La première femme voilée élue au Parlement déclenchera une crise de civilisation sans équivalent dans l’histoire de France


La première femme voilée élue au Parlement déclenchera une crise de civilisation sans équivalent dans l’histoire de France

(Source de l’image: Rama / Wikimedia Commons)

Islamisation: Erdogan construit un réseau de partis politiques à sa main en Europe

15 juin 2017 par Yves Mamou

Traduction du texte original: Islamization of Europe: Erdogan’s New Muslim Political Network

https://fr.gatestoneinstitute.org/10532/erdogan-politique-france

La chose remarquable à propos du Parti égalité et justice (PEJ), le nouveau parti musulman en France, est qu’il est partie intégrante d’un réseau de partis politiques que le président turc Erdogan et l’AKP construisent pour influencer chaque pays d’Europe et influencer l’Europe au travers de sa population musulmane.

Quel est leur programme ? Rien que du classique pour un parti islamique : abolir la loi sur la laïcité qui, depuis 1905, établit la séparation de l’église et de l’État ; liberté pour les écolières de se voiler à l’école ; et la solidarité communautaire (par opposition aux droits individuels) en tant que priorité. Le tout enveloppé dans le drapeau pas si innocent de la « lutte contre l’islamophobie », un concept inventé pour clore le bec des critiques de l’islam.

« Le but [d’un parti islamiste] est le monde, pas un mandat. Sa mécanique est déjà rodée dans nos pays au sud : il prend le pouvoir au nom de la démocratie, puis suspend la démocratie par usage du pouvoir. Au mieux. Au pis, il opte pour la démarche du crabe qui garde ses pinces derrière son dos : pas d’ambitions politiques affichées, mais une ambition millénaire dans la tête : convertir les habits, les corps, les liens, les arts, les crèches, les écoles, les chants, la culture, puis attendre que le fruit tombe dans le creux du turban… Un parti islamiste est un piège ouvert … Si on le refuse, on bascule soi-même dans la dictature, mais si on l’accepte, on s’y soumet… » – Kamel Daoud, écrivain algérien, Le Point, 2015.

La mécanique des élections législatives commencée le 11 juin est en cours, les premiers résultats tombent. Une affaire qui roule ? Pas vraiment !

Un nouveau parti musulman a surgi dans le spectre politique français : le Parti Egalité Justice (PEJ). Ce n’est pas la première fois qu’un parti musulman se crée dans l’Hexagone. « Français et Musulmans » proche de L’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), elle-même émanation des Frères musulmans, en est un autre.

Mais la nouveauté du PEJ tient au fait qu’il fait partie d’un réseau de partis politiques construit par le président de Trukey, Recep Tayyip Erdogan et son Parti de la justice et du développement (AKP). Le but de ce réseau est d’influencer chaque pays d’Europe et d’influencer l’Europe à travers sa population musulmane.

PEJ : un parti Pro-Erdogan en France

Le PEJ a été créé en 2015 à Strasbourg et présente 68 candidats. Pas assez pour couvrir tout le territoire, mais assez pour être représenté efficacement dans les circonscriptions où les populations turques et musulmanes sont fortement représentées. On estime que les citoyens français d’origine turque représentent 600 000 personnes en France, sur une population musulmane de 5 à 15 millions, selon des statistiques officieuses, les statistiques officielles n’existant pas.

Le PEJ est le premier parti en France établi par les Turcs. Le PEJ a déjà participé aux élections départementales de mars 2015, mais a été éliminé au premier tour. Selon le magazine Marianne : « le Parti égalité justice est étroitement lié au Conseil pour la justice, l’égalité et la paix (Cojep), une ONG internationale qui constitue, partout où elle s’implante, le relais de l’AKP », le parti du président turc Recep Tayip Erdogan. Selon L’Express, « de nombreux gestionnaires de PEJ occupent des fonctions de responsabilité dans le Cojep ».

Quel est leur programme ?

