Natacha Polony : Manchester prouve que la société multiculturelle ça n’empêche rien


Natacha Polony : Manchester prouve que la société multiculturelle ça n’empêche rien

Excellente Natacha. On l’embrasserait.  C’est à partir de la minute 6.

Le multiculturalisme n’apaise pas.

Oui, Manchester prouve que les accusateurs de la France, ceux qui disent que la laïcité à la française serait responsable du terrorisme ont tort. Tout cela c’est de la foutaise.

L’idée d’accommoder ce que nous sommes pour essayer d’acheter la paix civile, ça ne marchera pas.

Par contre, la laïcité est un instrument qui peut permettre de souder la communauté nationale…

Et elle dénonce l’Arabie saoudite :

Il faut réviser notre géopolitique pour comprendre qui sont nos alliés, qui sont nos ennemis qui nous mettent en danger et qui ne nous met pas en danger

N. Polony, consternée, analyse avec lucidité le drame anglais! 23/5





22 thoughts on “Natacha Polony : Manchester prouve que la société multiculturelle ça n’empêche rien

  1. MaximeMaxime

    La seule chose qu’on pourrait reprocher à la laïcité, c’est qu’elle est mal comprise par beaucoup de Français.
    Elle n’est pas exempte de contradictions dans son application :
    – pourquoi le service public télévisuel diffuse-t-il des émissions religieuses ?
    – pourquoi des monuments religieux sont-ils entretenus par l’Etat et les communes ?
    Ses tenants et aboutissants sont l’objet de débats.
    La relecture républicaine du droit civil, du droit pénal aussi dans une moindre mesure, ne s’est pas faite sans souffrance depuis la Révolution jusqu’à nos jours.
    Mais pour le reste, la laïcité est fille de l’égalité et de la liberté.
    Le contre-modèle proposé par les tenants d’un catholicisme d’Etat incarnés dans des mouvements comme Civitas, qui fait tant parler de lui dans le Nord avec la candidature d’une prof de français (une autre ! ni Brigitte Macron ni Christine Tasin, mais qui suscite autant de passions) aurait l’inconvénient de remettre en cause de nombreuses libertés acquises dans le domaine de la liberté individuelle : liberté de sa vie de couple entre adultes consentants en premier lieu (pas de divorce, pas de mariage homo etc.).
    Les conséquences exactes de la rechristianisation de la France qu’ils défendent ne me paraissent pas claires ; d’ailleurs leur site ne témoigne pas d’un programme achevé.
    On peut quand même imaginer que la conséquence serait radicale, alors qu’avec la laïcité, on discute mollement du point de savoir s’il y a trouble à l’ordre public, atteinte aux droits de l’homme, si mollement qu’on finit par ne plus en discuter, on n’a plus de repères ni de ferveur populaire.
    Je ne critique pas la laïcité en soi, j’en suis partisan, simplement je crois qu’il y a un problème d’appropriation de la laïcité par le peuple, qui permet aux dirigeants de tergiverser voire ne leur permet pas d’agir. Même Valls se fait traiter de nazi injustement par des gauchistes à ce propos.
    C’est une cause, à mon avis, de l’orientation que l’on prend actuellement vers une société multiculturelle nous aussi. C’est déjà acté sur bien des points, puisque les baux emphytéotiques, Fondation pour l’islam, cessions à des prix avantageux, obligations pour les collectivités publiques de mettre à disposition des locaux pour le ramadan, l’aïd etc. montrent qu’on y est déjà.
    Sans compter le musellement des patriotes dans le champ de la loi Pleven qui conduit à réinstaurer des délits de blasphème et sacrilège ! Dans la mesure où il faudrait être crétin ou satanique pour insulter le Christ, qu’a-t-on à perdre à revenir à l’ancien régime dans ce domaine, puisqu’on y est déjà de toute façon à cause de cette loi ?
    De la propre volonté de nos gouvernants ou sous l’influence du nouvel ordre mondial et sa tête de proue, la CEDH, la laïcité demeure largement une façade dans notre pays.
    La laïcité est même aujourd’hui détestée par des gens de la gauche internationaliste, l’extrême-gauche, parce qu’elle leur paraît exclusivement dirigée contre les musulmans et qu’ils prétendent qu’il n’y a pas de problème avec l’islam.
    Certains combats d’arrière-garde ont été menés par des gens se disant laïcs, républicains, ce qui a brouillé les cartes. Civitas a au moins l’honnêteté d’être clair sur les fondements philosophiques de son action, ce qui n’est pas le cas de tous les politiques de droite.
    Les opposants à la laïcité ont le mérite de mettre la laïcité en question au lieu de la laisser préservée de toute critique.
    Le débat autour de la laïcité est cependant actuellement insuffisant.
    On pose à tout candidat à la naturalisation des questions sur la laïcité. Celui qui ne sait pas exposer clairement ce qu’elle est ne peut pas être naturalisé, théoriquement du moins…
    Or, beaucoup de Français ne connaissent pas beaucoup mieux les causes et les conséquences de la laïcité.
    On ne peut pas incriminer la laïcité, mais il y a en elle quelque chose d’étranger à la France historique, qui s’est construite sur une base chrétienne. La laïcité n’est peut-être pas naturelle, ce qui ne veut pas dire qu’elle n’est pas opportune. La laïcité est le fruit de la philosophie des Lumières, mais elle est une notion complexe pour beaucoup de gens.
    Le devoir de nos politiques, mais aussi de notre école, serait de lancer un vaste programme de promotion de la laïcité.
    La laïcité ne concerne pas que les musulmans. On a eu trop tendance à l’orienter contre eux, alors que sa portée est bien plus large.
    Mais la laïcité n’interdit pas de prendre des mesures de précaution spécifiques à l’islam, comme le ferait peut-être un christianisme d’Etat que d’aucuns souhaitent voir instaurer.
    Cette dernière solution serait franche et nette, mais ses conséquences seraient une terrible rétrogradation dans bien des domaines où il n’y a pas de consensus avec les laïcs pour un retour en arrière, lequel n’est pas en soi une mauvaise chose car le progrès peut consister à savoir reconnaître ses erreurs.

