Macron, c’est les Hyksos qui ont envahi la Basse Egypte… ils ont été vaincus


Macron, c’est les Hyksos qui ont envahi la Basse Egypte… ils ont été vaincus

Pour ceux qui aiment l’histoire très ancienne il y a un parallèle qui pourrait être établi entre l’histoire de France aujourd’hui et celle de la plus haute antiquité égyptienne c’est l’épisode d’occupation étrangère des Hyksos sur la Basse-Égypte.

Les Hyksos comme leur nom l’indique dans l’ancienne langue des Egyptiens et en démotique, ce sont les  » chefs des pays étrangers ».
Comme aujourd’hui cette occupation avait à la fois un caractère ethnique et même pluriethnique et un caractère idéologique.
Et après des décennies de règne de ces Hyksos (voyez comme ce fut long!) une résistance commença à s’organiser depuis la ville de Thèbes.

Nous sommes aujourd’hui dans une situation similaire à celle des Thébains assistant à l’occupation de leur pays par des chefs de pays étrangers, subissant des décisions prise à l’extérieur, des migrations utilisées comme forces de coercition pour soumettre un vieux pays: la France d’aujourd’hui ressemble beaucoup à l’Égypte d’avant la 18e dynastie, lorsque un petit pharaon inconnu, Ahmôsis se leva avec le petit peuple de Thèbes et de toute l’Égypte pour expulser ces dominations de forces étrangères.


Méditons l’histoire pour comprendre le temps présent car tout n’est pas perdu bien au contraire!





9 thoughts on “Macron, c’est les Hyksos qui ont envahi la Basse Egypte… ils ont été vaincus

  1. celtillos

    pour avoir une idée plus précise de cette histoire qui se répète et que nous allons héla s subir, se rapporter a l’excellent livre de Chritian Jaq « la reine liberté »
    et comme les Thébains nous aussi nous finirons par virer tous ces parasites incultes et arrogants!

    Reply
    1. patito

      à lire aussi l’histoire de ce pharaon Nubien de la XXV ième dynastie : PIANSKY dans la Pharaon noir qui lui aussi doit lutter contre les envahisseurs pour réunifier l’Egypte comme le montre la coiffe des pharaons qui unie la haute et la basse Egypte

      Reply
  2. Alexandra Dougary

    Je ne suis pas trop inquiète car, toujours en s’appuyant sur l’histoire, il est avéré que tout ce qui a été imposé aux Peuples par la force finit pas être vaincu d’une façon ou d’une autre. Dictatures qu’elles soit communistes, fascistes ou autres et je rajoute une autre forme de dictature : la manipulation des Peuples qui n’existait pas trop à l’époque, quoique, parce qu’il n’y avaient pas les médias actuels. Ceux-ci ont largement participé, comme tout le monde le sait (du moins ceux qui ne sont pas de mauvaise foi et qui ont les yeux ouverts) à l’élection de Macrotte. Cela prendra sans doute du temps, mais il sera dégommé. Comment ? Quand ? je l’ignore mais « bien mal acquis ne profite jamais »…. C’est tout bête mais vrai.

    Reply
  3. SPQR

    Ok, mais n’oubliez pas la fin de l’empire Romain.
    A lire un livre essentiel : LES DERNIERS JOURS de Michel de Jaeghere
    chez Les Belles Lettres.

    Reply
  4. Claude LaurentClaude Laurent

    « Les faits de l’Histoire ne sont jamais totalement analogues, mais souvent homologues » (Goethe)

    Je pense davantage à une libanisation de la France. La guerre du Liban étant plus proche que l’invasion de la basse Egypte.
    La France est bien fracturée; d’une part on trouve 29% de salafistes parmi les musulmans voisinant avec des Français Humano-Européïstes ouverts à l’immigration incontrôlée, des libéraux capitalistes apatrides et les Patriotes.

    Reply
  5. Oncle Bob

    Il y a l’exemple, plus proche, de l’Andalousie. Mais vous voulez vraiment attendre des décennies, voire des siècles? Vos enfants vivre l’occupation, et vos petits enfants?

    Reply
    1. Renoir

      Ce n’est pas qu’ « on veut », cher Oncle Bob, nous on ne veut pas du tout ! Mais il faut être réaliste et se préparer à une Résistance qui peut être longue, vu l’état de délabrement politique, économique, culturel et mental de notre pauvre pays.
      Résister, c’est tout autant une question de moral que de morale.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *