Ils ont chassé le Centre de Tir de Versailles, où auraient lieu les épreuves de tir sportif des JO ?


Ils ont chassé le Centre de Tir de Versailles, où auraient lieu les épreuves de tir sportif des JO ?

Dans la série « je postule et on verra après », Hidalgo mérite la médaille d’or.

Paris est de plus en plus sale, de plus en plus mal famé, de plus en plus risqué pour les femmes mais aussi pour tous, risque d’attentat oblige, de plus en plus fui par les touristes étrangers… Mais Hidalgo y croit. Paris qui fut la belle, la glorieuse et qui est devenue la pouilleuse, une annexe du bled pour nombre de quartiers pourrait accueillir les JO…

Nous en refusons l’idée. Paris n’est plus ce qu’il était et Hidalgo doit payer pour sa politique lamentable qui a fait de Paris un cloaque.

C’est pourquoi nous vous invitons à écrire au comité des jeux Olympiques pour leur ouvrir les yeux sur la vérité cachée par Hidalgo :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/25/faites-la-nique-a-hidalgo-faites-capoter-la-candidature-de-paris-pour-les-jo/

Vous pouvez dorénavant ajouter à la liste de vos arguments celui-ci :

Le plus grand centre de tir de France, le Centre National de Versailles, est chassé du parc du château royal et cherche désespérément un lieu pouvant remplacer celui-là…

Obligé de quitter le domaine du château de Versailles, le club de tir national, aujourd’hui l’un des plus grands clubs de France, se cherche un point de chute. Une situation inextricable…

C’est un véritable casse-tête juridique, qui rappelle le feuilleton du déménagement du centre d’entraînement du Paris-Saint-Germain… Devenu persona non grata pour le château de Versailles, le club de tir national (TNV) cherche une implantation dans les Yvelines. Une solution pourrait être trouvée à Crespières. Mais cette fois, le club se heurte à l’hostilité des riverains et et à celle d’associations de défense de l’environnement, qui pointent des nuisances en termes de bruit et d’équilibre écologique.

Créé en 1875 par la ville, le tir national de Versailles est une véritable institution. Inauguré en 1928, reconnu d’utilité publique en 1974, c’est aujourd’hui l’un des plus grands clubs de France, utilisé par de nombreuses forces de sécurité pour leurs entraînements : SRPJ, polices municipales, personnels pénitentiaires, et même le Raid ! Mais depuis plusieurs années, le torchon brûle entre l’Etablissement public du château de Versailles et le tir national, installé près de la pièce d’eau des Suisses (en bordure de la N10). En 2012, le château n’a pas renouvelé la convention d’occupation du club. Après des années de bataille juridique, l’établissement a été prié de quitter les lieux. Seule concession : il peut rester 18 mois après l’obtention d’un permis de construire (purgé de tout recours) sur son futur terrain.

« Pas les bienvenus… »

Son futur terrain, la Fédération française de tir (FFT) pensait l’avoir trouvé sur la commune de Crespières, dans un site faisant partie du camp militaire de Frileuse où s’entraîne parfois le GIGN. « C ‘est le seul terrain que nous ayons trouvé ! Nous avons visité une vingtaine de lieux différents, il y a toujours une difficulté…  » note avec lassitude, Philippe Crochard, président de la FFT. Certains lieux visités par le TNV et la FFT étaient d’ailleurs identiques à ceux proposés au PSG, comme celui de la plaine d’Achères. Cette fois, il faut cependant compter avec l’opposition des riverains. « On sent que l’on n’est pas les bienvenus », indique Bernard Collot, le président du TNV. L’association de défense du quartier est montée la première au créneau en apprenant (par hasard !) le projet. Le TNV doit s’installer à quelques centaines de mètres de certaines habitations. Pourtant, il semblerait que personne n’ait pensé à prévenir les habitants. Alain Bricault, le maire de Beynes, n’était pas au courant. Depuis il ne décolère pas : « Même l’enquête sur le bruit a été réalisée sans que l’on tienne compte de nous ! » « Nous sommes inquiets pour les nuisances sonores liées aux tirs, mais aussi pour les risques écologiques », souligne Marie-Josée Rossi Jaouen, présidente de l’association des habitants de la zone naturelle de la Maladrerie. Selon le diagnostic environnemental remis par le bureau d’études Alisea, le projet « occasionne la réduction d’un réservoir de biodiversité (…) et contribue à la fragmentation ou à l’altération des fonctionnalités écologiques locales « .