    1. Jeanpur

      En réponse à Maxime, une question. Serait-il possible de reconnaitre la France comme un pays laïque judéo-chrétien où tous signes signes d’islamisation : voile – mosquées etc seraient interdits ?

    2. Claude LaurentClaude Laurent

      Quelque soient les reproches à faire à la laïcité, nous avons très bien vécu avec elle jusqu’à ce que l’islam affiche de multiples revendications (halal, horaires, non-mixité etc).
      Je citerai les paroles de M Onfray, le 22/05 « Pensez-vous que si Dieu existe, il ait le soucis du burkini ou de la tranche de jambon dans le frigo… » (vers 11 min ; https://www.youtube.com/watch?v=iJmURn9Z7cI)

      L’islam se croit au-dessus de nos lois – Boubakeur l’a déclaré en 2003 – et le choc provient que ses adeptes se sentent consciemment et inconsciemment musulmans d’abord Français ensuite.

      Abreuvés de « vous êtes la meilleure des communautés….. » les adeptes du « beau modèle » se croient permis d’imposer leurs coutumes d’un autre âge aux peuples hôtes.

      Malheureusement, nous avons eu des politiciens gestionnaires économistes privés de vision à long terme, chez nos voisins aussi, héritiers du décolonialisme et en extase devant le multiculturalisme..
      Et leur impéritie les mis devant la montée de violence, la nécessité de garder la paix sociale et ça continue, on fera apprendre l’arabe à l’école à des gens qui ont déjà du mal à comprendre voir parler le français.

      Et ce mois 19 millions de mougeons ont choisi la dhimmitude !

  2. NICOLAS F

    Ben,elle aussi commence à virer sa cuti. Onfray,Finkelkraut ,Kepel,Tarek Oubrou commencent à dire des choses intéressantes, Macron ou pas Macron,la parole commence à se libérer …..
    C’est soit l ‘effet Macron » ou l’anti -effet Macron (m…on est allés trop loin ,grosse c….).

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Pour Tarek Oubrou on ne peut avoir aucun doute : c’est de la takkya à fond les manettes.

