La prochaine Grande guerre de l’Europe : des milliers de terroristes et des milliers de soldats.


La prochaine Grande guerre de l’Europe : des milliers de terroristes et des milliers de soldats.

2 juin 2017 par Daniel Greenfield

http://www.frontpagemag.com/fpm/266852/europes-next-big-war-daniel-greenfield

2 000 cas…

Voilà la révélation la plus négligée du témoignage de l’ancien directeur du FBI, James Comey. Alors que les médias ont analysé chaque « hoquet » de James Comey pour appuyer leurs théories de conspiration électorale, ils ont ignoré ce nombre.

James Comey a déclaré qu’il y avait environ 2 000 enquêtes sur le terrorisme. 1 000 d’entre elles concernent un « extrémisme interne violent » sans aucune preuve de contact avec des terroristes étrangers. Les 1 000 autres révèlent « un certain contact avec des terroristes étrangers ». 300 des 2 000 personnes enquêtées étaient venus en Amérique en tant que réfugiés.

Les deux tiers des terroristes réfugiés étaient d’origine irakienne. L’autre tiers était principalement issu des six pays cités dans l’arrêt temporaire d’accès aux États-Unis par l’ordonnance présidentielle que les juges militants de gauche ont bloquée inconstitutionnellement.

Il y a deux ans, James Comey recensait environ 900 enquêtes. Même en supposant que certains des 1 000 « extrémistes de deuxième ou autre génération » ne soient pas des terroristes musulmans, c’est une augmentation stupéfiante et choquante du nombre de cas.

À l’époque, il avait dit que le FBI avait des problèmes avec l’ampleur des enquêtes dans chaque état. « Si cela devient la nouvelle norme » avait-il dit, « ce sera difficile de faire face ».

La nouvelle norme ne fait qu’empirer.

Ces 2 000 enquêtes représentent des cas actifs. Lorsqu’une enquête n’aboutit pas, c’est fichu. Le FBI avait enquêté sur Omar Mateen avant le massacre du cabaret Pulse, le cabaret gay d’Orlando, où 49 personnes ont péri le 12 juin 2016 de la main de ce réfugié de deuxième génération « au nom d’Allah, le miséricordieux », selon ses propres mots.

Une enquête préliminaire ne doit pas durer plus de six mois, une année tout au plus. L’enquête sur Omar Mateen s’est terminée au printemps 2014. Son nom a alors été retiré de la liste de surveillance. Il a frappé deux ans plus tard.

Ces 2 000 cas sont la pointe d’un immense iceberg. Parmi ces 2 000 cas figurent de très nombreux terroristes potentiels dont le nom, comme pour Omar Mateen, a été retiré de la liste de surveillance, l’enquête les concernant étant terminée.

Au Royaume-Uni, 3 000 terroristes potentiels font actuellement l’objet d’une enquête, mais 20 000 autres avaient été « des sujets d’intérêt » dans le passé. Nous ne connaissons pas l’ampleur de ce deuxième nombre aux États-Unis, il est sans doute comparable à celui cité pour le Royaume-Uni. Autrement dit, il y aurait plus de 20 000 terroristes potentiels aux États-Unis.

On ne connait pas davantage l’importance d’un troisième nombre de terroristes potentiels qui prennent bien soin de ne pas se manifester.

Face à ces quantités, le MI5, qui s’occupe du contre-terrorisme au Royaume-Uni, compte 4 000 collaborateurs. Seule une petite fraction de ceux-ci serait utilisée dans le contre-terrorisme par la branche G du MI5. Le Commandement antiterrorisme de Londres compte un effectif de 1 500 personnes. L’équipe de lutte contre le terrorisme de la police de Manchester comptait 20 personnes. Ces chiffres sont évidemment insuffisants. Mais quel nombre serait suffisant ?

L’armée britannique peut mettre 10 000 soldats dans les rues après une attaque terroriste. Après Manchester, 5 000 soldats ont été déployés. Des forces spéciales du SAS (Special Air Service) sont positionnées en permanence à Londres. L’armée a été déployée pour la première fois depuis une centaine d’années lorsque Tony Blair a envoyé des tanks pour sécuriser l’aéroport d’Heathrow après une menace terroriste islamique. Maintenant, le déploiement militaire devient la nouvelle norme.

La France a déployé 10 000 soldats pour patrouiller dans les villes après les attaques de Paris. L’opération Sentinelle est encore en cours deux ans plus tard. Les soldats qui patrouillent à Paris reçoivent une médaille pour la protection du territoire. La moitié des soldats français ainsi déployés patrouille dans les rues de Paris et d’autres villes.

La Belgique et l’Italie ont également déployé des troupes à Bruxelles et Rome en 2015.

Les forces déployées comprennent des noms tels que le 35ème régiment d’infanterie français, l’un des régiments les plus anciens du pays dont l’histoire remonte au XVIIème siècle, les gardes irlandaises à Whitehall et les légendaires Chasseurs Ardennais en Belgique. Ce n’est pas de l’antiterrorisme, c’est une guerre.

En 2015, l’année de ces nombreux déploiements militaires, 211 complots terroristes se sont produits dans les pays de l’Union européenne. Ces attaques ont tué 151 personnes et en ont blessé 360 autres. 1 077 arrestations ont été faites.

Ces chiffres sont plus proches des pertes en Iraq que n’importe quoi en Occident. Et ils ne font que s’aggraver.

Obama a tenté de rejeter le terrorisme islamique, le faisant passer pour un problème criminel. Mais lorsque des soldats sont déployés dans les grandes villes, il ne s’agit plus de crime, mais d’une insurrection. L’insurrection islamique d’Iraq a été exportée vers l’Amérique par des réfugiés irakiens ainsi que les chiffres du FBI le démontrent. Les insurrections islamiques du Pakistan, de la Libye et de l’Algérie ont été exportées vers l’Europe de la même manière. L’immigration islamique nous a apporté son insurrection.

Ces insurrections se forment autour des centres de populations musulmanes. La population musulmane de Manchester a presque doublé au cours de la dernière décennie. Vers la fin de cette décennie, un projet d’attentat musulman sur un centre commercial de Manchester lors des fêtes de Pâques avait été découvert à temps. Ce complot a échoué. Un autre a réussi.

Ces insurrections ne sont pas un problème de police. Elles constituent une menace militaire.

Un réseau terroriste musulman à Londres, à Paris ou à New York est une affaire militaire aussi importante que celle de Bagdad ou de Beyrouth. L’infrastructure des enquêtes et des expériences que nous avons mis en place pour lutter contre ces réseaux est totalement inadaptée à la nature du problème du terrorisme islamique et submergée par son ampleur croissante.

La question est de savoir si nous voulons transformer nos villes en Bagdad avec des milliers de soldats patrouillant dans nos rues ? L’augmentation des insurrections domestiques musulmanes laissera même les leaders les plus libéraux sans autre choix que de recourir à des mesures de guerre. Même en Amérique, cela a signifié la TSA (Administration de la sécurité des transports), la NSA (Agence nationale de la sécurité) et une foule d’autres restrictions et contraintes. Et pourtant, ces organisations administratives sont nécessaires tant que la cause des insurrections ne sera pas abordée.

Si les choses continuent comme maintenant, l’occupation militaire de nos villes deviendra permanente.

Les grandes villes de l’Ouest s’effondrent dans un labyrinthe d’opérations d’insurrections et de contre-insurrections avec des milliers de soldats dans la rue assurant des zones sûres et s’aventurant dans des raids dans des zones de non-droit. Parfois ces soldats cessent juste de patrouiller pour répondre à des attaques. Au lieu de tout cela, ils seront bientôt employés à occuper des postes de contrôle et à empêcher des groupes d’insurgés armés d’effectuer des attaques d’envergure.

200 complots terroristes deviendront 2 000 complots terroristes. 151 morts deviendront 1 500 morts, puis 15 000. Et chaque pays occidental qui a ouvert ses portes aux « réfugiés » deviendra un autre Iraq.

James Comey a estimé que 250 personnes ont fait le voyage des États-Unis en Syrie pour joindre la guerre terroriste. L’estimation britannique varie de 850 à 2000, l’estimation française va de 500 à 900, l’estimation allemande est de 750 et l’estimation belge est d’environ 500. L’estimation totale pour l’UE est de 4 200.

S’ils survivent et reviennent, des milliers d’insurgés bien entraînés par l’ennemi vivront en Europe. Ils devront faire face à des milliers de soldats dans les rues des grandes villes, déployés pour les combattre.

La première grande vague de terreur de ce siècle a été alimentée par des terroristes islamiques qui avaient combattu en Afghanistan. La nouvelle vague de terreur aura des insurgés formés en Iraq et en Syrie.

Les partisans des admissions de réfugiés et des frontières ouvertes inaugurent une occupation militaire et des guerres civiles. Les chiffres ne mentent pas, pas plus que les faits qui en découlent sur le terrain.

Mais contrairement à l’Iraq ou à la Syrie, l’insurrection islamique n’est pas un problème indigène. Le terrorisme islamique n’est pas indigène en Amérique ou en Europe. C’est un invité récent. Il est ici depuis des décennies, pas des siècles. Nous ne pouvons pas régler les conflits tribaux en Syrie ou en Iraq, mais nous pouvons les interdire chez nous par la réforme de l’immigration.

Tous les efforts pour s’opposer à la fermeture temporaire des frontières américaines à certains ressortissants par le Président Trump sont un vote pour des soldats dans les rues et des voitures piégées tous les matins. Tout cela ne peut que se terminer par des guerres que la gauche a détestées en Iraq et en Afghanistan, des guerres qui se dérouleront dans nos villes où les militants, manifestants et partisans vivront derrière des barbelés et des points de contrôle.

Le terrorisme islamique est une guerre. Le seul moyen d’arrêter cette guerre est d’arrêter la migration en provenance des États terroristes maintenant.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis
“Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.”
« Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n’obtiendront, ni ne méritent, ni l’une ni l’autre »
Benjamin Franklin


17 thoughts on “La prochaine Grande guerre de l’Europe : des milliers de terroristes et des milliers de soldats.

  1. suzanne94

    ça Macron ne le fera pas bien au contraire…………Il laissera les Français se faire assassiner…Même acheter une tronçonneuse devient un problème en France!!! Des morts joncheront le sol et par milliers…….

  2. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Des migrants ; des réfugiés de guerre dit-on, qui se pointent dans des pays à des dizaines de milliers de kilomètres de chez-eux ; des malheureux ; des déracinés ; ils fuient le malheur….

    Ils DEMANDENT L’ASILE poing levé serré ou le « V » de la victoire au bout de la main ; des banderoles sur le bas-ventre, leur cri de guerre : OUVREZ OU VOUS MOURREZ ! » ; sans doute une coutume locale comme celle de brûler les logis que ces portes mal fermées leur ont offert !

    Les temps ne sont plus ce qu’il étaient ; même l’immigration ! L’immigration ou l’invasion ?

  3. cpasca

    Les services secrets hongrois ont révélé que des djihadistes infiltrés en Europe et en Allemagne se préparent à lancer de vastes attaques d’envergures massives contre la population allemande. Pour le chef des services secrets hongrois la guerre civile en Allemagne provoquée par les djihadistes est éminente .Ces déclarations du chef hongrois et les déclarations d’autres sources aussi françaises comme allemandes montrent l’arrivée d’une attaque d’une grande ampleur en Europe. Des officiers de l’Unité des forces spéciales(KSK) ont déclaré déjà au mois de novembre 2016 s’attendre à une attaque massive de plus de 35 000 djihadistes en Allemagne à partir du mois de mars 2017. « Nous ne sommes plus actuellement envoyés en mission à l’étranger et nous nous entraînons en particulier pour le combat de rue de maisons à maisons avec trois bataillons complets de parachutistes. Les média parlent de 5000 terroristes en action. Mensonge ! Il est question uniquement de candidats aux actions suicides. C’est bien plus ! Nous n’avons aucune chance de faire quelque chose car nous ne pouvons pas les distinguer dans la foule du fait qu’ils adoptent nos manières de vivre. Nous ne pouvons qu’attendre et de voir ce qui va se passer et peut-être intervenir en amont pour stopper les attaques. Mais tout ça n’est pas raconté aux gens. De même, personne ne va aller dire aux gens qu’il est question de 20 000 à 30 000 djihadistes de l’EI qui ne se trouvent seulement que sur le sol allemand…

    1. carodu75

      sait-on combien ils sont en France ?
      Tout ça n’augure rien de bon pour les mois à venir.

