Nous avons retiré nos 3 enfants de l’école publique… A présent c’est l’école à la maison


Nous avons retiré nos 3 enfants de l’école publique… A présent c’est l’école à la maison

Nous sommes une famille avec 3 enfants de 9, 11 et 13 ans. Nous avons retiré nos enfants de l’école publique il y a 5 ans quand nos enfants étaient au tout début de leur GS, CE1 et CM1. Je voudrais  partager avec vous notre expérience de l’école à la maison en remerciant au passage Christine TASIN qui nous donne la possibilité de le faire sur Resistance Républicaine. Au demeurant, faire l’école à la maison est un acte de résistance en soi, même si le moteur premier est le bien de nos enfants.

Genèse

Il y a 5 ans, peu de temps avant l’élection de Hollande, j’ai lu deux ouvrages de M. Nemo qui ont commencé à m’ouvrir les yeux sur la réalité de l’EN et les sources de ses problèmes. Je recommande la lecture de ces deux livres : « la régression intellectuelle de la France » et « les deux républiques ». Quand Vincent Peillon a été nommé ministre, j’ai voulu connaitre le personnage et j’ai découvert très rapidement son projet franc-maçonnique. L’été est venu et la rentrée s’en est suivie. J’étais stupéfait de constater dans les programmes scolaires de mes enfants tout ce qui était décrit par Philippe Nemo. J’en voyais aussi les conséquences. Déconstruction historique, pertes de repères, apprentissage catastrophique de la lecture. Pire, je savais maintenant que non seulement les méthodes étaient catastrophiques pour les enfants mais qu’elles répondaient à un but. Détruire l’individu et notre société bimillénaire pour créer un Homme nouveau libéré car arraché de tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel (Peillon).

Après les vacances de Toussaint, nous avons retiré les enfants de l’école. Ce n’est pas facile de faire ce choix. Il faut qu’une personne soit consacrée à plein temps à cela. Cela veut dire renoncer à un travail rémunéré, à des loisirs, à plus de confort matériel. Vous n’avez que très peu, voire aucune aide extérieure.

Il y a deux choix possibles :

L’IEF (instruction en famille)’instruction en famille, qui  vous laisse carte blanche en tout, dans la mesure où vous avez une obligation de résultat par l’accession au socle officiel commun de connaissance à l’âge de 16 ans. L’IEF  est moins chère bien évidemment et dans ce régime vos enfants sont déscolarisés.

Le régime de l’école par correspondance. L’école par correspondance à l’avantage de vous fournir la matière, les manuels, des devoirs corrigés, des bulletins, un suivi pédagogique et une véritable inscription dans une école.

Nous avons choisi de ne pas réinventer la roue et avons opté pour le régime de l’école par correspondance hors-contrat  qui fournit tout le matériel, tout cela est très précieux quand il y a 3 enfants mais cela à un coût. Le rôle des parents consiste à répéter les cours. L’IEF  est moins chère bien évidemment et dans ce régime vos enfants sont déscolarisés. Dans le régime de l’instruction par correspondance, vos enfants sont scolarisés. La différence est de taille, j’y reviendrai. Nous avons choisi le hors-contrat pour son indépendance vis-à-vis des programmes de l’EN. Il faut être conséquent.

Pour nous, le bien de nos enfants était de les retirer de l’école car celle-ci n’était pas apte à les instruire à nos yeux. N’allez pas croire que notre démarche s’est faite sans réticences. Nous avions conscience des sacrifices à faire. Mais nous avons découvert au moment de passer à l’acte que nous nous sentions comme coupables de le faire. Etrange malaise à vivre quand il a fallu annoncer le retrait des enfants au directeur et aux maîtresses. Ce n’est pas facile de sortir du giron de l’EN et le personnel ne s’est pas privé de nous accuser de faire du tort à nos enfants. Nous étions par contre agréablement surpris de la réaction de beaucoup de parents qui comprenaient et qui l’auraient fait s’ils avaient pu. Nous avons découvert à la même occasion que nous sortions d’un automatisme inconscient : nous trouvions normal jusqu’alors que l’Etat s’occupe de tout pour nous. Nous avons appris une autre démarche qui est la suivante : étant responsables de l’instruction de nos enfants, la question désormais est : à quelle structure pouvons-nous déléguer cette tâche ? Ce n’est plus la même chose.