Tout ce qu’il y a de plus classique pour un parti islamiste : abolir la loi de 1905 qui fonde la séparation de l’Église et de l’Etat ; autorisation de porter le voile pour les écolières dans les écoles publiques; nourriture halal dans les écoles ; soutien aux Palestiniens; solidarité communautaire (par opposition aux droits individuels)…. Le tout est enveloppé dans le drapeau de la « lutte contre l’islamophobie », un concept inventé pour taxer de racisme et clore le bec de tous ceux qui pourraient être tentés de critiquer l’islam.

Selon Marianne, Mine Gunbay, responsable des droits de la femme au conseil municipal de Strasbourg, a dénoncé sans crainte et sans relâche la métamorphose de Strasbourg en « laboratoire politique de l’AKP ». Strasbourg est la ville où Erdogan a été autorisé par l’ancien président Hollande à faire campagne en octobre 2015. En toute légalité.

Une autre initiative turque remarquable est la probable nomination en France d’Ahmet Ogras, représentant de l’islam turc en France, à la présidence du Conseil français du culte musulman (CFCM). Ahmet Ogras est connu pour sa bonne relation avec le parti AKP d’Erodgan. Le CFCM est la structure juridique construite par le gouvernement français pour tenter d’avoir un interlocuteur unique pour tout ce qui concerne l’islam en France. Jusqu’à présent, tous les présidents du CFCM étaient d’origine algérienne ou marocaine.

Autriche

En Autriche, en 2016, des « citoyens turcs » ont fondé le parti Nouveau mouvement pour l’avenir (NBZ) pour donner aux Turcs une voix en politique. Le président de NBZ, Adnan Dinçer, a expliqué que la montée des partis extrémistes de droite avait amené les Turcs résidant en Autriche à travailler plus rapidement. « Les acteurs politiques prennent des décisions concernant les minorités qui travaillent ici, mais nous ne sommes pas impliqués dans ce mécanisme décisionnel », a-t-il déclaré. La NBZ affiche clairement son soutien au controversé président turc Recep Tayyip Erdogan et a condamné le « mouvement Gülen », que le gouvernement turc a accusé avoir fomenté un coup d’Etat en juillet 2016.

Pays-Bas

Denk, un parti fondé par Tunahan Kuzu et Selçuk Öztürk en mars 2017, est devenu le premier parti minoritaire ethnique à entrer au parlement néerlandais. Le parti, apparemment un porte-parole du président turc Erdogan, a remporté trois sièges aux dernières élections.

Le chef du parti, Tunahan Kuzu, a déclaré : « C’est le début d’un nouveau chapitre de notre histoire. Les nouveaux Pays-Bas se sont exprimés à la Chambre ».

Bulgarie

La population musulmane de la Bulgarie est composée de Turcs (sunnites), de chiites bulgares et de Roms, qui représentent ensemble 7-8% de la population totale. La Bulgarie compte trois partis politiques musulmans tous composés de turcs.

L’un de ces partis est le Mouvement pour les droits et libertés (HÖH), fondé en 1990 par Ahmet Doğan. En 2014, HÖH était représenté par 38 personnes au Parlement (15%) et avait quatre députés au Parlement européen (PE).

HÖH allié au Parti socialiste bulgare (BSP) et a son mot à dire dans la gestion du pays, même si son leadership a changé après que Doğan ait subi une tentative d’assassinat en 2013.

Mécontent de HÖH, Erdogan a travaillé à créer d’autres partis pro-turcs en Bulgarie.

Allemagne

De nombreux Allemands d’ascendance turque se sont investis dans les partis politiques ayant déjà pignon sur rue en Allemagne. Mais d’autres ont entrepris d’influencer la politique de l’extérieur.

L’ Allianz Deutscher DemokratenAlliance des démocrates allemands», ADD) est un petit parti fondé par Remzi Aru, en réaction à la reconnaissance par le Parlement allemand du génocide arménien.

