Pour débattre avec les « infidèles utiles » ; deuxième partie


Pour débattre avec les « infidèles utiles » ; deuxième partie

Nous avions publié la première partie du travail d’Anne-Marie  Waters pour débattre avec ceux qu’elle appelle les « infidèles utiles ». Cette première partie avait été très appréciée par nos lecteurs. Voici la suite.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




4 thoughts on “Pour débattre avec les « infidèles utiles » ; deuxième partie

  1. Jean-Paul Saint-Marc

    Pour ma part, la Bilble est l’histoire d’un peuple et son évolution civilisationnelle !
    Un exemple : Abraham amène son fils sur la montagne pour le sacrifier…
    Au dernier instant Dieu « arrête » sa main !

    N’est-ce pas simplement l’abandon et le rejet des sacrifices humains ?
    Officiellement les théologiens situent l’événement il y a 4000 ans ! Possible ! Pour le moins 12 siècles avant JC, début de l’écriture de la Bible…

    Alors il ne faut pas être étonné que la Bible recèle quelques horreurs…
    Que se passait-il il y a 3000 ou 4000 ans sur le continent européen ? Si l’écriture avait alors existé en Europe, que nous aurait-elle raconté ?
    Il y a guère plus de 5 siècles, les Aztèques sacrifiaient leurs prisonniers de guerre…
    Etc.

  2. J

    Ces vidéos sont à classer et à garder précieusement. J’attends la suite avec impatience et tout le monde devrait les visionner.
    J’ajouterais, pour l’infidèle croyant utile qui cherche à dédouaner son copain musulmerde, que Jésus a dit qu’il était le dernier, et que tous les autres prophètes après lui ne seraient que des menteurs. Conclusion : Mahomerde est bien un menteur et sa religion est donc une grosse bouse.
    Et regardez comme on vit dans un pays libre : je suis sûre que cette dernière ligne pourrait fort bien entraîner un procès au site.

Comments are closed.