaux qui se croient indispensables alors que 15 milliards d’euros leur passe sous le nez…..
    S’ils savaient,les pauvres ,à quel point ils sont les dindons de la farce .Ce statut de bénévoles,c’est la place au Paradis assurée on dirait.Mais si cela se trouve,ce sont des gens qui laissent crever gentiment leurs parents dans des mouroirs ou qui on fichu leur fils dehors parce qu’il est homo…….
    Il semblerait qu’aujourd’hui en France,le seul secteur où l’on trouve les mots pour trouver des pigeons ,c’est le secteur du bénévolat pour migrant ,quelle arnaque!

    1. MaximeMaxime

      Je ne ferais jamais de bénévolat tant qu’il y aura des milliardaires en France. On redistribue le pognon et on en parle après.
      C’est aux structures publiques d’aider les plus démunies, il y a des budgets et des impôts pour cela.
      Les seules causes qui valent le coup d’être soutenues bénévolement à mes yeux sont celles de la dissidence, des points de vue qu’on étouffe alors qu’ils sont légitimes.

  6. .templier.templier


    Comme nous le révélions le 14 juillet, la commission d’enquête parlementaire sur les attentats du 13 novembre, présidée par Georges Fenech, a publié son rapport qui fait état d’actes de barbarie immondes perpétrés par les islamistes à l’intérieur du Bataclan.

    © Christian De Lablatinière pour Europe Israël News

    1. denise

      oui oui , G.Fenech l’avait dit il y a un an , mais c’est vrai que c’était difficile à entendre ! je ne sais même pas si des malades mentaux feraient ce qu’ils ont fait ! alors je fais un parallèle avec l’émission sur ARTE 21h30 , émiision intitulée Daesch , et l’enrôlement des enfants dès l’âge de 4 ans , qu’ils trouvent dans les rue, qu’ils kidnappe en ayant consciemment isolé les parents chez eux ! ils apprennent aux enfants à égorger, à tuer ; les enfants dont on ne se méfie pas et qui renseignent les djihadistes sur le comportement de la population..un jeune réfugié en Grèce disait qu’il fallait tuer ces enfants, car ils sont irrécupérables, vu le jeune âge auquel ils ont été initié !! c’est dramatique d’entendre cela, qui plus est, nous avons dans nos villes des jeunes mineurs qui arrivent sans parents, dont on ne sait rien, bien sur ! ..

      1. carodu75

        si le fruit est pourri dès tout petit, je n’aurai pas de pitié pour ces gosses, sachant ce que DAECH leur a appris à faire (égorgement, mutilations, lapidation, etc…) ils sont effectivement irrécupérables et à ce titre pas de temps à perdre à une pseudo rééducation dont on ne sait même pas si elle serait efficace. C’est comme ça, lorsqu’ils viendront en France tuer nos enfants, on reparlera d’empathie et de bisounourserie, tout ça tout ça…..

  7. cayssials

    quelle honte même les nazis aurais pas fait ça on est pas capable de loger les notres, et on va loger aux frais du contribuable ;bon francais, bon payeur, qui ferme sa gueule et qui a voter macron, car dans ces contrés les gens ont massivement voter macron, je le sait puis que je suis originaire de la région.
    LE LOT L’AVEYRON;LE CANTAL, LA CORREZE .ont voter macron
    mais bon ça avais etais décider avant les élections
    pauvre france qui veut pas loger ses fils et ces filles qui travaillent et ont de plus en plus de mal a y arriver.
    LOGER GRATUITEMENT CES GENS QUI FOUTENT RIEN moi j’appele ça des criminnels
    j’espere qu’un jour ils seront juger pour crimes contre l’humanité

    1. Chardon26

      Très juste commentaire, là aussi il doit y avoir du fric à prendre pour quelques uns.
      Et d’autres c… se donnent bonne conscience en faisant le boulot.

      Aucun respect pour nos vieux et pas d’association qui s’indigne.

    1. durandurand

      grève des impôts c’est irréalisable , le fisc peut faire saisie arrêt sur salaire et sur les retraites avec 10% de plus à la clé .

