Juin 1962 : quand De Gaulle avait interdit de sauver les Français d’Algérie pour empêcher leur arrivée en France


Juin 1962 : quand De Gaulle avait interdit de sauver les Français d’Algérie pour empêcher leur arrivée en France

Nous avons un héros de la Résistance, Charles de Gaulle, un héros de la souveraineté qui nous a évité de devenir un protectorat américain à la fin de la guerre et nous lui en serons éternellement reconnaissants.

Mais la guerre d’Algérie forme une tache sanglante indélébile sur ses médailles.

C’était des Français – et des soutiens de la France, les Kabyles – qu’il abandonnait à une mort et certaine et atroce.

Et ceux qui ont réussi à revenir grâce à leur opiniâtreté, à la désobéissance de courageux capitaines de vaisseaux… sont trouvé en face d’eux, à Marseille, les pancartes infâmes de la CGT invitant à les jeter à la mer et les déclarations infâmes de Defferre :

Quelle amertume quand on voit que leurs assassins d’hier sont invités en France à perturber, agresser, coloniser… Accueillis à bras ouverts…

Et quand on voit que les survivants de 1962, âgés, sont prêts malgré tout à donner leur vie pour la France face à l’immigration musulmane, chapeau bas.

27 juin 1962 : deux navires de guerre espagnols sauvent plus d’un millier d’Oranais

Ils attendaient là, assis sur des caisses, entourés de vieilles valises, de ballots, de couffins, quelquefois de petits cadres de bois faits à la main, étouffant dans la chaleur de l’été, espérant un signe, un ordre de dernière minute, quelqu’un qui leur dirait : « embarquez».
De Gaulle avait donné l’ordre au gouvernement français de ne pas utiliser les navires de guerre pour abréger leur attente et sur son ordre le gouvernement avait refusé l’offre de compagnies de navigation étrangères qui souhaitaient apporter leur aide.
Il était allé bien plus loin en demandant aux compagnies de navigation, la Transat, la Compagnie de Navigation Mixte et la Société Générale des Transports Maritimes, de réduire le nombre de rotations hebdomadaires (Il y en eu 16 en février, 7 en mars et seulement 3 en avril) afin de ralentir le rapatriement et d’empêcher une arrivée massive de Français d’Algérie.
Les vols d’Air France et Air Algérie étaient également réduits de moitié. Cette politique d’abandon, totalement programmée par le chef de l’État, a coûté des centaines de vies humaines.
Peu lui importait qu’ils soient massacrés sur place, sur les quais.
Fort heureusement et très courageusement, contre les ordres reçus, les commandants de quelques bateaux acceptèrent beaucoup plus de passagers que la limite maximale autorisée. Ainsi le «Jean Laborde» des Messageries Maritimes, quittait les quais d’Oran en direction de Marseille avec 1430 passagers au lieu des 420 autorisés.
Ce fut le cas dans tous les ports d’Algérie avec les «Ville de Bordeaux», «Ville de Tunis», «El Djezair» et surtout le «Kairouan» qui battait tous les records avec plus de 1900 passagers sur une capacité de 1172 places.
Le « Cambodge » avait lui une capacité de 440 passagers. Alors qu’une fusillade éclatait sur les quais, faisant plusieurs victimes, le capitaine permettait à 1233 personnes d’embarquer.
**Le mardi 17 juillet 1962, 3400 personnes, qui attendaient sur les quais depuis dix jours, avaient pu enfin embarquer et échapper ainsi à un massacre certain.
Le «Lafayette» en avait pris 1200 et le «Kairouan» 2200.
Les commandants et les équipages de ces bateaux ont eu une conduite exemplaire et patriote, contre les ordres du gouvernement et du chef de l’État, et ils ont sauvé des centaines de vies humaines.
Alors que la France abandonnait à la furie sanguinaire du FLN et de l’ALN des milliers de citoyens français, l’Espagne envoyait plusieurs navires civils et deux navires de guerre pour aider le départ des Oranais. (Il est vrai qu’en 1962 les Martinez, Gomez, Fernandez, Lopez et autres Segura n’étaient que des Français… d’origine espagnole. Ce qui n’était pas le cas lorsqu’ils versaient leur sang pour libérer la France lors de la première et la seconde guerre mondiale).
Le 27 juin, deux navires de guerre espagnols se présentaient à l’entrée du port d’Oran dans le but de transporter le maximum de Français d’origine espagnole vers la péninsule ainsi que les derniers partisans de l’OAS.
Le général Katz, responsable militaire, sur ordre du gouvernement français, leur interdisait de pénétrer dans le port sous le prétexte absurde «que l’on n’avait pas besoin d’eux».
Ces deux navires de guerre ont récupéré plus d’un millier de personnes qui avaient réussi à se rendre « par leurs propres moyens » à la limite des eaux territoriales.
Des CRS ont voulu monter à bord afin de contrôler les identités mais les capitaines de ces deux navires de guerre leur en ont interdit l’accès : «Vous êtes ici en territoire espagnol.»
Plusieurs centaines d’Oranais n’ont pas eu la chance de quitter leur ville entre ce 27 juin et le 5 juillet 1962 et ils ont été massacrés dans des circonstances abominables.
L’Algérie française c’était fini, De Gaulle l’avait finalement liquidée mais dans quelles conditions ?
Voici l’appréciation que l’ancien ministre résidant de l’Algérie, Robert Lacoste, gouverneur général jusqu’au 13 mai 1958 et député socialiste, donc pas très favorable à la colonisation, a porté sur de Gaulle : « De Gaulle a fini la guerre d’Algérie comme un charcutier ».
Il estimait donc, à juste titre d’ailleurs, que de Gaulle avait du sang sur les mains.
C’est en tous les cas l’interprétation que je me fais de sa déclaration.
Il est vrai qu’il aurait pu tout aussi bien dire : « comme un boucher ».
Cela aurait été plus approprié !

