La peste verte est aussi présente en Amérique du Sud…


La peste verte est aussi présente en Amérique du Sud…

Illustration : Tareck El Aissami, né le à El Vigía, est un juriste, criminologue et homme politique vénézuélien. Il est vice-président de la République depuis le .Tareck El Aissami est le deuxième des cinq enfants d’une famille d’origine syrolibanaise1. Son père, Zaidan El Amin El Aissami, également connu sous le nom de Carlos Zaidan, est un immigrant druze venu du djebel Druze en Syrie. Il est diplômé magna cum laude de l’université des Andes1. Source Wikipedia

On parle peu de la situation de l’Islam en Amérique du Sud, pourtant la peste verte y est bien présente.

Il faut déjà savoir qu’il y a une grande partie des habitants d’Amérique du Sud qui sont d’ascendance syrienne ou libanaise (chrétiens en majorité, mais avec quelques musulmans) installés sur ce continent depuis le milieu du XIXe siècle.

Actuellement, c’est l’Argentine qui compte la plus importante communauté musulmane d’Amérique du Sud (2,5 % de la population) ;  dans tous les autres pays du continent, les musulmans ne dépassent pas 1% de la population.

Officiellement, dans ces pays, il n’y a plus d’immigration massive en provenance du Moyen Orient. Toutefois, attention. Car le Hezbollah est bien présent dans certaines régions du continent sud-américain. Je pense notamment à la triple frontière entre le Paraguay, le Brésil et l’Argentine ou le nord de la frontière entre le Venezuela et la Colombie.

L’Argentine, fut même déjà frappée par deux attentats visant sa communauté juive, en 1992 et 1994, et dont le principal suspect est le Hezbollah.L’islam se développe aussi dangereusement au Brésil, il y aurait actuellement environ 2 millions de musulmans dans ce pays, pour une population d’un peu plus de 200 millions d’habitants.Les conversions seraient la principale cause de cette expansion, et ce phénomène aurait principalement lieu dans les favelas. Les premiers musulmans au Brésil étaient des esclaves africains, suivis d’immigrés syriens et libanais.

Ce n’est pas tout, au Venezuela, le Président Nicolas Maduro, a choisi en début d’année comme Vice Président, un certain Tareck El Aissami, un vénézuélien d’origine libanaise et syrienne et de confession musulmane (Druze).

Ce dernier serait même sur la liste noire des Etats Unis en raison de ses liens avec le Hezbollah et avec les FARC (Forces Armées Révolutionnaires de Colombie).

Le Venezuela a donc placé au pouvoir un musulman, même si les Druzes forment une entité à part du sunnisme (alors que seulement 0,3% de la population de ce pays est musulmane). Mais ce n’est pas vraiment une surprise,  ce pays a depuis longtemps une politique Anti USA et Pro Iran, surtout depuis Chavez.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “La peste verte est aussi présente en Amérique du Sud…

  1. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Ne me dites pas que cette implantation de l’islam partout dans le monde ne répond pas à un plan d’expansion et de domination de l’islam.

    Comment ce fait-il que ces gens venus de pays, le plus souvent dits du tiers monde ; se retrouvent à des dizaines de milliers de kms de leur berceau culturel et cultuel réparti PARTOUT dans le monde !

    Je ne crois pas que cela soit dû à l’évolution des sociétés et au fruit du hasard ! Je n’y crois pas un seul instant.

    Des gens qui galéraient, gagnaient dans toute leur vie l’équivalent de pas même un mois de salaire des occidentaux, aient fui leur misère pour se retrouver à des dizaines de milliers de chez eux ! Quand on n’a pas un sou, quand on fuit soit pour la guerre ou pour des raisons économiques ou de société on ne parcours pas le monde pour s’installer comme le ferait un globe trotteur.

    Cela correspond à un plan généralisé.

    Et comparez l’arrogance de la population musulmane expatriée avec cette expansion et l’arrivée dans les hautes sphères politiques nationales et internationales ! Hasard ?!

  2. AvatarMachinchose

    faut aussi ajouter, quand on sait l’ Amérique du sud, dont des habitants métissés d’ indiens amorphes et de descendants d’ africains

    trés forts pour le carnaval, la Samba, la pacha mamma, les musiques, les fesses a l’ air , la baise et la fête…sans oublier l’ effroyable misère et les ravages de la chnouf…

    les Syro-libnouzes n’ ont eu aucun mal a gravir les échelons qui en ont fait , bon gré mal gré, les « élites » de ces pays

    c’est triste mais c’est ainsi !!

    1. AvatarJuju

      Si l’Amérique du Sud a une population très métissé, elle l’est à des degrés différents selon les régions. Par exemple, plus vous allez vers le Nord du Brésil ou vers les régions côtières du Venezuela, de la Colombie ou de l’Equateur, plus vous allez rencontrer des descendants d’Africains.

      Ou plus vous allez vers l’Amazonie ou vers la Cordillère des Andes, plus vous allez rencontrer des Tribus Indiennes.

      Ou encore, plus vous allez vers le Sud-Est du continent (Sud du Brésil, Argentine et Uruguay), plus vous allez rencontrer des descendants d’Européens.

      On peut donc constater, qu’il y a comme une sorte de découpage ethnique sur ce continent.

  3. Avatarcyrilpatriot

    j’ai une femme colombienne métisse elle me parlait qu’il n’y a que 1 a 2% de musulman dans les favelas et quartier chaud des pays latinos américains qui sont très rare en amérique du sud et aux mexique,le cas de l’attentat en argentine visant les juifs et un exemple c’est sur que les muzz chez les latinos et les cholos sont très minoritaire dans les pays les plus catholique,pa une seule voilé aux Mexique encore moins aux brésil mais l’islam et bien partout dans le monde et progresse

  4. Avatarreuri

    Les cartels mexicains trafiquent aussi avec les islamistes à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, en les faisant passer illégalement. On comprend mieux pourquoi les texans sont impatients de voir des remparts être renforcés pour protéger les familles américaines.

  5. SarisseSarisse

    Il n’y a que le Japon qui se fermer toutes les migrations et en particulier musulmane.
    En revanche il y a beaucoup de descendants de japonais en Amérique du Sud et il ne posent pas de problème majeurs.
    L’Islam et vraiment une plaie universelle partout il s’implante.

    1. AvatarJuju

      C’est d’ailleurs au Brésil qu’il y a le plus de japonais en dehors du Japon 😉

      Ils sont également assez nombreux au Pérou, le pays d’Amérique Latine avec lequel le Japon entretient le plus de relations diplomatiques. L’ancien président péruvien, Alberto Fujimori, était lui même d’ascendance japonaise.

  6. AvatarJuju

    Je voulais également ajouté que l’ancien président argentin, Carlos Menem, était d’origine syrienne et de confession musulmane à la base. Il dut se convertir au Catholicisme (on se demande quand même si ce n’était pas plus de la Taqiya qu’une sincère conversion) car la constitution de l’époque en Argentine, exigeait que le président soit catholique.

  7. AvatarMarcel A.

    Je souhaite q’en Amérique du Sud soient au courant qu’est qu’il passe avec l’immigration musulmane en Europe , de toute façon la religion catholique et chrétienne en général il est encore très pressente et forte dans ce continent mais hélas à cause de cette mondialisation et le projet expansionniste de l’islam peut parfaitement toucher ce continent , j’espère que les Français qui résident en Amérique du Sud et ceux qui parlent le français puissent regarder ce site de Résistance Républicaine et aussi Riposte Laïque pour connaitre et ce renseigner sur le vrai danger de cette criminel religion qui en réalité est une secte politico-religieuse.

  8. Avatarpatito

    que le Hezbollah soit présent à la frontière de la Colombie et du Vénézuela n’étonnera que ceux qui ne connaissent pas le chemin suivi par la coke pour arriver en Europe en passant par le proche orient
    les FARC qui sont , comme chacun sait , des narco-terroristes ont de tous temps eu des relations avec les Palestiniens

  9. Avatarfrejusien

    un écrivain africain N’ Diaye a écrit un livre relatant l’esclavage arabo-musulman subi par les africains,
    il précise que c’est la colonisation française qui a mis fin à cette pratique partout où elle s’est installée,
    (faut en parler à Macron)

Comments are closed.