  8. Xtemps

    Quand un Maire parle de cette manière, avec des excuses bidons, il y a beaucoup de chance que c’est pour se remplir les poches sur le dos des contribuables.
    Ce type là, un est pilleur d’état.
    Il raconte des couilles, quand la population a élu un Maire, c’est pour prendre des décisions, est faux, surtout qu’il obéit aux directives de Bruxelles et donc les décisions ne vient pas de lui, donc il ment et manipule la population.
    Le Maire doit respecter la démocratie, ainsi que les règles démocratiques, et toutes décisions doivent se faire en accord avec la population donné librement et en connaissance de cause et par référendum.
    Non!, ce gars là, agit seul sans même un conseil municipal!, c’est un dictateur le type!.
    Alors! amis résistants, connaître l’islam, c’est bien, mais connaître vos droits de votre démocratie pour empêcher l’Islamisation de la France, c’est encore mieux non!.
    Qu’attendez vous pour connaître à fond votre démocratie que vous connaissez si mal, pour ne plus que les escrocs imposteurs aux pouvoirs continuent d’abuser de vous.
    C’est le manque important de connaissance de votre démocratie que vous êtes pigeons depuis des décennies et encore aujourd’hui.
    La démocratie, c’est vous le peuple français autochtone que vous devez connaître jusqu’aux bouts des doigts pour savoir se défendre contre les escrocs aux pouvoirs.
    Car là, cela touche tous les aspects de la politique, et tant que vous n’exercez pas vos droits démocratiques, l’Islamisation et les caisses vides continueront.
    Chez nous en Belgique aussi, d’après RTL-TVI : il avait un Bourgmestre ( Maire) Yvan Mayeur qui touchait plus de 27 milles euro/mois, il gagnait plus que le Premier Ministre Belge, et c’est pas fini d’en découvrir des escrocs pilleurs d’états.
    Notre grande faiblesse à nous les peuples européens autochtones, c’est le manque de connaissance de nos démocraties, et les escrocs aux pouvoirs pilleurs d’états et l’union européenne ruine tout en profitent.
    La démocratie, c’est notre libertés à tous que nous devons connaître, arrêtons d’être les pigeons! des pilleurs d’états et des musulmans qui bouffent dans les assiettes des autres, que nous n’aurions pas le droit de faire chez eux.
    Nous ne pouvons plus parler de pays d’accueil là, mais de pillages d’états, d’acharnements et de haine contre nous les peuples européens, amis résistance français!.
    La démocratie, la laïcité, la liberté, le libre arbitre contre les escrocs imposteurs et l’Islam aux pouvoirs.

  9. Celtillos

    on loge ces clandestins, illégaux,dans des châteaux, on les nourris gratis, on les soignes gratis aussi, mais nos SDF bien de chez nous eux ils peuvent crever, il faut un Nuremberg de tous ces salopards de collabos traîtres qui négligent les natifs au profit d’envahisseurs inassimilables avec leur religion de merde

    1. Chardon26

      Et nos vieux laissent leur retraite pour survivre dans des établissements qui deviennent des mouroirs.
      Manque de moyens, de personnel etc…

  10. christian dupuy

    Tu parles d’ un journaliste qui aurait du approfondir, vivant dans la région je t’ informe que s’ il y avait des journalistes dans le journal « La montagne » ça se saurait depuis belle lurette.

    1. MALI

      En 2017, 143000 SDF en France, dont 1/4 travaille.
      Et que font nos zélés politiques pour résorber ce nombre de SDF, pour les aider à trouver un logement décent? Rien, ils ne les voient tout simplement pas, ou s’ils les voient, cela ne les touche pas. Il n’ont d’yeux que pour les arrivants de l’étranger.
      Migwant, y’a bon, mon fwèwe!

  11. asselin

    je ne comprend pas pourquoi l’armée ne bouge pas ,cette histoire de migrants,des gens qui quittent leur pays en guerre????et que font ils de leurs parents,femmes et enfants.ils sont tous âgés de trente ans en moyenne.et leur familles elles ne sont pas concernées par la guerre..?????nos politiques sont tous des assasins,criminels .ils livrent la France à ces gens…honte à eux.et que font l’armée et la Marine????il suffit de bloquer ces navires de frontex et autres avant nos eaux territoriales et les rebrousser chez eux ;tout cela serait définitivement arrêté!! mais on les loge dans des chateaux et hotels alors que nos propres SDF meurent de froid dans les rues de nos villes..!!!??? scandaleux.

  12. Anne Lauwaert

    qui leur fournit des portables et comment les fournisseurs de portables ont-ils pu aller photographier leurs familles?
    C’est quoi ça ?

    1. carodu75

      chaque jour devient un cauchemard avec ces arrivées………. pu…ain, mais quand est-ce qu’ils vont comprendre qu’on ne veut pas d’eux !

Comments are closed.