Macron ouvre la France aux clandestins, l’Europe centrale leur ferme la porte


Macron ouvre la France aux clandestins, l’Europe centrale leur ferme la porte

Conseil européen : « Nous devons accueillir des réfugiés », insiste Emmanuel Macron
« Les décisions prises par la chancelière Angela Merkel ont été des décisions courageuses », a-t-il estimé.
http://www.france24.com/fr/20170623-migrants-conseil-europeen-macron-merkel-refugies-crise

Nouvelles de Hongrie : « L’Europe centrale s’unit contre la migration illégale de masse »

21 juin 2017 par Jack Montgomery

Une alliance des pays d’Europe centrale dirigée par la Hongrie s’est engagée à travailler pour endiguer le flux des migrants illégaux en Europe lors d’une réunion à Prague.

Des délégations auprès du groupe CEDC (Coopération de défense de l’Europe centrale) venant d’Autriche, de Croatie, de Hongrie, de Slovaquie, de Slovénie et de la République tchèque se sont « unies contre la migration illégale de masse », selon un compte-rendu paru sur le site officiel du gouvernement hongrois.

Durant cette réunion au sommet, les ministres de la Défense de ces pays ont convenu « de faciliter la mobilisation rapide et conjointe des capacités civiles, policières et militaires » pour la défense des frontières extérieures de l’Union européenne.

S’appuyant sur les raisons de la forte position anti-immigration de masse de la Hongrie, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a expliqué : « Ce que nous voulons, c’est une Hongrie hongroise et une Europe européenne ».

Le leader du parti hongrois d’union civique Fidesz a déclaré que son gouvernement « ne participera pas à des expériences visant à changer la Hongrie ou l’Europe, un changement à la suite duquel les traditions culturelles européennes seraient balayées pour être remplacées par un mélange d’autres cultures, religions et visions du monde, permettant aux masses d’immigrer sans contrôle ».

Un bloc comprenant la Hongrie, la Pologne et la République tchèque est actuellement au fait d’une lutte politique et juridique avec l’exécutif non élu de l’UE et les principaux États membres ouverts à l’immigration en masse sur l’imposition de quotas obligatoires de migrants dans tout le bloc.

 « Nous ne cèderons pas à un accueil de force de personnes dont nous ne connaissons ni les identités ni les intentions », a déclaré Viktor Orbán dans un discours à de nouvelles recrues de garde-frontières pour la Hongrie.

 « Nous croyons que l’avenir de l’Europe ne se décide pas au centre d’un empire mais dans les capitales des États-nations européens, à Varsovie, à Paris, à Berlin et aussi à Budapest », a-t-il ajouté, avertissant que sans frontières bien protégées, il n’y aura « aucun bien-être, aucune sécurité, aucun ordre ni développement en Europe, juste l’incertitude, la peur, le chaos, la colère et des camions-béliers fonçant dans les foules ».

Pour renforcer sa position, le gouvernement hongrois a entrepris une consultation nationale sur la manière dont le pays devrait « arrêter Bruxelles » d’éroder sa souveraineté et sa capacité à gérer sa propre politique migratoire.

Cette consultation a enregistré une participation record de la population, à la suite de laquelle Viktor Orbán a fait la déclaration suivante : « Les pays qui font maintenant l’expérience de la création d’Eurabia – ou avec l’amalgame des restes de la culture islamique et chrétienne – devront maintenant reconnaître que ce n’est pas seulement le gouvernement hongrois qui ne veut pas participer à une telle expérience, mais que le peuple hongrois a fait connaître ses intentions sous toutes les formes possibles à chaque fois qu’il en avait l’occasion ».

http://www.breitbart.com/london/2017/06/21/hungarians-declare-central-europe-stands-united-mass-illegal-migration/

Traduction par Jack, pour Résistance républicaine

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis
“Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.”
« Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n’obtiendront, ni ne méritent, ni l’une ni l’autre »
Benjamin Franklin


13 thoughts on “Macron ouvre la France aux clandestins, l’Europe centrale leur ferme la porte

  1. Plouf

    Ca aurait pu être pire!
    64% des Français satisfaits d’Emmanuel Macron et d’Edouard Philippe…
    Soixante-quatre pour cent des Français sont satisfaits du nouveau chef de l’Etat (+2 % par rapport à mai 2017) et d’Edouard Philippe (+9 %), selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche.