  3. Violette

    Je vais vous décrire une chose naturelle que j’ai pu observer. J’ai des poules de différentes races depuis des années. Quand ce sont des poussins, tout le monde se mélange et gambade ensemble. C’est très mignon. Puis au fur à mesure qu’elles grandissent, elle commencent à se regrouper en fonction de leurs races. C’est terrible de voir ça ; mais le « communautarisme » est NATUREL. Vous trouverez toujours un idiot utile pour vous montrer un contre exemple ; mais la nature est ainsi et nous sommes comme ça. Un ami dans l’enseignement m’a dit que chaque année les filles se mettent ensemble, les arabes aussi et les noirs font pareil. parceque, au fond, ils se sentent mieux avec des personnes qui sont « semblables » à eux. Le problème c’est que le communautarisme entraine MECANIQUEMENT le rejet de l’autre et donc l’intolérance. Tout l’intérêt d’un socle de valeurs et d’une république forte et intransigeante est de gommer ses communautarismes idiots et instinctifs pour continuer à avancer vers les lumières. Problème : le libéralisme mondialiste pousse dans l’autre sens. D’ou les graves problèmes sociaux de notre triste époque.

    1. Claude LaurentClaude Laurent

      Je confirme les dires de Violette, un documentaire de ce mois montrait les groupes sociaux chez les singes; les macaques et les chimpanzés se font la guerre lorsqu’ils se rencontrent sur un même territoire.

  4. Jean-Louis

    Entièrement d’accord avec vous, Violette, le communautarisme est une chose naturelle. Votre analyse résume toute la situation et votre solution serait l’idéal, sauf que …on connait la suite..

  5. peulet

    Il prononce 4 fois le mot « européen » , il veut nous habituer à sa soumission à Merkel !!!

  6. Respectvaleurs

    Polony, révoltée d’opérette : écoutez jusqu’au bout. « L’Islam en Europe, ce n’est pas cela… » Pauvre fille inculte. Et en bonne prêtresse des médias, on a l’impression qu’elle dit quelque chose d’extraordinaire. Il n’y a que Zemmour qui ait quelque chose entre les jambes. Pardon! Ce dont on a besoin, j’y viens de plus en plus, c’est un général à la tête de la France. Pourquoi? Pas de conflit d’intérêts, pas d’enrichissement personnel, amour de la France, capacité à faire remigrer de force, etc…. Le reste n’est que littérature.

  7. james49

    Moi je ne suis pas d’accord avec elle pas d’Islam en France point car si tous les musulmans ne sont pas terroristes , tous les terroristes sont musulmans et le droit du sol ne donne pas le sens même d’appartenance à un pays en ayant ses racines et son histoire.

  8. denise

    J’ai aussi regardé l’émission, par moment , car je dois dire qu’il y en a marre ! enfoncer les portes ouvertes à chaque attentat , avec des personnes qui s’écoutent parler comme Mme Polony que j’appréciais me fatigue. Quand elle dit que ces personnes frappent le pays dans lequel ils ne se reconnaissent pas , c’est un commentaire d’une extrème originalité en effet ! puis responsabilité des uns et des autres, c’est certain ! des journalistes , des mondialistes et des élus de tous bords principalement : la seule raison pour moi, et ce depuis le début, c’est qu’ils n’ont pas demandé aux citoyens avec qui ils voulaient vivre ! c’est ainsi que aussi bien les musulmans que les français de souche sont victimes ( mais surtout nous ) de cette lamentable affaire ! les uns ressentent du racisme quand nous nous sommes obligés de vivre avec des gens qui ont une culture aux antipodes de la notre, Je pense très sérieusement , que ces hommes politiques, qui eux vivent dans un milieu protégé , DOIVENT RECONNAITRE leur responsabilité incommensurable à ces décisions, ces hommes qui ont , en partie vécu au Maghreb et qui veulent reproduire sur le territoire nationale, la vie de leur enfance et adolescence ! Alors oui à ce jour que fait on ? déjà observer un coup d’arrêt à cette immigration et leur demander de trouver des solutions au lieu de culpabiliser les uns et les autres et de les renvoyer dos à dos ! il faut absolument qu’ils aient conscience de leur grande responsabilité, même le soi disant racisme n’est pas de notre ressort ! JE N’AI RIEN DEMANDE !
    Quant à dire que le discours de Mme May est le même que celui de Sarkozy, Valls, Hollande.et qu’il ne résout rien, .oui belle trouvaille ! et le pompon : lutter contre les éléments de l’idéologie islamique ! ah ben c’est sûr que nous ne savions pas ! Il faudrait que cette dame comme nos autres intellectuels se bougent au lieu de faire des discours après vente de l’attentat, d’autant que Mme Belkacem n’étant plus là , elle ne pourra plus critiquer « les intellectuels. français  » !

  9. Sylvie2

    Peut-il exister des sociétés politiques multiculturelles ? Par Raymond Polin ( philosophe, ancien professeur à la Sorbonne, et membre de l’Institut de France).
     
     
    « L’un des plus graves problèmes qu’affrontent les Etats d’Occi­dent, c’est la constitution de sociétés dont on peut se demander si elles ne vont pas devenir de plus en plus des sociétés que l’on affuble déjà du qualificatif de multiculturelles.

    Que des personnes, que quelques personnes appartenant à des cultures différentes, et même très hétérogènes, puissent entrer en dialogue et discuter de problèmes humains, traiter d’affaires sur des règles convenues et établir des contrats, leurs rapports entre eux tout extérieurs et très limités sont affaires de bonne volonté et de bonne foi de la part des protagonistes.

    Que des étrangers viennent individuellement ou en groupes non concertés, visiter un pays, y séjourner plus ou moins longue­ment pour affaires ou par agrément, il faut à cette bonne volonté et à cette bonne foi entre gens du pays et étrangers ajouter, pour ceux-ci, le respect des lois et coutumes du pays d’accueil ainsi que les moyens de faire face aux frais de ce séjour. Ce peut être l’occa­sion d’un cosmopolitisme de bon aloi, capable parfois de s’avé­rer très fructueux.

    Il peut même arriver qu’un étranger vienne s’installer avec sa famille dans un pays qui lui plaît, y résider de façon défini­tive, y prendre un travail, tout en gardant son statut d’étranger. S’il a les aptitudes et les moyens pour le faire, les mêmes dispo­sitions suffisent.

    Dans tous ces cas, qui sont tous des cas individuels et isolés, les étrangers à la communauté d’accueil ont entre eux et avec les gens du pays des relations de type privé fondées sur la bonne volonté, la bonne foi, le respect des lois et coutumes régnantes, un respect qui tend à valoir peu à peu assentiment et adhésion.

    Tout change, en revanche, et pour trois raisons, si l’on envi­sage le cas où, dans le cadre d’une communauté culturelle poli­tique préexistante, dans un Etat-nation moderne à l’occidentale, viendraient s’installer, en continuant à pratiquer leurs propres valeurs et leurs propres coutumes, des communautés culturelles fortement hétérogènes et continuant à vivre en blocs. Notons d’ailleurs que cette immigration systématique ne se passe jamais ainsi : ce sont des individus qui arrivent et s’installent isolément en avant-garde, et auprès desquels, peu à peu, s’agglomèrent d’autres individus, puis leur famille et leurs proches, jusqu’à for­mer une communauté de fait rassemblée sur des lieux occupés et progressivement accaparés.

    D’abord parce que ces communautés font intrusion dans un Etat : elles et leurs membres prennent des positions politiques. Ce ne sont pas simplement des sujets de droit, mais des citoyens et des collectivités de citoyens qui interviennent comme tels dans la vie et la politique du pays d’accueil.

    Ensuite parce que ces communautés, développées à partir de flux migratoires massifs, provoquent des effets d’envahissement, d’invasion. Elles s’imposent comme d’encombrantes minorités, formant des groupes de pression puissants, et d’autant plus que leurs dimensions s’accroissent.

    Enfin, parce que ces communautés veulent se constituer en ensembles solidaires autour de manières de vivre attachées scru­puleusement à leurs traditions religieuses, morales et même juri­diques. Bien loin de tenter de résoudre leurs problèmes en s’efforçant de s’assimiler, ils insistent sur leurs différences, ils veu­lent faire triompher leurs particularités et les répandre autour d’eux. Aux réactions pénibles qu’ils provoquent, ils répondent par la mauvaise volonté, la mauvaise foi, l’intolérance.

    En exaltant leurs différences et leurs incompatibilités cultu­relles, ils rendent plus difficiles encore toutes les tentatives de compréhension réciproque, préviennent tout essai de conciliation, d’autant qu’il ne s’agit pas seulement de compréhension entre individus, mais de compréhension, ou simplement de tolérance, entre multitudes indéterminées. Ils vivent entre deux cultures, déracinés, marginalisés, de plus en plus mal supportés par la population environnante, qui ne voit en eux que des parasites et des incapables. Ils se trouvent eux-mêmes perdus d’incompréhen­sion, désespérés, et bientôt révoltés à la fois contre la situation dans laquelle ils se sont fourvoyés et contre la société à laquelle ils ont imposé une présence non souhaitée et mal tolérée.

    La culture qui se trouve être,volens nolens,une culture d’accueil, ne parvient plus au-delà d’un certain seuil d’infiltra­tion, d’envahissement, d’invasion, à assimiler les immigrés s’ins­tallant sur son sol et y pratiquant obstinément la culture de leur ancien terroir. Ceux qui étaient des « barbares » de l’extérieur veulent demeurer des « barbares » à l’intérieur, pratiquent leurs propres coutumes et leurs propres mœurs, défendent leurs pro­pres valeurs même si elles sont incompatibles avec celles du pays d’accueil. Ils sont peu à peu amenés à vivre en marge des lois du travail et des lois de l’Etat, à fomenter de l’intérieur une sorte de révolte civile larvée, qui peut tourner à la guérilla, où les raids de violence s’associent à des campagnes de désobéissance civile.

    Dans ce climat de désordre et de dissolution des mœurs, la popu­lation autochtone surprise, gênée, perturbée, soumise parfois à des gestes hostiles ou à une concurrence mal supportée, réagit, proteste, manifeste, cède la place ou s’insurge. Des conflits nais­sent, des violences éclatent et se multiplient. L’Etat, menacé dans sa vie culturelle, désordonné dans ses mœurs, défié dans son auto­rité politique, est mis en péril d’anarchie, en péril de dictature, dernier et funeste recours, ou, tout simplement, de survie.

    Il faut reconnaître qu’au-delà d’un seuil assez bien connu, qui peut être, suivant les cultures en cause et la plus ou moins grande bonne ou mauvaise volonté de leurs membres, de l’ordre de 12 à 14 ou 15 %, les conditions de coexistence de ces communau­tés culturelles au sein de la communauté culturelle d’accueil sont de plus en plus conflictuelles. La survie de l’Etat risque d’être menacée, cela veut dire non seulement que la sécurité et l’ordre publics sont en danger, que l’autorité de l’Etat et des institutions est bafouée, mais que la culture elle-même entre en crise, à com­mencer par ses valeurs fondamentales, qui s’embrouillent et tom­bent en confusion ; les mœurs elles-mêmes risquent de se décomposer tandis que l’identité culturelle devient floue et que le sentiment national, la volonté nationale perdent peu à peu leur repère et leur âme ».

  10. Xtemps

    Et oui, nos escrocs aux pouvoirs sans reproches sont dans la merde, ils ne savent plus quoi inventer pour tromper les gens.
    ils cherchent encore des boucs émissaires, avec leurs novlangues escrocs multiculturel ethnocide et métissage raciste criminel, pour faire porter le chapeau de leurs crimes contre l’humanité sur le dos des autres, des extrêmes droits et autres excuses bidons imaginaires comme part feu pour se protéger des peuples européens.
    Même un Farid Smahi qui avait quitté l’Islam, nos escrocs aux pouvoirs n’écoutent pas, ils écoutent qu’eux mêmes ces escrocs imposteurs aux pouvoirs, ils s’en foutent des peuples européens.
    Car bien sûr les peuples européens eux voient claire dans leurs politiques d’assassins et criminels.
    Avons nous le droit de faire une marche blanche pour nos victimes avec des escrocs imposteurs aux pouvoirs.

  11. Huineng

    Commentaires de Vérité Bouddhiste : Désolé mais Natacha Polony qui n’a jamais vécu concrètement, comme votre serviteur pendant 20 ans au milieu des musulmans, ne sait pas de quoi ni de qui elle parle

    1° ) Elle a tout faux en distinguant un bon Islam à la mode occidentale qui serait le vrai islam et un islam politique qui serait une radicalisation de l’islam

    2° ) Elle intellectualise un problème sociétal, alors celui-ci ne relève pas de l’intellect mais d’une présomption de sentiments religieux irréfragables,

    3°° °°°Quand je l’entends dire  » la solution c’est intégrer en permanence les jeunes qui naissent dans nos sociétés à nos valeurs qui font que nous vivons ensemble « . C’est tout-à-fait utopiste, ..elle rêve complément, c »est du niveau de ceux qui prétendaient que caresser un hamster aiderait à la déradicalisation !!

    Démonstration : J’ai vécu en France 20 ans avec les musulmans dans les quartiers populaires et j’ai vu que l’intégration des jeunes musulmans dans la société se fait par l »éducation familiale où l’on apprend à un enfant à partir de l’âge de 3ans:
    – qu’il est né musulman ( sous-entendu: les non-musulmans sont des ignorants)
    -, qu’il a donc la meilleure religion sur Terre,
    – qu’il a la CONSCIENCE et donc que les VALEURS MUSULMANES s sont les meilleures,
    – et que l’avenir de la planète est l’Islam et rien d’autre .

    Tous les musulmans que j’ai connus connaissaient par coeur le verset 110 de la 3ème Sourate du Coran, ce dont à l’évidence Natacha Polony n’ a jamais entendu parler :
    « . Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers. »

    Combattre l’Islam au nom du bouddhiste ZEN ( rien à voir avec le Bouddhisme Tibétain ) c’est être protégé par DHARMA, la loi de l’Univers qui est le BOUDDHA ABSOLU ; Il n’y en a pas d’autres …

    BOUDDHA VAIROCANA

  12. SPARTAC

    A 18′ 06  » … et faire valoir que l’islam ce n’est pas cela …. »
    A 19′ 14  » … les premiers qui en souffrent, se sont les musulmans en France …

    cette conne n’est qu’une bobo qui n’a rien compris et qui se vautre dans le politiquement correct.
    Toute la fin de la vidéo victimise les muzz et vous appelez cela de la « lucidité  »
    c’est pathétique.
    donner la parole à ce genre d’incompétente , c’est condamner la France.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      le début de son intervention est bon ça n’empêchepas de la latter pour le reste comme tu le fais

      1. SPARTAC

        Comme dans tout discours, ce que retiendront les auditeurs, c’est……la fin, d’où ma réaction virulente.
        Elle pratique souvent cette technique qui consiste à se crédibiliser au début de son exposé pour terminer en imposant son point de vue et non plus des faits incontestables. Pas bête , mas il faut un auditoire à la mémoire très…..courte.

  13. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Zoom – Jérôme Riviere : Le FN à l’assaut du Palais Bourbon
    :: https://www.youtube.com/watch?v=TUPQwsMJyBY
    24/05/2017
    CHAÎNE YOUTUBE : TVLibertés
    :: https://www.youtube.com/channel/UCSVf6BL58EcNjwUlBgUKoog
    DURÉE : 28’28s

    A moins de 3 semaines des résultats des élections législatives, le Front National joue une partie de son avenir en espérant s’assurer un groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale. Après avoir été député UMP pendant un mandat, Jérôme Rivière a soutenu Philippe de Villiers, pour finalement se rapprocher du Front National.

    ► Retrouvez l’actualité de la WebTV sur notre site : http://www.tvlibertes.com/
    ► Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/tvlibertes
    ► Suivez ce lien pour nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/tvlofficiel

  14. frejusien

    merci pour ce texte de Raymond POLIN qui explique très clairement la situation actuelle,
    nos présidents successifs sont donc des ignares, des imbéciles, des crétins, des gamins irresponsables, et ils le restent pour l’instant,
    Je ne prends pas la peine d’écouter la polony, toujours les mm blablas sans saveur ni nouveauté….
    Quant à rêver qu’un retour du catholicisme nous protègerait de l’islam, encore une utopie,
    les cathos convaincus, sont prêts à défendre l’islam et à s’unir avec les muzz, contre la laïcité, car ils considère l’ismerde comme une religion sœur, très grave erreur,
    mais j’en ai entendu plusieurs, tous ceux qui sont croyants et pratiquants, me font taire dès que j’aborde le sujet « c’est une religion comme les autres, il faut la respecter », et fin de la discussion,
    pour eux, discuter de l’isl, c’est un peu s’attaquer à leurs croyances catholiques,
    c’est comme ça, que ceux-là ne voteront jamais fn

Comments are closed.