Or le site est classé en zone naturelle d’intérêt écologique. L’association a obtenu qu’une seconde société réalise une étude acoustique. Mais les choses ne semblent guère s’arranger. Après avoir offert ses offices, Adriano Ballarin, le maire de Crespières, jette l’éponge. Dans un courrier cinglant au vice-président de la région chargé des sports, Patrick Karam, il renvoie dos à dos TNV et associations de défense : « La dernière réunion s’est très mal passée, le responsable du TNV s’est montré psychorigide et l’association des habitants a une attitude extrémiste ! Je ne voterai pas la modification du PLU nécessaire pour accueillir le TNV.  » Et le maire de renvoyer la balle dans le camp de l’Etat et de la région : « Dès le début, ce dossier a été mal engagé par la préfecture. S’ils tiennent à ce dossier, qu’ils le déclarent d’intérêt général sportif ! « 

En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/08/02/2017/LesEchos/22379-357-ECH_imbroglio-autour-du-club-de-tir-national.htm#jbzpbXaXVKbXBwZ6.99

Pour en savoir plus, video des dirigeants du club.

Quand on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage. La haine des armes détenues par les tireurs sportifs, par les patriotes va très loin. Non seulement les conditions d’obtention et de détention des armes se durcissent mais en sus ils chassent les centres de Tir de leurs lieux historiques et leur en refusent d’autres…

Alors, les épreuves de Tir Sportif des JO, si les JO avaient lieu à Paris ? On les fait où, madame Hidalgo ?

Complément de Laurent P

Pour torpiller la candidature du Paris blédard d’Anne Hidalgo, imprimer l’article et l’envoyer par la poste au CIO :
– Cliquer sur l’imprimante verte en bas de l’article (au dessus de la signature, entre l’icône Twitter bleue et Plus orange)
– Choisir « Taille du texte : 120% »
– Cliquer sur l’icône PDF, choisir « Taille de la page : A4 », cliquer sur « Télécharger votre PDF », enregistrer le fichier sur votre ordinateur, l’ouvrir et l’imprimer (deux pages = deux feuilles recto ou une feuille recto-verso)
Adresse postale du CIO
https://yellow.local.ch/fr/d/Lausanne/1007/Comite-International-Olympique-2S_xoTRnyxbCep6ka9UoTg
Timbrer tarif « Europe & Suisse »
( http://www.tarifs-de-la-poste.fr/ ou sur-timbrer légèrement en utilisant deux timbres tarif France)
Poster.
Votre torpille timbrée est partie en totale discrétion et atteindra sa cible, pour couler le Paristan d’Anne Hidalgo en toute impunité.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Ils ont chassé le Centre de Tir de Versailles, où auraient lieu les épreuves de tir sportif des JO ?

  1. Machinchose

    j’ ai fréquenté ce lieu durant les années 80
    connu sous le nom de USTF (union des stands de tir de France)
    il est situé en dehors du parc du Chateau de versilles, bordé par la Nationale 19, face au chateau lui même et mitoyen de la pièce d’ eau des Suisses

    que de Dimanche matins, on s’ y retrouvait , tous milieux confondus……l’ arme de poing chouchou de cette époque était le Python magnum 357, aux munitions impressionnantes….

    ce qui me rappelle, et je dis ça pour nos jeunots, que fin des années 70, tu pouvais acheter un fusil juxtaposé, calibre 12, choké pour tirer aussi bien de la chevrotine que de la brenekke sur le canon gauche, au comptoir chez « Euromarché » en présentant juste ta carte d’ identité !!!

    petite précision: tu pouvais payer en espèces…un Verney Caron d’ occasion était a la portée de toutes les bourses…

    aujourd’ hui, va donc acheter une carabine 9mm dite « de jardin » a un coup,culasse mobile….que n’ importe quel môme avait a la campagne….tu m’ en diras des nouvelles…

    par contre, les armes de poing, ou mieux les Kalachs comme les RPG balkaniques, les caves de ces antres dites cités, ….elles en regorgent