ADD est amical envers Erdogan et a tenté d’établir une base électorale au sein des communautés immigrantes et musulmanes. Ses dirigeants semblent avoir eu des difficultés à collecter les 1000 signatures nécessaires pour participer aux élections de mai 2017 en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Un autre parti musulman-allemand est le Bündnis für Innovation und Gerechtigkeit (« Alliance pour l’innovation et la justice », BIG), qui existe depuis 2010, mais sans beaucoup de succès.

La loi allemande interdit le financement étranger des partis politiques et un parti des Turcs aura à remplir un certain nombre d’obligations pour officier en tant que tel.

Le piège islamiste

Un parti islamiste dans une démocratie est, selon l’écrivain algérien, Kamel Daoud, « un piège ». Dans une tribune publiée par Le Point en 2015, il écrit:

« Un parti islamique en France ? Objet politique fascinant : on ne peut pas le refuser, mais on ne peut pas l’accepter. Rien ne résume mieux le piège français pour l’étranger du Sud : que vont-ils faire, ces Français ? Si la France dit oui, elle se soumet, sur le long terme. Un parti islamique est un parti islamiste par pente naturelle. Par définition. Son but est le monde, pas un mandat. Sa mécanique est déjà rodée dans nos pays au sud : il prend le pouvoir au nom de la démocratie, puis suspend la démocratie par usage du pouvoir. Au mieux. Au pis, il opte pour la démarche du crabe qui garde ses pinces derrière son dos : pas d’ambitions politiques affichées, mais une ambition millénaire dans la tête : convertir les habits, les corps, les liens, les arts, les crèches, les écoles, les chants, la culture, puis attendre que le fruit tombe dans le creux du turban. C’est la démarche horizontale, doctrine des colombes dans cette aire-là. Un parti islamiste est un piège ouvert : on ne peut pas le refuser au nom de la démocratie et c’est la démocratie qui le paiera en premier si on l’accepte. Si on le refuse, on bascule soi-même dans la dictature, mais si on l’accepte, on s’y soumet. »

« Dès qu’il fait irruption sur une scène politique, il provoque les mêmes conséquences qu’en Algérie, en Égypte, au Pakistan, au Sahel ou en Tunisie : il divise le pays entre éradicateurs (ceux qui veulent éradiquer les islamistes) et réconciliateurs (ceux qui prônent le dialogue avec le monologue des islamistes) et fatalistes (ceux qui attendent que cela passe). ».

Fin analyste politique, Kamel Daoud sait – et tout le monde sait – que personne en France n’a LA solution pour affronter le problème islamiste. La seule question est : qui va gagner ? Réconciliateurs ou Eradicateurs ? Une chose est sûre pour l’instant, les réconciliateurs sont au pouvoir pour les cinq prochaines années.

La première femme voilée élue membre du Parlement déclenchera une crise de civilisation qui n’a sans doute pas d’équivalent dans l’histoire de la France.

(Yves Mamou, basée en France, a travaillé pendant deux décennies en tant que journaliste pour Le Monde. Suivez Yves Mamou sur Facebook.)

 




Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n'obtiendront, ni ne méritent, ni l'une ni l'autre » Benjamin Franklin


22 thoughts on “La première femme voilée élue au Parlement déclenchera une crise de civilisation sans équivalent dans l’histoire de France

  1. Huan

    Commentaire excellent, mais, si je ne m’abuse c’est bien l’allemagne qui a proposé aux turcs de venir travailler à la reconstruction de celleci. Donc,commençons par blâmer merdekel.Ensuite,j’ai une proposition qui pourrait intéresser quelques uns.
    Mettre une fatwha,sur la pire que nous ayons sur notre sol,la naja vélo affreuse kassem. Regardez ça commence par un serpent.

    Reply
    1. Fomalo

      Bravo Huan, la naja est la pire. Alors un conseil: tous ceux qui votent dimanche à Villeurbanne rabattez vous sur LR ou FN ou FI, mais ELIMINEZ LA pour très longtemps des nuisances politiques et sociétales qu’elle a coutume d’installer.

      Reply
  2. Rad

    La première femme voilée élue membre du parlement déclenchera un peu de remous, et puis c’est tout.

