France : Macron, Président des élites et des islamistes


France : Macron, Président des élites et des islamistes

Le Président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel parlent à Berlin le 15 mai 2017. (Photo de Michele Tantussi / Getty Images)

8 juin 2017 par Guy Millière

https://fr.gatestoneinstitute.org/10502/macron-islamistes

Le Président français Emmanuel Macron ne peut être décrit comme étant proche du monde des affaires que si l’on comprend comment les choses fonctionnent en France. L’économie française est un système mixte où il est presque impossible de réussir financièrement sans avoir des relations étroites avec les dirigeants politiques qui peuvent accorder des faveurs et des subventions, et autoriser, interdire ou faciliter les contrats, ou les entraver. Macron n’est pas censé apporter un nouvel élan à l’économie du pays, mais renforcer et consolider le pouvoir de ceux qui l’ont placé là où il est.

Un effet secondaire délibéré des politiques de Macron sera le changement de population. Macron veut que l’islam ait davantage de place en France. Comme beaucoup de dirigeants européens, Emmanuel Macron semble convaincu que le remède au déficit démographique et au vieillissement des populations européennes de souche est plus d’immigration.

La branche française des Frères musulmans a publié un communiqué officiel disant: « Les Musulmans pensent que le nouveau Président de la République permettra la réconciliation de la France avec elle-même et nous permettra d’aller plus loin ensemble ».

Emmanuel Macron – dont la victoire aux élections présidentielles françaises le 7 mai 2017 a été présentée comme décisive – a été décrit comme un centriste, un nouveau venu en politique ayant des liens solides avec le monde des affaires, et un homme qui pourrait apporter un nouvel élan à un pays en état de stagnation.

La réalité est très différente.

La victoire de Macron n’a pas été « décisive ». Bien qu’il ait reçu un pourcentage élevé des suffrages exprimés (66%), le nombre d’électeurs qui ont voté blanc ou décidé de s’abstenir a été le plus élevé jamais enregistré lors d’une élection présidentielle française.

Bien que son adversaire, Marine Le Pen, ait essayé de se dissocier de l’antisémitisme de son père, Jean-Marie Le Pen, elle a été décrite comme un être horrible par presque tous les politiciens et les journalistes tout au long de la campagne. Qu’elle ait néanmoins recueilli 34% des voix a été un signe de l’intensité de la colère et de la frustration qui imprègnent les Français. Il apparaît que plus de la moitié de ceux qui ont choisi Macron ont voté contre Marine Le Pen plutôt que pour Macron.

Macron a gagné par défaut, et souffre d’un profond manque de légitimité. Il a été élu parce qu’il était le dernier candidat encore en lice, et parce que le candidat de la droite modéré, François Fillon, a vu sa campagne sabotée par une opération de démolition menée par les médias et par un usage politique de la justice. De manière significative, les poursuites contre Fillon sont devenues moins visibles sitôt sa défaite obtenue.

Macron n’est pas un centriste: il a été discrètement soutenu tout au long de la campagne par la plupart des dirigeants du Parti socialiste et par le Président socialiste sortant, François Hollande. Le lendemain de l’élection, lors d’une cérémonie commémorant la victoire alliée de 1945, Hollande ne cachait pas sa joie. Quelques jours plus tard, le 14 mai, quand il a transmis les pouvoirs de Président à Macron, Hollande a déclaré que ce qui se passait n’était pas une « alternance » mais une « continuité ». Tous les membres de l’équipe de campagne de Macron étaient socialistes ou gauchistes. Le principal stratège politique de Macron, Ismael Emelien, avait travaillé pour la campagne qui a conduit à l’élection de Nicolas Maduro au Venezuela.

Le programme entier de Macron est socialiste. Les propositions de dépenses publiques supplémentaires abondent. Le « changement climatique » est défini comme la question clé pour l’avenir du monde. Les changements proposés à apporter au Code du travail et au système fiscal sont en grande partie cosmétiques et semblent davantage destinés à donner une illusion de changement qu’à provoquer des changements réels. Si Macron ne rejette pas une économie de marché, il pense que celle-ci doit être mise au service de la « justice sociale », et que le rôle du gouvernement est de « guider », « protéger », « aider » – pas de garantir la liberté de choisir et de décider. De manière significative, les économistes qui ont participé à l’élaboration du programme de Macron sont ceux qui ont élaboré le programme économique de Hollande en 2012.

Même s’il est jeune, Macron n’est pas un nouveau venu de la politique et n’incarne pas le renouvellement. Non seulement il a travaillé avec Hollande pendant cinq ans, mais ceux qui ont façonné son ascension politique ont une longue carrière derrière eux: Jacques Attali était le conseiller du président François Mitterrand dans les années 1980; Alain Minc a travaillé avec tous les Présidents français depuis que Valery Giscard d’Estaing a été élu en 1974, et Jean-Pierre Jouyet était le directeur de cabinet du Premier ministre socialiste Lionel Jospin à la fin des années 1990. Juste après les élections, trois documentaires ont été diffusés à la télévision française expliquant en détail comment la campagne de Macron avait été organisée. Macron est le pur produit de ce que des analystes ont qualifié de « nomenklatura française » – une élite arrogante, composée de hauts fonctionnaires, de détenteurs de pouvoir politique et d’hommes d’affaires travaillant en étroite collaboration avec ces derniers.

Macron ne peut être décrit comme étant proche du monde des affaires que si l’on comprend comment les choses fonctionnent en France. L’économie française est un système mixte où il est presque impossible de réussir financièrement sans avoir des relations étroites avec les dirigeants politiques qui peuvent accorder des faveurs et des subventions, et autoriser, interdire ou faciliter les contrats, ou les entraver.

Pendant les années qu’il a passé au côté d’Hollande, Macron a aidé plusieurs hommes d’affaires français. Ils l’ont remercié en contribuant massivement à sa campagne. Il serait surprenant qu’ils ne s’attendent pas à un « retour sur investissement ». L’opération qui a permis l’élection de Macron pourrait être décrite dans le langage des affaires comme une « prise de contrôle ». Presque tous les médias privés français appartiennent à ceux qui ont soutenu Macron et ont participé à la prise de contrôle.

Macron n’est pas censé apporter un nouvel élan à l’économie du pays, mais renforcer et consolider le pouvoir de ceux qui l’ont placé là où il est. Le but de ceux-ci est de créer un grand parti politique technocratique unique de centre gauche qui écrasera les anciens partis politiques et sera installé dans une position d’hégémonie. Le nom du parti, « En Marche ! », a été établi pour désigner l’avancée dans cette direction. Les anciens partis politiques sont aujourd’hui presque détruits. Le Parti socialiste est agonisant. Le principal parti de centre-droit, Les Républicains, vacille. L’un de ses membres importants, Edouard Philippe, a été nommé Premier ministre de Macron. Un autre, Bruno Le Maire, est maintenant Ministre des finances et de l’économie: il devra appliquer une politique très différente de celle définie par son parti d’origine. Le Front national et la gauche radicale seront considérés comme des réceptacles de colère, et tout sera fait pour qu’ils soient marginalisés.

Un objectif de Macron est de confier toujours plus de pouvoir aux institutions technocratiques irresponsables, opaques et antidémocratiques de l’Union européenne: Emmanuel Macron n’a jamais cessé de souligner sa volonté sur ce plan. Le 7 mai, dès que les résultats des élections ont été connus, les dirigeants de l’Union européenne ont montré leur enthousiasme, et le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a parlé d’ « un signal d’espoir pour l’Europe ». Le 15 mai, immédiatement après être devenu effectivement Président, Macron est allé à Berlin, a rencontré la chancelière allemande Angela Merkel et a déclaré qu’il espérait un « renforcement rapide de l’Union ». Macron dit souvent qu’il veut la création d’un Ministère des finances de l’UE, dont les décisions auraient force d’obligation pour tous les États membres.

Un effet secondaire assumé des politiques de Macron sera le changement de population. Comme beaucoup de dirigeants européens, Emmanuel Macron semble convaincu que le remède au déficit démographique et au vieillissement des populations européennes de souche est plus d’immigration. Le 6 septembre 2015, il a déclaré que « l’immigration est une opportunité pour nous tous ». Le 12 février 2017, il a dit : « Je proposerai au gouvernement algérien la création d’un Bureau franco-algérien de la jeunesse pour favoriser la mobilité entre les deux rives de la Méditerranée ». Quelques semaines plus tard, il a stipulé que « le devoir de l’Europe est d’offrir l’asile à tous ceux qui recherchent sa protection », et que « la France doit accueillir un nombre équitable de réfugiés ».

Presque tous les réfugiés arrivant en France sont musulmans. La France a d’ores et déjà en son sein le plus fort pourcentage de Musulmans en Europe. Macron veut que l’islam ait plus de place en France. Sa position concernant d’autres religions n’est pas connue. Sa position sur l’islam est claire : « Aujourd’hui, les musulmans de France sont mal représentés … Demain, une nouvelle structure permettra de relancer les principaux chantiers du culte musulman en France : la construction et l’amélioration de lieux de culte dignes là où c’est nécessaire et la formation en France des imams ».

La branche française des Frères musulmans a félicité Macron pour sa victoire, et a publié un communiqué officiel disant: « Les Musulmans pensent que le nouveau Président de la République permettra la réconciliation de la France avec elle-même et nous permettra d’aller plus loin, ensemble ».

Le Premier ministre de Macron, Edouard Philippe, a des liens étroits avec les Frères musulmans et a favorisé leur installation dans la ville dont il est le maire, Le Havre. Richard Ferrand – ancien député socialiste, secrétaire général d’En Marche! depuis sa création, et maintenant Ministre de la cohésion des territoires – a contribué financièrement au mouvement anti-Israélien BDS et à diverses organisations « pro-palestiniennes » depuis des années. Gerard Collomb, maire socialiste de Lyon, et maintenant Ministre de l’Intérieur, a financé l’Institut français de la Civilisation musulmane qui ouvrira ses portes en décembre 2017.

Dans un article récent, Yves Mamou a noté que Macron n’est pas « un promoteur patenté de l’islamisme » en France, et pourrait plutôt être défini comme un « idiot utile ».

Dans un autre article récent, Bruce Bawer s’est demandé comment les Français ont pu choisir Emmanuel Macron. Sa réponse était que « les médias traditionnels ont joué un rôle ». Elle était aussi que « certaines personnes ne veulent pas connaître la vérité », même si la vérité est sous leurs yeux.

« Certaines personnes sont habituées à l’idée qu’il y a des gens au-dessus d’eux dans la hiérarchie sociale dont le travail est de réfléchir et de s’occuper des grandes choses, alors que les citoyens ordinaires, tels des souris, s’occupent juste de leur petite vie ».

La majorité des Français n’a pas choisi Macron, mais semble accepter l’idée qu’il y a des gens au-dessus d’eux. Ceux qui n’acceptent pas sont nombreux, mais minoritaires, et risquent de devenir plus minoritaires encore. Macron compte sur leur résignation. Il n’est pas certain que les millions de personnes qui ont voté pour Marine Le Pen, malgré ses liens avec la Russie et malgré la campagne très dure menée contre elle, et ceux qui ont voté pour des candidats de gauche radicale, se résigneront si facilement. Il n’est pas non plus certain que l’aveuglement volontaire et l’apaisement feront que les islamistes s’adouciront ou que les attaques djihadistes s’arrêteront.

