Docteur Gérard Delépine : en France, le système mafieux de la santé est vraiment dramatique


Docteur Gérard Delépine : en France, le système mafieux de la santé est vraiment dramatique

En complément à notre article sur les 11 vaccins qui devraient devenir obligatoires,

http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/16/11-vaccins-obligatoires-macron-veut-faire-un-gigantesque-cadeau-aux-labos-et-tuer-les-notres/

Je vous invite à lire le compte-rendu ci-dessous d’une conférence du Docteur Delépine, faite devant les adhérents de Résistance républicaine Ile de France, en mai dernier. Nous l’avions invité car son combat et celui de sa femme rejoignent d’une certaine façon le nôtre contre la mondialisation et l’oubli de l’être humain pour des raisons mercantiles.

Gérard Delépine nous a brossé un tableau de la médecine moderne et notamment des liens avec les labos à dresser les cheveux sur la tête. Les auditeurs, passionnés, sont sortis pour certains avec le moral en berne en se posant beaucoup de questions…

Je résumerai les points essentiels à retenir, pour être simple et claire. Pour en savoir plus, lire les ouvrages de Gérard et Nadine Delépine. Ce qui est entre parenthèses sont mes remarques personnelles.

Soigner et obéir,

Cancer, Les bonnes questions à poser à votre médecin…

En complément : Mary Angels, Les dessous de l’industrie pharmaceutique ; les livres de Sylvie Simon ; La face cachée du médicament ; les 400 médicaments inutiles…

Quelques points incontournables :

Préférer les anciens médicaments, les anciens traitements… qui ont été utilisés depuis 10 ou 15 ans. Au moins on sait, pas de mauvaises surprises. Or les labos ont intérêt à couler la vieille molécule et comme par hasard ils « découvrent » des complications liées à son emploi au moment où ils veulent commercialiser de nouvelles molécules, qui vont leur rapporter des sommes astronomiques.  Pensez à l’exemple de l’aspirine, accusée de tous les maux depuis que l’on vend à tour de bras des produits censés la remplacer, alors que le paracétamol serait plus dangereux que l’aspirine pour le foie…

En effet, le Conseil de l’ordre des médecins ( celui qui  a appelé à voter contre Marine… ) a clairement pour but d’éliminer les donneurs d’alerte. Il a fait entériner un protocole ahurissant pour le traitement du cancer.  Les médecins n’ont plus le droit de choisir ces traitements, ils sont surveillés, et ne sont plus libres de leurs prescriptions. Les traitements qu’ils ont décidés sont soumis à une réunion de concertation multidisciplinaire et il faut obéir aux ordres de l’INCa (Institut National du Cancer ).

Or l’INCa n’est pas indépendant des labos, c’est peu de le dire…

Les laboratoires ont obtenu que les 3 phases d’essais avant la mise sur le marché  d’un médicament soient réduites à  1 seule, le nouveau médicament contre un placebo. Les anciennes phases d’essais duraient 7 à 8 ans, trop long quand on veut gagner beaucoup d’argent, et vite…

D’abord cela signifie que le patient et la sécurité sociale payent le prix fort, très fort… pour un produit sans effets actifs, de l’eau ou de la mie de pain.

Ensuite cela signifie que le patient « soigné « avec un placebo est clairement sacrifié, sans le savoir, puisqu’il n’est pas traité ! Il ne sert qu’à permettre à l’autre patient soigné, lui, avec un véritable traitement, bon ou mauvais, de démontrer que le dit traitement peut être proposé à l’ensemble des patients.

Enfin, cela signifie que l’on regarde si la tumeur est bloquée un temps donné, pendant 3 mois par exemple… Et seulement cela. On ignore si la tumeur aurait été bloquée 3 mois supplémentaires…

Or il semble que les nouvelles drogues endorment la tumeur, elles ne la tuent pas…

 

Quelques chiffres 

Les chiffres des labos sont colossaux…

La mise au point d’un nouveau médicament coûte à peu près 100 millions d’euros.

7 labos possèdent 90% des médicaments du monde 

La recherche, c’est seulement 5% du chiffre d’affaire

Le reste est dévolu aux actionnaires et au développement ( traduisez la publicité ) avec les revues médicales…

Dans le développement sont compris les conférences de professeurs reconnus, payés quatre à cinq mille euros de l’heure pour « vendre » les nouveaux médicaments.

Les laboratoires achètent aussi les associations de malades…

Il arrive aussi que le médecin soit payé pour amener des malades dans les essais… S’il réussit, il deviendra co-auteur d’article, il pourra être nommé professeur. S’il réussit, avec ses malades à démontrer que le médecin est efficace, il peut recevoir deux cents ou trois cent mille dollars…

100 professeurs touchent plus de 500000 euros par an des labos…

 

Quelques exemples en vrac de ce qu’est devenue la médecine...

-Le générique ? Il y a 20 pour cent d’erreur sur le médicament princeps et, surtout, on ne connaît pas les excipients utilisés.

-Mais à présent, on n’est sûr de rien, même avec le médicament originel, dont on ignore s’il vient de Chine, d’Asie…

—————————-

Un Ministre de la santé italien a reçu des millions pour rendre obligatoires les vaccins contre l’hépatite.

Les mafias ont conquis le pouvoir politique et on y arrive en France.

—————————-

Il se raconte que Sanofi aurait donné 200 millions à Nobel pour que le prix soit attribué à Hausen pour ses travaux sur le cancer du col de l’utérus ( cf les papillomavirus).

Or, Sanofi, c’est Pasteur, c’est les vaccins…

(Quant au troisième lauréat, Harald zur Hausen, il a été récompensé pour avoir démontré que des papillomavirus sont présents dans les cancers du col de l’utérus. Il figure également parmi les promoteurs du vaccin contre ce virus, vaccin offert «gratuitement» cet automne à des milliers de jeunes filles en Suisse bien qu’il soit largement contesté ailleurs dans le monde. Etait-ce vraiment là un chercheur à récompenser pour un «plus grand bénéfice à toute l’humanité»?

L’efficacité et l’innocuité du vaccin sont loin d’être prouvés, mais en observant ces prochains jours le cours des actions de Merck & Co et de Sanofi-Aventis qui commercialisent ce vaccin, on pourra apprécier l’accroissement de son efficacité pour leurs actionnaires, conséquence de l’attribution du Prix Nobel à son découvreur et promoteur. Qui va oser remettre en cause l’apport «décisif» à l’humanité d’un vaccin découvert et promu par un lauréat du Prix Nobel ?

https://www.lecourrier.ch/nobel_sida_et_cancer_de_l_uterus)

—————————-

Inquiétantes listes faites par la sécurité sociale des médicaments inefficaces… Ils estampillent « efficacité pas démontrée » parce qu’il n’y a pas eu d’essai selon les protocoles en vigueur alors que ce sont de vieux médicaments qui ont fait leurs preuves.

—————————-

Pour finir, on peut évoquer les scandales autour de Touraine…

De façon très claire, Touraine représente les labos et les assurances (qui plombent les médecins et les obligent à des accommodements raisonnables ). Et il est évident que Buzyn, le nouveau Ministre de la santé, est pire que Touraine… (D’ailleurs elle commence très fort avec la proposition de rendre obligatoires 11 vaccins).

Evidemment, les Agences Régionales de Santé sont  aux ordres et représentent l’inquisition actuellement…

—————————-

Bref, un monde totalitaire qui a oublié que c’était l’homme qu’il fallait mettre au centre. Un système qui devient fou et qui utilise l’homme comme s’il était un robot.

Combien de temps encore tout cela va-t-il pouvoir continuer ?

Combien de temps encore ?

 

 

Complément de Nicolas 59

Michel Georget – biologiste – explique comment la « sécurité » des vaccins est testée.

Lire en complément encore sur le sujet 

http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/17/agnes-buzyn-ministre-de-la-sante-a-ete-remuneree-par-les-labos-pendant-au-moins-14-ans/




Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


20 thoughts on “Docteur Gérard Delépine : en France, le système mafieux de la santé est vraiment dramatique

  1. la-peste-et-le-cholera

    Oui, oui, tout ça n’est pas nouveau même si on fait semblant de le découvrir aujourd’hui.
    Mon expérience personnelle: les cliniques et les « bassins de population ». Savoureux. Sachant que la ville dans laquelle vous exercez a un bassin de population de n personnes, il faudra qu’à la fin de l’année, un pourcentage x de n soit opéré d’un canal carpien, un pourcentage y de n d’une prothèse de hanche, un pourcentage z de n d’une prothèse de genou. Ce sont les directions des cliniques en question qui fixent les chiffres pour faire de la rentabilité en se basant plus ou moins sur les chiffres de prévalence de telle ou telle maladie. Donc: ce sont les directions des cliniques qui fixent les indications opératoires et les médecins n’ont rien à dire, la loi du silence fonctionne à fond. Personne, à quelques exceptions près et je les en remercie, n’ouvre sa gueule. C’est du vécu.
    En ce qui concerne les vaccins, c’est un scandale, pire qu’un scandale. A l’heure actuelle, pour les médicaments, on calcule un nombre appelé « number needed to treat »: c’est un nombre considérable de patients qu’il faut traiter pour en sauver quelques-uns. Ce nombre est calculé dans les grandes études cardio-vasculaires. Exemple: il faut traiter 1000 personnes par le nouvel anti-hypertenseur pour que « n » personnes voient leur tension baisser. (Bonne nouvelle: on ne guérit pas l’hypertension, ce sont juste des chiffres qui baissent.) Je voudrais bien savoir pourquoi de tels chiffres ne sont pas publiés pour les vaccins.
    Encore une chose; on nous dit « il existe des sels d’aluminium qui ne sont pas dangereux. » Ah oui: et sur quelles preuves, sur quelles études, animales ou humaines, avec quelle méthodologie et quels biais statistiques ?
    Et puis, la dernière chose, et je ferme ma gueule: de nos jours, les préjudices des séquelles en rapport avec une vaccination ne sont quasi jamais indemnisés, sauf ceux en rapport avec une vaccination obligatoire (DT-polio). Pour les autres, genre Gardasil, on laisse les gens se débrouiller avec le labos. Et là, je dis, bonne chance, vous avez toutes les chances de mourir avant d’être indemnisé 🙂 Bon, et quand les vaccinations vont devenir obligatoires, qui c’est qui va indemniser ? Et dans quel délai, et pour quel montant ? Que sont devenus les malades vaccinés par le H1N1 ayant eu des séquelles, et ceux vaccinés par un vaccin contre l’hépatite B ?
    L’indépendance des médecins ? voir l’histoire du « Docteur Diesel » (désolée, j’ai pas pu m’en empêcher, elle est trop bonne, celle-là.)

  2. Tourange

    Une pensée pour Corinne GOUGET , peut-être assassinée , elle qui gênait tant les « soiffards » du monde agro-alimentaire , afin que le très respectable couple DELEPINE en tienne compte . Merci à eux pour leur pureté .

  3. JackJack

    Trois industries tirent toutes les ficelles : l’industrie du pétrole, l’industrie pharmaceutique et l’industrie alimentaire.
    A savoir laquelle va nous empoisonner en premier ?

    1. Alexcendre 62

      Ces trois puissances industrielles mettent leurs hommes et femmes de paille aux endroits stratégiques là où se prennent les décisions importantes et pendant ce temps bon nombre de gogos pensent que nous vivons au sein d’une démocratie libre de ses choix . j’ai tenté de réveiller des proches sur cette question , rien a faire le sommeil est profond , le chloroforme est puissant pour eux c’est moi qui vois tout en noir . conclusion longue vie aux arnaqueurs !

  4. Xtemps

    Nous pouvons dire qu’il y a vraiment un syndicat du crime.
    Il nous faut bien connaître notre médecin famille, comme les spécialistes, à la pharmacie.
    Comment faire confiance dans un monde pareille, même la nourriture il faut surveiller, il nous faut faire attention à tout.
    Oui, c’est dramatique, et des pouvoirs vraiment sombres et lâches.

    1. Alexcendre 62

      Mon propos n’est pas de ne pas de ce soigner mais évitons de nous mettre dans leurs pattes pour toutes les petites choses que l’ont peut très bien soigner par les plantes et par une hygiène de vie qui bannit tous les excès idiots sans réel plaisir , ce sera 80% minimum de problèmes en moins .

    1. cayssials

      et là ils sont devenus obligatoire depuis hier
      bravo a ce gouvernement et ces fachos de ministres députés et senateurs qui passent leur temps a voter des lois contre nous et notre volonté.
      Car on est pas obliger a accepter ces vaccinations madame la sinistre
      la vie de nos enfants passe avant votre idéologie et votre complaisance envers les labos.
      QUE LES FRANCAIS ARRËTENT D’OBEIR AVEUGLEMENT A CETTE DICTATURE

  5. la-peste-et-le-cholera

    Elles nous empoisonnent tour à tour. D’abord: les pesticides, pactole pour l’industrie chimique. On attrape le cancer, puis c’est l’industrie pharmaceutique qui touche le cash. Lire à ce propos « cancer business ».
    Hippocrate, dont le serment a été modifié par rapport à la version originale, se retournerait dans sa tombe.
    RIP et respect pour Corinne Gouget.
    Pourriez-vous m’expliquer pourquoi il faut vacciner un nourrisson contre l’hépatite B, vu la façon dont on l’attrape: sex, drugs et transfusion sanguine ?????

    1. cayssials

      on est tres mal, on a l’immigration cette immigration qui agit comme le cancer;plus les mafias que vous venez de citer les labos plus nos pourrs de politiques qui ne servent a riens
      avec ça vivez tranquille il ne vous arrivera rien

  6. Anne Lauwaert

    un ami me signale qu’il n’y a jamais eu autant de « bactéries nosocomiales » = vous choppez une saloperie à l’hosto… que depuis que le bon vieil eau de javel est remplacé par de nouveaux et couteux produits d’entretien …

    1. la-peste-et-le-cholera

      non seulement il y a de plus en plus de bactéries nosocomiales, mais en plus elles deviennent de plus en plus résistantes et il n’y a quasiment plus de recherche visant à créer de nouveaux antibiotiques (pas assez rentable quand on peut copier un antihypertenseur ou un hypocholestérolémiant pour moins cher.)
      Docteur Diesel et Mister Total….:)

    2. Alexcendre 62

      Lorsque que voyons la célérité d’une ministre pas encore assise dans sa fonction nous balancer 11 vaccins obligatoires (avec amende si refus ) on est en droit de se poser des questions a tous les niveaux . Même imaginer voir penser que les virus ne rencontreraient pas énormément de contraintes pour se développer , en tous cas tous les ans ils répondent ponctuellement aux rendez vous saisonniers lorsque les stocks de médicaments sont au maximum .

  7. Dany BARTHOUIL

    Pourquoi ne parle-t-on pas de l’expérimentation sur animaux de médicaments destinés à la Médecine humaine?
    Il est bien connu, depuis des années, que ces expériences ne sont pas extrapolables à l’humain! Ce qui peut empoisonner un chien, n’est pas dangereux pour l’Homme (ex: le chocolat, sans aller plus loin!!)
    Pourquoi personne n’en parle? Alors que ces expérimentateurs et professeurs en tiren de très gros bénéfices….tout comme la directrice du Téléthon ??!!

  8. Asher Cohen

    Je crois que si je prenais la peine d’écrire sur la médicaillerie française, il me faudrait plusieurs livres. Les vrais coupables de la corruption de cette m…ne sont pas les médicaillons, mais l’appareil judiciare et policier. Un exemple? En 1993 j’ai demandé aux Préfets d’Orléans et d’Amiens, la ville du père de Macron, l’accès aux budgets hospitaliers, pour démontrer les abus techniques et financiers et les détournements vers les comptes en Suisse. Refus catégorique. Quand on est honnête et qu’on ne craint pas la vérité on facilite ce contrôle. Un autre exemple? En 1999-2003, les juges sévissant à Nanterre, m’ont fait priver de mes archives, bibliothèque et dossiers d’entreprise, couvrant notamment, et pendant au moins 10 ans, la criminalité, la gabegie et les comptes en Suisse de la médicaillerie, le tout sur le dos de la Sécurité Sociale donc des cons qui produisent de la valeur réelle dans ce pays. Simplement sur le plan économique, le déficit de la Sécurité Sociale, cumulé sur ces dernières années, dépasse les 15% de la Dette Publique, donc 15% de la Production Nationale. Pauvres petits retraités qui raquent la CSG-RDS pour engraisser les comptes en Suisse des médicaillons couverts par les Juges. Français, levez-vous tôt le matin, travaillez dur jusqu’au soir pour produire de la valeur et de la richesse nationale, et raquez sans broncher les impôts, taxes et charges sociales pour payer des résidences secondaires de luxe, des yatchs, des paradis fiscaux, etc.. à la médicaillerie constituée d’imposteurs! Vous rappelez-vous cette image de 1789 où le paysan portait sur le dos la noblesse et le clergé? Dans ce cas, si l’Histoire est un perpétuel recommencement, les têtes des juges tels Bot et Desmures finiront accrochées aux grilles de l’Hotel de Ville de Paris.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci Asther pour ce témoignage. Par contre merci de ne pas donner le nom des juges, et de nous exposer à un procès en diffamation

Comments are closed.