    Pour le président Macron, 54 % des sondés se disent « Plutôt satisfaits (50 % en mai) et 10 % sont « très satisfaits » (12 % en mai). Chez les 35 % de mécontents, 23 % se disent « plutôt mécontents » (+3 %) et 12 % sont « très mécontents » (+1 %). Un pour cent des sondés ne se prononcent pas contre 7 % le mois dernier.

    Pour le chef du gouvernement Edouard Philippe, 59 % des sondés se montrent « plutôt satisfaits » (50 % un mois plus tôt) et 5 % se disent « très satisfaits » (=). Chez les mécontents, 24 % se disent « plutôt mécontents (+6 %) et 8 % « très mécontents » (+2 %). 4 % des personnes interrogées ne se prononcent pas alors qu’ils étaient 21 % en mai.

  2. MALI

    Il est heureux de constater que LE BON SENS a prévalu dans ces pays d’Europe! Pour la France, cela ne reste qu’un rêve, pour le moment…

    1. Plouf

      Le top 10 des prénoms les plus populaires à Moscou depuis dix ans
      Le Bureau moscovite de l’état civil russe (ZAGS) a divulgué, mardi 22 novembre, la liste des dix prénoms les plus populaires de ces dix dernières années à Moscou. Aucune surprise.
      Côté filles, les prénoms les plus populaires de ces dix dernières années sont Anastasia, Maria, Sofia, Anna et Daria, alors que les garçons ont principalement hérité d’Alexandre, Daniil, Artem, Ivan et Maxime.

      « Les Moscovites demeurent en règle général conservateurs dans le choix des prénoms », a confirmé le service de presse de l’état civil de Moscou, cité par l’agence de presse Moskva.

  3. J

    Pourquoi nous n’avons pas un Viktor Orban en France ? Tout ce qu’il dit n’est que bon sens. Et pourquoi les peuples européens sont-ils incapables de reconnaître ce bon sens, à part une poignées de patriotes ? Ce n’est pas une honte de dire que ce qui est mal est mal. Ce n’est pas une honte de pouvoir choisir avec qui l’on veut vivre. Ce n’est pas une honte de vouloir défendre ses origines, ses cultures et son passé. Trop de tolérance mène au laxisme et aux dérives. Reprenons notre destin en main et virons tous ceux qui ne respectent pas la France.

  4. vox

    Ce ne sont pas des réfugiés de guerre mais des immigrant économiques illégaux.
    Quand il y a la guerre dans un pays , les citoyens de ce pays ne fuient pas, mais combattent courageusement contre l’ennemi.
    Les coréens n’ont pas fuit leur pays pendant la guerre de corée.
    30 millions de russes ont été massacrés pendant la 2ème guerre mondiale, et pourtant les russes n’ont pas fui leur pays. Ils ont courageusement combattu les nazis.

  5. Anania de Schirac.

    _ Il n’y a que des jeunes hommes musulmans Africains à 90% clandestins illégaux sur les bateaux qui forcent la frontière maritime de l’Italie donc de l’UE, ce ne sont pas des faibles réfugiés de la guerre en Syrie ou en Irak commes le seraient des vieillards, femmes et enfants en bas age victimes des bombardements.

    _ Le système de l’UE que soutien micron le fourbe qui va de lui meme chercher cette population en Libye est mortifère pour nos Peuples Européen et nourri les mafias musulmanes des passeurs, c’est un scandale morale ou l’on inverse les valeurs pour satisfaire les mondialistes qui veulent une Eurabia bien soumise à allah, bien abrutie à la sauce de la secte à momo pour accélerer la marchandisation de l’humain, corvéable, serviable, remplaçable et mobile à merci au bénéfice des Seuls mondialos-fascistes.