Macron a déclaré qu’il était « consterné » par l’attentat terroriste de Manchester. Il a ajouté qu’il était « empli de crainte ». Il n’a pas exprimé la nécessité de faire face au danger. Les Français ont toutes les raisons d’être nerveux.

 

 




Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n'obtiendront, ni ne méritent, ni l'une ni l'autre » Benjamin Franklin


18 thoughts on “France : Macron, Président des élites et des islamistes

  1. Machinchose

    « Devant la gare centrale d’Amsterdam, une voiture folle a foncé dans la foule ce samedi soir. Il y aurait au moins 8 blessés, dont deux grièvement.

    va falloir sérieusement envisager la création d’ asiles pour objets aliénés: autos, camions,marteaux,sabres,engins de TP devenus fous !!

    la lacheté immense de cette presse l’ empêche d’ écrire

    « un terroriste au volant de sa voiture écrase des dizaines de passants dans le style islamiste devenu habituel »

    salopes de Journaleux…vous finirez comme les gens de Charlie et dans le mépris général..

  2. Marie

    Bonjour et merci pour cet article..

    Tout à fait d’accord avec vous.

    Le souci est que malgré toute cette réalité, j’ai l impression que les « français » voteront encore LREM aux législatives .Je ne comprends pas.

    Dans tous les cas, nouvelle ici depuis quelques mois, je m’aperçois que tout ce qui est dit est vérifiable et je suis rassurée de trouver des personnes ayant les mêmes opinions que moi, car si je m’arrête à BFM TV, je me demande si je ne suis pas cinglée !

    Bon vote !

    1. Xtemps

      Parce que les votes sont truqués, avec ce système corrompu, même si les français votent à 90 % pour Marine Lepen, ils s’arrangeront pour que ce soit encore le Macron au pouvoir et décidé par les escrocs aux pouvoirs derrières.
      Nous sommes déjà dans un état mondial Fasciste, c’est pas à en vouloir au peuple français, c’est la même chose partout dans toute l’Europe, tout est corrompu.
      Ils font la même chose dans les pays d’Orients et d’Afrique, des pays riches en ressource avec des peuples pauvres et toujours les mêmes qui se remplissent les poches en laissant rien aux peuples.

  3. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Petit exemple historique pour illustrer la nécessité de la démocratie et de sa nécessaire refondation par le peuple lui-même. Les peuples ne peuvent ni ne doivent remettre leurs destinées entre les mains d’un groupuscule quel qu’il soit. Si le peuple, en effet a besoin d’un exécutif, celui-ci ne doit être qu’un instrument désigné par le peuple ; un instrument qui n’a de pouvoir que celui que LUI PRÊTE le peuple pour agir et appliquer la politique décidée par le peuple. Ce pouvoir exécutif ne doit être QUE LE REPRÉSENTANT du peuple pour défendre les SEULS INTÉRÊTS DU PEUPLE.
    L’exemple qui suit se retrouve de multiples fois au cours de l’histoire et dans tous les pays. La politique exercée par une poignée, une caste, n’est rien d’autre qu’un pouvoir mafieux qui se soucie peu des intérêts et des aspirations des peuples qu’ils maintiennent sous son joug ; une horrible pièce de théâtre, une mascarrade qui mène aux pires crimes, des crimes, des guerres que le peuple ne mènerait pas car l’âme du peuple n’est pas prédatrice ; celle des prédateurs qui le gouvernent oui !

    On pourrait intituler l’extrait qui suit : « Histoire(s) pour notre temps »
    __________________________________

    HISTOIRE d’ESPAGNE…. DOMINATION ARABE ; auteur : Lucien Renard ; Edit. 1855

    CHAPÎTRE V.- Domination arabe. pag.116…

    Dans les plaines de Xérès commença pour l’Espagne l’ère d’une nouvelle domination.

    Rien ne démontre mieux la décripitude où était tombée la nation gothique et l’insuffisance de ses institutions, que sa docilité à accepter le joug. On a peine à concevoir comment le souffle d’une seule bataille a pu renverser une possession que deux cents ans et plus d’existence auraient dû attacher au sol par de profondes racines. Qu’étaient donc devenus ces guerriers du Nord, qui ne connaissaient pas d’obstacle ? Qu’étaient devenus leur esprit d’indépendance et leur bravoure dans les combats ? Un champ de batalle peut bien engloutir une armée, mais non servir de tombeau à tout un peuple.

    La perfidie criminelle du comte Julien* { https://fr.wikipedia.org/wiki/Comte_Julien }, la trahison patricide des fils de Witiza ont suffi pour amener une défaite, et causer un désastre ; mais c’est ailleurs qu’il faut chercher la cause de cette imense ruine d’un pays, recevant presque sans résistance, avec la honte de la domination étrangère, des moeurs et une religion nouvelles.

    Le dévouement et la vertu des grands sont la tête et le coeur d’un gouvernement, comme l’esprit national du peuple et son amour de la patrie en sont les deux bras. Or, la tête, le coeur et les bras faisaient alors défaut à l’Espagne.

    Amollis par le luxe, corrompus, énervés par l’abus des plaisirs, les grands avaient perdu les nobles sentiments de l’âme ; leur ambition ne connaissait plus de bornes, et pour la satisfaire, ils étaient prêts à vendre leur patrie et leur Dieu. Quant au peuple, accablé sous l’oppression des seigneurs, ruiné par les guerres iviles, dont il ne pouvait espérer aucun profit, déshabitué de se regarder comme quelque chose dans la commune patrie, peu lui importait de servir tel ou tel maître. Il ne pouvait rien craindre de pire que la position qui lui avait été faite. Voilà pourquoi l’Arabe n’eut qu’à se montrer pour soumettre et subjuguer l’Espagne. C’est à peine si quelques villes, telles que Cordoue, Tolède et Mérida essayèrent de résister. Leur Soumission ne se fit pas longtemps attendre et Tareck eût pu répéter les trois mots fameux { https://fr.wikipedia.org/wiki/Veni,_vidi,_vici } du vainqueur de Pharsale { https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Pharsale#Bilan_des_pertes_de_la_bataille }, ainsi que nous allons nous en convaincre par le récit de la conquête après la bataille de Xérès { https://es.wikipedia.org/wiki/Batalla_de_Jerez }.

    Disons cependant pour l’honneur de la race gothique, que l’énergie de la nation, que son patriotisme et sa foi trouvèrent un asile dans le coeur d’un petit nombre d’hommes, qui, sous la conduite d’un descendant de leurs anciens rois, de Pelage, préférèrent à une vie tranquille dans l’asservissement, les misères de l’exil dans leur propre patrie. Ajoutons que ces dignes fils des premiers Visigoths ***surent garder fidèlement leur drapeau ; qu’ils le transmirent honoré et honorable*** à leurs neveux, et que ce drapeau eut la gloire de reconquérir plus tard à la religion et à la liberté cette riche péninsule, devenue si facilement la proie des infidèles.

    …/…

    _________________________
    – *Conquête musulmane de l’Espagne { https://fr.wikipedia.org/wiki/Conqu%C3%AAte_musulmane_de_l%27Espagne }

    – PELAGE fondateur de la province d’Asturie ; premier roi des Asturies ; résistant à l’invasion musulmane et au joug mahométan ; iniciateur de la reconquête par les chrétiens de la péninsule ibérique. { https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9lage_le_Conqu%C3%A9rant}

    ADDENDA musical pour ceux que cela intéresse, le dossier contenant quelques éléments bibliographiques :
    – ALAHOR in GRANATA opéra de Gaetano DONIZZETTI
    :: http://www.pearltrees.com/quikoo2013/granata-gaetano-donizzetti/id16139140

  4. Christian Jour

    Je suis aller voté tout à l’heure et le seul panneau d’affichage qui représente les candidats, la seule affiche déchirée complètement et pas remplacer comme à chaque fois c’est l’ l’affiche du FN, Les Français ne veulent pas du FN, le seul parti qui rejette l’islam et quand ils vont se réveiller ces bobos collabos, il sera trop tard. L’islam avance à pas de géant et la faute à tous ces abrutis soumis qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

    1. MALI

      De retour de Paris où je faisais du bénévolat depuis jeudi, j’ai récupéré aujourd’hui dimanche l’enveloppe pour les législatives dans ma boîte aux lettres. Pour 14 candidats en lice dans la ville du centre où je vote, dans l’enveloppe il y avait 12 tracts de partis, et 11 bulletins de vote, dont celui du candidat Debout La France. Bien évidemment la candidate du Front National de ma circonscription faisait partie des 2 tracts et 3 bulletins « oubliés ». Je suis allé voter vers 17 heures, mais avant j’ai regardé les panneaux électoraux. Là cette candidate du FN y figurait bien. J’ai trouvé son bulletin au bureau de vote, et j’ai pu voter pour elle. Alors, pour l’enveloppe reçue au courrier, oubli intentionnel, ou retard? Je ne saurais le dire.

  5. Celtillos

    mao avait inventé « le grand bond en avant », macron va nous pondre « le grand bond en arrière »!
    PS: l’absence de majuscules est volontaire, on en met qu’a ceux qui en valent la peine!

    1. claude t.a.l

       » le grand bond en avant de mao  » n’était pas brillant non plus !

      macron va sûrement ressortir ce slogan de mao, sous sa forme macronique :
       » nous sommes au bord du gouffre, avec moi vous ferez un grand bond en avant , c’est mon projeeeeeet ! « 

      1. Calvo

        Il y a déjà un moment que nous y sommes dans le gouffre, je dirais depuis le rapprochement à VGE.
        Les choses, depuis lors, ne font que se mettre en place, avec un grand bond en avant sous M. Veste réversible.

  6. Sanglier

    Pour moi il y a une personne responsable c est la naziislamocollabo merkel et le second le président de la république islamique francaise
    Vous allez tous me prendre pour un fou ou pour un inconscient ,mais il faudrait vraiment un acte tellement grave de leur part que cela mettrait le feu aux poudre ,et que cela fasse boule de neige dans l europe

  7. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Chic le FN gagne 1 siège ; la France insoumise 100 ; carton plein pour En Marche !

    J’ai mal, très mal !
    ____________________________________________

    ARTICLE : Législatives 2017 entre «silence des bibliothèques» et «sécurité renforcée»
    URL : https://fr.sputniknews.com/france/201706111031790381-legislatives-vote-scritin-france/
    DATE : 11.06.2017

    Alors que les Français se rendent aux urnes ce dimanche pour le premier tour des élections législatives, un observateur russe présent à Paris indique que le scrutin se passe sous «le silence des bibliothèques» avec les mesures de sécurité renforcée suite aux attentats ayant frappé plusieurs villes européennes, dont récemment Londres.

  8. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Voilà ! Voilà ! Comme pour les présidentielles et tout le monde s’en accomodera !
    ________________________________________________________________

    ARTICLE : Législatives: quand des bulletins manquent à l’appel
    URL : https://fr.sputniknews.com/france/201706111031790484-legislatives-bulletins-absents-bureaux-de-vote/
    DATE : 11.06.2017

    Les Français de plusieurs communes se sont inquiétés de l’absence de bulletins avant l’ouverture des bureaux de vote. Une situation qui ne s’est guère améliorée en cours de journée.

  9. reuri

    A propos de ces « élites » moisies, j’ai envoyé un mail à sos racisme pour l’affaire du dégénéré socialiste de Limoux , ce white de gôôôche amateur-exploiteur de maghrébines. Je n’ai eu aucune réponse, étonnant non ?

Comments are closed.