6500 plaintes au CSA contre Hanouna ! De quoi peut-on encore rire à la télé ? De Marine ?


6500 plaintes au CSA contre Hanouna ! De quoi peut-on encore rire à la télé ? De Marine ?

La tourmente d’un Hanouna à propos de son sketch soi-disant homophobe est révélatrice.

http://www.ouest-france.fr/medias/television/tpmp-l-emission-de-cyril-hanouna-nouveau-taxee-d-homophobie-5003117

Le fait de se faire passer pour un homme efféminé obsédé de sexe ne me paraît pas homophobe. Il y a aussi des homo masculins et non déréglés sexuellement. Je n’aime pas son émission, je ne l’apprécie pas spécialement non plus, mais je crois que ce qui se passe actuellement est anormal aussi.

Je milite pour l’égalité des droits entre couples homosexuels et hétérosexuels dans une certaine mesure, je suis aussi contre la discrimination à raison de l’orientation sexuelle, mais je soutiens tout autant la liberté d’expression et même davantage. Or, là je crois qu’il y a un acharnement contre Hanouna :
http://www.ouest-france.fr/television/cyril-hanouna/hanouna-regrette-et-c8-va-produire-des-spots-anti-homophobie-5011987

C’est à dénoncer car cela va dans le sens d’une sanctuarisation de certains sujets qu’on ne pourrait plus aborder ou de blagues qu’on ne pourrait plus faire, même quand l’humour est mauvais.

Quand on met un doigt dans cet engrenage, on se fait bouffer tout le bras car les principes de la liberté d’expression et ses limites sont transversaux.

Note de Christine Tasin

La dictature du politiquement correct. La dictature des minorités… C’est la fin de l’esprit français, inimitable, qui nous permet(tait) de rire de tout et de tous, avec tout le monde et notamment les principaux concernés.

Je ne sais pourquoi,  depuis quelques mois, me revient sans cesse à l’esprit ce passage de  Fahrenheit 451, de Bradbury ( il date de  1953   ):

« À présent, prenons les minorités dans notre civilisation, d’accord ?

Plus la population est grande, plus les minorités sont nombreuses. N’allons surtout pas marcher sur les pieds des amis des chiens, amis des chats, docteurs, avocats, commerçants, patrons, mormons, baptistes, unitariens, Chinois de la seconde génération, Suédois, Italiens, Allemands, Texans, habitants de Brooklyn, Irlandais, natifs de l’Oregon ou de Mexico. Les personnages de tel livre, telle dramatique, telle série télévisée n’entretiennent aucune ressemblance intentionnelle avec des peintres, cartographes, mécaniciens existants.

Plus vaste est le marché, Montag, moins vous tenez aux controverses, souvenez-vous de ça ! Souvenez-vous de toutes les minorités, aussi minimes soient-elles, qui doivent garder le nombril propre.

Auteurs pleins de pensées mauvaises, bloquez vos machines à écrire. Ils l’ont fait. Les magazines sont devenus un aimable salmigondis de tapioca à la vanille. Les livres, à en croire ces fichus snobs de critiques, n’étaient que de l’eau de vaisselle. Pas étonnant que les livres aient cessé de se vendre, disaient-ils. Mais le public, sachant ce qu’il voulait, tout à la joie de virevolter, a laissé survivre les bandes dessinées. Et les revues érotiques en trois dimensions, naturellement. Et voilà, Montag. Tout ça n’est pas venu d’en haut. Il n’y a pas eu de décret, de déclaration, de censure au départ, non ! La technologie, l’exploitation de la masse, la pression des minorités, et le tour était joué, Dieu merci. Au-jourd’hui, grâce à eux, vous pouvez vivre constamment dans le bonheur, vous avez le droit de lire des bandes dessinées, les bonnes vieilles confessions ou les revues économiques.

— Oui, mais les pompiers dans tout ça ? demanda Montag.

— Ah. » Beatty se pencha en avant dans le léger brouillard engendré par la fumée de sa pipe. « Rien de plus naturel ni de plus simple à expliquer. Le système scolaire produisant de plus en plus de coureurs, sauteurs, pilotes de course, bricoleurs, escamoteurs, aviateurs, nageurs, au lieu de chercheurs, de critiques, de savants, de créateurs, le mot « intellectuel » est, bien entendu, devenu l’injure qu’il méritait d’être.

On a toujours peur de l’inconnu. Vous vous rappelez sûrement le gosse qui, dans votre classe, était exceptionnellement « brillant », savait toujours bien ses leçons et répondait toujours le premier tandis que les autres, assis là comme autant de potiches, le haïssaient. Et n’était-ce pas ce brillant sujet que vous choisissiez à la sortie pour vos brimades et vos tortures ? Bien sûr que si. On doit tous être pareils. Nous ne naissons pas libres et égaux, comme le proclame la Constitution, on nous rend égaux. Chaque homme doit être l’image de l’autre, comme ça tout le monde est content ; plus de montagnes pour les intimider, leur donner un point de comparaison.

Conclusion ! Un livre est un fusil chargé dans la maison d’à côté. Brûlons-le. Déchargeons l’arme. Battons en brèche l’esprit humain. Qui sait qui pourrait être la cible de l’homme cultivé ? Moi ? Je ne le supporterai pas une minute. Ainsi, quand les maisons ont été enfin totalement ignifugées dans le monde entier (votre supposition était juste l’autre soir), les pompiers à l’ancienne sont devenus obsolètes. Ils se sont vu assigner une tâche nouvelle, la protection de la paix de l’esprit ; ils sont devenus le centre de notre crainte aussi compréhensible que légitime d’être inférieur : censeurs, juges et bourreaux officiels. Voilà ce que vous êtes, Montag, et voilà ce que je suis. »

À petits coups, Beatty vida sa pipe dans le creux de sa main rose, examina les cendres comme si c’était là un symbole à diagnostiquer et à déchiffrer.

« Il faut que vous compreniez que notre civilisation est si vaste que nous ne pouvons nous permettre d’inquiéter et de déranger nos minorités. Posez-vous la question : Qu’est-ce que nous désirons par-dessus tout dans ce pays ? Les gens veulent être heureux, d’accord ? N’avez-vous pas entendu cette chanson toute votre vie ? Je veux être heureux, disent les gens. Eh bien, ne le sont-ils pas ? Ne veillons-nous pas à ce qu’ils soient tou- jours en mouvement, à ce qu’ils aient des distractions ? Nous ne vivons que pour ça, non ?Pour le plaisir, l’ex- citation ? Et vous devez admettre que notre culture nous fournit tout ça à foison.

« Les Noirs n’aiment pas Little Black Sambo. Brûlons- le. La Case de l’Oncle Tom met les Blancs mal à l’aise. Brûlons-le. Quelqu’un a écrit un livre sur le tabac et le cancer des poumons ? Les fumeurs pleurnichent ? Brûlons le livre. La sérénité, Montag. La paix, Montag. À la porte, les querelles. Ou mieux encore, dans l’incinérateur. Les enterrements sont tristes et païens ? Éli- minons-les également. Cinq minutes après sa mort une personne est en route vers la Grande Cheminée, les Incinérateurs desservis par hélicoptère dans tout le pays. Dix minutes après sa mort, l’homme n’est plus qu’un grain de poussière noire. N’épiloguons pas sur les indi-vidus à coups de memoriam. Oublions-les. Brûlons-les, brûlons tout. Le feu est clair, le feu est propre. »

Bradbury était un visionnaire, comme Jean Raspail  quand il écrivit le Camp des Saints.

Quant au reste, il est patent qu’à la télé on peut se moquer des patriotes et de Marine, on peut même les insulter… personne ou presque ne proteste auprès du CSA.

Parce que les patriotes croient encore au débat, croient encore que tout ça ne sert à rien.

Les patriotes se trompent. Nous sommes 11 millions, nous pouvons et nous devons être réactifs, sur tous les sujets, nous devons faire sauter les standards et monter au créneau dès qu’il s’agit de nous, de Marine, du FN, de la lutte contre l’islam et l’immigration.

Ne laissons pas le champ libre aux fascistes qui voudraient faire des Français des gens sérieux, tristes à mourir, sans esprit, sans gouaille…

Si quelqu’un, aujourd’hui, tournait le délicieux Mary Poppins, celui de 1964, ne serait-il pas accusé d’handicaphobie à cause de la blague finale sur la jambe de bois ?

Ne serait-il pas accusé de mise en danger des enfants en les encourageant à monter sur les toits pour y danser ?

Nous ne voulons pas de ce monde. Jamais.

C’est pourquoi la lutte dépasse la France, c’est pourquoi les Résistants européens sont en réseau et se battent, politiquement et sur le terrain.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


20 thoughts on “6500 plaintes au CSA contre Hanouna ! De quoi peut-on encore rire à la télé ? De Marine ?

  1. Avatarreuri

    Heureusement que Les Inconnus ont fait leurs meilleurs sketchs à une époque où la police du politiquement correct (encore une dinguerie venue d’outre atlantique) n’était pas encore toxique.
    Leur sketch Ushuaia dans son froc , serait censuré et le trio serait lynché par la pravda.