  2. Machinchose

    bordé par la Nationale 19,

    excuses
    erreur: il s’ agit de la Nationale 10 qui démarre au pont de Sèvres…

    1. Pascal PROUTEAU

      Au début des années 80, tu pouvais acheter des fusils de chasse et des carabine (9mm,12 mm et 22LR) sur les catalogues de La Redoute et des 3 Suisses! Il y avait moins de morts par arme à feu que maintenant: autres temps, autres moeurs…

      1. Machinchose

        exact!! 😆

        et je surenchéris en rappelant que sur le catalogue Manufrance de 1956 tu pouvais acheter des pistolets et armes de poing sans aucun problème

        la vieille dame de Saint Etienne, y avait que les mitrailleuses, les canons et les chars qu elle ne vendait pas 😆

  3. NICOLAS F

    Oh mais c’est pas grave,il suffit d’une heure pour apprendre à se servir d’une arme.
    Ensuite,c’est une question de motivation.
    Faut pas oublier que c’est le cerveau qui commande à la main .

  4. jean.marc

    en 60 et 70, ont pouvaient aussi acheter une arme par correspondance sur le catalogue manufrance, mais ça c’était avant.

    1. Baribal

      Un de mes grands-pères, alors en Algérie, commandait ses fusils de chasse dans le catalogue Manufrance. Les armes étaient magnifiques. Et à l’époque, il n’y avait pas de tueries de masse…hormis les guerres déclarées par les politiciens !

  5. Laurent P.Laurent P.

    Pour torpiller la candidature du Paris blédard d’Anne Hidalgo, imprimer l’article et l’envoyer par la poste au CIO :
    – Cliquer sur l’imprimante verte en bas de l’article (au dessus de la signature, entre l’icône Twitter bleue et Plus orange)
    – Choisir « Taille du texte : 120% »
    – Cliquer sur l’icône PDF, choisir « Taille de la page : A4 », cliquer sur « Télécharger votre PDF », enregistrer le fichier sur votre ordinateur, l’ouvrir et l’imprimer (deux pages = deux feuilles recto ou une feuille recto-verso)
    Adresse postale du CIO
    https://yellow.local.ch/fr/d/Lausanne/1007/Comite-International-Olympique-2S_xoTRnyxbCep6ka9UoTg
    Timbrer tarif « Europe & Suisse »
    ( http://www.tarifs-de-la-poste.fr/ ou sur-timbrer légèrement en utilisant deux timbres tarif France)
    Poster.
    Votre torpille timbrée est partie en totale discrétion et atteindra sa cible, pour couler le Paristan d’Anne Hidalgo en toute impunité.

  6. Pascal PROUTEAU

    Après, un fusil de chasse, ça peut se fabriquer: un tour et un peu d’outillage…

  7. Baribal

    Les civils patriotes doivent s’habituer au maniement d’armes et au tir car l’avenir peut-être sanglant. Que ce soit dans des clubs, ou en privé, avec des personnes responsables et formées, il faut avoir balancer quelques pralines pour franchir le Rubicon. Le mieux est de s’équiper avec des armes de poing ou d’épaule que l’on connaît pour être prêts pour le grand jour.

    Tirer avec une arme à feu est un acte particulièrement violent physiquement et mentalement, surtout si la cible est humaine. C’est grisant et en même temps effrayant car chaque balle envoyée est potentiellement mortelle. De plus, le recul d’une arme puissante envoie une onde de choc qui vous traverse, sans oublier le bruit et l’effet de souffle en sortie de canon.

    Alors, il faut absolument qu’un maximum de Françaises et de Français passent outre leurs préjugés afin d’avoir une chance de se défendre. Une guerre, ce n’est pas un film où les civils ramassent des armes et tirent comme s’ils avaient fait cela toute leur vie.

    Si tu veux la paix, prépare la guerre.

  8. Sylvie

    Je sais manier l’épée comme dans les flims de cape et d’épée et je connais les bottes secrètes.

Comments are closed.