Manuel Gomez

http://ripostelaique.com/27-juin-1962-deux-navires-de-guerre-espagnols-sauvent-plus-dun-millier-doranais.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


54 thoughts on “Juin 1962 : quand De Gaulle avait interdit de sauver les Français d’Algérie pour empêcher leur arrivée en France

  1. AvatarRenoir

    Merci pour ce rappel salutaire: De Gaulle, héros en 1940 et traître assassin pour l’Algérie, livrée par ses soins aux tueurs m.
    C’est d’ailleurs sur RR que j’ai eu le lien (à rappeler si possible) vers le formidable film historique visible je crois sur youtube LA VALISE OU LE CERCUEIL.
    Film à voir en entier, le coeur et les poings serrés : après l’avoir vu, vous ne direz jamais plus que De Gaulle est une idole; vous direz par contre que Macron et ses déclarations algériennes sur les « crimes contre l’humanité » de la France en Algérie, c’est ça que Marine aurait dû lui redire sans cesse au lieu de s’enferre dans cette histoire de francs-euros : combien de vies brisées par la faute de De Gaulle en Algérie ?

  2. DANIEL POLLETTDANIEL POLLETT

    Les camarades syndiqués dockers ne se gênaient pas non plus pour laisser tomber volontairement les cadres contenant les quelques affaires des Pieds-Noirs du haut des grues dans les eaux du port. Comme cela ils étaient sûrs qu’ils n’avaient vraiment plus rien. Sauf une chose, la plus précieuse de toutes en ce monde : ils leur restait la Patrie, même ingrate.

    1. AvatarBaribal

      Confirmé par mes parents arrivés à Marseille en juin 1962, avec myself alors âgé de 4 mois dans les bras. Depuis, je voue une haine sans limite envers les cocos et la CGT. Mon combat contre ces lâches et ces traîtres à la patrie dure depuis que je suis en âge de me battre.

      Si tout devait péter en France, mes premières cibles seraient les cocos, sans aucune pitié et avec un grand plaisir. Les expatriés d’Algérie ont le sang chaud et la vengeance froide. Nous n’oublierons jamais et ne pardonnerons rien.

  3. Avatarpeulet

    …. et cela va peut être se reproduire sur le sol de France …. l’invasion migratoire et la prise de pouvoir musulmane dans NOTRE pays va conduire à l’élimination des Français de souche… qui se comportent comme des moutons bêlant allant à l’abattoir !

  4. hoplitehoplite

    «  »……Avec une plainte qui semblait surgir du tréfonds de ses entrailles d’acier, le navire s’écartait du quai qui l’avait gardé lié à lui durant plusieurs semaines. Les aussières étaient larguées, il n’était plus attaché à l’Algérie.
    Ite missa est.
    La messe était dite pour l’ensemble des mille passagers qui se tenaient immobiles et muets sur les ponts, les yeux rivés au quai sur lequel personne n’agitait de mouchoir en guise d’au revoir. Des larmes coulaient des yeux des femmes, les gorges des hommes étaient serrées, les enfants ne jouaient pas, conscients qu’il se passait quelque chose de terrible qu’ils ne comprenaient pas mais partageaient avec leurs aînés.
    A grandes brassées puissantes, les hélices repoussaient la terre loin derrière la poupe du «Ville d’Oran» Le bruit des remous chassait les derniers espoirs de rester qui habitaient encore les crédules. La sirène ne mugit pas quand l’étrave passa à l’amer du phare blanc et rouge et c’est en silence qu’elle fendit les premières eaux de la Méditerranée.
    La ligne de terre avait disparu depuis longtemps à l’horizon quand les premiers bougèrent. Ils semblaient revenir à la réalité après un long songe éveillé. Les cris jaillirent violemment d’avoir été si longtemps oppressés dans les poitrines des femmes. Les pères prirent les mains de leurs enfants dans les leurs et s’accroupissant devant eux, ils pleurèrent en silence, les larmes coulant le long de leurs joues grisées de barbe. Ainsi quittaient-ils le pays de leurs aïeux pour un ailleurs incertain, une nouvelle terre non promise qu’il allait leur falloir à nouveau conquérir…. »
    Extrait de ‘Le marchand d’oublies’