Notre parcours sur les 5 dernières années

Nous sommes restés jusqu’à présent en cours par correspondance, convaincus que cette solution était la meilleure pour nous. Nous avons çà et là changé d’organismes pour coller davantage aux besoins de chacun de nos enfants. Nous ne regrettons pas notre d’école par correspondance et nos enfants non plus.

La charge de travail a augmenté avec le temps, passage au collège oblige, mais elle a été en partie comblée par une prise d’autonomie des enfants.

On parle souvent du problème de sociabilisation pour les enfants qui suivent une scolarisation comme celle-là. Je peux dire que c’est une fable. J’avais étudié la question à l’époque en regardant les retours d’expérience du côté des anglos-saxons qui pratiquent l’école à la maison depuis plus longtemps que nous et leur retour était très positif. Ils soulignaient même que les enfants du « homeschooling » étaient plus éveillés et sociables que les autres. Je peux le confirmer à présent. Mes enfants ont échappé au rouleau compresseur conformiste et nivelant à la baisse qui règne dans les collèges.

Ma fille ainée est maintenant en 4e. Elle rejoindra le lycée en présentiel. Mon deuxième est en 6e et mon troisième à cheval entre le CM1 et le CM2.

Les relations avec l’éducation nationale

 Tous les ans, le rectorat dont nous dépendons nous assimile au régime de l’instruction en famille (IEF) et nous demande de leur faire une déclaration dans ce sens.  Nous leur répondons tous les ans que nos enfants ne sont pas sous ce régime mais qu’ils sont inscrits dans des écoles hors contrat dont les cours se font par correspondance. Tous les ans, le rectorat fait mine de ne pas saisir la différence et veut nous imposer le contrôle de l’inspecteur. Les circulaires de l’EN interprètent la Loi et les rectorats suivent les circulaires. L’Education Nationale assimile le régime de l’IEF avec le régime du cours par correspondance. Or, si la Loi est claire sur l’obligation du contrôle de l’inspecteur pour l’IEF, elle ne l’est pas du tout pour le régime du cours par correspondance.

Tous les ans nous échangeons de nombreux courriers avec l’inspection et nous avons jusqu’à présent pu éviter le contrôle. Toutefois, nous constatons depuis l’an dernier un durcissement sur le ton et cette année particulièrement. Nous sommes maintenant menacés de blocage au contrôle et il reste deux mois d’école.

Sur la forme, nous ne serions pas spécialement opposés à ce contrôle. Après tout, avoir un avis extérieur sur la progression scolaire de nos enfants est toujours appréciable. Et il ne faut pas voir de la mauvaise intention partout. Cependant, il ne faut pas tomber dans l’irénisme. Car sur le fond, la réalité est que le corps d’inspecteurs est le fer de lance de la mise en œuvre de la doctrine du ministère. Que beaucoup d’entre eux sont des francs-maçons et des progressistes. Que l’idéologie qui les anime n’a pas pour vocation l’enseignement et le bien de l’enfant mais la rééducation selon les normes en vigueur dans les think-tank progressistes.

Nous refusons donc ce contrôle car les inspecteurs sont juges et parties. Leur avis seul suffit à obliger les parents à remettre leurs enfants dans le système. C’est d’ailleurs bien ce qui les dérange. Quelle horreur ! Que des enfants puissent échapper à l’école de la république ? Or cette école n’instruit  plus, elle éduque ! Elle remplace les parents qui sont les véritables éducateurs. Et elle éduque selon un projet bien défini et bien décrit par de nombreux écrivains ou essayistes. Non, nous ne voulons pas cette épée de Damoclès.

Conclusion

Nous sommes donc entrés en résistance malgré nous. Nous n’avons pas désigné d’ennemi. Nous sommes juste des parents qui essayent d’être responsables et qui veulent enseigner et éduquer leurs enfants selon certaines méthodes et valeurs qui ont fait la grandeur de notre civilisation occidentale. Mais un système tyrannique nous a désigné comme ennemi.

Il vous a désigné comme ennemi vous tous qui ne pensez pas comme lui !

Je vous ai écrit ceci pour sensibiliser les parents et chacun d’entre nous sur l’importance de la transmission si nous voulons un avenir libre.

