Nouvelle Zélande : le musulman riait alors qu’il procédait à l’exécution simulée de son fils


Nouvelle Zélande : le musulman riait alors qu’il procédait à l’exécution simulée de son fils
Pour ceux qui en doutaient, l’islam rend encore plus fous ceux qui le sont déjà. Si l’islam fabrique des déséquilibrés comme nous le confirme Wafa Sultan, l’article de Christine Douglass-Williams nous apprend que nous n’avons pas affaire uniquement à des doux dingues mais bien à des fous furieux.
La Vérité triomphera

Le 21 juin 2017 par Christine Douglass-Williams

On se félicitera que le père de l’enfant purge une peine de prison en Nouvelle Zélande. Cette affaire n’a pas été classée sans suite par des autorités qui auraient voulu s’épargner les qualificatifs de racistes ou d’islamophobes, comme nous avons pu l’observer en Grande-Bretagne.

De toute évidence des pères cruels et abusifs existent dans toutes les races, et ils se réclament de toutes les religions et croyances, mais cette affaire est révélatrice car, outre la violence domestique présente dans toute société, la volonté de Samuel Kiimatangiroa junior était d’appliquer à son jeune fils une sanction largement répandue dans le monde entier quand les musulmans croient que l’islam a été l’objet de mépris ou insulté : le meurtre, ou une punition sévère en cas d’outrage ou d’offense à l’islam.

Le père djihadiste de l’enfant a considéré le comportement de son fils, apparemment « irrespectueux » à la mosquée, comme une offense personnelle sérieuse, et de surcroît il a décidé de terroriser ses autres enfants en les forçant à assister à la scène. Dans la culture occidentale, une telle cruauté en particulier faite au nom d’une religion, est inconcevable, mais ce père a démontré que l’islam est une culture de mort et il lève le voile sur les comportements outranciers des djihadistes.

Beaucoup d’enfants musulmans sont imprégnés par cette culture de mort. À titre d’exemple : des enfants palestiniens d’une maternelle ont assisté à une incroyable « cérémonie de remise des diplômes avec de jeunes enfants effectuant des exercices  militaires djihadistes »; et les camps d’été parrainés par l’ONU où on enseigne aux enfants palestiniens, tout en les encourageant, à détruire Israël.

L’Occident s’est habitué au djihad sans répit contre Israël, les mécréants (dont leurs enfants) et les apostats, mais le djihad contre un enfant en bas âge qui aurait manqué de respect envers l’islam est déconcertant. Ce père nous rappelle les auteurs des crimes d’honneur dont sont victimes les jeunes filles qui auraient jeté l’opprobre sur leur famille et l’auraient « salie ».

« Ce père, de religion musulmane, rit alors qu’il procède à l’exécution simulée de son fils » par Belinda Cleary, Daily Mail Australia, 21 juin 2017 : 

Un homme de confession musulmane se moque de son fils de cinq ans transi de peur alors que sa famille le prépare pour sa « mise à mort », et le père de l’enfant affirme lui enseigner ainsi la droiture. 

Samuel Kiimatangiroa Junior âgé de 41 ans, Hastings Nouvelle-Zélande, a demandé à son fils un marteau puis l’a fait s’agenouiller sur des draps blancs pour être «mis à mort », le motif de l’exécution étant d’avoir couru autour de la mosquée lors de prière du 26 février 2017. 

Le journal Stuff a rapporté que lors de l’audience au tribunal, Samuel a déclaré avoir demandé à ses enfants âgés de sept, neuf et dix ans de rassembler des draps pour éviter que le sang « ne se répande sur sol ». 

Alors qu’il allait procéder à l’exécution, l’homme de 41 ans a dit à ses enfants plus âgés de « se détourner pour ne pas voir le sang ».

L’enfant de cinq ans s’est mis à pleurer quand il lui a été signifié de fermer les yeux, son père a alors éclaté de rire. 

L’homme a déclaré à la Cour qu’il n’avait jamais eu l’intention de mettre ses menaces à exécution. 

Le juge Max Courtney a déclaré : « c’est l’une des affaires les plus cruelles qu’il m’ait été donné d’instruire », avant de condamner l’auteur des faits à quatre ans et demi de prison ferme pour menace de mort………

Traduit de l’anglais pour Résistance républicaine par Lavéritétriomphera.

Source : https://www.jihadwatch.org/2017/06/new-zealand-muslim-dad-laughs-as-he-gives-his-son-a-mock-execution

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j’ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J’estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


15 thoughts on “Nouvelle Zélande : le musulman riait alors qu’il procédait à l’exécution simulée de son fils

  1. durandurand

    C’est bien pour cela qu’il faut éradiquer de la planète cette saloperie de pseudo religionqui les rend sanguinaire et décérébré , et tous et celles qui prône que l’islam est une religion de paiiix et d’amouurrr sont des abrutis et des idiots utiles du système , comme le disait le Général de Gaulle : ils ont une cervelle de colibris .

  2. MALI

    On ne pourrait pas embaucher quelques juges Neo-Zélandais aussi fermes que celui-là? La France en a grand besoin !

  3. Xtemps

    Ces gens là, inutile de dire qu’ils ne sont pas humains pour faire ce genre de chose, l’Islam est adapté pour ces inhumains, pas pour les humains.
    Les musulmans humains ne doivent que s’adapter à l’Islam cruel ou quitter l’Islam cruel, devenu insupportable, comme notre ami Pascal Iloute, les inhumains jouissent de l’Islam cruel et prennent plaisir du tuer et torturer, sans retenue, puisse que l’Islam cruel l’autorise et le recommande.
    Et je crois qu’il y a beaucoup d’humains musulmans comme notre pascal, que des inhumains, ceux là ne quitteront jamais l’Islam si cruel qu’ils en jouissent.
    Et ce sont ces inhumains là qui menacent les humains musulmans de ne pas quitter l’Islam sous peine de mort.
    Et bien sûr, ces inhumains menacent aussi les nôtres aussi bien que les autres non musulmans du monde.
    C’est par l’Islam si cruel que nous reconnaissons les vrais humains comme pascal des inhumains.
    Et des inhumains, comme vous l’avez bien écrit, sont dans toutes les races et sociétés différentes, cultures et traditions, comme dans l’histoire il y en avaient eu dans le passé.
    Mais du côté non musulmane, cela se voit plus vite, et donc ces inhumains doivent se cacher pour ne pas se faire remarquer, par faute d’un islam qu’ils les couvrent pour les crimes macabres.
    Nous pouvons en conclure, qu’il y a deux espèces sur terre, des humains et des inhumains comme ce père ou encore comme ce combattant musulman en Syrie, qui avait dépecé un cadavre d’un Alaouite pour manger son coeur devant la caméra et traîner des cadavres d’alaouites derrière son véhicule dans les champs, montré sur RTL-TVI Belgique et dans les réseaux sociaux.
    Sans hésiter, ce sont des personnes qui n’ont pas d’empathie, comme certains de chez nous qui aiment de torturer des animaux et très manipulateurs.
    L’islam n’est pas fait pour les humains qui ont de l’empathie, mais un encouragement aux massacres pour les gens qui ne sont pas humains.
    Mais que doit on penser pour nos escrocs imposteurs aux pouvoirs avec çà?!.
    L’examen de l’islam si cruel, plus que jamais.
    Ces inhumains, nous devons les connaître, car c’est pour ces fous que l’islam cruel est dangereux pour nos les humains.

  4. Machinchose

    le fou doit s’ appeler Ibrahim

    mais le Père Eternel n’ avait plus de mouton a lui envoyer a la place du môme pour le sacrifice

    ils sont tous réservés pour l’ Aîd du sacrifice dans deux mois aprés le pélerinage a la Mekke

  5. Révolution 2017

    Pour ceux qui comme moi lisent le coran et les hadith ( à but d’information) , il est clair que ces écrits ne sont pas anodin.
    Quand j’entends encore des muzzs qui osent nous berner en répétant le même leitmotif  » l’islam c’est pas ça » , ou  » vous interprêté mal les textes » franchement j’ai la rage, car ces gens essaie par tout les moyen ,même celui du ridicule, de faire passer le coran et leur prophète pour un exemple, un homme intègre ?
    Cette pseudo religion que l’on nous impose de force, rend ceux qui le lisent complètement aveugle, ils n’ont plus le sens du bien du mal
    le crime le plus horrible ( décapitation …) ne semble pas décourager les mahométhan
    quelle autre religion permet encore de se conduire de la sorte
    le sang coule à flot dans cette pseudo religion
    et on s’étonne encore de ces dérivent
    c’est pourquoi je ne cesse de recommander à tous de lire le coran et les hadiths , car c’est justement ainsi que j’ai pu moi même comprendre le terrible danger qui se referme progressivement sur nous comme un piège
    seul la connaissance peu écarter ce danger et réveiller les conscience

    1. Lavéritétriomphera

      Le grand drame est que certaines personnes de culture islamique n’ont pas lu le coran et s’affirment musulmanes « pures et dures ». Quand j’ai dit à une jeune collègue d’origine maghrébine que le coran autorisait entre autre la violence envers les femmes, elle a eu des difficultés à me croire. Elle n’avait donc pas lu le coran.
      Mahomet est l’image du père idéal et pour les adeptes de l’islam, et comme cet article l’illustre, il est très difficile de remettre en cause l’autorité paternelle.
      La mère et les enfants à aucun moment n’ont voulu dénoncer aux autorités ce que le père s’apprêtait à faire. Ce dernier allait commettre le meurtre d’un enfant qui en outre, est le fils de son épouse et le frère de ses autres enfants.
      Il est aussi difficile de remettre en question cette image de père infaillible et idéal attribuée à Mahomet, que de démystifier le coran quand on est un musulman qui se veut « convaincu ».
      Le coran, qui serait le verbe incréé d’Allah, a été écrit par plusieurs auteurs sur un longue période, et la biographie de Mahomet est incertaine. Un adepte de l’islam ne peut être receptif à ces arguments sans être profondément déstabilisé. Il préfère donc tout nier en bloc, c’est pour lui plus confortable psychologiquement, le lavage de cerveau ayant fait sont effet.
      Le comportement de ce père s’apprarente au sacrifice humain car il offrait aux dieux ce qu’il avait de plus précieux, son propre fils. Les djihadistes comme ces parents palestiniens accomplissent la même démarche, ils sacrifient à la gloire d’Allah leurs propres enfants http://fr.israelvideonetwork.com/la-mere-dun-terroriste-palestinien-fait-la-fete-apres-la-mort-de-son-fils/.

  6. Amélie Poulain

    Des sadiques !… Ce pauvre enfant est marqué à jamais, c’est vraiment l’horreur.

  7. frejusien

    Un enfant de cinq ans, ça court et ça s’amuse, quoi de plus naturel, d’autant qu’il était à l’EXTERIEUR de la mosquée, encore un prétexte futile pour exercer la barbarie islamique

  8. Révolution 2017

    Je ne m’étonne plus , de toute façon je n’éprouve que mépris pour ces gens , des barbares que rien n’arrête
    Pourquoi s’étonner rien n’arrête ce genre de dingue de psychopathe

Comments are closed.