Louis Aliot : certains de nos cadres auraient mieux fait de se taire avant les législatives


Louis Aliot : certains de nos cadres auraient mieux fait de se taire avant les législatives

Louis Aliot : « Les nôtres ne sont pas allés voter ! »
 https://fr.novopress.info/206326/louis-aliot-les-notres-ne-sont-pas-alles-voter/

Implanté depuis quinze ans dans la région, Louis Aliot, qui se présentait dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales, est arrivé en tête du premier tour avec 30,80 % des voix. Il devance de justesse la candidate En Marche-Modem Christine Espert, qui a recueilli 29,11 % des voix. Il est l’un de ceux qui ont de réelles chances de l’emporter dimanche.

Vous êtes en duel serré face à la candidate de Macron. Le PS est balayé. Que vont faire Les Républicains qui ont chuté à 13 % ? Y a-t-il des consignes pour le second tour ?

— Non, il n’y en a pas pour l’instant. Parce que le député sortant des Républicains Fernand Siré est celui que j’avais fait élire en 2012 en retirant notre candidate pour barrer la route à la socialiste Toussainte Calabrèse. [ndlr : Fernand Siré avait expliqué à l’époque « croire au front de droite et vouloir arrêter de diaboliser le Front national »]. Donc s’il est sincère, honnête et droit, il ne dira rien.

Que dites-vous aux abstentionnistes, plus d’un électeur sur deux ne s’est pas déplacé dans votre circonscription ?

— Ce sont surtout les nôtres qui ne sont pas allés voter. Quand on regarde les résultats bureau par bureau, on voit que nous faisons bien en deçà de nos scores passés. Comme aux dernières régionales en triangulaire. Il y a un potentiel énorme dans les abstentionnistes

Je dis aux électeurs du FN que c’est le moment de savoir ce qu’ils veulent.

Etes-vous déçu par le score du FN à l’échelle nationale et à quoi l’attribuez-vous ?

— Déçu oui. En parvenant au deuxième tour de l’élection présidentielle, on pouvait s’attendre à arriver second à l’élection législative et espérer que les électeurs tiendraient compte de ce que va être la politique de Macron. A quoi doit-on ce score ? A la déferlante Macron bien sûr. Peut-être aussi à un certain nombre de comportements et de commentaires de certains de nos cadres qui n’avaient pas lieu d’être avant les élections législatives.

Quand on est en guerre électorale, les élections législatives sont le second round de la présidentielle. Alors on ne se disperse pas, on ne raconte pas n’importe quoi sur ce que l’on va faire après, on reste concentré sur l’élection et on défend les législatives.

Parmi nos candidats, il y a des hommes et des femmes qui prennent sur leurs congés personnels pour faire campagne. Ils n’ont pas la chance d’être élus députés ou conseillers régionaux ni de vivre de la politique. Non seulement cette attitude n’a pas été correcte vis-à-vis d’eux et les a blessés mais elle nous a fait du tort.

Que dites-vous d’un système qui donne entre un et trois députés au parti qui a fait 11 millions de voix à la présidentielle et dont la candidate est arrivée au second tour ? Précisément au moment où le gouvernement présente un projet de moralisation de la vie politique, de « loi pour la confiance dans notre vie démocratique ».

— Si demain il y a une Assemblée où le parti du président qui a fait 30 % au premier tour fait 80 % des députés, clairement il n’y a pas de système démocratique en France. Il n’y a qu’une seule chose à mettre en place d’urgence, c’est la proportionnelle, mais comme tous ces gens-là sont bienheureux de pouvoir confisquer le pouvoir pour appliquer la seule politique qui a toujours été contre les intérêts du peuple, nous en sommes là. C’est très inquiétant car ce sera comme ça jusqu’à l’explosion.

Vous avez des chances dimanche mais que pourront faire deux ou trois députés FN à l’Assemblée nationale ?

Ils pourront être des porte-voix. Ils pourront déposer des propositions de loi, des amendements, être les seuls à montrer au peuple français ce qui se passe dans ce cénacle. Alors que si nous les laissons entre eux, ce sera encore pire. Il faut que nous soyons le plus possible. Il reste cinq jours.

Propos recueillis par Caroline Parmentier

Entretien publié par le journal Présent daté du 14 juin 2017

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l’homme et tout ce que fait l’homme me passionne.


8 thoughts on “Louis Aliot : certains de nos cadres auraient mieux fait de se taire avant les législatives

  1. gelin

    PS:2e DEMANDE.
    METTEZ UN LIEN POUR TWEETER QUE L’ON PUISSE PARTAGER LA TOTALITE DE LA PUBLICATION ET NON LE LIEN URL DONT AUCUN S’Y INTERESSE