  5. AvatarXtemps

    Pourquoi cette différence entre des français d’Algérie et ceux de France que défendait le Général De Gaule, qu’avaient ils fait ces français d’Algérie et que représentaient ils pour ne pas les accepter en France?.
    Mais nos gouvernement d’aujourd’hui, dominés par les américains que le général De Gaule avait combattu, c’est toute la vraie France et toute l’Europe qu’ils rejettent et surtout veulent détruire! l’esprit de la liberté.
    Soit on nous fait croire que c’est le Général De Gaule comme responsable, comme on le fait très bien pour Poutine aujourd’hui, pour ne pas accuser les vrais commanditaires responsables, qui nous étonnent plus de la part des escrocs imposteurs aux pouvoirs aujourd’hui, pour nous les résistants.
    Ou soit la version est vrai.
    Avec le recule et les comportements d’assassins et criminels de la part de nos escrocs imposteurs aux pouvoirs, je m’en méfie comme la peste, qui sont nos vrais ennemis et étaient désignés par le Général aussi, j’ai tendance à dire qu’il y a montage ou pression contre le Générale De Gaule, déjà à cette époque là.
    Il y a des pièces manquantes à cette histoire officiel, je pense aussi qu’il a y eu attaques surprises bien calculés contre le Général De Gaule, comme nos escrocs imposteurs savent si bien le faire aujourd’hui.
    Aujourd’hui, j’ai l’impression de voir un chef d’orchestre qui joue au niveau mondial, qui n’est rien d’autre qu’un état Fasciste Mondial.
    Et c’est seulement maintenant que nous le découvrons, la France comme bien d’autres sont des pays dissidents, trop libre et pas assez obéissants à ce système Fasciste.
    L’Illusion du libre choix, gauche, droite vers l’abattoir, sont les mêmes escrocs imposteurs aux pouvoirs, que jean Jaurès et bien d’autres auraient combattu.
    Avec ces escrocs imposteurs aux pouvoirs, méfiez vous, prenez du recule avec tout, ayez toujours l’esprit critique, ouvert, comme encore les français savent bien le faire, pour l’instant.
    Ne jamais quitter cette esprit critique qui fait partie de la liberté contre l’esclavage des esprits, pour ne pas être que des moutons vers l’abattoir, juste pour le bon plaisir des escrocs imposteurs aux pouvoirs, qui aiment les dictatures comme l’Islam meurtrière et des peuples musulmans qui obéissent aveuglément comme des moutons, sans broncher.
    Dite vous toujours : ‘Je suis souverain, je suis libre ‘ et personne ne doit penser à ma place, ma seul religion est la liberté.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Je suis d’accord avec votre commentaire et notamment ce passage :

      « Soit on nous fait croire que c’est le Général De Gaule comme responsable, comme on le fait très bien pour Poutine aujourd’hui, pour ne pas accuser les vrais commanditaires responsables, qui nous étonnent plus de la part des escrocs imposteurs aux pouvoirs aujourd’hui, pour nous les résistants.
      Ou soit la version est vrai.
      Avec le recule et les comportements d’assassins et criminels de la part de nos escrocs imposteurs aux pouvoirs, je m’en méfie comme la peste, qui sont nos vrais ennemis et étaient désignés par le Général aussi, j’ai tendance à dire qu’il y a montage ou pression contre le Générale De Gaule, déjà à cette époque là.
      Il y a des pièces manquantes à cette histoire officiel, je pense aussi qu’il a y eu attaques surprises bien calculés contre le Général De Gaule, comme nos escrocs imposteurs savent si bien le faire aujourd’hui. »

      Le général de Gaulle était quelqu’un de droit qui avait le respect de l’humain, il l’a prouvé à maintes reprises et de la parole donnée, et je pense que les Français ne savent pas tout. je le vois mal avoir pris, en toute conscience, ce genre de décision…..

      Pour ma part, je penserai toujours que c’est un grand homme, un modèle rare même si, je suis très touchée par toutes ces horreurs subies et ce 5 juillet 1962 dont on ne parle jamais, pourquoi ? J’ai du mal à croire ce que l’on dit à ce sujet, il y a des choses qui manquent, ce n’est pas dans la logique de ce grand homme.

      Quand je pense à ce qu’a osé dire Macron, c’est impardonnable…. et cela me dégoûte.

      1. AvatarChristine B.

        Bonjour,
        je crois me souvenir que les USA soutenaient l’indépendance de L’Algérie, JFK lui-même a ouvertement pris parti pour.
        LA question évidemment c’était sans doute le pétrole, il n’était pas question pour les Etats-Unis que la France puisse en disposer, on se sait pas vraiment ce que les USA ont pu exiger (secrètement) de la France suite aux services rendus par deux fois…
        Je pense qu’effectivement il y a eu des pressions sur CDG, ce qui ne l’excuse en rien , il aurait pu s’y prendre autrement.

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          Ben quand je vois leurs façons de réagir et de se comporter, je suis contente que l’Algérie ait eu son indépendance. Ces gens ne se sentaient pas français, comme la plupart des colonies d’ailleurs, j’ai pu le constater.

          De Gaulle n’était pas, comme tout être humain, un être parfait et dans les moments critiques, les pressions sont parfois insupportables, c’était le cas durant cette période. Il avait sûrement étayé ses motivations, lui seul pourrait en parler, et il y a ce que l’on ne sait pas aussi, ce qu' »on » a voulu que l’on pense de lui (on connait cela actuellement) !)… Dur d’apprécier la situation surtout tant d’années en arrière.