  2. Avatarreader

    Bien sûr que si nous naissons libre et égaux Libre de sortir ou pas du ventre de sa maman presque libre de respirer ou pas et l’égalité dans ce contexte il est où ? on te met déjà une claque pour te faire respirer et d’autres dans la vie te mettent une balle pour t’éviter de respirer ILS ont fait du mal à QUI tous ces gosses morts à l’aube de leur vie ? Des sectes sont entrain de semer la mort sur terre un jour viendra peut-être où la planète bleue sera rouge de champignons l’humanité aura gagné le pompom

  3. AvatarGAVIVA

    j’ai toujours détesté TPMP, quand mon chéri regardais ca j’ouvrais un bouquin.histoire de voir par moi même j’ai regardé la video de ce canular et franchement c’était drôle..pas très fin certes mais j’ai ri. Comme j’ai ri en lisant le livre « le betisier des sites de rencontre » ou le best of du pire du bon coin. Du reste le jeune « rugbyman » tendre était l’un de mes fils je lui aurait botté le cul. Pas pour être homo, c’est son corps pas le mien, même mineur. Mais c’est pour être prêt a baiser comme ca avec n’importe qui. Je ne joue pas les mères la pudeur loin de là, mais c’est dangereux et je ne parle pas que du sida ou autres chtouilles…En tout cas si hanouna avait sous « couvert » du fn cherché a démarcher des « racistes » vrais ou de connivence avec lui tout le monde aurait applaudi ( la bien pensance je veux dire) et aurait hurlé LIBERTÉ D’EXPRESSION si quelqu’un avait fait mine de denoncer ça

  4. AvatarCiryon

    La blague n’est pas « sois-disant » homophobe. Elle *est* homophobe.

    Des gens sont persécutés et meurent parce qu’ils sont homosexuels.

  5. AvatarClaire

    Les lois liberticides (Pleven 1972 – ça a commencé tôt – Gayssot 1990 et Taubira) musellent les Français. Cela permet de les envoyer devant la 17ème chambre correctionnelle dès qu’ils tiennent des propos de bon sens sur l’islam ou certaines catégories de personnes. En revanche, on peut taper sur les cathos ou les blancs aux yeux bleus, pas de problème.
    Les amuseurs publics de la télé, qui ne m’amusent pas du tout, je dois manquer d’humour (!), se sont spécialisés dans le politiquement correct et la pensée unique. Tous contre MLP, avec la reductio ad hitlerum obligatoire.
    Quand le boomerang leur revient dans la figure, je dois dire que j’éprouve une certaine délectation.

    1. AvatarDurandal

      Macron a bien insulté la France, plusieurs fois. Et il y a des abrutis qui ont voté pour lui ?
      La liste des déclarations anti-France et anti-français tenues par des animateurs, des politiques, des journalistes, des chanteurs et autres saltimbanques au rabais, pourrait être longue… Et devant toute cette merde déversée pour nous contraindre à baisser la tête nous ne disons rien, ou si peu…
      Fiction :
      Devenus « groupuscules patriotes », allons-nous pouvoir nous faire entendre et respecter en tant que minorité « bafouée, humiliée, niée » ?…

  6. AvatarFab.

    Je suis choquée par votre article.. sachez messieurs mesdames que le jeune homme victime du canular c’est fait mettre à la porte par son père ! Son père en regardant l’émission à reconnue son fils, ce père n’était pas au courant de l’homosexualité de son fils, il ne l’a pas accepté et à mis son fils à la porte!

    A cause de cette stupide émission ce jeune homme ce retrouve à la rue. Je ne comprends pas pourquoi vous soutenez des tels actes..

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Vous confondez la cause et l’effet. On peut critiquer Hanouna pour le fonctionnement de son émission qui amène à témoigner des gens qui ne se savent pas écoutés par des milliers de personnes, comme c’est le cas pour ce jeune homme. Mais on ne lui fait pas de procès en homophobie. Rien à voir

  7. SarisseSarisse

    Il serait impossible de tourner » La cage aux folles  » qui fit temps rire autrefois.
    Tout cela devient étouffant.

  8. AvatarPhiliberte

    Parce que vous le trouvez drôle????
    Hanouna me fait gerber, je n’aime pas les gens qui rient de leurs propres blagues.
    Son sort m’indiffère, qu’il soit homophobe ou pas, il y a assez de chaînes pour pouvoir l’éviter.

  9. Avatarchrsitiane W

    pour sourire : je ferais plutôt un procès à Hanouna pour abrutissement et diffusion de  »bêtises » ( pour être gentille ) mais bon, le voilà rattrapé par la bien-pensance débilitante des médias ! c’est à la fois jouissif pour quelques moments, et ………..ça fait très très peur de la chape de plomb qui nous obligerait à penser un programme  »pré établi  » !!!! le vrai fachisme ????

    1. MaximeMaxime

      Oui Christiane, d’un côté, que son émission puisse disparaître ne m’attriste pas, il paraît qu’il se fait un fric monstre avec, pendant que des gens qui travaillent à la transmission de la culture française rament, mais d’un autre je le ressens comme une injustice. Je serais incapable de faire le pitre comme lui tout en gérant mes affaires, car c’est aussi un homme d’affaires, il a un talent si l’on veut, et s’il a du succès, c’est qu’il y a de la demande. Il n’a jamais existé de peuple constitué à 100% d’intellectuels, loin s’en faut, il en faut pour tous les goûts et tout le monde a le droit de décompresser à sa façon.

  10. AvatarAnania de Schirac.

    _ Bonjour les Patriotes, je ne regarde jamais l’émission d’Hanouna que je trouve débile, on dirait des ados bobo à « l’age bete » qui ont pour mission de participer aux lavage de cerveau des Français alors que certaines et certains on des cheveux blancs, bref, la n’est pas le sujet, je ne pense pas qu’Hanouna soit homophobe et je pense qu’il sera poursuivi en justice pour le fait qu’il ait communiqué l’identité au public sans le consentement de la personne à laquelle il téléphonait et sans le prévenir, cette personne aurait été reconnu par sa famille et des collègues, si c’est le cas, Hanouna sera condamné pour tout autre chose que de l’homophobie, par contre, toutes les associations LGBT et autres grands groupes d’annonceurs publicitaires de son émissions en restent sur un problème d’homophobie, c’est cela qui est le plus grave, cela veut dire qu’ils veulent nous imposer de force ce sur quoi l’on peut rire ou non, une sorte de « Charia médiatico-judiciaire » alors que bien évidement l’on doit pouvoir rire des homos, des hétéros, des « en marche », des LR, du FN, des musulmans (oup’s, là on risque une fatwa mortelle), des Chrétiens, Juifs etc…

    _ Bien cordialement.

  11. AvatarRenoir

    Hanouna c’est le fond de poubelle de la « culture » audiovisuelle, alors s’il lui arrive des problèmes avec ceux qui le paient (50 millions par an, paraît-il) moi j’applaudis des deux mains.
    Quand les requins se dévorent entre eux, on ne peut qu’assister avec délectation au spectacle. Et la morale ou moralité n’a rien à voir là dedans: ce sont des mots inconnus au bataillon audiovisuel.

  12. AvatarXtemps

    Et oui, les escrocs aux pouvoirs utilisent les minorités pour s’attaquer contre tout un peuple, en leurs donnant des droits antidémocratiques qu’ils n’ont pas droit, avec des lois liberticides Fascistes contre le peuple en cas de résistance.
    Même chose pour tous les pays européens.
    Et cette dictature utilise la morale antidémocratique en disant que c’est démocratique, alors que les autres ne votent pas pour nos élus qu’ils ne doivent pas représenter les autres qu’ils n’ont pas voté pour nos élus, ils le font quand même, en traitant le peuple comme des Fascistes de raciste et autres insultes antidémocratiques qui n’accepte pas ses décisions totalitaires d’escrocs Fascistes.
    Mais le même scénario du racisme et autre excuses bidons Fascistes risque d’arriver pour la Turquie s’il entre dans l’Europe, et nos escrocs eurologues visent aussi le Maroc, l’Algérie, la Tunisie aussi et les autres suivrons s’ils ne se défendent pas contre la dictature Fasciste aux pouvoirs, ils perdrons également leurs identités, cultures, traditions et leurs races jugés raciste par les Fascistes dans le métissage raciste et l’ethnocide multiculturel cosmopolite qui leurs seront imposés de force contre leurs volontés, comme chez nous déjà en Europe.
    Tout çà pour le Nouvel ordre mondial Fasciste.

  13. Avatarpatito

    je trouve très bien qu’il se fasse attaquer ; tous les animateurs font rire des catholiques , des patriotes , des curés etc ….. la liste est longue de ceux que l’on peut attaquer sans risque et jeter en pâture aux bobos et c’est peut être cette impunité permanente qui a aveuglé hanouna et lui a fait commettre un faux pas
    si cela avait été un jeune catholique voulant arriver vierge au mariage ….. tout le monde se serait esclaffé et tordu de rire

Comments are closed.