  4. cpasca suite

    Entretien avec M X : Attentats de Paris, Londres, Manchester etc? Une simple diversion pendant que…
    MX : tout le monde sait que sur le terrain ils sont en difficulté, il leur faut agir vite ici.
    EC : d’autres attentats sont à venir ?
    M X : Oui et et d’une nature plus terrible encore.
    EC : Nous n’avons rien vu pour l’instant ?
    MX : Non, soyons sérieux, jusqu’ici les actions menées l’ont été par des isolés conditionnés idéologiquement qui font avec les moyens du bord( camions, 4×4, ,couteaux, ak 47, etc.., ) avec une certaine efficacité du reste.
    EC : Vous voulez dire sans grosse organisation derrière .
    MX : Non, ce sont des escarmouches .qui permettent de tester les opinions publiques et les dirigeants. Il faut avouer qu’ils n’ont pas été déçus.
    EC C’est à dire ?
    MX : Réfléchissez un peu, comme d’habitude des fleurs, des pleurs mais rien de concret.
    EC : Et rien n’est fait ?
    MX : Nous revenons toujours au point de départ, l’absence de courage des dirigeants. Bien sur que les autorités savent. Mais agir impliquera des réactions politiques, syndicales, médiatiques . Pour une certaine efficacité, il faudrait surveiller, licencier du personnel, en arrêter, mais comme il faut la paix sociale dans certaines villes…
    EC: Comment expliquer cette inaction?
    MX : La lâcheté tout simplement, les dirigeants occidentaux s’imaginent qu’en donnant des gages ils seront à l’abri.
    EC : C’est une absurdité.
    MX : Complètement.
    EC : Pourtant d’autres actions sont à venir.
    MX : Oui et là aussi tout le monde le sait.
    EC : Quels types d’actions ?
    MX : Nous avions déjà évoqué la question mais ça se précise. Des attentats majeurs sont en préparation dans plusieurs pays européens, avec des bombes chimiques, bactériologiques et radiologiques et des attaques des centres commerciaux ou les transports.
    EC : Donc il faut une organisation.
    MX : Bonne réflexion, bien entendu. Ce sont des réseaux avec au moins un chef ayant combattu en Syrie ou Irak, entrés en Europe grâce …
    EC : A l’accueil des migrant et réfugiés.
    MX : Tout juste, il en est de même des exécutants programmés.
    EC : Les services les surveillent, puisque vous avez ces informations.
    MX : les services ont une bonne analyse mais font ce qu’ils peuvent avec des moyens limités, c’est un peu la pêche au jugé. Les membres des services sont conscients de la situation mais savent qu’aucun ministre ne prendra les décisions nécessaires comme des arrestations massives, ou simplement des éliminations préventives.
    EC : Il y a un nouveau gouvernement, ça va peut-être changer.
    MX : Cette discussion n’est pas un sujet de plaisanterie.
    EC : D’après vous quand passeront-ils à l’action ?
    MX : Difficile à dire, mais ils veulent agir vite compte tenu de leurs déboires en Syrie. Pour l’instant selon mes informations il leur manque au moins une bombe radiologique. Dès qu’ils auront le matériel ils passeront à l’action car les équipes opérationnelles sont prêtes.
    EC : Donc il faut s’attendre à tout instant à une action.

  5. robertr

    bien sur il attendent le feux vert, pour passer à l’actions. nous devons nous tenir prêt , parce que le moment venu il n’y auras pas d’avertissement, comme la foudre cella frappera la ou on ne si attendras pas !

  6. Xtemps

    Si c’est pas voulu, moi je suis le Pape.
    C’est de la cécité exprès.
    C’est les commanditaires qu’il faut combattre et arrêter, pas leurs armes.
    Gouvernements!, assassins!, ils ont du sang sur les mains avec les attentats.

  7. jolly rodgers

    oui il faut arreter l’immigration et dénaturaliser tout les descendants d’immigraient qui sont là depuis 4 génération et qui n’ont jamais fait l’effort de s’assimilaient ( de plus on ne peux pas assimiler des gens qui n’ont pas la meme culture que nous et surtout si ils sont trop nombreux ) la remigration s’impose . mais avec ce gouvernement sa vas etre dur , voilà pourquoi au législative votons en masses pour les candidats patriotes ( au moins pour limiter les dégâts ) . sinon tot ou tard ,nous ( le peuple français) devrons agirs!