          Sa logique n’était pas malsaine comme les politiques d’aujourd’hui, c’était aussi un militaire qui raisonnait pour le bien de son pays et Dieu sait qu’en France, on respecte peu les militaires (je serais d’ailleurs curieuse de voir la réaction de ces antimilitaristes face aux situations terribles et inhumaines auxquelles sont confrontés les militaires…..). Les décisions doivent parfois être très dures à prendre, j’imagine.

          1. AvatarChristine B.

            Lol! je parlais des pieds noirs naturellement
            S’il n’y avait pas eu de bonnes âmes pour ne pas respecter les consignes, comme de montre l’article, des milliers (de plus) auraient été massacrés

          2. Amélie PoulainAmélie Poulain

            Christine B : tout à fait, c’était vraiment le chaos, terrible…. Quand je pense à ce qu’à dit Macron encore une fois… c’est impardonnable.

      2. Avatarreader

        Xtemps et Amélie Poulain, je pense que vous avez raison, vos avis et pensées sont très pertinentes, les pieds noirs et harkis qui eux ont été parqués pour ceux sauvés du massacre d’Algérie ne connaissent pas toute la vérité et le Président Coll des jeunes pieds noirs est cinglant vis à vis de de Gaulle, il est vrai que les récits et images de boucheries peuvent laisser penser que le seul responsable est le Général… L’OAS a eu sans doute un rôle important à jouer avec des socialos communistes n’en doutons point… Il fallait sans doute abattre de Gaulle gênant pour les américains…L’OAS a essayé et perdu, la rue, la plume et l’écrit l’ont fait…De Gaulle s’il avait été un dictateur ( ce qui s’est défendu d’être lors d’une conférence journalistes ) aurait pu décréter la guerre totale en Algérie avec des milliers de jeunes du contingent sacrifiés…Vous allez me dire?

    2. AvatarRenoir

      Sur De Gaulle en Algérie, veuillez SVP visionner le film documentaire LA VALISE OU LE CERCUEIL avant de soupçonner un complot mondial. Et puis vous devez bien avoir autour de vous des Pïeds-Noirs, non ? Leur témoignage pourrait éclairer votre lanterne…

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        J’ai vu des documentaires avec documents et images d’époque (donc difficilement falsifiables), de plus, il faut plusieurs choses pour éventuellement pouvoir se faire une opinion. Quand on a subi des traumatismes importants (et c’en est un) il est difficile de déconstruire ce qui s’est passé.

        Je compatis, plus que cela même, à ce qu’ont vécu ces personnes, pas question de remettre en question ces souffrances, je trouve cela inommable (qu’on n’en parle même pas, en plus, quand on évoque l’Algérie et compagnie….), mais c’est sur le contexte qui a conduit à cette horreur que je m’interroge.

        De Gaulle était à la tête du pays, c’est normal qu’on lui ait fait porter le chapeau mais qu’en était-il réellement ? Il n’était pas seul, derrière, il y a toute une partie immergée de l’iceberg que l’on ne connait pas, et beaucoup apparemment lui en voulaient et pas pour de bonnes raisons.

        Quand on regarde et analyse TOUS (France pendant la guerre 39-45, etc…) les éléments contextuels de cette période, on a une autre perspective, et je le redis : je m’interroge (on a le droit, non ? Ou c’est tabou comme beaucoup de sujet en France ?), sans parler forcément de complot mondial d’ailleurs. Les faits sont là, mais que s’est-il réellement passé en coulisse ? Personne ne peut vraiment le dire de façon impartiale.

        Je garde, pour ma part, une image très positive du Général de Gaulle, c’était un homme rare comme on aimerait en rencontrer plus souvent. Et ce n’est pas une idéalisation de ma part, c’est une analyse impartiale basée sur du concret.

        Donc : je m’interroge…. Regardez ce qui se passe actuellement, est-on au courant de tout ce qui se passe en coulisse, quand on voit toutes les fausses accusations, interprétations complètement erronées, imaginaires…. etc…. ? Non bien sûr… On le saura peut-être un jour, mais plus tard.

      2. Avatarreader

        Je regrette Renoir le complot n’était pas MONDIAL il était juste outre atlantique, les américains n’ont pas aimé le coup de pied au fesses du Général, 58/68 la France se lançait vers l’arme atomique, terminé par Chirac qui reconnaissait toute les repentances… le pétrole et le gaz venaient prendre sont essor…

        1. AvatarRenoir

          Et donc ça justifie que De Gaulle ait abandonné l’Algérie, les Pieds-Noirs, les Harkis, le gaz et le pétrole ???
          Prendre De Gaulle pour une simple marionnette agitée par on ne sait qui, ça me semble très injurieux pour sa mémoire !