    ça passera comme tout le reste.

    « Tout passe », c’est déjà sous ce titre que Vassili Grossmann, célèbre auteur de Vie et Destin, avait intitulé le petit livre dans lequel il a écrit le déroulement du stalinisme en URSS.

    Au début des années 80, une ordure notoirement connue pour être un crypto-trotskyste, Julien Dray, créait SOS Racisme dans le but de rendre impossible toute critique de la politique d’immigration. Aujourd’hui, l’élève a dépassé le maître et les immigrés, de l’intérieur ou depuis l’étranger comme avec le Hitler musulman Erdogan, jettent eux-mêmes les jalons incritiquables de leur futur pouvoir.

    On vient d’apprendre que la levée d’immunité parlementaire de MLP a été levée. MLP avait critiqué Estrosi en faisant remarquer que le loyer étonnamment bas qu’il avait fixé pour une mosquée le rendait « un peu complice » de l’UOIF, organisation ouverte islamiste et dont les sympathies envers le djihad sont connues. Mais c’est lui qui a porté plainte, et c’est elle qui passera au tribunal pour s’y faire condamner d’office…

    La résistance doit débuter dès aujourd’hui, mais une vraie résistance avec de vrais moyens.

    Reply
  3. clovis

    La toute première mosquée construite en France, aurait déja dû et à elle seule constituer une Crise de Civilisation sans précédent et un énorme tollé parmis une population Française dont les ancètres combattirent l’islam durant 1 millénaire, ce qui n’est hélas pas le cas, et ne sera probablement pas non plus le cas pour cette seconde étape de l’islamisation de la France.

    Si tout comme le 14 juillet, la victoire de Charles à Poitiers avait été depuis longtemps inscrite comme fête Nationale dans notre calendrier, peut être les choses auraient elles été radicalement différentes aujourd’hui, et sur bien des plans..

    Reply
    1. DURADUPIF

      Et l’institut du monde arabe à Paris, plus qu’un scandale. A Paris c’est l’Institut du Monde Européen qu’il faut construire.

      Reply
  4. Xtemps

    Pour que le peuple français, comme tous les pays européens d’ailleurs, puisse reprendre son pays hors des mains des autres et des escrocs imposteurs aux pouvoirs, c’est de se prendre en mains par lui même le pouvoirs du peuple jamais utilisé, d’obliger toutes décisions avec la consultation populaire par référendum maintenant, et de rendre impossible autrement, c’est prendre le pouvoir par le bas par le peuple français, commune par commune, vos zones de non droit doit rester français, car un habitant musulman, est un votant contre vous, comme les musulmans le font pour l’Islam antidémocratique de prendre le pouvoir par le bas en Europe.
    Faite de même avec la démocratie de prendre le pouvoir par le bas, votre pouvoir et maître chez vous.
    Et ensuite reprendre le pouvoir du haut qui ont laissé dégénérer la situation actuel et de mettre dehors les dictateurs aux pouvoirs, qui ont tant fait du mal aux peuples européens avec leurs décisions crapules et criminels.
    De les remplacer par des vrais représentants du peuple français.
    Les européens n’ont jamais utilisé leurs pouvoirs démocratiques et ont toujours laissé faire les escrocs aux pouvoirs à leurs places.
    Ce qui explique la situation actuelle dans toute l’Europe.
    Le référendum est votre pouvoir décisionnel et votre liberté qu’il faut rétablir et l’obliger à vos élus les pratiques.
    Et donc pas de consultations populaires par référendum, pas de décisions accepter, pas d’immigrations, pas d’islam, ni aucune décisions sans l’accord du peuple français.
    Il faut refuser toutes les décisions forcés contre la volonté du peuple!.
    Utilisez votre pouvoir bon Dieu!, référendum!.
    Tant que vous n’avez pas compris çà, les escrocs et les autres continuerons d’avancer et de prendre votre place, ils décident déjà à votre place.
    Défendre la consultation populaire par référendum, c’est défendre le pouvoir de votre liberté, vos traditions, votre culture française et contre les invasions colonisatrices totalitaires et dictatoriales de l’UE.
    L’Islam est une dictature et ne sera jamais une démocratie, car c’est Allah qui décide par le biais du coran pas les peuples musulmans, les musulmans n’ont rien à dire.
    L’Islam est une dictature communiste avec des lois Islamiques communes et Allah le Lénine des musulmans.
    La démocratie c’est le peuple qui décide, à condition que le peuple connait ses droits pour ne pas se faire escroquer et voler.
    Il faut être libre en démocratie, pas des soumis.
    Et donc les escrocs imposteurs aux pouvoirs s’attaquent bien à nos démocraties avec l’aide de la dictature Islam antidémocratique.
    Dit le aux membre du FN de prendre le pouvoir par le bas, et aux Maire FN de déjà utiliser la consultation populaire par référendum dans les communes FN.
    La France appartient au peuple français autochtones, pas aux autres, ni aux dirigeants.
    Les autres doivent rester des invités en France, pas des français, à cause des escroqueries, tous les pays européens sont ruinés à cause des escrocs aux pouvoirs.
    Plus d’excuses bidons, référendum!.

    Reply
    1. Zouzou

      Pour qu’un référendum ait lieu, il faudrait que les pouvoirs publics le veuillent bien. Il n’y aura donc pas de référendum pour les questions qui vous intéressent.

      Reply
  5. Machinchose

    « LA France 2017

    By liguedefensejuive | 15 juin 2017

    NKM fait un malaise sur un marché après une altercation.Le Premier Ministre de la France la contacte pour lui amener son soutien et la réconforter

    Madame Sarah Halimi se fait tuer par défenestration par un islamiste.

    Silence total.

    Voila la France de 2017

    ::::::::

    sans commentaires…….

    Reply
  6. NICOLAS F

    Vous avez raison,Christine,les mécènes de la Résistance ne se bousculent pas au portillon.L’argent est du coté du pétrole.Et la résistance est du coté des idéaux.
    Un mécène avec un idéal reste à trouver.
    Ne serait-ce qu’une armada de juristes à la retraite qui combattraient pied à pied la dérive des droits de l’homme,les manquements à la constitution etc…
    Des fondementalistes de la Déclaration de 1789 comme le propose Maxime.
    Il y a beaucoup de solutions anticonstitutionnelles qui sont adoptées actuellement ,sans que personne ne bouge.
    Pourtant les textes sont là,gardiens de nos droits fondamentaux et de nos libertés fondamentales.
    Et pour cela il ne faut pas des fortunes,il fait du talent .

    Reply
  7. hoplitehoplite

    Cher Jack

    « La première femme voilée élue membre du Parlement déclenchera une crise de civilisation qui n’a sans doute pas d’équivalent dans l’histoire de la France. »
    Je paris que non.
    D’ailleurs les Royal, Guigou et autres ne se privent pas de le porter dans la rue sans que cela ne crée de polémique.

    Je vous rappelles également les propos de Bernard Accoyer en 2009 : « le président du palais Bourbon, Bernard Accoyer (UMP), a envoyé le 19 novembre une lettre aux députés. Il y souligne que le citoyen «doit se tenir découvert» mais que «cette prescription, vieille de plus d’un siècle, ne saurait être opposée au port du foulard» et vaut uniquement pour le «couvre-chef» des hommes. «Les libertés de religion et d’opinion font partie des droits fondamentaux des citoyens», écrit-il avant de préciser que le port de signes religieux est interdit par la loi «dans les seules écoles, collèges et lycées publics, ce qui signifie bien, a contrario, qu’il est autorisé dans les autres lieux publics».

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/11/25/01016-20091125ARTFIG00157-venue-voilee-a-l-assemblee-elle-cree-une-polemique-.php

    Reply
  8. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Les partis nazis sont interdits en France.

    Les partis musulmans doivent l’être aussi.

    Il faut expulser les militants du PEJ pour intelligence avec une puissance étrangère, qui plus est totalitaire et destructrice de notre civilisation depuis 1000 ans : la Turquie.

    Reply
    1. Amélie Poulain

      D’accord avec votre commentaire

      D’ailleurs, pour moi, une femme voilée (je rappelle : juste parce qu’elle est une femme, ce n’est pas un signe religieux) est symboliquement l’équivalent de la croix gammée, je l’ai toujours ressenti comme cela.

      Je ne comprends pas l’absence de réactions voire la complicité de la plupart des gens à ce sujet (des femmes c’est encore pire), qui plus est dans un pays où l’on prône à tout va l’égalité et bla, bla,bla……

      Cela devrait être interdit tout simplement, cette interdiction serait tout à fait en accord avec les valeurs de la France.

      Je pense comme le reste des commentaires, ça passera….. comme tout ce qui passe alors que cela dépasse les limites saines de notre société.

      Reply
      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Elles proclament avec leur voile leur adhésion à une idéologie qui massacre, entre autres, les Chrétiens, là où cette idéologie domine.

        Elles sont des complices revendiquées de ces criminels.

        Reply
        1. Amélie Poulain

          Bonsoir Antiislam,

          Tout à fait, vous avez raison, en plus de faire croire que leur corps de femme est à cacher parce qu’il serait indécent et impur de le montrer (pour qui ?) même dans les cadres raisonnables de la pudeur comme toute femme qui se respecte, c’est aussi un symbole qui est un des marqueurs de cette idéologie.

          Le porter signifie adhérer.

          Reply
  9. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Italie : le débat sur la naturalisation des enfants de migrants dégénère au Sénat
    Par Francois le 16/06/2017
    :: http://www.fdesouche.com/863063-italie-le-debat-sur-la-naturalisation-des-enfants-de-migrants-degenere-au-senat

    Tandis que le gouvernement avait ouvert au Sénat le débat sur une loi visant à naturaliser les enfants de migrants, les élus de la Ligue du Nord arboraient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Stop à invasion ! »

    Reply
  10. Fomalo

    Bonjour Jack, la France a tout fait en avril dernier, pour faciliter le vote des Turcs pro Erdogan/PEJ. C’était du Hollande bien blet, mais avec l’article de Y. Mamou, et la germanophilie adoubée du maqueron nouveau, je ne donne pas six mois au réseau des clubs turquistes pour se constituer une mafia encore plus puissante en France, (BTP ou ‘import/export » ou tourisme) qui pèsera son poids dans les instances du CCIF, et dans la réclamation permanente de l’entrée dans l’UE.

    Reply
  11. Asher Cohen

    Je n’arrive pas à comprendre que l’on crée des partis musulmans dans des états par définition laïques? Je n’ai jamais eu connaissance de Juifs ayant créé un parti politique spécifiquement Juif en Europe. Dans le Monde Occidental, les Juifs ont toujours accepté, ou rejeté, l’ Etat tel qu’il est, les musulmans, eux, veulent le changer.

    Reply
  12. Zouzou

    La Résistance n’a pas besoin de mécènes, Christine ! Cessons d’attendre le Messie ! Ou alors nous ne sommes que des propres à rien ! Nous devons nous prendre en mains sans attendre que la manne nous tombe du ciel dans la bouche ouverte.
    Eugene Deloncle, en 1936, n’avait pas non plus de moyens et il ne pouvait pas les trouver chez lui. Alors, il est allé les demander aux Italiens qui partageaient les mêmes vues que lu et ill les a obtenus – et sans bourse délier encore !
    C’est dans ce sens là qu’il faut essayer d’agir. Il y a des états qui rencontrent des problème semblables aux nôtres et qui pourraient être susceptibles de soutenir une démarche allant dans le sens de nos intérêts communs.

    Reply
  13. frejusien

    La première femme voilée au parlement ne fera qu’un flop, un tout petit flop,
    D’ailleurs la gauche se réjouira

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *