Au Togo, campagne contre la défécation sauvage : la faute à la colonisation ?


Au Togo,  campagne contre la défécation sauvage : la faute à la colonisation ?

Un article qui date du 29 mars 2017 publié sur africapostnews.com nous fait part du lancement d’une campagne de prévention au Togo contre la défécation sauvage : en effet de nombreux enfants meurent chaque jour après avoir été en contact avec de la matière fécale et parfois après en avoir ingéré a cause des bactéries et des maladies. Le gouvernement en est arrivé à devoir faire une campagne par des affiches pour inciter la population à ne pas se soulager où bon lui semble .

Cet exemple se passe chez eux alors vous les imaginez être respectueux ailleurs ? »

Commentaire :
Finalement cette histoire de « défécation sauvage » au Togo, ça relève de « colons » mal maîtrisés aux mauvais endroits …Encore une histoire de colonisation en somme…

Ah ! les méfaits de la colonisation…

P.S.

Les internautes Togolais nous apprennent avec leurs commentaires que nombre de leurs concitoyens urinent aussi dans la rue…

Togo : une campagne de sensibilisation à l’hygiène publique crée la polémique

Afin de combattre la défécation à l’air libre, le gouvernement togolais a lancé une campagne de sensibilisation. L’affiche érigée dans les rues togolaises a créé la polémique, notamment sur les réseaux sociaux. D’une simplicité monstre et on ne peut plus claire, l’affiche n’a pas été du gout de certains Togolais, qui n’ont pas manqué de le faire savoir. 

Le gouvernement togolais, en partenariat avec le Conseil de Concertation pour l’Assainissement de base au Togo (CCABT), la Water Supply and Sanitation Collaborative Council (WSSCC) et la Croix rouge, a récemment lancé une campagne de sensibilisation sur l’hygiène publique. La campagne concerne plus particulièrement la « défécation à l’air libre » comme on peut le lire sur l’affiche. Si le sujet est sérieux, l’affiche quant à elle a fait l’objet de vives critiques.

En effet, l’on peut voir sur l’affiche une personne faire ses besoins en plein air. Mais l’objet qui a déchaîné les passions ce sont surtout les excréments. La taille, la couleur, la quantité, etc. tout a été passé en revue. Si aller à la selle est un besoin naturel exécuté par tous, il ne fait nul doute que personne n’a envie de voir des excréments en taille géante placardés un peu partout dans son pays. Entre rires, et choc, les internautes, togolais ou pas, n’ont pas manqué de commenter cette affiche de sensibilisation.

 

Certains internautes sont allés jusqu’à contacter les autorités compétentes pour demander le retrait de ladite affiche. Bien entendu, il n’est pas question pour les Togolais de minimiser le sujet, bien au contraire. Ce qu’une majorité critique c’est bien le choix fait par les différents partenaires, de montrer clairement un acte qu’on réalise normalement dans la plus grande intimité.

La lutte contre la défécation a l’air libre pour combattre la propagation de maladie

Au Togo, comme dans beaucoup d’autres pays d’Afrique, la défécation à l’air libre est une pratique très répandue. Particulièrement dans les milieux ruraux. Si elle pose un problème en relation avec la propreté de la ville,  elle participe également à la propagation de maladies. « 10 enfants de moins de 5 ans meurent chaque heure au Togo parce qu’ils mangent sans le savoir leurs propres cacas, ou celui des autres » peut-on lire sur l’affiche. Mais qui fait ça et pourquoi ?

Se soulager en plein air ne résulte pas nécessairement de l’envie des personnes de s’adonner à cette action par pur plaisir. Il est certain que ces personnes aimeraient faire leurs besoins dans un espace adapté et sans avoir à s’inquiéter du regard des autres. En outre, le problème derrière la défécation à l’air libre c’est un manque de structures sanitaires adéquates. Sans accès aux infrastructures sanitaires dans les lieux publics, ni de toilettes convenables dans leurs propres habitations, certains Togolais sont contraints d’utiliser la nature comme des latrines géantes. Or, ce problème n’est pas posé dans l’affiche de la Croix rouge togolaise. C’est en tout cas ce que déplorent plusieurs Togolais. En effet, la campagne semble pointer un doigt accusateur envers les « déféqueurs publics ». Agacé, un internaute ira même jusqu’a fustiger les « montreurs de femmes chieuses ».

Si le fond est bon, cette affiche en aura certainement « fait chier » plus d’un.

https://africapostnews.com/2017/03/29/togo-une-campagne-de-sensibilisation-a-lhygiene-publique-cree-la-polemique/

Complément de Christine Tasin

Le Togo sous tutelle allemande puis française n’avait pas, semble-t-il, besoin de campagne contre la défécation en plein air…

Mais depuis 1960, étrangement, les choses se sont gâtées…

En 1884, le roi Mlapa III de Togoville signe un traité de protectorat avec l’Allemagne (représentée par Gustav Nachtigal), qui dure jusqu’en 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale.

En 1914, lors de la Première Guerre mondiale, une opération conjointe franco-britannique entre en contact avec la force allemande. Une troupe de la force publique du Congo belge vient également en aide aux Français et Britanniques. Les Allemands capitulent dès août 1914 et sont expulsés. La colonie est alors occupée conjointement par la France et le Royaume-Uni qui se partagent le territoire, décision confirmée le 10 juillet 1919, et qui fait du Togoland un mandat de la Société des Nations (SDN). Les Français occupent la majeure partie du pays, qui devient le Togo français ou Togoland oriental, et qui équivaut au Togo actuel, tandis que les britanniques administrent la partie ouest du pays, le Togo britannique, aussi appelée British Togoland. Bien que les deux parties du Togoland originel devaient être administrées dans la perspective d’une réunification, les Français et Britanniques incorporent les mandats dans leur sphère coloniale respective. La partie française est rattachée à l’AOF, la partie britannique devient une province de la Côte d’Or

En 1946, le pays passe sous tutelle internationale de l’ONU, toujours gérée par la France. Le Togo français est détaché de l’AOF. Il obtient sa propre représentation au Parlement français et devient la République autonome du Togo. En 1956, le Togo britannique opte, lors d’un référendum d’autodétermination, pour son intégration au Ghana, l’ancienne Côte d’Or. Ce rattachement est entériné par l’ONU en 1958 au prix de la division de certaines ethnies, voire de certaines familles.

L’indépendance[modifier | modifier le code]

Le Togo acquiert son indépendance complète, le . Antérieurement, l’autonomie interne remontait au , avec l’institution de la République autonome du Togo1.

Source wikipedia

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

28 thoughts on “Au Togo, campagne contre la défécation sauvage : la faute à la colonisation ?

  1. robertr

    et ce pays n’est pas le plus mauvais, les togolais sont des gens très bien, mes amitiés , mais comme souvent il faut faire respecté les règle de vie

  2. JackJack

    « Une image vaut mieux qu’un long discours » dit-on. Cette affiche PARLE, elle est parfaite.

  3. Massilia

    Il y a aussi la possibilité de s’organiser, chaque village pouvant creuser des latrines publiques. Ou chaque « déféqueur » peut creuser un trou est ensevelir sa merde. Mais j’intellectualise trop sans doute ??!!

  4. Xtemps

    Il parait que ce pays a d’énormes quantité de pétrole dans ses soles encore plus que les pays arabes.
    Et ce pays, le Togo comme la plupart des pays Africains ont d’énormes richesses, comme les mines d’ores, d’argents, de diamants, de cuivre, voir autres.
    C’était pas pour rien que la plupart étaient colonisés dans le passé pour leurs richesses et pourtant tous ces peuples, la plupart sont dans la pauvreté la plus total.
    Mais aussi, la plupart des dirigeants sont curieusement des francs maçons en Afrique et pas mal abusent de ces pays pour s’enrichir.
    Comme la plupart des pays musulmans, surtout ceux qui ont du pétrole, les peuples sont dans la pauvreté.
    Non pas à cause des européens et des américains, mais à cause de certains rapaces pilleurs de l’establishment criminel mondial qui les volent leurs richesses, car ces peuples sont incapables d’exploiter leurs propres richesses d’eux mêmes.
    Vous avez déjà une idée avec l’Algérie pour la mosquée à 500 millions d’euro fait les chinois, car les algériens sont incapables de le faire d’eux mêmes.
    Les illettrés de ces pays profitent aux riches de l’establishment criminel.
    Si nous les occidentaux sommes des pays riches aujourd’hui, c’est à cause de nos combats pour la liberté durement gagnés.
    Et nous les peuples européens avons connu aussi les grandes pauvretés et grandes maladies en Europe, comme la peste et le choléra ou encore la grippe espagnole, voir autres.
    Aujourd’hui nos acquis en Europe sont remises en causes par les mêmes escrocs qui profitent des pays d’Orients et d’ Afrique.
    Et si nous reprenons pas nos destinés hors des mains de ces crapules aux pouvoirs chez nous, et délivrer les pays européens de leurs tyrannies, nous finirons comme ces deux continents dans la pauvreté et la misère, avec les mêmes conséquences graves que nous observons dans ces pays là.

  5. MALI

    Pays passé de 6,1 millions d’habitants en 2010 à 7,5 millions en 2015… (source Wikipédia), soit 20% d’augmentation par an. Pour un pays de 56000 kilomètres carrés. Y’aurait pas quelque chose à faire en matière d’éducation et de planning familial?
    L’oligarchie mondialiste se fout bien des problèmes du Togo. Au lieu d’aider les populations d’Afrique à s’équiper et se stabiliser, elle préfère qu’elles viennent nous envahir alors que manifestement elles ont encore des mœurs d’un autre âge. Pas étonnant dès lors que certains individus issus de ces pays prennent les fontaines de Rome pour des piscines publiques…

  6. Marie

    Il faudrait envisager le même affichage à Paris, mon mari rentrant d’un séminaire dans la capitale m’a raconté avoir vu un mamadou baisser son pantalon et faire ses besoins devant tout le monde dans le métro. On va pas dire qu’il n’y a pas de toilettes dans le métro parisien, quand même. Ce sont des sauvages, c’est tout, on pourrait leur donner de l’or qu’ils le transformeraient en merde.

  7. Baribal

    Ces pays n’ont jamais eu d’hygiène, à part durant la période coloniale. Même si tout n’est pas parfait dans les pays occidentaux de ce point de vue, nous sommes les héritiers d’un certain empire romain qui a développé le réseau d’eau courante à travers toute l’Europe. Loin de rejeter la colonisation romaine, les peuples européens ont apprécié et développé ce confort hygiénique et l’ont exporté lors de leurs futures expéditions outre-mer. Comme par hasard, ce problème ne concerne pas que l’Afrique, mais une ancienne immense colonie britannique. En effet, en 2014, le gouvernement indien a lancé une campagne anti-caca sauvage. Voici 2 liens sur ce sujet.

    https://fr.globalvoices.org/2014/05/02/167831/

    http://www.lemonde.fr/international/article/2016/08/15/le-gouvernement-indien-se-felicite-d-avoir-construit-20-millions-de-toilettes-dans-le-pays_4982957_3210.html

  8. Anne Lauwaert

    C’est un très gros problème dans le Tiers Monde, aussi en Inde. A Calcutta, en plein Park Street, devant la Oxford Library, j’ai vu un monsieur descendre du trottoir, faire un caca énorme et continuer son chemin normalement. Il n’est pas rare de voir quelqu’un uriner en rue sans même chercher un arbre ou un poteau… comme ça, en l’air… En plus tout le monde crache par terre. Imaginez la prolifération des germes. Vous vous étonnez que les épidémies continuent ? Ajoutez-y les animaux écrasés qui lentement pourrissent en rue. Sur la route entre Jaipur et Agra j’ai vu un chameau mort (peut-être victime d’un accident ?) Les vautours, les petits carnassiers et les mouches se chargeaient de l’éliminer… et attendant le chauffeur m’a dit « Camel accident » et comme tous les autres automobilistes il a tout simplement contourné l’énorme cadavre… Dans les villages il n’y a pas de WC. D’ailleurs dans les pays où il n’y a pas d’eau pour boire, il n’y en a pas non plus pour tirer la chasse. Chez eux, ces gens ne connaissent pas nos règles d’hygiène, ni de savoir vivre, comment voulez-vous qu’ils les connaissent quand ils migrent chez nous. On les laisse venir chez nous, ils y découvrent de magnifiques fontaines et on s’étonne qu’ils s’y baignent ? Si on importe le Tiers Monde, on a le Tiers Monde. A qui la faute ?

    1. Machinchose

      excellente observation et analyse !

      a Paris, ce sont les chinois entête qui crachent dans la rue, suivis des arabes ;pour les Maghrébins, ce sont surtout les jeunes, sans doute l’ effet de ces drogues fumées ou avalées…

      quand au Togo, comme a tous ces pays d’ Afrique ou on peut encore parler de « naturels » au lieu d’ habitants, déféquer n’ importe ou n’ est pas vraiment un problème…c’ est « naturel »

      Chiassez le, il revient au galop…

    2. Machinchose

       » j’ai vu un monsieur descendre du trottoir, faire un caca énorme

      «  » » » » »

      😆 😆

      bien dressé le Clébard!!

      compliments a son maître qui lui a appris a faire dans le caniveau…

      et il repart en remontant son froc comme ça!!

      d’ ou l’ utilité du sigle que je propose: le rouleau de PQ….

      décidément ces choses sont complétement assimilables aux animaux, il ne leur manque plus que la locomotion a quatre pattes et les hurlements

      pour les hurlements on y arrive avec leur « musique et chansons africaines »

      j’ ai connu il y a une trentaine d’ années un monsieur Syrien catholique , médecin a Damas, qui avait accompli son service militaire du coté de Homs en qualité d’ officier

      il avait donner ordre a ses hommes de fouiller les maisons de notables suspectés de non fidélité au régime

      et là un de ses hommes , émerveillé, vint au rapport, lui relater que dans beaucoup de ces maisons il y avait des édicules blancs dans lesquelles il y avait de l’ eau propre en permanence, qui se renouvelait en appuyant sur un levier, qu il en avait bu et qu elle était excellente…..en récupérant des lampées avec sa main , récupérées dans la paume!!!

      bien sur que chez nous, dans nos campagnes il n’ y avait pas de WC dans toutes les fermes jusqu au milieu de 20 eme siècle, mais il existait les « feuillées, dans une cabine isolée, et qu on recouvrait aprés chaque usage, de larges feuilles qui servaient a se torcher (comme on pouvait)…

      1. kitty

        Exact, tout le monde ne disposait pas de WC, mais nous n’avons jamais vu personne se soulager en public.

        1. hathoriti

          moi, je l’ai vu, Kitty, en plein Paris, dans une rue du 18e arrondissement ! à 2 reprises…fallait pas que les images me reviennent en tête au moment du repas, car la nourriture serait repartie aussi sec…

      2. Anne Lauwaert

        cher Machin, chez nous, en Flandres nous avions une fosse à purin e plusieurs fois par an on la vidait et on la répandait sur les champs et nous avions des récoltes opulentes – tandis que le Tiers Monde meurt de faim ???

  9. palimola

    Il n’y a qu’a voir l’état de certains quartiers en France pour comprendre que l’immigration et propreté sont incompatibles ……j’ai déjà vu la scène représentée sur l’affiche se passer en France il y a peu , bien sûr le chieur fou n’était ni aveyronnais ni berrichon !

  10. bm77

    Quand on permet à des milliers de gens du tiers monde de venir dans notre pays on importe toutes sortes de pratiques et d’habitudes qui peuvent créer des disfonctionnements importants dans notre pays .
    Ce n’est pas du racisme de dire cela c’est regardé les choses en face et ne pas remettre toujours l’éternelle rengaine du colonialisme sur la table comme savent trop bien le faire nos autruches.
    Oui dans les pays d’où sont issues les populations immigrées les normes sanitaires ne sont pas les mêmes que chez nous.
    Est-ce que tous ces gens intègrent immédiatement les nôtres en arrivant ici?
    Sans parler des problèmes sanitaires qui pose le problème que beaucoup de ces gens se font soigner arrivés en France de pathologies contractées dans leur pays d’origine et cela pèse énormément sur nos comptes de sécurité sociale il y aussi la corruption qui est pratique courante dans nombres des pays d’origine.
    L’un des problèmes principaux étant aussi l’importation de pratiques religieuses venues d’un autre âge comme le port de la burka et le voile intégral.
    Les autorités vont-elles nous faire croire qu’elles maitrisent tout ces problèmes quand elles laissent rentrer tant de monde chaque années .
    Mais le principal problème c’est nous même qui ne croyons plus ni à notre histoire ni à notre propre destin et passons notre temps à nous culpabiliser

  11. Sylvie

    Pourquoi ne pas offrir des anciens WC inutilisés et jetés souvent aux déchetteries au peuple togolais ?