Il nous faut s’organiser, créer des liens, résister ensemble. C’est pourquoi je souhaite aussi relancer les résistants qui voudraient et pourraient aider pratiquement les familles comme les nôtres. Toute aide est appréciée. Je pense à des aides ponctuelles relatives à l’enseignement (de révision, aide au devoir, points de compréhension difficiles, etc…)

mathurin.cordier@protonmail.com




Articles du même thême

25 thoughts on “Nous avons retiré nos 3 enfants de l’école publique… A présent c’est l’école à la maison

  1. Fâché pas Facho ni Fiché

    En tant qu’enseignant je serais tout à fait disposé à participer à un réseau local avec d’autres profs patriotes, surtout les profs d’histoire!

    1. smeyers henri

      Les Francs maçons en France (et pas toutes les obédiences) ne sont pas à comparer à la Franc Maçonnerie mondiale. Il existe un opoortunisme et un carriérisme par l’entremise politique et associative en tous genres. Je l’ai constaté principalement dans la Région de Narbonne où j’ai vécu onze années. N’étant pas français mais étant déjà fran-maçon avant d’arriver en France, j’ai constaté le contraste malheureux. J’ai quitté la France pour la Grèce, donc j’ai dû changer d’Obédience, et ai contaté le CONTRASTE. De même que la notion de TOLERANCE, l’école humaine et sociétaire qu’est la Franc Maçonnerie est guidée par des gens qui ont une différente approche, parfois condamnable selon mon point de vue et qui font de toute relation un tremplin professionnel, politique, . . . . pour se complaire dans des rôles que la société ne leur aurait pas accordés en regard de leurs compétences. Le hasard des invitations et des banquets m’a placé à table en vis à vis d’un Général de Gendarmerie. La conversation s’est déplacée vers les associations (asbl) sociales, sans but lucratif. J’ai fait remarquer que des sommes importantes transitaient par des « gens » n’étant pas formés pour « gérer ». La réponse a été sans ambigüité: Là, mon Frère, ils ont une impression d’être quelqu’un, leur égo est guéri. Si tous ces « types » se retrouvaient sans plastron, on risquerait de les rerouver en politique et là cela ferait encore plus de dégâts. Je ne pense pas manquer à la réserve et la discrétion appréciée, mais il y a des débats qui méritent des commentaires.

      1. Marc

        Pourquoi la grande majorité des Francs-Maçons de France sont-ils MASSIVEMENT en faveur de l’immigration sans limite, du multi-culturalisme et de la mort de nos Peuples par le métissage de masse??! J’aimerai bien en connaître la raison idéologique et historique! Quelqu’un pourrait-il nous expliquer cette HAINE systématique de l’Occident, et cette islamophilie et mixophilie pathologiques chez les Francs-Maçons de notre Pays??!

      2. EVAEVA

        En effet, Henri, il semble que les Francs-Maçons français soient réputés pour leur anti-christianisme, mais que cela ne soit pas le cas pour les Francs-Maçons d’autres pays.
        La Franc-Maçonnerie m’inspire une très grande méfiance, mais encore plus la section française, pour les raisons évoquées plus haut.

        1. jolly rodgers

          @ eva , bonjour , les franc maçons a l’origine étaient comme on l’entend dans leurs patronymes des maçons ( compagnons bâtisseurs et autres corps de métiers liées aussi a la paysannerie etc..) par la suite avec les guerres entre protestants et catholiques et suite au massacres , certains protestants comme les cévenols ou en Ariège ce constituerons en maquisards , d’autres en période révolutionnaire ferons la meme choses pour éviter de ce faire pendre . en Espagne il y’avaient la mano negra par exemple …. a la base la maçonnerie du moins en France étaient des sociétés d’entre aides populaires face a l’oppression . depuis le terme franc maçon a étaient détourné de sont origine ( comme le terme socialiste d’ailleurs;-) ) ceux ne sont plus des gens du peuple, des corps de métiers , maquisards ou des intellectuels révolutionnaires , mais des sociétés d’hommes d’affaires libéral et corrompues ou petits notables et cultureux bobos qui ont détournaient la signification de ce qu’étaient la franc maçonneries d’ origine ! le comble de l’indécence est le grand orient et la grande loge nationale de France par exemple , là on est loin des maquisards du début . après peux etre qu’ils existent encore des loges corrects , mais vue l’avarice des gens en général j’en doute. j’espere avoir éclairais votre lanterne , avec le peux que je sais sur le sujet. bien a vous eva

        2. jolly rodgers

          @eva et @ marc , re bonjour , je suis con on a un exemple sous la truffe sur ce que pourrais etre une vrai loge d’entre aides maçonnique comme il en étaient dans le temps . l’article de mathurin cordier par exemple , en voulant retirer ses enfants de l’école et en cherchant a recrée du lien avec des personnes qui sont dans la meme démarches , cela peux etre une attitude franc maçonne dans le sens positif du terme , car ils devrons résister au système comme le firent les vrais FM jadis .

  2. Xtemps

    C’est terrible ce que vous dite, que des franc maçons puissent s’occuper de la rééducation de nos enfants!.
    Que viennent ils faire dans l’enseignement ces gens là!, et en plus ils vous désignent encore comme des ennemis si vous ne pensez pas comme eux!, mais c’est du Fascisme!, franc maçon ou pas qu’ils s’occupent de leurs fesses!, c’est quoi c’est conneries!.
    On voit bien d’où viennent les automatismes inconscients comme vous l’écrivez si bien, et nous en trouvons dans pas mal de domaine, et pas seulement dans l’enseignement, sûrement les franc maçons qui sont derrière toutes ces âneries.
    Mais c’est des véritables dictateurs Fasciste ces gens là!, vous vous rendez compte ce que ces faux culs s’occupent de nos enfants derrière le dos des parents!.
    En plus ils permettent de faire des lois pour imposer leurs idéaux imbéciles derrière le dos des gens!.
    Ils se permettent d’aller mettre dans la tête de nos enfants leurs saloperies de la pensées uniques, juste pour le petit monde de merde!.
    On voit vraiment d’où viennent le racisme et autres escroqueries misent dans la tête des gens et de nos enfants, mais quel ordure ces gens là.
    Je me demandait parfois comment nos enfants avaient une différence de mentalité avec nous, mais déconnectés par moment, et bien voilà d’où çà vient, de ces messieurs, dames les grands penseurs de notre temps, et grands seigneurs franc maçons, mais quel faux culs ces gens là!
    Vous faite bien de nous l’apprendre, il y a vraiment de ces manières que je n’aime pas beaucoup là.
    C’est çà! la franc maçonnerie, ces gens là discutent en secret entre eux comment nous devons vivre et penser et se permettent encore de nous imposer avec des lois liberticides en plus!, et bien ils peuvent garder les conneries!.
    On dit aussi que le Méluche est franc maçon.
    Ce qui est certain, c’est que les secrets démolis beaucoup la société et nous devons par tous les moyens de reprendre notre avenir par le pouvoir du peuple, la vraie démocratie où plus rien ne doit se faire sans le peuple.
    Partagez amis résistants.

    1. Baribal

      La Franc-Ma-connerie n’a pas de frontières sociales et professionnelles. Dans mon entourage, j’ai des exemples de carrières brisées à cause de l’influence néfaste de Francs-Maçons. L’enseignement n’échappe pas à la règle, et je dirais même que c’est un terreau fertile.

      Mélenchon est bien Franc-Maçon.

      De plus, il y a un sujet qui a disparu subitement des enquêtes journalistiques, celui des sectes. Il y a quelques années, les médias criaient haro sur les sectes (ex; Temple solaire). Des commissions parlementaires avaient même été créées pour lutter contre ces organisations malfaisantes. Depuis, plus rien dans les médias, si ce n’est quelques rappels au sujet de la Scientologie quand on évoque Tom Cruise ou John Travolta (jamais de Français…). D’ici à ce que les FM n’aient mis leur vilain nez là-dedans pour éviter qu’on n’aille pas trop fouiller chez eux, il n’y a pas des kilomètres.

      Bravo à cette famille qui résiste courageusement à la décadence de notre système scolaire et universitaire qui fut, longtemps, le plus admiré au monde. La France n’a pas été le centre intellectuel et culturel mondial pas hasard…

  3. Fallaci

    Bravo à toutes ces familles lucides, responsables et protectrices qui préparent et éduquent leurs enfants à un véritable enseignement culturel enrichissant tout en leur épargnant l’insécurité, la violence et la médiocrité du niveau ambiant.

    Ces trop rares privilégiés, grâce à la détermination et résistance de leurs parents qui ont acceptés de tout sacrifier à leur éducation, laissent entrevoir une lueur d’espoir qu’ils puissent perpétuer cet héritage et le faire fructifier dans un avenir sombre.

    Il est scandaleux, au passage, de constater toutes les difficultés que l’EN fait subir à des parents qui s’investissent dignement, comparé au laxisme et indifférence dont ils font preuve à l’égard des milliers d’enfants musulmans, retirés de l’école laïque dans le but de leur faire suivre des cours coraniques, de surcroît souvent clandestins, où l’on oblige des fillettes à se voiler dés leur plus jeune âge, les gavant de prières et de haine des mécréants.

  4. Claude Urbain

    Bonjour à tous et toutes,
    Je vous écris aujourd’hui du fin fond de mon désespoir. Tout ce qui est écrit sur ce site, notre site, celui des patriotes, est grandement exact!

    De là où je vous parle, je peux vous dire que la maçonnerie a totalement gangréné l’EN. Sachez que tous les jours il y a des franc-maçons, des hommes et des femmes, qui regardent ce site. Ils scrutent vos, nos, arguments, les ramènent en loge et les montrent comme « ce qu’il ne faut pas penser ». Si certains FM doutent qu’il soit raisonnable de voter Macron, les autres leur ramènent une couche de contre arguments type « RR ». le site de RR et RL est vue plusieurs fois par jour pour contrer toute dissidence dans les rangs FM. Gare au F qui veut discuter les sujets. La FM est une véritable saloperie, là se trouve la gangrène de notre société!!

    Je suis donc totalement en accord avec ce que vous dites. La seule décision cohérente est de se rassembler et de faire école à nos enfants. C’est la seule solution. Aussi, je suis partant pour faire partie du réseau.

    Bien à vous. Patriotiquement votre,

    Claude Urbain

  5. Agnes

    Je connais une famille de dix enfants dont la maman assure l’instruction à la maison.i Ils sont très bien élevés et instruits : la fille aînée est en faculté de médecine et les plus jeunes s’expriment très bien.

    1. EVAEVA

      Merci Agnès pour ce témoignage. Je trouve que la Maman de cette famille nombreuse a une sacrée dose de courage et d’énergie. Le Papa probablement aussi. J’ai remarqué que dans les familles où les enfants suivent leur scolarité à la maison, les enfants sont nettement en avance par rapport à ceux qui vont à l’école, car on avance beaucoup mieux quand on n’est pas dans une classe de 30 élèves, où le niveau des élèves est disparate, et où les plus avancés s’ennuient forcément, et où les moins avancés ont du mal à suivre.
      Merci beaucoup à Mathurin pour son édifiant témoignage.

  6. reuri

    Bravo à cette famille. C’est un énorme travail, pratiquement à plein temps.
    Je crois qu’avec la mauvaise influence d’idéologues « progressistes » dans l’enseignement , il y aura de plus en plus de familles qui choisiront cette solution pour ne plus subir l’endoctrinement des boudarel de cette institution.

  7. Marie

    Bonjour Monsieur Cordier, je me permets de vous interpeller, étant très intéressée par votre démarche, pour savoir comment vous envisagez de gérer la 3eme pour votre fille. Ayant moi même un enfant en 3e cette année (son grand frère a vécu la même chose l’an dernier), j’aimerais bien éviter ça au petit dernier. Comment faire avec le contrôle continu qui compte pour plus de la moitié pour l’obtention de DNB, le stage en entreprise obligatoire, les EPI, les très nombreux travaux de groupe et surtout comment obtenir les fameux acquis de compétences qui depuis la réforme ne sont plus la moyenne dans chaque matière, mais une notation abstraite faite entre profs sur 8 items (pour ne pas dire une tambouille bien opaque sur laquelle nous les parents n’avons aucune vision, mais comportant des facultés à travailler en groupe). Tout ce que j’ai pu constater ces dernières années et plus particulièrement depuis la rentrée 2016 me fait penser que l’instruction en famille va devenir très bientôt impossible. Déjà changer d’établissement est un vrai parcours du combattant, je suis en plein dedans et j’ai des demandes contradictoires du collège et de l’académie, des documents à fournir avec une date limite impossible à respecter (bulletin du 3e trimestre avant le 16 juin alors que le conseil de classe aura lieu le 19). Finalement dans ce pays, ce sont les parents qui s’occupent le plus de leurs enfants qui sont mis au banc de la société.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Marie vous pouvez joindre l’auteur par courriel, qu’il a laissé en bas de son article

  8. zipo

    Notre république a perdu sa valeur première l’enseignement c’est devenu l’école des cancres ,car l’on enseigne plus on éduque car il faut se mettre a la portée de l’immigration !
    Ceci n’est pas le fait du hasard notre sinistre Belkascem en est la triste réalité.
    Ma fille étant professeur je regarde les copies et j’en tombe sur le cul ,en troisième ils sont incapables de faire une simple rédaction il faut leur fournir une feuille prés remplie!Quand aux fautes d’orthographe c’ serait zéro pointé a toute la classe ,ils sortent du primaire nuls et en calcul et en orthographe!
    Il faut abétir le peuple pour le mener par le bout du nez bref en faire des crétins ! Incapables de réfléchir!

  9. paul

    Ayant fuit à l’Est, j’ai inscrit ma fille à un régime de 4e allégé au CNED cette année. Dans l’ensemble, ça va, à part l’histoire. J’ai fait les devoirs d’histoire moi-même (à la place de ma fille), car les cours ne parlaient que de la traite des noirs et de l’esclavage. Je ne voulais pas qu’elle subisse se bourrage de crâne débile. Désormais, je lui apprend l’histoire de France moi-même, et il m’arrive de faire appel aux séquences d’histoire de TV Libertés, même si je trouve que le présentateur ne présente pas très bien.

  10. SPARTAC

    Bien venue au  » club  » des parents I.E.F. Monsieur Cordier.

    Pour compléter légèrement, je dirais qu’il n’existe pas de dialogue avec des inspecteurs de l’E.N.
    Ces gens là, bien qu’ignorant de tout, donnent des leçons à tout le monde.
    Comme il est souligné, ces I.P. sont juges et partis et n’en peuvent plus de leur immense pouvoir. Le problème est qu’ils ignorent tout de l’I.E.F. et ne cherchent surtout pas à apprendre, logique puisqu’ils savent …..eux.
    Bon courage.

  11. J

    Je suis contente d’avoir lu ce témoignage. Ayant moi-même constaté les dérives du système scolaire, j’ai décidé de ne jamais mettre mes enfants (quand j’en aurai) à l’école, mais de faire leur instruction à la maison. D’une part, ils ne seront pas perturbés par les CPF, et d’autre part, je serai sûre qu’ils apprendront la véritable histoire de France. Merci de me conforter dans mon choix.

  12. xrayzoulou

    Bravo à cette famille ! J’aurai des enfants en âge scolaire actuellement, c’est ce que je ferai. Cette sphère franc-mac est terriblement malsaine….

  13. Sandrine

    Cela se faisait très souvent autrefois, je vous parle de la génération de ma mère, on arrivait en classe en seconde et même plus tard, et personne ne voyait rien à redire.
    Déjà dans mon enfance une famille amie de 12 enfants ayant en plus adopté deux orphelins, retirait à tour de rôle un de leurs enfants de l’école pour faire un an d’école à la maison en commençant un instrument de musique, à leur retour en général ils sautaient une classe…la maman était normalienne.
    Aujourd’hui j’ai un fils et une belle fille qui font l’école montessori à la maison pour leurs trois fils (CE1, CP, et petite maternelle) en plus ils ont un instrument et vont à la piscine. L’ainé est inspecté chaque année depuis deux ans, cette année l’inspectrice a lourdement insisté pour qu’il revienne à l’école, tout en reconnaissant que l’enfant est plutôt en avance en tout et parfaitement sociable. Mais la maman (ma belle fille) a plus d’un tour dans son sac et résiste…!
    Chapeau bas aux parents qui font l’école à la maison.

  14. patito

    il y a toujours une confusion concernant les francs-maçons entre la laïcité anti catho et « guerrière  » du Grand Orient de France qui a plus d’un siècle et les autres obédiences qui au contraire sont neutres sur ce sujet voir même travaillent à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers.
    Le problème est que ,comme souvent, on ne voit pas la majorité silencieuse qui est tolérante mais plutôt celle qui se met en avant alors qu’elle est minoritaire.

  15. DURADUPIF

    Pauvre Franc-maçonnerie française. Elle sera tj un bouc émissaire comme l’a dit son ancien Grand maître du G.O. Avec ses 53.000 initiés sur la planète Terre, le G.O, effectivement, a de quoi refaire le Monde. La FM n’a aucune influence de nos jours. Elle de contente de rassembler ce qui est épars, de « solliciter » la concorde universelle et de se référer heureusement aux admirables Constitutions d’ Anderson (Pasteur écossais Presbytérien) en 1723.

Comments are closed.