Si j’étais musulman, voilà ce que je ferais pour lutter contre le terrorisme


Si j’étais musulman, voilà ce que je ferais pour lutter contre le terrorisme

Si j’étais musulman, de naissance ou converti par un proche par exemple, je changerais de religion, comme le permettent les pays européens, où l’apostasie est permise.
En effet, considérant les dérives que suscite ma religion, je préfèrerais me convertir au christianisme ou devenir athée comme je le suis.

Si je devais avoir une religion, ce serait le christianisme car c’est une religion évoluée, où l’on ne commet plus de sacrifice, où l’on voue un culte à un Dieu qui n’est ni violent, ni criminel.
J’aurais l’impression de mieux m’intégrer aussi de cette manière car c’est la religion prépondérante en Europe, celle qui est née d’une civilisation radicalement autre que la musulmane.

Compte tenu du fait que les pouvoirs publics n’osent pas interdire l’islam au titre du principe de précaution, ni prendre de mesures islamophobes, j’aurais aussi l’impression de contribuer à la lutte contre le terrorisme en évitant de compliquer leur tâche, puisqu’ils doivent s’efforcer de distinguer le musulman qui va passer à l’action sanglante de celui qui ne va pas le faire, ce qui est fort difficile.

J’éviterais aussi que des gens vraisemblablement innocents, qui voulaient s’informer sur le djihadisme menaçant leur sécurité, ne soient assignés à résidence à tort :

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/06/18/un-juge-administratif-suspend-une-assignation-a-residence-longue-duree_5146729_1653578.html

C’est ce que je ferais si j’étais musulman.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

Mon avatar est Justinien car c’est son Digeste qui synthétise le meilleur état du droit romain. Redécouvert au Moyen Age à Bologne, il a influencé le droit français dans bien des domaines, notamment le droit civil contenu principalement dans le Code civil actuel.


21 thoughts on “Si j’étais musulman, voilà ce que je ferais pour lutter contre le terrorisme

  1. Nagau06

    Ils ont aussi la possibilité de dénoncer les prêches inadaptées..il faut aussi qu’ils s’y mettent à freiner cet intégrisme..

  2. kitty

    Les muzuls ne pensent pas , ils suivent les préceptes de mahomed, il a pensé pour eux. Ca ne changera pas, rien ne changera.

    1. MaximeMaxime

      C’est moins une question de tête que de coeur à mon avis.

      Moralité : les principaux alliés ou ennemis de la lutte contre le terrorisme sont les musulmans eux-mêmes, c’est d’eux que dépend notre péril ou notre salut !
      Et nous n’avons pas à le « payer » par des accommodements raisonnables, des renoncements à la laïcité, entre autres, pour la remplacer par « l’Allahicité ».

  3. Renoir

    Maxime, je vous adore : vous nous démontrez que « si vous étiez musulman » vous seriez aussi intelligent et ouvert que vous pouvez l’être parce que non musulman, justement!
    Votre conte m’en rappelle un autre : quelqu’un disait : « J’ai horreur du fromage et j’en suis très heureux, car si je l’aimais j’en mangerais, or justement j’ai horreur de ça! »
    Et nos deux contes ont la même morale: quel bonheur de n’être pas musulman !

  4. allegret

    ce texte n’est pas de moi ,mai j’ai prie la liberté de le transcrire tellement il est censé pourtant il ne vient pas d’un intellectuel (voir l’original: » Pour vivre ensemble ces simple . En France nous vivons sous dès lois
    Et eux vivent pour dieu voilà pk sa peut pas marcher la France et les muslim « ): pour vivre ensemble cela est simple ;en france nous vivons avec des lois eux (les soumissions ) vivent pour leur dieu ,voila pourquoi cela ne peut pas marche entre nous ;la France et les musulmans !

  5. Claude LaurentClaude Laurent

    On va nous aider à combattre le terrorisme ….grâce à « La France Insoumise »:

    Avec Danièle Obono, les indigènes de la république anti-français font leur entrée à l’Assemblée Nationale (MàJ)..

    VOus avez bien lu,
    En 2015, aux côtés des Indigènes, elle a signé l’appel contre l’islamophobie et le racisme d’état
    En 2012, elle signe une tribune ultra-communautariste du PIR
    En 2011, elle signe avec le PIR un « appel à un printemps des quartiers populaires »
    En 2009, elle a publié un entretien avec Sadri Khiari : « Le P.I.R. est AVENIR »

    http://www.fdesouche.com/863803-avec-daniele-obono-les-indigenes-de-la-republique-fait-leur-entree-lassemblee-nationale

  6. Anne Lauwaert

    Non Maxime, vous ne le feriez pas car comme tous les autres vous auriez été endoctriné dès votre naissance surtout à ne pas vous poser de questions et à toujours répondre « c’est la volonté d’allah » – c’est pour vous expliquer cela que j’ai écrit mon livre « Des raisins trop verts » que vous pouvez lire gratuitement sur https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.ch/p/des-raisins-trop-verts.html
    Il serait utile que plus de gens lissent mon livre pour pouvoir comprendre cette mentalité et donc trouver une bonne approche pour faire face, car ne vous faites pas d’illusions, notre situation ne va pas se résoudre toute seule, il va falloir que tout le monde s’y mette surtout quand on se rend compte de l’état d’ignorance des gens qui nous entourent. Ecoutez ceci… http://lesobservateurs.ch/2017/06/18/interview-de-mireille-vallette-sur-lislam-rts-audio/ et dites-vous que ceux qui sont conscients vont devoir affronter non seulement les musulmans mais surtout leurs partisans. Avec la vague macron les médias en France ne vont pas s’améliorer… soupir…

  7. Sylvie D.

    « si j’étais musulman »….. Non Maxime, car justement, et c’est là où le bât blesse, « vous n’êtes pas musulman »….! Ne vous mettez pas à leur place, c’est IMPOSSIBLE ! Vous n’avez pas été biberonné à l’islam ! On ne vous a pas répété toute votre vie que Allah est le plus grand, que les musulmans sont la race élue, que les autres sont des mécréants …… Vous, Maxime, comme nous tous, on vous a appris à réfléchir et à décider par vous-mêmes. Pas eux… on leur a appris la soumission à Allah. La différence entre eux et nous est immense !
    Quelques musulmans intelligents (si, si, il y en a et j’en connais quelques uns) ont apostasié et ne sont donc plus des musulmans mais redeviennent des Français d’origine maghrébine. Apostasier n’est pas simple pour un musulman. Cela veut dire qu’il doit réfléchir et se poser des questions pendant longtemps, se remettre en question…… Un long chemin l’attend. Mais c’est possible.
    La très grande majorité des musulmans n’en est pas capable car ils sont persuadés d’avoir raison……

  8. pikachu

    Je voudrais dire que cette démonstration est une démonstration « circulaire ».
    Avec la conclusion en tête, que vous prenez à peu près comme postulat de départ (que le Bien est la préservation de la vie, l’éducation, l’Amour, l’absence de violence), vous arrivez naturellement à la conclusion que vous voulez démontrer.

    Un dicton dit qu’un ver qui a toujours grandi dans un radis noir vous dira qu’il n’y a rien de meilleur au monde. Il faut donc se faire l’avocat du diable et envisager leur monde. Comment ils nous voient, comment ils réfléchissent.

    D’abord, pour eux, l’occident est un cadavre en décomposition. Ils n’ont pas tout à fait tort sur ce point.
    Sur certains points, je les rejoins dans leur « féminisme » basé sur la pudeur. La pudeur est une valeur, une vraie valeur fondatrice de civilisation. Chez eux, la pudeur est, malheureusement, une déviation passée par le prisme d’un psychopathe (cf. la vidéo de l’imam et de sa fille qui, si le contenu est intéressant (à savoir qu’on peut se couvrir d’un voile et être hautement provocatrice) sombre dans la folie (il fait de sa fille une p..e sans même qu’il s’en aperçoive)).
    Effectivement, l’occident est un cadavre désormais, mais l’Islam lui-même a des côtés « intéressants », rassurants, protecteurs : c’est le propre de tous les fascismes que de donner à la personne une communauté, un groupe qui nous nourrit en nous donnant une identité. Voir aux Etats-Unis les gangs de jeunes voyous qui se tatouent du blason de leur groupe.
    Donc l’Islam, vue par un musulman basique est très supérieur à l’Occident.
    Tant que nous n’afficherons pas notre supériorité et n’en serons pas convaincus, l’Islam restera ancré dans cette suffisance.
    Tant que nous resterons des « sans-papiers » ou plutôt des « sans-identité », nous ne ferons pas le choix. Nous ne savons même plus qui nous sommes !!! L’identité est devenue une maladie mentale propre à l’extrême-droite au lieu d’être une composante basique de la personnalité. Cela en dit long sur la dégradation de notre civilisation.
    Bref, je veux dire que l’on doit appréhender l’Islam en tant que tel, mais aussi, en tant que reflet de nos errances.
    Je le répète, et je l’ai souvent écrit : chacun, dans notre société dispose de ce bien précieux qu’est la liberté. Cette liberté s’exerce aussi dans le domaine sexuel, la société nous donne le droit d’aller chercher son plaisir comme bon nous semble tant que nous ne nuisons à personne. Pour reprendre une nuance en vogue, c’est légal, mais pas forcément moral.
    Quand en revanche, on met en place un nouveau contrat de mariage, on fait exploser le sens de la société (parce que la famille est la plus élémentaire cellule sociale). Peu importe l’avis que l’on porte sur la question : il y a bien un nouveau sens qui est donné à des fondamentaux tels que le mariage ou la famille et un ancien sens qui disparaît. C’est ce « progressisme » qui veut que toute innovation soit bonne qui contribue à notre disparition et qui valide l’Islam.
    Je veux dire ceci : la progression de l’Islam n’est pas un accident démographique ou migratoire. C’est aussi une question au coeur de la civilisation occidentale, qui s’est mise en marche (Islam ou non) dans le sens de sa destruction. A ce titre, la vie privée de Macron et de nombreux dirigeants européens en dit long : stérilité, disparition.

    1. MaximeMaxime

      La morale religieuse n’a pas de rôle à jouer dans le droit laïc.
      Nous avons un pacte fondateur, contrat social, la Constitution, issue de plusieurs générations de textes depuis 1789.
      Il faut en respecter la lettre et l’esprit, à moins de changer de système pour une société multiculturelle sans laïcité, sans égalité, sans liberté.
      Je préfère sans hésitation la Constitution française.
      Les anti-républicains sont parfois très doués pour user d’une rhétorique dissimulant leur volonté de contrarier la relecture républicaine du droit, qui a mis du temps à être réalisée.

      1. Christine TasinChristine Tasin

        tout à fait d’accord ! la morale religieuse est une question privée, qui n’a pas à figurer dans la constitution française qu’elle soit chrétienne ou musulmane

      2. pikachu

        « La morale religieuse n’a pas de rôle à jouer dans le droit laïc. »
        Où ai-je dit le contraire ?
        Je n’ai d’ailleurs à aucun moment utilisé le terme « morale religieuse », mais « morale » tout court en la séparant clairement du droit (je copie-colle mon écrit : « c’est légal, mais pas forcément moral. »).
        Le fond du problème de nos sociétés modernes est justement celui-là. Vouloir au nom de la séparation du droit et de la morale, en finir avec cette dernière, en finir avec un supposé « ordre moral ». La liberté alors aura mis à mort la responsabilité.
        Vouloir maintenir la morale dans la vie, certes, en dehors de la loi, c’est être réactionnaire. Dévoyer la morale en « bons sentiments » c’est être « progressiste ».
        Il est trop facile de jeter la morale à la poubelle au nom de notre liberté garantie par la loi.
        et je ne parle toujours pas de morale « religieuse ».

Comments are closed.