    3. Avatarjolly rodgers

      @xtemps , l’esprit critique ok , je suis le premier a être contre la globalisation et le nouvel ordre mondial , les banques … , mais attention pour moi être contre le nouvel ordre mondial , ne veut pas dire être contre les peuples américains et juifs qui comme nous sont victimes de la globalisation et du capitalisme sauvage . en ce qui concerne de gaulle , bien que grand homme pendant la segonde guerre mondiale , il fût petit homme pendant la guerre d’Algérie , tout comme sont oncle Pétain qui fût un héro pendant la première guerre mondiale et une crevure lors de la deuxième guerre mondiale( d’ailleurs de gaule a fait condamner sont oncle ( le maréchal étaient l’oncle du général pour ceux et celles qui ne le savaient pas ). vous avez raison quand vous dite : » je suis souverains , je suis libre et personne ne doit penser à ma place  » et voilà pourquoi ils faut se méfier des théories du complots a deux sous . pensez vous que soral et Dieudonné sont honnête ? pas plus qu’un banquier ou un agent immobilier ! pensez vous que Alain de Benoist sois honnêtes ? pas plus que Bernard henry Levy ! dans le numéro d’ éléments été 2010 voici se qu’on pouvez lire :  » je préfère vivre a coté d’une mosqué , plutôt que a coté d’un centre commercial » , je préfère avoir comme voisin un étudiant musulman , plutôt qu’un skinhead  » , Alain De Benoist lors d’un entretient (dossier , la nouvelle droite serais t’elle de gauche ) , dans ce même numéro il y’avais un article très sympathique pour les scouts musulmans de France (élément , été 2010) . les pseudos théoricien du complot et les faut identitaire je m’en méfis ! il faut critiquer la mondialisation et le capitalisme ultras libéral , mais pas avec des imposteurs . si je vous dis cela c’est parce que (je peux me tromper ) j’ai l’impression que vous êtes un lecteurs de ces derniers !

  6. AvatarMALI

    Difficile d’oublier tout ça… Mon père militaire, rentré d’Algérie, dont la voiture portait un plaque d’immatriculation de là-bas, se faisant traiter de « sale Pied Noir », alors qu’il ne l’était pas! C’est dire la haine des métropolitains! Triste époque…
    Et aujourd’hui, ce sont les descendants de ces mêmes métropolitains qui nous traitent de racistes vis-à-vis de qui vous savez…

  7. AvatarSaint Cloud

    Bonjour.

    Merci pour cet article ( Bises à Christine )

    Merci pour les commentaires (et les réflexions )de nos Grands Amis (es)
    .Patriotes……..de Résistance républicaine….
    Vous n’êtes pas obligés de nous croire mais…. Pieds Noirs oui ..
    mais surtout fiers d’être FRANCAIS…. malgré tout……….

    1. AvatarRenoir

      Cher Saint Cloud, les Pieds-Noirs se sont toujours sentis par essence Français. Ce sont les Français d’Algérie, et c’est De Gaulle qui leur a arraché d’abord l’Algérie puis en a fait des mal-aimés en France.
      Pour une raison je crois assez simple : De Gaulle venait de perdre la guerre d’Algérie donc il lui fallait des boucs émissaires: quoi de mieux que tous ces innocents Pieds-Noirs victimes de sa sale politique d’abandon ?
      Donc haro sur les Pieds-Noirs ! Et déjà, les salopards de gauche hurlaient avec les salopards de droite.
      Moi qui ai travaillé en Algérie je suis fier d’avoir des amis pieds-noirs, ils aimaient ce pays cent fois plus, mille fois plus que les tueurs que De Gaulle y a placés au pouvoir, leur laissant en plus et le pétrole et le gaz, ce sale traître !

    2. Avatarreader

      A SaintCloud pouvez nous dire en toutes franchises si les pieds noirs rescapés comparativement aux harkis ont été favorisés OU pas en arrivant en France ? merci

  8. Avatarcapsud

    merci de donner les documents et non des lignes ecrites par je ne sais qui… personne ne s’est posé la question du pourquoi CDG a agi ainsi (si ceci est validé) je m’etonne toujours de lire des choses effarantes sans documents d’epoque….
    je ne demande que cela.
    merci

    1. AvatarRenoir

      Pour la 3e ou 4e fois ici je renvoie au film DOCUMENTAIRE (documents d’époque) LA VALISE OU LE CERCUEIL, film que pour ma part je n’avais jamais vu et qui m’a été signalé ici sur le site de RR justement !
      J’y ai appris sur De Gaulle des choses ignobles que j’ignorais…

        1. AvatarRenoir

          Bien sûr Amélie qu’il est partial : il raconte le destin historique des Pieds Noirs, et pas celui des tueurs m. du FLN !!!!
          Ici à RR on est terriblement partial : on prend parti. Pas vous ?
          Rappel de l' »humour » de Dieudonné: « Entre les nazis et les juifs, qui a commencé à faire problème ? Moi je ne sais pas, je n’y étais pas… »
          Donc le drame algérien, on n’y était pas et c’est pourquoi il ne faut pas en parler, encore moins porter des jugements ??? Je n’ai jamais conçu l’Histoire comme un non-engagement !!

          1. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Laissons le sinistre Dieudonné dans les poubelles de la politique.

            D’accord avec vous.

            On pouvait être anticolonialiste encore dans les années 70 .

            Les « colonisés » nous chantaient « Sans les méchants racistes Blancs vous allez voir ce que vous allez voir ».

            On a vu : ils forcent nos portes par millions pour fuir leurs paradis « décolonisés ».

            Et beaucoup (Obono, Bouteldja etc etc) viennent en plus nous insulter, nous injurier CHEZ NOUS.

            L’Histoire a, en effet, jugé sur la capacité de ces peuples à construire des sociétés décentes par eux-même.

