Situation de la femme, bref aperçu historico-cultu(r)el !


Situation de la femme, bref aperçu historico-cultu(r)el !

Au moment éclate au grand jour les comportements exécrables à l’encontre des femmes du quartier Chapelle-Pajol, certains rectorats ont encouragé  vendredi 19 mai  « la journée de la jupe » dans la lycées.

Sur l’article du midi libre il est rapporté :

« Les syndicats lycéens SGL, UNL, UNL-SD et FIDL appellent les élèves, filles comme garçons, à porter une jupe vendredi pour lutter contre le sexisme et les inégalités hommes-femmes. Il s’agit de dénoncer les inégalités salariales, d’accès aux postes de direction ou de partage des tâches domestiques, mais aussi des phénomènes comme le harcèlement de rue, les inégalités d’orientation entre les filles et les garçons à niveau égal, a expliqué Coline Mayaudon, déléguée …/… Syndicat Général des Lycéens (SGL). »

Syndicats lycéens connus comme pépinières socialos, de vraies entreprises de formatage ! Le harcèlement des rues y est dénoncé, perdu au milieu de motifs attribués au Français de souche, inutile de se demander qui en est culpabilisé par cette action…

http://www.midilibre.fr/2017/05/15/des-lyceens-en-jupe-le-19-mai-pour-l-egalite-hommes-femmes,1507302.php

Sans nier certaines inégalités, sans tomber dans l’égalitarisme comme il est politiquement correct aujourd’hui, le vrai danger pour la liberté des femmes n’est pas traité par les politiques*.

* ayant lu avec attention plusieurs fois l’article de Mme Pina, le seul point que je lui reproche : ne pas nommer l’islam simplement, autrement dit son refus de voir la réalité à son sujet. Le terme identitaire mal compris par un certain rédacteur concerne les identitaires religieux issus de l’immigration et non nos identitaires de souche… Elle va jusqu’à dénoncer l’accusation de raciste infligée à ceux qui dénoncent les faits, elle va même jusqu’à affirmer qu’il n’y a pas de fascisme dans le vote FN (sans en dédouaner le FN)  ! Il lui suffit encore d’un petit effort…

Ainsi, pour nos donneurs de leçons, tous les hommes sont amalgamés à ces comportements « asociaux » à l’encontre des femmes… Une chance si on ne nous rappelle pas notre civilisation d’inspiration judéo-chrétienne « particulièrement » misogyne…

Pour prévenir dans vos discussions de cette mise en cause judéo-chrétienne destinée à vous imposer la bien-pensance à la mode, un petit tour sur l’Histoire des femmes.

Les choses n’ont pas été faciles pour les femmes par le passé, voire même cruelles dans un passé assez lointain en nos régions européennes…
Pour rappel, l’enlèvement des Sabines décrivant une pratique qui était plus courante qu’on ne se l’imagine aujourd’hui… Ce ne fut pas l’apanage de la seule Europe, la majorité des régions de la planète a connu cet acharnement à la survie de l’ethnie ou de la tribu, pour combattre la consanguinité, quitte à éliminer les voisins et concurrents… Dans le meilleur des cas, l’échange des filles accompagnait une alliance… L’antiquité et la préhistoire étaient bien éloignées de nos codes modernes occidentaux !

Etape dans l’évolution de la situation de la femme, au pré-moyen age, les rois mérovingiens et carolingiens étaient polygames contrairement aux Romains, ils traitaient leurs femmes « trop » âgées de façon détestable. L’Église -reconnaissons lui ce mérite- s’y est opposée, d’abord en protégeant les conjointes âgées, puis finissant par imposer le mariage monogame (comme sacrement).

Les femmes ont-elles été mieux traitées ailleurs sur la planète ?
A part quelques rares civilisations à la population limitée (tribu
s matriarcales*), l’ensemble des civilisations ont toujours considéré la femme comme un être devant être soumis quand ce n’est pas inférieur…
* sans tomber dans une étude anthropologique à la Lévy Strauss :
http://www.madmoizelle.com/societes-matriarcales-monde-286441

Ainsi j’ai trouvé un petit résumé faisant le tour des « grosses » cultures pour ne pas dire grandes et de leur religiosité :
http://laicite-aujourdhui.fr/?Les-religions-et-la-femme

Aucune des grosses religions n’est exempte de comportement misogyne !

Même le bouddhisme que certains de nos contemporains encensent comme philosophie pondérée est aussi décrit comme particulièrement méprisant pour la femme :

« L’histoire religieuse du Bouddha ne cesse de placer la femme comme une inférieure au plan civil comme religieux. Sa mère, la reine du Magadha devenue veuve, souhaite devenir nonne dans sa nouvelle religion et emmener avec elle toute une série de princesses. Il commence par refuser et ne se laisse plier que par les supplications de son disciple servant Ananda. Mais il impose pour les nonnes des règles beaucoup plus strictes qu’aux moines. Et il affirme que le fait d’avoir choisi d’intégrer les femmes diminuera la période durant laquelle les mystiques pourront vivre sous la loi religieuse : 500 ans au lieu de 1000 ans. Une punition pour avoir cédé aux femmes en les acceptant. »

http://www.matierevolution.org/spip.php?article2078

(Ces deux derniers sites sont de façon générale très critiques pour toutes les religions…)

Une chance que les progrès nous aient fait sortir de ces comportements… en occident !

POUR Y RETOURNER AUJOURD’HUI !

Alors, « MÂLES » occidentaux ne vous laissez pas culpabiliser et renvoyez les donneurs de leçons dans les cordes, défendez la civilisation que vous avez patiemment construite avec les femmes de nos pays !




Résistance républicaine Aquitaine


9 thoughts on “Situation de la femme, bref aperçu historico-cultu(r)el !

  1. MaximeMaxime

    Le « certain rédacteur » de l’article – on a le droit de nommer les gens, c’est moins méprisant – a peut-être mal compris Céline Pina, mais quand même, sa formule est très équivoque:
    « Une des phrases que l’on entend le plus dans les zones sous influence des islamistes et des identitaires, c’est «chez nous, c’est comme ça» et ce «chez nous» n’évoquent pas la France, alors même que ceux qui tiennent ce discours sont Français, pas même forcément les règles du pays d’origine, mais ce mélange de tradition et de religion dont les islamistes entendent faire le fond d’écran des mentalités qu’ils façonnent ».
    Pourquoi distinguer les islamistes et les identitaires ? En bon français, si elle estimait que c’étaient les mêmes, elle ne répéterait pas « les ».
    Par ailleurs, le film récemment sorti avec Catherine Jacob en pseudo-Marine le Pen s’appelle « chez nous ».
    Avouez que c’est tendancieux.
    On parie que la plupart des lecteurs du Figaro ont compris comme moi ?
    Pourquoi tourne-t-elle autour du pot ? Quand on voit un type en qami et sa voilée intégrale, est-ce qu’on se dit : « oh, tiens, un identitaire ?! » ?

    1. Jean-Paul Saint-Marc Post author

      Si j’utilise un « certain rédacteur » et que vous l’ayez ressenti comme méprisant, je le regrette, mais je n’aime pas agresser les personnes…

      Pour revenir aux propos de Mme Pina :
      « on oublie de dire que cette mentalité d’un autre âge, cet obscurantisme dont on constate chaque jour qu’il gagne du terrain, est lié à la volonté de ces hommes d’imposer leur mentalité patriarcale, leur vision étriquée des relations humaines et une conception des rapports sociaux et intimes inégalitaires et contraignants au pays qui les a accueilli. On évite de dire que ces tensions se réveillent aussi parce que ces populations sont la cible des fondamentalistes et des tenants de l’Islam politique qui chauffent à blanc les replis identitaires et font de la remise en cause des fondations mêmes des sociétés occidentales par la revendication identitaire et religieuse ».
      ==> Il est clair que des liaisons TRÈS IMPORTANTES sont faites entre « la volonté d’imposer » et « au pays qui les a accueilli » d’une part, « tenants de l’Islam politique qui chauffent à blanc les replis identitaires » associé à « la remise en cause des fondations mêmes des sociétés occidentales par la revendication identitaire et religieuse » d’autre part, ce qui vient renforcer l’idée d’imposer une transformation de la société française contraire à sa culture.

      Pour rajouter à l’analyse :
      « Une des phrases que l’on entend le plus dans les zones sous influence des islamistes et des identitaires, c’est «chez nous, c’est comme ça» et ce «chez nous» n’évoquent pas la France, alors même que ceux qui tiennent ce discours sont Français, pas même forcément les règles du pays d’origine, mais ce mélange de tradition et de religion dont les islamistes entendent faire le fond d’écran des mentalités qu’ils façonnent. »
      ==>Le « chez nous et c’est comme ça » n’évoque pas les identitaires de souche, c’est d’ailleurs renforcé par « n’évoquent pas la France », par la notion de « pays d’origine » et par la suite…
      Donc pour moi, c’est clair, Mme Pina ne fait nullement allusion aux identitaires « gaulois »… aussi clair que la revendication identitaire musulmane est étalée aux yeux de tous même si beaucoup refusent de voir en plus de réfléchir !

      Son article est extrêmement intéressant, elle en dit bien plus que dans le milieux politiquement correct dont elle est désormais sortie, elle n’est pas encore dans le totalement incorrect !

      Cordialement.

      PS : si je devais intervenir sur tous les articles dont je ne partage pas intégralement la vision, je n’aurais plus le temps d’aller ferrailler sur les forums de la presse de propagande ! Pour exemple, je n’ai jamais vu Trump comme un individu en qui faire confiance, je me suis bien gardé de pondérer l’enthousiasme de beaucoup (mince, je ne nomme pas), les faits suffisent à eux-mêmes !

  2. Fomalo

    @Jean Paul Saint Marc! Nous sommes quand même nombreux à ne pas confondre les identitaires muslims infiltrants du »‘C’est chez nous » avec les identitaires du « C’est chez nous » de souche, de culture et de république laïque, d’origine chrétienne
    C’est clair : comme je vote à Béziers, je voterai Emmanuelle Ménard aux législatives (MPF, CNIP, SIEL, FN). Et nous serons en nombre, car par chance le ramdam pourrait affaiblir les visites aux urnes des foudalas Seule façon d’empêcher Mac-ronds d’annexer tous les pouvoirs.Aux votes,amis.

  3. frejusien

    pourquoi choisir ce terme d’identitaire qui a été adopté par les français de souche ,,,?

  4. Fallaci

    Argelès-sur-Mer (66) : deux adolescentes violées et laissées pour mortes (Màj) Par perubu le 25/05/2017
    19h00

    L’affaire, terrible, a été mise au jour lundi vers 22 h 30 lorsqu’un véhicule de la police municipale d’Argelès-sur-Mer, avec quatre agents à bord, effectuant une patrouille chemin de la Salanque, est tombé sur une jeune fille égarée sur le bord de la route à hauteur du rond -point de Pujols, le visage ensanglanté.

    L’un des agresseurs est mineur. L’autre est déjà défavorablement connu et sortirait récemment de prison.

    L’adolescente a aussitôt été prise en charge tandis que les sapeurs pompiers et les services de gendarmerie étaient alertés. Or, lors de son transfert, la victime a reconnu le lieu de son agression et a indiqué un champ isolé à proximité. Là, les agents communaux ont aussitôt entrepris des recherches à l’aide de leur lampe torche. En vain dans un premier temps… Mais, poussant leurs investigations jusqu’au bout de la parcelle, les fonctionnaires ont découvert une autre jeune fille, laissée pour morte, gisant dans un fossé.

    Les deux adolescentes, âgées de 14 et 16 ans, ont été immédiatement évacuées vers le centre hospitalier de Perpignan où elles étaient toujours admises hier, en état de choc extrême. L’une d’elles, souffrant d’un enfoncement du visage, notamment de l’orbite, a dû subir une intervention chirurgicale.
    Selon les premiers éléments, elles auraient été agressées par deux individus qui les auraient violées et rouées de coups avec une violence indicible avant de les abandonner sur place. Les mis en cause ne sont toutefois pas allés bien loin. Prenant la fuite à pied (ils seraient venus de Perpignan en bus jusqu’à Argelès), ils ont aussitôt été repérés par les agents de la police municipale alors qu’ils étaient dissimulés derrière un talus. Ils ont été interpellés et placés en garde à vue. […]

    L’Indépendant

    Merci à Comte Zero

Comments are closed.