  6. Sylvie

    Les migrants sont des lâches et des traîtres à leurs pays car quand le danger menace (islamistes, catastrophes naturelles, guerres), ils ne sont même pas capables de défendre leurs proches et leurs familles. Ils méritent tous de ne pas être secourus en mer…
    Où bien on les arraisonne et on les envoie à fond de câle, puis on les débarque quelque part en Afrique ou en Asie.
    Pas de migrants en Europe !
    Où alors une autre solution existe : sur la planète, il y a un endroit où les problèmes politiques, économiques et sociaux sont nuls. Où ils pourraient vivre tranquillement aux côtés d’oiseaux noirs et blancs…Un endroit très apaisant, calme de surcroît, partagé entre plusieurs nations. La mer est froide. Il fait froid tout le temps. Bon, il faudra prévoir pour ces migrants des vêtements chauds.
    Là-bas pas de populations (sauf des scientifiques et des militaires). Une présence a minima… Gérée par les TAAF.
    Qu’en pensez-vous ?
    Où bien une autre solution existe : envoyer les migrants syriens et irakiens en Nouvelle-Calédonie avec une mission : développer le territoire, le peupler. Il y a des endroits en Nouvelle-Calédonie qui sont peu habités et souvent considérés comme désertiques. Par contre, il faudra faire une sélection très sévère : éliminer les éléments dangereux comme les djihadistes et ne prendre que des chrétiens d’Orient.

  7. frejusien

    Pourquoi voulez-vous aller polluer l’antarctique ?

    Orban a bien compris que c’était l’eurabia qui se mettait en place en Europe, avec la volonté de Bruxelles et des commissaires socialos, avec l’aide et peut-être même l’incitation du vieux crapaud soros, Sauron et l’anneau de pouvoir…
    C’est pour cela qu’il a voulu fermer l’université de soros, dans laquelle sueles les sciences politiques et sociales sont enseignées, cela veut tout dire sur le lavage de cerveau que les étudiants doivent subir

    ces commissaires sont complètement fous, comment nos crétins d’électeurs n’ont-ils pas compris ?
    Aujourd’hui encore 3300 envahisseurs ramenés en Italie…

    Cette idée folle de détruire toutes les cultures européennes et de faire un mix immonde avec des arriérés musulmans, ne peut venir que de soros, mais pourquoi les autres fourbes ont-ils adhéré, et pourquoi faire tout cela dans notre dos ?

    « aucun bien-être, aucune sécurité, aucun ordre ni développement en Europe, juste l’incertitude, la peur, le chaos, la colère et des camions-béliers fonçant dans les foules ».

  8. frejusien

    En Hongrie, le peuple est souverain et respecté, le référendum donne toute légitimité à Orban de prendre cette décision de fermer les frontières,

    Avons-nous eu un référendum en France pour nous demander si on était d’accord ???

    Je me doute qu’Xtemps va répondre sur les escrocs, dictateurs de Bruxelles et les valets de Paris

  9. frejusien

    Excellent , cette alliance ! ça va bouger, au moins chez eux,
    Les salopards de bruxelles vont avoir fort à faire

  10. Sylvie

    J’ai une autre solution (mais vous allez la trouver bizarre)et elle est intéressante comme celle d’envoyer les migrants en Antarctique… Bon, elle est là et coûte peu.
    Premièrement : on sélectionne tous les migrants qui sont djihadistes. On les emmène en Guyane à Kourou.
    Deuxièmement : on les installe dans une fusée Ariane et on les expédie dans l’espace avec la mission de ne pas revenir sur terre.
    Troisièmement : la fusée Ariane amerrit sur la Lune et fait débarquer tous les djihadistes puis retourne sur Terre.

    Si dans plusieurs mois, une autre expédition lunaire retourne sur la Lune, on découvrira des cadavres de djihadistes…
    Puisqu’ils aiment tellement la Lune, les musulmans n’ont qu’à la polluer, cela nous coûtera moins cher…
    Ou bien on peut envoyer tous les autres migrants sur Mars, Neptune, Pluton, avec mission d’y rester et de faire souche. Ils se feront une guerre civile là-bas !

  11. Sylvie

    J’en ai encore une autre très intéressante mais malheureusement, on ne retrouvera pas la civilisation et l’île-continent disparue sous les eaux.

    J’aurais voulu que les migrants, migrent en… Atlantide ! Où bien sur Mû pourquoi pas ?

    A ce propos qui pourrait me dire où se trouve l’Atlantide car je la cherche depuis fort longtemps ?

Comments are closed.