    Ils en auraient besoin !

    Ou installer des cabines WC à l’entrée des villes et des villages ?

    1. hoplitehoplite

      «  »Pourquoi ne pas offrir des anciens WC »

      Ben peut-être parce qu’il faut le ‘tout à l’égout’ qui va avec…
      😉

    2. Réponse pour Sylvie ...

      Pourquoi ne pas offrir des anciens WC inutilisés et jetés souvent aux déchetteries au peuple togolais ?

      Réponse :

      Parce que durant l’antiquité les romains avaient déjà mis au point un système de circulation de l’eau et des égouts pour évacuer les eaux sales et les déchets organiques .

      Au 18éme siècle , au palais de Versailles on ne comptait pas moins de 200 chaises percées privées .

      Alors si en 2017 certains ne sont pas capables d’apprendre la propreté ce n’est pas a nous d’aller leur offrir des WC et encore moins de leur en installer prés de chez eux pour leur faciliter la vie .

      L’occident n’est pas la nourrice du monde entier , ce n’est pas son role .

  12. kitty

    Mais il n’y a pas qu’au Togo, c’est partout où ces sauvages arrivent qu’ils se soulagent : dans les pataugeoires des piscines en Allemagne, dans les couloirs des stations de métro, entre deux voitures en Italie et même carrément sur le trottoir devant les entrées des maisons.

  13. palimola

    il y a quelques années un ami proche décédé aujourd’hui participait avec les marins pompiers de Marseille a une action humanitaire destinée a l’ex Yougoslavie , lorsque les camions sont arrivés a destination ils ont été pris d’assaut , leur chargement de vêtements et de conserves répandu au sol et les camions fouillés en règle sans la moindre attention pour les chauffeurs …….ils cherchaient et réclamaient des  » papiers pour venir en France  » ………..

  14. frejusien

    Alors , imaginez un peu ce que peut représenter pour ces « déféqueurs » le tri sélectif des poubelles, voulu par les écolos :
    c’est pour cela que le parti écolo en France, qui n’est qu’un parti immigrationniste, n’est pas du tout cohérent et n’est plus crédible :
    les français doivent faire le tri, mais faisons rentrer les chieurs de rue pour plaire aux écolos, allez donc leur apprendre la différence entre la poubelle verte et la poubelle jaune, la poubelle bleue et la poubelle marron !! hi hi !!

    ça me rappelle un vieux souvenir, il y a pas mal d’années , un groupe important de familles africaines avaient décidé avec le soutien des assos habituelles, d’élire domicile dans la cathédrale Notre Dame, pour réclamer un logement ,
    et au bout de qq semaines, à leur départ, le sol de la cathédrale était jonché d’ordures de toutes sortes : bouteilles en plastiques , emballages divers, etc…ces messieurs dames pas gênés de vivre au milieu de leurs ordures, sont partis sans nettoyer bien sûr
    mais le journaliste de l’époque n’avait pas pris la peine de parler du reste, si reste il y avait

  15. Alain GREGOIRE

    C’est de plus en plus écœurant décourageant quand ça ne défèque pas d’un coté ça défèque de l’autre,que faire? sinon que de les laisser s’ébrouer dans leur propre merdier! Qui va intervenir? Vous Moi pour recueillir leurs excrément?
    C’est vraiment l’humanité à multiples vitesses.

  16. Dzoka agbessi

    Le gouvernement a togolais , pour mettre fin ou atténuer la défécation à l’air libre au togo ,a l’obligation de multiplier les sanitaires publiques et mettre la pression contre les habitations sans sanitaires.
    A cet effet, il importe que le service d’hygiène travaille sérieusement sur la thématique et voir travailler en collaboration avec les associations engagées contre ladite pratique. A l’instar de l’association des jeunes pour le devoir citoyen AJDC,qui a démarré la sensibilisation contre ce phénomène depuis 2016 au Togo.selon l’AJDC, le phénomène a connu s’accroît par l’incivisme notoire qui évolue dans le pays.la nécessité de la police municipale se fait sentir.

Comments are closed.