Mes grands-parents étaient résistants, aujourd’hui nous sommes à nouveau en dictature


Mes grands-parents étaient résistants, aujourd’hui nous sommes à nouveau en dictature

Chaban Delmas avait décoré ma grand-mère des Palmes académiques à Bordeaux pour son action de résistante, alors qu’elle fabriquait des faux papiers pour les maquisards et les parachutistes venant de Londres.

Son mari continuait à chasser dans sa campagne et à récupérer quelques armes pour les résistants, il fabriquait aussi du pain pour tout le village, tout cela malgré l’interdiction des nazis. Leur fils, mon père, organisait des bals de village malgré l’interdiction…

S’ils avaient été pris tous les deux étaient torturés puis fusillés, ça ne faisait pas un pli.

Ils avaient été obligés de tout quitter à La Rochelle- port de La Pallice ( base sous-marine des fameux U-boats, voir le film allemand :  » le bateau » ) pour s’enterrer à la campagne à La Ronde 17.

Le frère de mon grand-père avait été pris au hasard pour être fusillé comme otage, après une action de la résistance ( dont mon père faisait partie lui aussi ).

 

Aujourd’hui, je considère que nous sommes toujours en dictature,  pas la même bien sûr, mais la règle est la prudence, la discrétion et la vigilance.

Si on est repéré, pris aussitôt, condamné à des amendes ruineuses, ou pire incarcéré parmi nos pires ennemis qui se feront un plaisir de s’occuper des patriotes, c’est du pur gâchis.

Pour ma part, je reste vigilant, attentif, je préviens toujours chaque fois que je peux mon entourage, même des inconnus, je vote et je revoterai, et je ferai une action, si minime soit-elle, contre cette nouvelle dictature à la « 1984 » « Fahrenheit 451 » .

Une solution parmi d’autres ? :

Nous aussi nous pourrions fabriquer, comme cette sinistre marionnette asexuée de Macrotte, un SAUVEUR, à coups de marketing, de coups fourrés, etc. puisque le bon peuple des veaux s’y laisse prendre aussi facilement et systématiquement.

A méditer, car 11 millions d’électeurs FN + d’autres mécontents, ça DEVRAIT peser un jour dans la balance !

A noter  la très réconfortante lettre de Christine Tasin, qui bien que dépitée pas mal elle aussi, nous galvanise et nous remonte encore et toujours le moral jusqu’au bout !

Bravo, merci et bises à notre chère Christine qui aurait été digne d’être à la table de Jeanne d’Albret, Catherine de Médicis, Diane de Poitiers, Aliénor d’Aquitaine, Jeanne d’Arc bien sûr, et dans un autre domaine, Marie Curie.

Tout n’est jamais perdu, tant que nous avons un noyau de résistants et de gens de qualité, pour essayer de sauver le pays, malgré les veaux et les cons qui le peuplent, ce pays.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Pierre17430

Né en 1948 dans le 17, VRP retraité, patriote, mélomane et grand lecteur


32 thoughts on “Mes grands-parents étaient résistants, aujourd’hui nous sommes à nouveau en dictature

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci à vous de penser à ajouter comme je viens de le faire CM à votre prénom, nous avons déjà un Nicolas, contributeur et commentateur de longue date, il est important que les lecteurs et modérateurs puissent vous distinguer

  1. Huan

    Je dois consider que nous sommes à nouveau sous le régime nazi,avec d’un coté le gouvernement et de l’autre les S.S. muz.Effectivement pour s’en sortir nous devons résister et nous unir comme je l’ai fait avec le chevalier Bayard. Merci Christine et Pierre et aux autres résistants.

  2. cayssials

    la difference entre les SS et les islamos il y en a pas je dirais même avec nos politiques aussi
    mais les ss eux etais des combattans c’est autre choses que des bandes de muz en robes

    1. OTOOSAN

      La différence est essentielle pourtant, dans le cas des nazis, la France et l’ Angleterre leur ont déclaré la guerre !

    2. pouf

      La différence, pourtant, est énorme : les islamos s’appuient sur le fanatisme religieux, beaucoup plus difficile à combattre que le fanatisme pan-germanique…

  3. lorrain 88

    Hommages à vos grands parents,Pierre…Mon pére,arrété en 1940 ,Incarcéré à la prison de la rue Maurice Barres de Metz,puis expulsé en novembre 1940 avec toute sa famille,à été,aprés un passage obligé dans les chantiers de jeunesse à Arudy (Basses Pyrénées),engagé au bataillon FFI Mickey (2eme groupe mobile Mickey) à Tonneins et à combattu dans le secteur de Villeneuve sur Lot…A noter que l adversaire principal était la division das Reich dans son sinistre périple meurtrier (Tulle,Oradour sur Glane et bien d autres crimes)…Ensuite,engagement au 57 eme RI ET campagne d Allemagne comme tant d ‘autres….Votre région à été une véritable pépiniére de maquis,harcelant sans cesse l ‘ennemi…Bientot notre tour peut etre..Immense respect et hommage à vos grands parents..Amitiés d Alain,65 ans,retraité…

    1. deniauddeniaud

      à ALAIN LORRAIN 88 ,
      merci Alain pour votre hommage à mes grands parents et mon père qui était dans le maquis du 17 dès le début. Il a participé à la libération de la poche de Royan , une des dernières régions encore sous le joug des nazis.
      Mais au moins les nazis étaient en uniforme, ils n’étaient pas mêlés à la population idiote, tapis comme des rats attendant d’attaquer à 12 contre un , pour agresser, violer , égorger et tuer comme savent si bien faire les muzs.
      J’ai beau avoir 68 ans, je ne les raterai pas quand il le faudra !
      et sans états d’âme.

  4. NICOLAS F

    On savait qui était l’ennemi ,les nazis,pas la peine de l’expliquer.Aujourd’hui la désinformation,les discours double face,la manipulation mentale par médias,le glissement et la déformation du vocabulaire sont les armes redoutables d’un ennemi de l’intérieur.
    Le premier devoir du résistant 2017 sera d’informer avec les bonnes infos.Merci à RR de nous evn procurer beaucoup.
    Sur une quarantaine de personnes autour de moi,j’en ai réveillé une bonne quizaine,ce n’est pas beaucoup mais quelle satisfaction de voir des aveugles et sourds se remettre à réfléchir par eux meme ,commencer à faire des choix et prendre des décisions,redevenir libres et responsables

  5. jean.marc

    quelqu’un à t’ils des renseignements sur une tour à Londres aux proie des flammes, il paraît qu’ils y à 6 mort et une cinquantaine de blessés, est-ce un attentats, ou un accident.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Je n’ai pas de reneignement : comme toujours le bailleur, l’Etat sont accusés.

      J’aimerais savoir si les loyers étaient payés avec un minimum d’honnêteté, s’il n’y avait pas des appartements bourrés de clandestins, s’il n’y avait pas de lignes électriques tirées pour frauder, si pour l’incendie les « festivités » du ramadan sont hors de cause etc, etc.

      Ces incendies sont abominables, mais les médias ne nous parlent jamais des circonstance exactes, toujours ils font marcher uniquement la machine à culpabiliser.

    2. Sylvie D.

      Il y a beaucoup plus de morts… 17 ou 18 ont été retrouvés et au moins 70 blessés. Mais malheureusement beaucoup de disparus…. On sait ce que ça veut dire…. Imaginez 120 appartements qui brûlent à raison de 4 personnes minimum par logement….

  6. Michel de Gaule

    Pierre17430 me pardonnera-t-il d’avoir imprimé cette photo afin d’illustrer mon propos lors d’une réunion de patriotes… certains macho disant que « c’est une histoire d’hommes »… (y’a encore trop de cons).
    cette photo me rappelle aussi que j’ai servi trente années dans une armée où j’ai vu arriver avec grande satisfaction des femmes de haut niveau de compétence qui servaient enfin avec le même statut que les masculins.

  7. SPARTAC

    Se référer à une époque révolue serait une grave erreur.
    De plus, je rappelle que ce ne sont pas les partisans qui ont  » libérer  » la France en juin 44, mais une déferlante de moyens militaires.
    Les partisans ont compté pour peenuts dans le dispositif général. Avec ou sans eux, les ricains et leurs  » alliés  » auraient envahi l’Europe.
    Aujourd’hui, pouvez vous me montrer les forces militaires qu seraient susceptibles de libérer le pays ???
    Bon courage.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Parfaitement exact.

      Mais dans un cas unique les partisans, les maquisards ont eu un rôle militaire.

      Dans le Lot, la Corrèze, la Haute-Vienne, les maquisards ont harcelé la « Das Reich » pour l’empêcher de débouler en Normandie où elle aurait -peut-être- mis les troupes de débarquement à la mer.

      La « Das Reich » aurait dû arriver le 12 ou le 13 en Normandie.

      Dans les faits, elle est arrivée dans le sud de l’Orne le 19.

      Pendant ce laps de temps, la tête de pont alliée a été solidement installée.

      Et la « Das Reich » a été pulvérisée.

      1. SPARTAC

        Le harcèlement de la Das Reich par les maquisards nous a valu Oradour sur Glane.

        La Das Reich n’était plus que l’ombre d’elle même ( matériel usé , manque de pièces de rechange, armes et munitions au plus bas, effectifs épuisés par les campagnes à l’est. Son stationnement à Montauban ne lui avait pas permis de récupérer ) . Même en arrivant le jour prévu, elle n’aurait pas changé le cours de l’histoire.

        Je ne dénigre pas la totalité des actions résistantes, je les relativise et surtout quant à leur poids réel dans l’issue du conflit.

        La lutte continue.

  8. Hochon

    Bonjour,

    Nous pouvons aussi nous revendiquer de ces parents qui ont eu la possibilité de prendre les armes .Mon beau père ,résistant a été pris par la gestapo ,sur dénonciation d’un « Bon Français » collabo !! Nos armes de résistants actuels semblent ,pour le moment, se réduire au bulletin de vote !!!Force est de constater que la pugnacité semble s’étioler avec le temps ,le socle réputé indestructible des électeurs F N s’est largement fissuré au premier tour de ces législatives .espérons que le courage de nos « Anciens » vienne réveiller la conscience Patriote ce 18 juin !!!

    1. SPARTAC

       » Nos armes de résistants actuels semblent ,pour le moment, se réduire au bulletin de vote  »

      Ce n’est qu’une question de choix.
      Bon courage

  9. claire

    La manipulation mentale ne se fait pas seulement par les médias ! Il y a aussi toutes les armes a énergie dirigée , les psychotronic weapons et autres , . C’est là aussi où il faut regarder et apprendre afin de se protéger et même utiliser ces armes contre l’adversaire ………….. C’est normalement ce qu’il faut faire , utiliser les mêmes armes que son ennemi afin de se défendre. Il paraît que le microwave , un vieux système est très facile. Je compte voir comment faire . 11 millions de personne qui se brancheraient contre un petit groupe qui nous détruise ça pourrait avoir un bon résultat .

  10. Xtemps

    Vous écrivez : ‘ pas la même dictature’ j’en doute fort aujourd’hui, on dirait les mêmes qu’à l’époque des Nazis et des fascistes en tous les cas, les juifs sont tout aussi persécutés aujourd’hui et aussi bien que nos peuples européens, avec les mêmes ennemis que ceux d’hier.
    Adolf Hitler appréciait aussi les musulmans avec le grand Mufti de Jérusalem, que l’église Catholique à l’époque ne disait rien non plus et laissait faire, en oubliant pas qu’il y avait des Pères et des Soeurs qui avaient sauvé des juifs, comme des résistants aussi, en risquant leurs vies.
    Oui les peuples européens sont en guerre contre un ennemi, mais un ennemi peu commun, c’est nos propres dirigeants aux pouvoirs et avec les plains pouvoirs et qui ont les codes nucléaires, un ennemi qui manipule avec çà.
    Hommage à vos grands Parents Pierre et à vous de nous faire cette honneur, et comme à notre Lionne de Belfort.
    Merci à vous.

  11. Révolution2017

    Oui nous sommes à nouveau en dictature, c’es bizarre, j’ai l’impression de faire partie d’un scénario de film, d’un film sur la résistance…
    J’ai même l’impression d’entendre  » Ici Londres …. »
    Avant, la guerre , je la regardais à la télévision , des reportages , des films…
    Qui aurez cru que la Résistance devrait reprendre du service pour de vrai ?

  12. Sylvie

    Dans les unités SS beaucoup de ces jeunes gens provenaient des catégories sociales de la population allemande et européenne : commerçants, artisans, agriculteurs, médecins, professeurs d’universités, ouvriers, etc… Il y avait de tout : des intellectuels, des littéraires, des avocats mais aussi la lie de la population : anciens voyous, voleurs, criminels.
    J’ai lu le livre d’Henri Landemer sur la Waffen SS qui complète entièrement leur histoire. C’était surtout des hommes qui voulaient se battre contre le bolchévisme.
    La SS s’est internationalisée durant la seconde guerre mondiale en recrutant des Français, des Belges (la division SS Wallonnie de Léon Degrelle), des Russes, des Tchéques, des Espagnols (division Azul), des Boshiaques (Handschar), etc… L’objectif étant de combattre l’Armée Rouge sur le front de l’Est entre 1941 et 1944.
    En 1945, la division SS Frankreich se battait encore à Berlin, infligeant des pertes aux troupes alliées. Beaucoup de ses soldats seront fusillés à la fin de la guerre sur ordre du général Leclerc.
    Les soldats SS de la division Frankreich auraient pu être réintégrés dans l’armée française pour aller combattre en Indochine le Vietminh car l’armée manquait déjà de bras pour liquider les poches de résistance communiste entre 1946 et 1954. Ils étaient les moins pires que d’autres unités dominées par les Ukrainiens, les Russes, les Allemands qui eux ne faisaient pas de scrupules en massacrant les populations insurgées.
    Les désirs de vengeances étaient plus forts au lendemain de la deuxième guerre mondiale avec la découverte des horreurs concentrationnaires.
    Quant à la division Azul, en Russie, elle sauva des populations juives et orthodoxes des atrocités. Les Espagnols avaient moins mauvaises réputations que d’autres unités SS. Ils ont même secouru les populations sinistrées par la guerre.
    Par contre, les Ukrainiens, les Bosniaques, les Kosovars musulmans ont commis des atrocités dans les camps de concentration. Ils ont massacré des juifs et des chrétiens.

  13. lorrain 88

    D ‘aprés Jacques Soustelle qui était chef des services secrets de la France libre à Alger,à peine 1 pour cent des Français auraient participés actIvement à la résistance,cela laisse réveur..Meme si la résistance n’à pas,selon certains,pesée un grand poids dans la libération de la France,ce qui reste à prouver,elle à été le fait de gens pour qui l ‘honneur passait avant tout,meme au péril de leur vie…Quand j ‘entends ces politiciens prononcer le mot France,comme si ils se gargarisaient avec me donne des nausées..Quand au mot honneur,ormis le fait de savoir l’épeler correctement,il ne savent meme pas ce que c’est en étant eux memes totalement dépourvus,les derniéres élections en étant une preuve éclatante..Et pour Pierre,un de mes oncles,guy Pillard,résistant du 54,(aujourd hui décédé,à également fait parti des FFI ayant combattu à la poche de Royan)…De tous ceux qui postent réguliérement,combien sont prets à aller jusqu’au bout en cas de « conflit « interne au pays,quelques anciens attachés à notre histoire et nos valeurs,peu de jeunes ça c’est certain…Triste tout ça…

  14. Sylvie D.

    Beaucoup de gens ont des parents résistants. Moi-même, mon père est entré dans la Résistance des le début. Il était secrétaire de police et faisait des faux papiers. À la Libération il a vu tous ces « nouveaux résistants » de la dernière heure se précipiter pour réclamer leur médaille…. Écoeuré, il ne s’est pas fait connaître… Il considérait n’avoir fait que son devoir. D’après Spartac, cela n’aurait servi à rien… Mais cela a servi à sauver des vies. Et c’est déjà énorme.
    Mais aujourd’hui, le contexte est différent. Les Français n’ont plus l’âme patriote. Il ne faut plus compter sur les jeunes pour vouloir sauver la France. Ils sont Européens, mondialistes…. La plupart quitteront la France pour aller travailler à Londres, à New-York, en Australie, en Afrique du Sud…. Alors la France doit leur sembler étriquée….. À quoi bon se démener pour la sauver ? Ils ont voté Macron…..

  15. Sylvie

    Merci Christine pour la pensée envers mon père qui nous a quittés le 13 juin 2004, à l’âge de 75 ans. Ma mère l’a suivi peu de temps après, le 12 février 2005. Elle avait 82 ans.

    Bien des fois mes parents défendaient des points de vues proches du général De Gaulle ou d’autres personnalités du XXème siècle. On était patriote dans ma famille.
    Mon père était d’origine juive polonaise et ma mère était de Béthune.
    Pendant la guerre, mon père était un jeune homme qui aurait voulu rejoindre la RAF à Londres; Il avait 15 ans en 1944, quand les Alliés ont débarqué en Normandie. S’il avait eu 17 ou 18 ans, il se serait engagé. Ma mère avait sa soeur qui vivait à Nantes et c’est peut-être là-bas qu’elle a rencontré mon père au cours des années 1950. Une histoire d’amour est née entre eux qui a durer jusqu’à la fin.
    C’est pour cela que j’aime la Pologne mon ancienne patrie et tous les pays de l’Est européen engagés dans la Résistance à l’Islam et à la commission de Bruxelles.
    J’ai une amie hongroise, une autre russe, et des amis polonais et lituaniens et je les aime. C’est ma seconde famille.

  16. Armorique

    j ai l honneur de fréquenter ce site et de lire tous les jours les commentaires

    beaucoup d ‘enfants d ‘anciens résistants ici …. dont je suis

    Alors pensées, et respects pour tous nos parents, anciens résistants Français pour la France libre

    kénavo

Comments are closed.