Malgré les zitronades émerveillées des journaleux, la cote de confiance de Macron est au plus bas


Malgré les zitronades émerveillées des journaleux, la cote de confiance de Macron est au plus bas

Les Français sont peut-être des veaux, mais il ne faut pas les prendre trop longtemps pour des cons. En début de mandat la cote de confiance de Macron est au plus bas.

ÉLECTION – Selon plusieurs études d’opinion, la confiance accordée à Emmanuel Macron et Edouard Philippe est exceptionnellement basse pour un début de mandat. De quoi affirmer que le traditionnel « état de grâce » ne lui bénéficiera pas. En regardant les archives des cotes de popularité et de confiance, on trouve un seul Président sous les 50% après son investiture, Valéry Giscard d’Estaing, mais surtout une constante : l’état de grâce est de plus en plus court…

Tous les commentateurs ou presque s’accordent là dessus : Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe ne bénéficient pas d’un « état de grâce ». Cet état de grâce, c’est la période en début de mandat pendant laquelle l’exécutif affiche de bons scores de popularité dans les sondages et se trouve ainsi légitimé dans son action.

Dans l’histoire de la cinquième République, presque tous les débuts de mandats ont été marqués par cet état de grâce. Sauf que le tandem Macron-Philippe n’y a pas droit. Un sondage Elabe pour Les Echos et Radio classique indiquait ce jeudi qu’Emmanuel Macron affiche une cote de confiance de 45% (46% des sondés ne lui font pas confiance, et 9% sont sans opinion). Un niveau nettement moins élevé que celui atteint par ses prédécesseurs au lendemain de leur investiture. Edouard Philippe, tout juste nommé, bénéficie pour sa part d’une cote de confiance de seulement 36%. Quant à la composition du gouvernement, elle reçoit 43 % d’approbation pour 23 % de mécontents, et 34% qui ne se prononcent pas, selon un sondage OpinionWay pour Tilder-LCI publié jeudi.

Un duo exécutif sous les 50%, ça ne s’est vu qu’une fois dans l’histoire de la Cinquième. Et la situation était assez semblable à celle d’aujourd’hui : il s’agit de Valéry Giscard d’Estaing, président centriste élu en 1974, et de son Premier ministre de droite… Jacques Chirac. Selon le baromètre IFOP de l’époque, « VGE » bénéficiait en début de mandat d’une cote de popularité de 44%, et son chef de gouvernement de 34%. 

Ironie du sort, Valéry Giscard d’Estaing, avant Emmanuel Macron, « est le premier à avoir introduit ce mythe des 100 jours et l’idée qu’il fallait aller vite, sur le modèle américain de Roosevelt et Kennedy. Il estimait que le temps de l’audace était court et nécessitait une urgence avant que les conservatismes n’empêchent l’action », analyse dans Les Échos Vincent Martigny, professeur de science politique à l’Ecole polytechnique et auteur du livre « Dire la France. Culture(s) et identités nationales (1981-1995) ».

En 2002, Jacques Chirac affiche un taux de confiance de 53% après sa victoire contre Jean-Marie Le Pen

De nombreux analystes avaient prévu l’absence d’état de grâce d’Emmanuel Macron à cause de son score relativement faible face à Marine Le Pen au deuxième tour. Preuve que son projet n’aurait pas su suffisamment mobiliser, le taux d’abstention record : 25,44% (plus de 12 millions de personnes). Sans oublier le taux de votes blancs de 8,51 % et celui des votes nuls : 2,96%.

Si on se réfère à l’élection de 2002, qui avait vu Jacques Chirac battre Jean-Marie Le Pen avec plus de 82% des voix et environ 20% d’abstention, le taux de confiance du président au début de son deuxième mandat était de 53%, soit 9 points de plus qu’Emmanuel Macron. 

Un état de grâce de plus en plus court

Le taux de confiance en début de mandat est mesuré depuis plus de 50 ans par l’Ifop, et c’est Charles De Gaulle qui détient le record, avec 67% de confiance en 1959. Il est suivi par Nicolas Sarkozy (65% en 2007), François Hollande (61% en 2012), Jacques Chirac (59% en 1995), François Mitterrand et Georges Pompidou (54% en 1981 et 1969) et « VGE » (44% en 1974). Emmanuel Macron fermera donc La Marche.

Autre institut de sondage, autre leçon : les cotes de popularité mesurées par TNS Sofres depuis 1978. Ce qu’on y apprend, c’est que l’état de grâce est de plus en plus court au fil de l’histoire. Illustration : pendant le mandat de « VGE », la courbe d’impopularité passe au dessus de la courbe de popularité en janvier 1981, en fin de mandat, alors que chez Mitterrand, les deux courbes se croisent en mai 1983, moins de 2 ans après son élection. Elles se croiseront dès octobre 1995 pour Jacques Chirac, dès décembre 2007 pour Nicolas Sarkozy, et dès septembre 2012 pour François Hollande, soit un « état de grâce » de quelques mois seulement.

Au moins, Emmanuel Macron avait prévu le coup. La veille de son élection, il prévenait déjà qu’il n’y aurait « pas d’état de grâce » et qu’à « la minute d’après, rien ne sera acquis ». Les chiffres lui donnent raison. 

http://www.lci.fr/elections/cote-de-confiance-de-macron-au-plus-bas-pour-un-debut-de-mandat-hollande-sarkozy-chirac-comment-l-etat-de-grace-des-presidents-s-est-reduit-a-peau-de-chagrin-dans-les-sondages-2052520.html

Note de Christine Tasin

Contrairement à Laveritetriomphera les chiffres évoqués ne me réjouissent pas…

Sachant que seulement 7 % des électeurs français ont voté pour le programme de Macron, qu’il y ait 45% des Français pour lui faire confiance est et incompréhensible et abominable.

Nos compatriotes sont-ils si crétins qu’il suffit de suivre à la télé des commentaires énamourés des journaleux sur Brigitte et Emmanuel  pour qu’ils oublient qui sont les ministres et leurs basses oeuvres ?

Seule consolation, Hollande a commencé à 62%, 5 ans après il était tombé à 4%. Macron pourrait bien battre ce dernier chiffre. Mais il s’en fiche. Il est en train de supprimer la France de la liste des Etats-nation et de contraindre les Français à se convertir à l’islam ou à avoir le statut de dhimmi dans leur propre pays. Et s’il réussit son coup, il n’y aura plus d’élection patriote, voire plus d’élections du tout.

 




Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


32 thoughts on “Malgré les zitronades émerveillées des journaleux, la cote de confiance de Macron est au plus bas

  1. Pascal PROUTEAU

    Fourches, Christine ne plus compter sur les élections, on voit ce que ça a donné!
    Notre salut sera à ce prix.

    Reply
      1. MALI

        Si au 2ème tour de la présidentielle 12 millions n’ont voté QUE contre Marine, comme certaines personnes de ma famille, alors cela va sans doute se retrouver dans les votes aux législatives. Le peur de Marine Le Pen a tellement été instillée par les médias qu’elle est devenue systématique et irrationnelle : une personne de ma famille m’a dit qu’elle avait lu le programme de Marine, mais qu’elle trouvait la candidate trop extrémiste. Quand je lui ai demandé de préciser sa pensée, elle en a été incapable. Cela prouve bien que cette peur du Front National est un réflexe conditionné, les médias ont bien travaillé!
        Alors, maintenant, espérons que nos compatriotes feront preuve d’un peu plus de jugeote et de bon sens les 11 et 18 juin.

        Reply
      2. marcode3

        Chère Christine
        Si les législatives nous sont défavorables. Que pourrons-nous faire pour renverser cette clique satanique ? Un chef, une mission, des moyens ? Manifestations ? etc.
        amitiés.

        Reply
      3. SPARTAC

        Pour quoi faire , participer au grand cirque électoral ?
        le foutage de gueule est terminé.
        Je vais à la pêche et je prépare la suite………

        Reply
        1. AntiislamAntiislam

          Bonjour,

          C’est une grave erreur à mon avis : toutes les armes sont bonnes à prendre.

          Un bulletin de plus aux législatives pour les listes Marine, ça compte !

          Reply
  2. Moustache et trotinette

    Ah ça, les merdialopes se gargarisent…. ils devraient même se méfier du surdosage.médicamenteux.

    Reply
  3. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

    Je me pose des questions. Si certains n’approuvaient pas son programme, et ils étaient nombreux, ils lui faisaient quand même confiance pour gouverner le pays, car ils ont cru à certaines de ses promesses comme le renouveau politique http://www.midilibre.fr/2017/03/28/presidentielle-macron-prone-le-renouveau-des-visages-dans-le-gouvernement,1485534.php.
    Il est possible qu’ils soient déçus par la nomination de Jean-Yves Le Drian ancien ministre de la défense (Hollande) http://www.rtl.fr/actu/politique/gouvernement-macron-jean-yves-le-drian-ministre-de-l-europe-et-des-affaires-etrangeres-7788583247, de Bruno Le maire qui fut ministre de l’agriculture (Sarkozy), d’Annick Girardin ancienne ministre de la Fonction Publique (Hollande), de François Bayrou qui fut ministre de l’éducation nationale (Mitterand, Chirac). À chacun d’apprécier les réussites et les échecs de ces anciens ministres alors qu’ils ėtaient en fonction. Moi j’appelle cela du réchauffer.

    Reply
  4. Claire

    Je crains bien que cela n’empêche pas les moutons de donner la majorité à Macron aux législatives. Comme les médias n’arrêtent pas de leur répéter qu’il lui faut la majorité pour pouvoir gouverner, beaucoup de gens vont le faire, puisqu’ils l’ont entendu à la télé…
    Après ils se plaindront qu’il ait les pleins pouvoirs et qu’il gouverne par ordonnances.
    Oui, les législatives seront primordiales, mais absolument toutes les manœuvres et manipulations mises en place par ce triste sire et ses conseillers ont réussi jusqu’à présent.
    On commence par abêtir la population par des décennies d’Inéducation nationale et de matraquage médiatique. Ensuite il n’y a plus qu’à récolter les fruits de la manipulation.
    Les Français informés et patriotes seront-ils assez nombreux pour faire contrepoids à tout cela?

    Reply
  5. NICOLAS F

    Samedi 19 mai .Macron est au Mali;
    Dernières macronades:
    « Je veux que les routes du terrorisme deviennent des routes de la liberté  »
    Mais qu’est ce que cela veut bien dire.
    C’est un sujet de philo pour le bac? Non c’est not’président chef des armées;
    Hallucinant .
    Il a rajouté doctement: »Je n’enverrai pas nos soldats se faire tuer pour rien « .
    C’est dingue.
    Sa place c’est envoyé spécial au festival de Cannes ,là il pourra donner libre cours à son inspiration littéraire.

    Reply
  6. coco

    Désolée la véritétriomphera, mais ça fait 5 ans que les veaux se plaignent de la gauche et les veaux sont allés en masse voter pour la porter à nouveau au pouvoir! Il n’y a rien à attendre de la majorité d’entre eux, n’espérez rien de leur part et surtout pas un quelconque sursaut de rébéllion et de patriotisme.

    Je suis convaincue pour ma part que ces élections étaient notre dernière chance de sortir pacifiquement notre pays de l’abîme. Aux prochaines, nous seront minoritaires. Nous allons vers le pire, et seul une guerre ou un miracle pourra nous sauver. Les années qui viennent vont être épouvantables. Cela fait longtemps qu’il n’y a pas eu d’attentat, et le prochain risque d’être abominable….

    Reply
    1. hathoriti

      Un miracle, coco, un miracle…relisez donc Matie Julie Jahenny…hallucinant de justesse…et d’espoir…

      Reply
      1. Pascal PROUTEAU

        Et Marthe Robin aussi. Et Nostradamus aussi! Tous sont d’accord sur un point: la France tombera bien bas mais se relèvera! Sommes-nous au bas ou devons-nous attendre encore?

        Reply
  7. Jean-Louis

    Christine,

    Non seulement les français sont versatiles, mais ils sont épouvantablement superficiels. Ils ne voient que leur intérêt immédiat, c’est-à-dire pas plus loin que le bout de leur nez.
    Nous avons vu cela avec leur rejet de la sortie de l’Euro, et c’est ce qui a planté principalement Marine.
    Pour eux, l’Euro est bien pratique, plus de change pour payer à l’étranger (du moins dans l’union), plus besoin de faire de savants calculs.
    La facilité, quoi !
    Par contre, ils n’ont pas été foutus de s’inquiéter des « effets indésirables » de l’Euro. Là, il fallait déjà se bouger les neurones. Et les neurones, les Français en ont de moins en moins.

    Reply
    1. MALI

      Ce que vous exprimez est juste. Peuple apathique parce que vivant, pour la majorité, dans son petit confort. Loisirs, vacances, ronron du quotidien, pourquoi s’en faire ? Ah zut, dimanche, faut encore aller voter! (réflexion entendue…). Inconscience et immaturité politique, je m’enfoutisme…

      Reply
    2. durandurand

      Exact les 26% environ d’abstentionnistes et tous ceux qui ont votés pour le machecon mondialiste ,ont les neurones de moins en moins connectées à tous les étages à cause du formatage des merdias et des émissions débiles de télé-réalité qui abrutissent et embrume leur poix chiche qui leur sert de cerveau .
      Le réveil sera douloureux avec des larmes et des grincements de dents et du sang .

      Reply
  8. charvet

    dans ma ville tout pres d’antony ils ont voté à pres de 86% pour macron dans une ville bourgeoise qui vote à droite.
    on croit rever que tant de gens différent ait voté pour quelqu’un qui n’incarne le vide.
    instrumentalisation des affaires ils ne s’en sont pas apperçus ??
    la propagande des medias et entre autre de bfm .
    la censure.
    bref on n’est plus en démocratie

    Reply
    1. Alexandra Dougary

      Il faut juste essayer de comprendre que les gens de droite qui ont voté Fillon au premier tour étaient sous influence totale des médias qui leur rabâchaient que Marine nous ferait sortir de l’euro et qu’en général ces gens ont le portefeuille mieux garni que la moyenne. Donc ils ont eu peur de cette sortie de l’euro. Par ailleurs on leur a rabâché aussi que Marine était le mal absolu que c’est une facho et qu’elle allait provoquer une crise majeure en France. Donc ils ont voté comme une seul homme pour le seul qui, toujours d’après les médias, était leur « sauveur » mais qui en fait, et ça ils ne le savent pas les cons, qu’il est beaucoup plus dangereux pour leur portefeuille que Marine. Ils l’apprendront à leurs dépens. Mais ces mêmes cons vont voter pour Macron aux législatives. Histoire de bien creuser leur tombe. Le Grand Charles avait raison : Les français sont des veaux ! Si par hasard une nouvelle crise financière apparaît, il paraît que c’est très probable, ils vont se voir spolier leur épargne et ils l’auront dans l’os… C’est là que personnellement je les attends. Ceux qui viendront se plaindre vers moi vont être reçus.

      Reply
  9. frejusien

    c’est exactement ça, Mali, un réflexe conditionné, irrationnel, un réflexe pavlovien ,
    40 ans de bourrage de crâne, ça fait des dégâts !
    braves petits moutons stupides, qui ne pensent qu’à leur bergerie, bien au chaud…..

    Reply
  10. frejusien

    Pourtant le loup est dans la bergerie, et n’attend que le bon moment pour les dévorer tout crus, mais un mouton, ça ne réfléchit pas….

    Reply
  11. hathoriti

    45% pour le macron ? 36% pour son « bras droit » ? C’est beaucoup ! Beaucoup trop ! Lisant le titre alléchant, j’avais cru, espéré que l’oligarque était à….10/ 15 % ! Pfff! rien à espérer !

    Reply
  12. Fallaci

    ACCUEIL › FRANCE › FRANCE : E. MACRON SUPPRIME LE SECRÉTARIAT D’ÉTAT EN CHARGE DE L’AIDE AUX VICTIMES DU TERRORISME

    France : E. Macron supprime le Secrétariat d’État en charge de l’aide aux victimes du terrorisme
    PAR GUERRECIVILEENEUROPE le 20 MAI 2017 • ( 0 )

    La composition du gouvernement d’Édouard Philippe, nommé Premier ministre par Emmanuel Macron, a été annoncée le 17 mai 2017. Celui-ci ne compte plus de Secrétariat d’État en charge de l’aide aux victimes du terrorisme. Un choix inattendu pour l’Afvt.org, association française des victimes du terrorisme, qui dit s’étonner « de la suppression brutale de ce Secrétariat d’État et s’interroge sur les véritables raisons qui ont motivé une telle décision ».

    « L’AFVT.org s’interroge également quant au signal politique envoyé, à travers une telle décision, aux victimes du terrorisme et à leurs proches qui, à juste titre, considèrent que l’aide aux victimes doit être une grande cause nationale portée et soutenue par les plus hautes autorités de l’État », ajoute l’association dans un communiqué publié le 18 mai. Pour ces raisons, l’organisme interpelle le Président de la République et le Premier ministre à ce sujet. Et espère « obtenir des explications tangibles et convaincantes quant à cette curieuse décision » (…)

    Source : https://informations.handicap.fr/art-victimes-terrorisme-853-9875.php

    Reply
  13. Saris

    Tout est truqué. Les dès sont pipés dès le départ. Marine a fait une campagne exemplaire, elle a réussi à redonner l’espoir à beaucoup de Français. Puis, il y a eu ce débat truqué aussi. Marine est tombée dans un piège. Nous sommes face à des gens d’une grande duplicité. Personnellement, j’attends de voir les résultats des législatives pour me faire une idée précise des chances que nous avons de sauver notre pays.

    Reply
    1. Pascal PROUTEAU

      On votera, histoire de dire qu’on a fait le nécessaire; mais je ne me fais pas d’illusions: il y aura encore de la triche et on l’aura encore dans le c..!
      « À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

      Reply
  14. Alexandra Dougary

    Alors moi je partage totalement l’avis de Claire. Il va y avoir une majorité de moutons (cons) pour lui donner une majorité. Nous avons un peuple de trouillards de premier ordre. Un peuple qui passe son temps à avoir la pétoche de sortir de l’euro (je rigolerais bien si par hasard il y avait un crise financière et qu’on vienne piocher dans leur épargne). Bien fait.

    Reply
    1. Pascal

      Les ponctions dans l’épargne viendront, ne t’inquiète pas! Je suis tranquille: on ne peut pas tondre un oeuf! Je ne laisse quasiment rien sur mon compte, le reste est à la maison, bien planqué.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *