Vérone… zut alors, la maison promise à 30 « réfugiés » a brûlé…


Vérone… zut alors, la maison promise à 30 « réfugiés » a brûlé…

Illustration : le bourgmestre Raffaello CAMPOSTRINI prend la parole dans la video à l’adresse ci-dessous :

http://www.larena.it/territori/est/rogo-nella-casa-destinata-ai-migranti-ipotesi-del-dolo-1.5773853

La maison destinée aux migrants en feu : on suspecte un incendie volontaire

Traduction de la video ( voir lien ci-dessus )

Le bourgmestre Raffaello Campostrini : Un de ces derniers soirs, nous avons fait une réunion pour présenter aux habitants les informations que nous avions reçues, même si c’était de simples informations et pour trouver clairement une façon publique et autorisée de manifester au sujet de cette dissension. Nous nous sommes quittés avec cet engagement et après, ce fait est arrivé……( silence )  de…..  la ….. de cet incendie dans la maison, ou cette tentative de …incendie, en somme.

Le Journaliste : pensez-vous qu’il soit nécessaire d’accepter ces accueils, ou bien, pour les petites communautés comme la vôtre, qu’il ne faut pas envoyer un nombre si élevés de réfugiés ?
Le bourgmestre Raffaello Campostrini : C’est évident. Pour cette petite communauté en particulier, mais aussi dans toutes les communautés, ce sont les modalités d’accueil qu’il faut repenser. On ne peut pas se décharger sur les Bourgmestres et sur les habitants de choses aussi importantes qu’ils décident et qui vous tombent dessus, qui plus est , pendant la nuit, sans que personne ne sache ce qui se passe.
La communauté de Sant’Anna et la communauté de Giara ont toujours été accueillantes. Nous nous vantons encore de l’accueil de nombreuses familles de l’Est de l’Europe, même de familles venant du Nord de l’Afrique, des Marocains et aussi d’autres ethnies. Nous les avons bien intégrées, nous leur avons trouvé un travail et les rapports sont bons.
Mais un arrivage pareil, à l’improviste, sans rien savoir de leur lieu de provenance, ni sur leurs conditions sanitaires,clairement beaucoup d’aspects de cet accueil, eh bien tout ceci crée des tensions et les Bourgmestres éprouvent beaucoup de difficultés pour gérer tout ça.
Et alors, et je n’ose le dire, ça peut aboutir à ces gestes extrêmes.

Quand les pompiers sont arrivés, hier, un peu après 9 heures la fumée sortait de la maison des  Giare, dans la Contrée de Saletti à Sant’Anna d’Alfaedo, où étaient attendus 30 réfugiés.

Les flammes avaient envahi le 1er étage, tout était parti en fumée. Outre les pompiers sont venus les carabinieri de la Cie de Caprino, mais,  dans la soirée, ils n’ont rien dit de l’origine du feu.
L’édifice est interdit d’accès, on ne peut y entrer. Pas même le Bourgmestre Raffaello Campostrini accouru sur les lieux de suite :  Il y a 2 jours, nous avons reçu la confirmation de la part de la Préfecture : les réfugiés arrivent.
Des habitants nous avaient signalé du va et vient à l’intérieur de la maison, propriété d’une famille qui n’y habite plus depuis quelques années. « 

A propos de l’arrivée des réfugiés à Giare, Paolo Paternoster, secrétaire Véronais de La Ligue Du Nord  :

Ce coin enchanteur de la Province, habité seulement par 80 résidents où tous se connaissent, lieu incontournable pour beaucoup de touristes surtout durant la belle saison, et aussi le lieu choisi par de nombreux jeunes mariés pour leurs photos souvenirs de leur mariage, allait subir l’invasion de plus de 30 réfugiés.

Des personnes inconnues qui auraient représenté plus ou moins la moitié de l’actuelle population, avec tous les risques et les dangers connexes.

Traduction exclusive pour Résistance républicaine par Valkyrie

 





13 thoughts on “Vérone… zut alors, la maison promise à 30 « réfugiés » a brûlé…

  1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    80 résidents, 30 MIGRANTS !!!!

    Enorme, ils sont fous ! plus du tiers, presque 50% !

  2. Philippe le Routier

    Ah les Italiens… Toujours pressés !

    Ca vous aura servi à quoi de brûler cette maison ? Maintenant, votre ministre il a juste à en réquisitionner une autre (comme merkel le fait en mettant des Allemands de souche à la rue) et il y installe ses 30 CLANDESTINS !

    Réfléchissez un peu, fallait attendre que les clandos soient DANS la maison, et ensuite on met le feu.

    Bon, on les laisse s’enfuir, on est pas des sauvages, mais on leur offre quand même l’odeur de la fumée, la suie qui irrite les yeux, et un petit coup de chaleur quoi, bref, un aperçu des « guerres » qu’ils ont fuit puisque certain d’entre eux on tout de même fuient des guerres en quittant des pays où ils n’y en a pas.

    Avec cette méthode, le message passe… « on veut pas de vous !  »

    Puis zut, ils peuvent aller faire les réfugiés à Monaco, à Andorre, ils sont tellement « pauvres » qu’ils paient entre 5000 et 15 000€ selon les sources.

  3. NICOLAS F

    Cela renvoie à ce qui arrive à DInard. Mot pour mot,le maire,les habitants mis devant le fait accompli .La seule argutie de la mairie (je ne dirai pas qui car j’ai honte pour cette personne qui se justifie d’une manière que je qualifierai de pathétique ou d’aide soignant du directeur du zoo: » Il ne faut pas les agresser et ainsi ils ne nous agresseront pas « ,elle parle des réfugiés.
    Voilà le niveau,ils jettent les bouteilles de bière dans le sable,mais cette personne se justifie : »il en avait avant qu’ils ne soient ici….. »
    Cela dit avec le nouveau programme prahda d’hébergement individuel définitif,le local du CAO de Dinard ne peut pas convenir,trop de travaux à faire.
    Une chance pour que ce Cao ferme et ne soit pas remplacé .

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    La politique de « la terre brûlée » participe aussi à anéantir le patrimoine du pays… Et il faut savoir qu’un incendie n’arrêtera pas les élus d’installer les indésirables quelque part… Dès lors qu’ils sont présents… La solution est de prendre le problème en amont, en les dissuadant de venir en Europe.

  5. cayssials

    déja virer les saloparts qui décident a l’U E
    et les préfets chez nous qui servent a rien
    apres ce sera du gateau
    tant qu’on fera pas ça rien ne changera

    1. Ariane

      Oui et comment on les virer les salopards de l’UE ?
      Croyez-moi c’est pas demain la veille vu l’état d’esprit (enfin si on peut parler d’esprit) ambiant en Europe;
      Désolée de vous décevoir, même s’il y a ici ou là des actions de résistances elles sont sporadiques et ultra minoritaires ! Pourtant, partout les populations râlent mais partout les mouvement patriotes et nationalistes régressent Alors comprennent qui pourra ????
      Au fond , on n’a pas seulement décérébré les habitants de l’Europe, on les a surtout émasculé et on voit le résultat !!! Ce dont nous avons besoin, ce n’est plus de ratiocineurs mais de GUERRIERS !

  6. frejusien

    Ils n’ont pris aucune précaution concernant ces migrants, non seulement leur état sanitaire, risque d’épidémies et d’introduction de maladies exotiques, leur lieu de provenance,
    mais, surtout, je crains fort que dans qq temps, on s’aperçoive qu’on a reçu des criminels, des gens qui ont participé à des massacres, et qui veulent échapper à la vindicte de leur concitoyens,
    Personne ne s’est préoccupé de leur curriculum vitae, comment le faire d’ailleurs ?
    Ce qui se passe est absolument contraire à toute logique d’une société civilisée, on cède sous le nombre, on plie sous les injonctions de bruxelles, qui obéit à qui ?

  7. migramania

    La maison a brûlé … Mince alors ! Cà évitera peut-être à certains habitants du coin de se faire voler, agresser, violer ou même tuer ! Quel dommage !!!
    FREJUSIEN demande à qui obeit Bruxelles : à quelques milliardaires peut-être ? !!!

Comments are closed.