          2. Amélie PoulainAmélie Poulain

            Je dis simplement que le Général de Gaulle est pour moi un grand homme, juste un homme donc sûrement pas parfait, mais un grand homme tout de même comme on en voit peu.

            Pour le reste, la complexité du contexte fait que l’on ne peut désigner à mon sens sans se tromper, mais chacun a le droit de penser ce qu’il veut.

            Pour ma part, je trouve qu’il a eu raison de partir après le référendum quand on voit le peu de reconnaissance des gens.

  9. Avatardahier

    Charles De Gaulle savait déjà à quoi aboutirait le rapatriement de ces familles musulmanes connaissant les moeurs « particulières » liées à cette religion…
    Il a sans doute voulu en limiter les conséquences. Mais l’ouverture de la France à tous pratiquée quelques années plus tard par ses successeurs a fait que le problème qu’il voulait éviter n’a été que retardé. Nous sommes aujourd’hui dans une situation explosive due au laxisme des gouvernements successifs de l’après CDG…

    1. AvatarRenoir

      Et De Gaulle, il a fait quoi pour faire respecter les accords d’exploitation du gaz et du pétrole ? Accords très vite foulés aux pieds par Boumedienne sans que la France de De Gaulle lève le petot doigt, sauf erreur de ma part.
      Quant aux algériens incrustés en France, pourquoi De Gaulle ne les a-t-il pas renvoyés dans leur pays dès l’indépendance ? Ils auraient été plus utiles à reconstruire le pays qu’à zoner ici chez nous, non ?
      Mais le patronat avait besoin de ces braves algériens pour faire du profit, n’est-ce pas Mme Merkel ? C’est la raison principale, sinon unique, des politiques d’immigration en Europe.
      De Gaulle a été d’abord un traître, ensuite une lavette… peu glorieux pour un ancien Résistant !

      1. AvatarRenoir

        Non non non, je ne parle pas des harkis mais bien des « travailleurs algériens » qui, sauf erreur de ma part à corriger d’urgence, n’ont pas été renvoyés dans leur nouveau pays.

  10. AvatarMaurice

    Il y a les pieds noirs qui sont stigmatisés, mais n’oublions pas que les accord de soit disant paix d’Evian qui n’ont pas tous été mis à la disposition du public !
    Qu’y a-t-il dans ses accords qui ne doit pas être connu de tous ?

    1. AvatarRenoir

      J’ignorais qu’il y avait des clauses secrètes…
      Quelqu’un en sait-il davantage à ce sujet ?

  11. Avatarbm77

    Il y a un très beau documentaire sur les pieds noirs et des témoignages émouvants.
    Celui-ci était passé sur FR3 il y a plusieurs années le titre: » Pieds noirs, histoire d’une blessure ».
    Il est en vente sur le net.
    Cela en apprend beaucoup sur les « affreux colons »…
    Il y a eu à l’époque une propagande énorme et très efficace de la part du PCF et d’une certaine gauche qui a fait que les pieds noirs étaient assimilés à des profiteurs et très mal reçus par leur compatriotes métropolitains et ce dans toutes les secteurs de la société y compris et cela va vous toucher Christine Tasin parmi les enseignants qui étaient souvent très politisés et qui le faisait ressentir au jeunes rapatriés comme aucun ne le ferait pour un fils d’immigré.
    Pour être acceptés et assimilés à la société françaises les Pieds noirs se sont tus, c’est pourquoi il est rare de trouver des témoignages pendant les années qui ont suivi l’indépendance de l’Algérie et le rapatriement en métropole, c’est pourquoi la propagande de gauche a continué a faire son office de sape des consciences sans qu’aucune version différente de celle « officiellement » admise ne puisse lui être opposée.
    Après l’indépendance les gouvernements successifs ont été pro Gaullistes puis Socialistes tant et si bien qu’ils n’avaient pas intérêt à ce que la vérité de ce qu’était l’Algérie Française puisse être révélée.
    Outre le fait que les pieds noirs n’ont pu avalé le « je vous ai compris » de Gaulle alors qu’ils étaient majoritairement de fervents admirateurs du général,
    ils ont été révoltés du dénuement dans lequel les autorités ont laissé les populations après les accords d’Evian et le cesser le feu qui a suivi.
    Il y a eu de nombreux enlèvements d’européens par le FLN à Oran et un soulèvement du quartier de Bab-el Oued suivi d’arrestations et d’un couvre feu et la fusillade de la rue d’Isly de militaires Français contre des civils pieds noirs qui a fait de nombreux morts parmi les manifestants.
    De plus les harkis qui avaient choisis de rester français,et ce n’est pas un crime il me semble, ont été abandonnés à leur sort et livrés aux mains de massacreurs FLN qui n’ont jamais payé pour cela comme les massacreurs du FIS ne l’ont pas été pour les crimes des années 90!!
    Toute la responsabilité de cette gestion catastrophique de l’après accords d’Evian les rapatriés l’attribuent à juste titre au Général de Gaulle qui donna l’impression de vouloir se débarrasser au plus vite du problème Algérien.
    Peut-être est-ce pour cela qu’il a été contraint à sortir de la vie politique quelques années plus tard, en 1969?
    Je pense sincèrement qu’aujourd’hui une partie de nos problèmes de société viennent de ce problème d’Algérie qui a été très mal digéré par notre société car bourré de non dits, d’omissions, de mensonges et de raccourci rapides et nous en payons encore les conséquences!

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « Je pense sincèrement qu’aujourd’hui une partie de nos problèmes de société viennent de ce problème d’Algérie qui a été très mal digéré par notre société car bourré de non dits, d’omissions, de mensonges et de raccourci rapides et nous en payons encore les conséquences! »

      Très certainement.

    2. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Pour pouvoir comprendre les choses, il faut les replacer dans leur contexte. Le sens ne peut survenir qu’à ce prix, on en sait quelque chose actuellement… avec tous ces manipulateurs qui décontextualisent les phrases et les mots pour mieux accuser.

    3. Avatarreader

      bm 77 le Général n’a pas quitté la politique uniquement pour ça , le référendum a été le coup de grâce… après le folklore des étudiants envoyés en avant par les syndicats d’ouvriers par la suite, et les ricains… ne vous en déplaise…n’oublions pas que l’Algérie était des régions rattachées à la Nation France, ce n’était pas la France cependant on peut lui reprocher d’avoir laissé tomber les colons…et les harkis qui ont aimés la France…

    4. AvatarRenoir

      Merci pour ces justes appréciations.
      En ce qui concerne les enseignants, je ne peux apporter qu’un seul témoignage d’époque : le mien. Juste après la guerre d’Algérie j’étais élève-maître à l’Ecole Normale d’Instituteurs et on avait un collègue pied-noir (avec un nom espagnol), or non seulement il n’a subi aucune discrimination mais il était très populaire et apprécié de nous tous; il faut dire que c’était un batteur émérite et un garçon charmant. Si par hasard il me lit, je livre son nom: Cuenca, dit « la cuenque ».
      Et pourtant le milieu était parfaitement imprégné de l’idéologie PCF.
      A l’époque mes parents étaient instituteurs et on avait au village une famille de rapatriés: je n’ai jamais entendu mes parents se plaindre des Pieds-Noirs, et le jeune garçon de la famille, qui était de notre âge, s’est tout de suite intégré à notre groupe d’adolescents. Lui aussi avait un nom espagnol: Garcia.
      Prière de ne prendre tout ceci que comme des témoignages individuels, j’ai bien peur que dans leur majorité les Pieds-Noirs n’aient pas ressenti autour d’eux la même affection. A l’évidence les réfugiés vietnamiens ou boat-people ont été bien mieux accueillis que nos compatriotes pieds-noirs !

  12. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Avant même d’avoir l’âge, de voter j’avais jugé que DE GAULLE n’était qu’un démagogue. J’ai toujours eu l’intuition que quelque chose dans ses discours sonnait « FAUX »… Discours pourtant salués partout par des ovations !!!

    Cela fait des décennies que j’assiste à la manipulation du peuple par les gouvernants. Il faut toujours arriver à la fin des mandats pour les gens comprennent « qui » ils ont élu…

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      C’était quelqu’un de droit qui n’avait pas peur de dire les choses, en tous les cas, quitte à se faire des ennemis (ce qui n’a pas manqué), et ces traits de caractère sont tout le contraire de ceux d’un manipulateur.

      Mais bon, chacun pense ce qu’il veut.

      1. AvatarRenoir

        Chère Amélie, le problème ici n’est pas de « penser ce qu’on veut » mais de juger un homme, et un grand homme, non sur des idées générales mais sur des faits précis, en l’occurrence l’abandon de l’Algérie et de ses habitants français.
        Seuls les très naïfs peuvent croire qu’un « grand homme » est toujours exemplaire voire lumineux (cf. la macronmania actuelle)
        L’Histoire (et donc ses grands acteurs) est faite de zones d’ombre, ce n’est pas une série d’images d’Epinal !

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          Si vous saviez à quel point je suis loin d’être « une grande naïve »…. mais vous ne le saurez pas. Passons…..

          On ne juge pas quelqu’un sur un acte sans en connaître vraiment le contexte.
          Vous, vous sortez l’acte du contexte et vous ne jugez qu’à partir de cela, cela s’appelle une simple « conviction » (vous en avez le droit).
          Moi, je le mets en perspective et je dis qu’il me manque des pages car cela, entre autres raisons et arguments, ne colle pas avec le personnage (eh oui, la personnalité compte aussi dans le contexte), je suspends donc mon jugement et en reste à une certaine distance à ce sujet. Cela s’appelle une « analyse ».

  13. Avatardahier

    reader, certes ces familles étaient françaises, mais avant tout musulmanes. et par là-même étaient composées d’un mari et de plusieurs épouses. ce qui aujourd’hui ne nous semble pas normal l’était encore moins en 1962 !
    le rapatriement ne devait concerner qu’une seule épouse, ce que beaucoup n’ont pas accepté. ce témoignage je le tiens d’une fille de harki, dont le père, par je ne sais quel stratège, a réussi à embarquer avec 2 épouses ! peut-être est-ce là une des raisons de l’ abandon de ces familles ?

  14. AvatarBaribal

    La guerre d’Algérie n’est pas finie. Les gouvernements français depuis CDG se sont comportés tels des valets envers l’Algérie. Au lieu de tourner définitivement la page en envoyant les Algériens se faire foutre avec leur indépendance, la France ne fait que baisser la culotte devant des Algériens haineux et assoiffés de vengeance envers nous. Le patronat français a fait venir par milliers les Algériens comme main-d’oeuvre à bas coût, au lieu d’employer les expatriés d’Algérie. Le ver était dans le fruit, et le regroupement familial n’a fait qu’amplifier l’invasion musulmane de notre pays.

    Moi-même, né à Alger en février 1962, quartier populaire de Bab el Oued, j’ai subi le traumatisme de cette période dramatique en voyant ce dont mes parents ont souffert. J’ai été traité de « bougnoul », de « sale arabe » par de « bons Français », souvent ouvriers…On m’a dit  » retourne dans ton pays »,  » tu manges le pain des Français », et ce n’était pas un sketch de Bedos ou de Coluche, c’était du vécu ! Alors, je me suis battu physiquement, avec mon frangin né à Nice, pour faire comprendre à ces abrutis qui nous étions. Nous avons distribué des pains, nous en avons pris, mais nous avons toujours lavé l’affront. Peu à peu, ces lâches, car toujours à 2 ou 3 contre 1, ont compris ce qu’ils risquaient à nous défier. Nous les méprisions, ils ont fini par nous fuir. Nous étions devenus des terreurs à nos dépens, par simple sens de l’honneur, alors que nous étions des garçons gentils et bien élevés. Aujourd’hui, je n’ai rien perdu de cette détermination.

    Certains de mes instituteurs et profs m’ont demandé de perdre mon accent « chantant », alors que j’étais le meilleur en français. J’ai toujours résisté à cette injonction, prenant un malin plaisir à les défier. Certains de mes profs politisés à gauche m’ont fait payer le fait d’être un descendant de « colons » en me sous-notant pour ne pas que le « Pied noir » soit le meilleur dans trop de matières. De plus, j’ai un nom italien; ce qui ajoutait au cliché négatif de mon lieu de naissance. Je peux dire que j’ai découvert le racisme et la xénophobie au contact des gauchos qui me détestaient, mais s’autoproclamaient antiracistes car pro-arabes.

    Je pourrais continuer longtemps sur la guerre d’Algérie et ses conséquences. Chers compatriotes métropolitains, une partie de vos ancêtres a préféré le déshonneur en maltraitant les Français d’Algérie de toutes confessions. Cet abandon de tout honneur n’est que l’épitomé du déclin. La France paiera l’addition.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci Baribal pour ce témoignage, nous sommes honorés et fiers que vous fassiez partie des nôtres

      1. AvatarBaribal

        @ C.Tasin
        @ Renoir

        Merci, c’est trop d’honneur. J’ai tout simplement exprimé une partie de mon vécu, sans filtre. Ce qui a marqué le plus les expatriés d’Algérie est une profonde incompréhension face à l’hostilité ou la haine d’une trop grande partie de la population métropolitaine. L’injustice profonde de cette attitude a totalement déboussolé les Pieds noirs et les Harkis, mais leur a donné une volonté indéfectible de se battre pour protéger leur dignité. Quand vous avez 5 ou 6 ans et que l’on vous agresse pour une histoire dans laquelle vous n’avez pas été partie prenante, il y a de quoi douter en l’humanité de certains. Avec les années et la continuation des remarques hostiles et méprisantes, vous avez l’impression d’être dans un roman kafkaïen, confronté à un système qui veut vous briser malgré votre volonté de prouver votre valeur et votre sociabilité. Heureusement, ces réfugiés français ont su élever leur progéniture dans le respect d’un pays qui les avait trahis. C’est cela, le patriotisme, accepter un pays avec ses défauts et ses qualités.

        En tant qu’adulte de 55 ans, je ne comprends toujours pas comment d’autres adultes s’en sont pris à un gamin pour ses origines. Je ne dis pas cela pour me plaindre, mais fe repense à ces comportements hostiles avec l’expérience d’un homme qui a toujours respecté les enfants, et je me demande comment ces adultes pouvaient se regarder le matin dans la glace sans se cracher à la figure. Aujourd’hui, de tels agissements tomberaient sous le coup de la loi s’il s’agissait d’un petit Africain ou autre étranger.

  15. AvatarSaint Cloud

    Bonjour les Patriotes .Pour répondre à( Reader ,Renoir…) et faire court .
    Bien sûr quelques pieds noirs ont été aides… une misère comme on dit !
    Ils ont pleuré…mais ont relevé leurs manches et tout de suite au BOULOT .
    Ils ont presque tous réussit ( rapidement ) grâce .à leur travail et à leur courage ……Beaucoup de Français ont la mémoire courte .
    Les Pieds noirs sont des Français revenus dans leur Patrie .
    Nous respectons et nous aimons les Harkis ils avaient aussi des droits .
    Pardon …mais je n’ai pas autre chose à dire , merci pour votre compréhension….. et votre respect à toutes et à tous .
    Adhérant 238 .

    1. AvatarRenoir

      Il me semble que LA VALISE OU LE CERCUEIL évoque vers la fin ces réussites à force de courage et de volonté : ils avaient tout perdu, ils ont tout reconstruit.
      Merci à vous Saint Cloud de rappeler que les Pieds-Noirs ont largement contribué à la réussite économique de la France des années 60-70 !

Comments are closed.