  8. frejusien

    Pas étonnant, en GB, c’est déjà commencé, et c’est pas leur mansuétude vis à vis des muzz, leurs écoles coraniques et autres gâteries qui les mettront à l’abri, bien au contraire,
    plus il y en a , plus le danger augmente
    à bon entendeur, salut !

  9. MALI

    « Au nom d’Allah le miséricordieux » ?
    Ah bon! Quelle est donc la définition du mot miséricorde, sinon clémence ou compassion? Alors qu’on m’explique comment la miséricorde peut demander d’aller tuer celui qui n’adhère pas à la religion qui n’admet pas qu’on n’en soit pas l’un de ses fidèles ? Y a-t’il au monde une seule « religion », autre que l’islam, demandant d’aller assassiner les « infidèles » ?

  10. Révolution2017

    Ce n’est plus possible de voir toute cette horde , ils sont combien à être sur nos territoires répartit dans toute l’Europe, ils veulent quoi au gouvernements, ils ne comprennent pas que ces gens là sont des ennemi de la République , de nos sociétés de nos valeurs, alors que veulent les dirigeants que l’on se fassent tous égorger ? C’est inadmissible, alors qu’ils font croire qu’ils nous ont compris, compris nos craintes etc… et pourtant l’invasion barbares continuent !!!Nous ne voulons pas de ces gens qui viennent pour nous pourrir la vie, il va arriver qu’on ne pourra plus rien faire, et qu’alors ce sera la guerre, c’est déjà la guerre , mais dans quelques temps se sera bien pire et il nous faudra , nous n’aurons pas le choix de nous défendre par les armes

  11. Didier .....

    Il faudrait permettre au citoyen de porter une arme dans le but de se défendre contre une attaque islamique, cela deviendra comme au far West américain, les américains contre les indiens, les islamistes remplacent les indiens en plus sauvage. C’est facile d’attaquer des gens qui n’ont pas d’armes. C’est lâche de faire un attenta sur des pauvres gens sans défense. Le terrorisme est une guerre làche, attaques surprise.

  12. frejusien

    Clichy , il faudrait que les français des provinces voient cela absolument !!!

    je t’embarquerais tout ça, dans un charter, et hop !! retour sur terre islamique !!

    et les flics qui encadrent , donc qui cautionnent, il sont là pour les protéger, elle est pas belle , la nouvelle France ?

    et le haut parleur, pour bien islamiser les habitants du quartier, est-ce légal ????
    hé ! toumou ! micmac ! dutrou ! y a quelqu’un là haut ?

  13. Sylvie D.

    Isabelle la catholique à bien décidé de rendre l’Espagne à la chrétienté. La reconquista s’est terminée avec la prise de Grenade en 1492. Quand on veut on peut……. Mais à cette époque, les droits de l’homme n’existaient pas…..
    À la fin de la guerre d’Algérie, les pieds-noirs à qui on a dit « la valise ou le cercueil », ont-ils eu le choix ? Aucune association droitdel’hommiste n’est montée aux créneaux…..
    Qui aura assez de courage pour le faire ?? Je ne vois personne pour le moment… Il paraît que le Messie doit revenir sur terre…. Wait and see…..

  14. Chris2aChris2a

    Des « milliers » de soldats écrivez-vous ??.
    Mais au 1er coup de Trafalgar, les salaires ne seront même plus virés.. et les services d’ordre partiront en we ou resteront chez eux…
    Cela risque de se passer au corps à corps.
    Un bon conseil : inscription dans un club de tir et acquisition d’un minimum d’artillerie pour se défendre et éviter de se faire égorger vivant.
    Nos têtes couronnées ont-elles, au moins, monté un plan »orsec » en cas de lâcher de 2millions de migrants accompagnés par 5millions de « touristes » turcs ??? Ils entreraient comme dans du beurre…
    C’est bien ce qui attend les pays qui n’ont plus ni frontières ni armée…
    Pas la peine d’avoir fait l’ena, l’essec et les hautes études de cavalerie pour piger ça.
    Ah si Poutine voulait bien nous annexer !!!…..
    .

Comments are closed.