  2. NICOLAS F

    Comment expliquer ce malaise que je ressens vis à vis de ce parti aux énergies diverses :amateur. Etre près des gens ce n’est pas leur point fort.
    Cela fait 40 ans que les socialistes se positionnent en faisant croire au bon peuple qu’il ne se passe pas un jour sans qu’ils se préocupent de lui.
    Bon,maintenant c’est fini,l’imposture est dévoilée.
    Idem l’ump,fini la tromperie.
    Le fn avait pour lui le label du Patriote mais quand on s prétend patriote il faut des actes,de la solidarité,rendre les gens autonomes,les instruire (les « armer »),les soutenir.
    Mais rien:des mots ,encore des mots ,toujours des mots.
    Rien en réponse aux injustices et aux agressions.Allez trouver un membre Fn pour soutenir,aider,seconder une vieille dame qui s’est fait incendier sa voiture dans un « quartier ». Je ne parle pas de faire le coup de main,mais de l’accompagner au commissariat,de l’aider à s’exprimer etc…
    IL faudrait dans la proximité possiblement trouver un gentil FN qui informe, qui accompagne , qui explique ce qui est possible de faire ,de dire ou non.
    Et au bout d’un moment ,la confiance,un certain avenir avec le Front serait possible.Faire un bout de chemin ensemble.
    Le Fn devrait changer de nom,AGIR POUR LA FRANCE, qqe chose dans ce goût -là.
    Le Front national, tel quel ,ça ne marche plus,le front ,ce n’est pas le plafond (de verre),c’est un MUR, le mur sur lequel on butte et on ne peut plus avancer.
    Le Fn (rebaptisé ) a un espace énorme à occuper ,ps disparu, LR en
    perdition.
    Le Fn a une place – forte à occuper .Et cette place – forte s’appelle :les patriotes.
    Les patriotes DOIVENT donner la priorité à être solidaires .La solidarité a encore un sens. C’est cela la politique.

    Macron a tissé un réseau souterrain,quasiment occulte ,en 2 ,3 ans .

    Le fn peut tisser son réseau à l’air libre et à la lumière en 5 ans,mais pour ça il faut être sur le terrain près du peuple et vraiment lui donner un coup de main. Les flemmards et les grandes gueules,les blablabla , passez à autres choses…..La prise de pouvoir à la papa, faut oublier.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      je pense qu’il ne faut pas généraliser cela dépend forcément des gens sur le terrain dans chaque coin donné

  3. Fomalo

    Oui Nicolas F, et oui aussi Christine Tasin, cela dépend des gens sur le terrain.Mais cela devient un véritable apostolat pour ces derniers. Et si Maqueron a tissé un réseau occulte et souterrain, il ne faut pas oublier qu’il est international et bancaire. Ce seront comme toujours des bénévoles qui tiendront la main aux agressés, quitte à se faire démolir si l’on apprend qu’ils agissent pour le FN ou tout autre nom des « patriotes ». Le FN doit constituer un véritable réseau social et civilisationnel (pardon du terme alambiqué) avec des strates:Celui qui va « au feu » doit être protégé par un genre de pompiers supérieurement organisés, et au-delà par des militants de la communication et dotés d’entregent, bien formés et là aussi supérieurement organisés (en relation avec des républicains laïcs et aussi des républicains chrétiens dotés d’un pouvoir local et politique). Je crois que le FN a oublié la nécessité de ce maillage, pas seulement parce qu’il a été mis au ban des partis de la soi-disant démocratie, mais que l’humain ne ressort souvent pas indemne de l’invective. Un apostolat je vous dis..

  4. Chris2aChris2a

    Bonjour NICOLAS F
    Je crois que les fondamentaux qui distinguent le FN de toutes les autres chapelles politiques sont toujours vivaces et constituent le sens de son combat.
    Je pense, bien sûr, principalement au patriotisme, fut il même un tantinet chauvin, et, au souverainisme, à l’opposé du cosmopolitisme du fric et de l’immigrationnisme associé…
    Non pas que je sois partisan d’un nouveau bain de sang genre 14/18, mais parce que je refuse de collaborer à la colonisation de mon pays par des barbares et je ne vois que ce parti politique pour tenter de s’y opposer…
    Et si nous ne faisons rien, nous aurons à subir encore bien pire que 14/18 !!!…., et ce, contrairement à ce que prêche notre golden boy élyséen.
    Alors, il est vrai que parler d’une 3ème monnaie du style SME et d’un référencement aux Droits de Tirage Spéciaux n’était pas une bonne trouvaille pour emporter l’adhésion des sans-dents de base…mais soyons indulgents avec cette équipe qui avait l’ensemble de la classe médiatique contre elle…
    Avait-on déjà vu un tel déversement continuel de propagande ?
    On a subi un véritable bourrage de crâne à la soviétique !
    Je suis persuadé que la prise de son était même bricolée pour désavantager, notamment Marine…
    Le 1er tour des législatives donne, cependant, une idée du civisme des français et de leur niveau de compréhension de la situation…
    C’est pourquoi, ce blog est d’un intérêt capital et il faut se donner la peine de diffuser ponctuellement certaines de ses chroniques aux membres de son répertoire de contacts.
    Pour en revenir à la solidarité, il est bien évident qu’un délégué régional FN préférera éviter d’intervenir en public dans certains cas d’espèces, mais, d’une manière générale les militants de base sont volontaires et se rendront utiles, ceci, bien sûr, sans la casquette FN pour éviter toute intervention malveillante d’assoce ou de journalope collabobo à l’affût d’un « scoupe » salissant ..

  5. frejusien

    Donc, en fait, il faut encore agir dans l’ombre, même quand on fait le bien ?

    Le parti pourrait avoir une assos destinée uniquement à aider les français ; trouver du travail, trouver un logement, ou un coup de mains comme cité plus haut : créer un réseau de solidarité française….
    ça lui permettrait de mieux s’implanter auprès de la population et de gommer la mauvaise image que les media lui ont confectionnée

  6. Joël

    Louis Aliot : « Les nôtres ne sont pas allés voter ! » (SIC)

    La vrais question: POURQUOI LES NÔTRES NE SONT PAS ALLER VOTER

Comments are closed.