Jean-Paul Delevoye, proche conseiller de Macron : « L’Europe a besoin de 50 millions d’immigrés »


Jean-Paul Delevoye, proche conseiller de Macron : « L’Europe a besoin de 50 millions d’immigrés »

Pourquoi ? Pour payer les retraites comme ils nous disent ?
Quels menteurs, si le système de paiement de retraite va totalement changer, ce sera chacun pour sa pomme à se la financer comme il peut tout au long de sa vie !

Alors pourquoi ?
Pour réduire le chômage ? Sérieux ?!

Pour Jean-Paul Delevoye, « l’Europe n’est pas un problème, elle est une solution »

A l’approche des élections européennes, plusieurs associations – ATD Quart Monde, CCFD-Terre solidaire, la Cimade, Emmaüs, Médecins du monde et le Secours catholique – ont appelé leurs réseaux à se mobiliser pour défendre les principes du « vivre ensemble » et promouvoir une Europe sociale, qui soit à la fois « ouverte et généreuse ». Lors d’une rencontre au Conseil économique, social et environnemental, elles ont reçu le soutien de son président, Jean-Paul Delevoye, qui nous accordé une interview.

Comment expliquer la désamour de nos concitoyens envers l’Europe ?

C’est l’un des effets de la crise. Nous sommes dans des réflexes suicidaires : au moment où il faudrait penser monde, nous pensons village ; au lieu de penser l’autre, nous pensons chacun pour soi ; au lieu du long terme, nous privilégions le court terme. Ces attitudes de repli représentent un défi pour nos démocraties. Malheureusement, la classe politique ne montre pas toujours l’exemple. Elle a donné ces dernières années la priorité à la conquête du pouvoir plutôt qu’à la construction d’un vrai projet collectif. Captés par les émotions, les citoyens n’ont plus les moyens de construire une conviction. Cela est très préoccupant. Quand les peuples ne croient plus en rien, ils sont prêts à croire en tout. Ceux et celles qui exploitent les peurs et les humiliations nourrissent des tentations bien plus fortes que celles et ceux qui tentent de porter des espérances.

L’Europe peut-elle encore représenter une espérance pour les peuples ?

Non seulement elle le peut, mais elle le doit ! La dimension des enjeux actuels impose la dimension des réponses. Avec la mondialisation, les réponses ne peuvent être que continentales. L’Europe peut et doit être un continent qui doit moraliser la mondialisation. Avec la chute du communisme, le capitalisme a perdu son meilleur adversaire. Il faut aujourd’hui trouver des limites au libéralisme, concilier performance économique et protection sociale. L’Europe devrait jouer ce rôle. C’est sa vocation, ça fait partie de ses gènes. Malheureusement, ces dernières années, elle a pris une autre route, estimant par exemple qu’il fallait plutôt mettre en concurrence les Etats pour une meilleure optimisation économique. Je ne partage pas cette vision. Il faudrait au contraire mettre en place davantage de politiques communes, tant dans le domaine de l’énergie et de l’agriculture, que dans celui de l’industrie.

Ne faudrait-il pas aussi envisager une politique d’immigration (et d’intégration) commune ?

Pour équilibrer sa population active, l’Europe aura besoin, dans les trente ans qui viennent, de 50 millions de travailleurs immigrés. Notre continent est à la fois une terre d’immigration et d’émigration. Nous avons l’obligation politique d’expliquer cela à nos concitoyens. Mais derrière la question de l’immigration, je vois se profiler une autre réalité qui inquiète : la lutte des identités, culturelles ou religieuses, est en train de remplacer la lutte des classes. Des frontières identitaires sont en train de se constituer et cela est extrêmement préoccupant, ne serait-ce que pour les minorités. De nouveaux murs sont en train de construire, bien plus sournois et bien plus périlleux que le mur de Berlin.

Finalement, l’Europe en fait-elle trop ou n’en fait-elle pas assez ?

Aujourd’hui, nous ne souffrons pas d’un excès d’Europe mais d’un trop peu d’Europe en terme de projet et d’espérance politique. L’Union européenne est devenue le bouc-émissaire de nos manquements et de nos échecs nationaux. On s’est servi d’elle, on ne l’a pas servie. C’est la raison pour laquelle les peuples expriment aujourd’hui leur défiance ou leur désapprobation. Pourtant, l’Europe n’est pas un problème, elle est une solution. A l’origine, il s’agissait d’une aventure collective avec trois objectifs : construire la paix, consolider nos démocraties et promouvoir les droits de l’homme. Ces buts ont été atteints. Il faut maintenant relever d’autres défis, notamment celui de l’égalité et de la solidarité. Nous sommes entrés dans une période de croissance durablement faible, qui risque de durer plusieurs années. Dans ce contexte, comment passer d’une société de performance qui écrase les individus à une société de l’épanouissement, d’une société d’acquisition à une société du partage, d’une société du bien à une société du lien.

Quel rôle peut réellement jouer l’Europe pour améliorer le vivre ensemble ?

L’absence de la pensée de l’autre peut être bien plus dangereuse que la lutte des classes. En France, le vivre ensemble est menacé par une archipélisation de la société où chaque groupe cohabite sans se rencontrer, sans se connaître et sans se reconnaître. Il faut inventer des lieux, créer des passerelles, favoriser les échanges pour passer de la simple tolérance au respect de l’autre, pour promouvoir la coexistence active plutôt que la cohabitation passive. Le XXIe siècle sera le siècle de la mobilité, donc celui où il nous faudra conjuguer identité et altérité. Tous nos enfants et nos petits enfants connaitront des hommes et des femmes de religions, de philosophies, de cultures, de couleurs, de comportements et de rites différents. Nous ne pouvons accepter l’autre que si nous avons une identité forte, mais cette identité se forge aussi dans l’ouverture à l’autre. Voila aussi le message que l’Europe peut et doit porter.

 




Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


23 thoughts on “Jean-Paul Delevoye, proche conseiller de Macron : « L’Europe a besoin de 50 millions d’immigrés »

  1. MaximeMaxime

    Pour la repentance, naturellement : « si la situation économique est mauvaise, c’est parce que les Européens ne se reproduisent pas assez »…
    Sauf que si les femmes font des enfants plus tard qu’auparavant, c’est parce que les conditions d’emploi se sont précarisées. Le travail durable s’est raréfié, les risques de revers professionnels se sont multipliés et ça ne s’arrangera pas si le CDI doit disparaître.
    Sauf que notre civilisation évoluée, les progrès de la compréhension de l’humain ont montré qu’une famille nombreuse est rarement une famille heureuse.
    Donc pour les Européens, en général, deux enfants par femme c’est suffisant, et ils ont raison.
    Peut-être moins de risques que l’un d’eux finisse djihadiste, qui sait ?
    Mais cela arrange bien les élites économiques de jouer la carte de la repentance, cela évite de poser les vraies questions et notamment la question lancinante de la redistribution sociale, qui ne date pas du socialisme mais des temps les plus reculés de l’Antiquité avec la crise de dettes dans les cités grecques, Lycurgue, Solon, etc.

  2. Gilbert AMBROSI

    Cet article oublie une chose fondamentale, la création de l’Europe a été loupée car la première chose qu’il fallait faire était de mettre les salaires de tous pays entrant dans l’Europe au même niveau (création d’une grille de salaire européenne) et de mettre le niveau social identique pour tous les pays européen donc votre Europe d’aujourd’hui n’est pas viable.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      impossible de mettre tous les salaires au même niveau eu égard aux différences entre les pays, qui demeurent encore actuellement; d’où les délocalisations

      1. MALI

        C’est l’Union Européenne de la finance et de l’industrie qui a été construite, sous l’impulsion des États Unis. On n’a pas créé l’Europe sociale, juridique, ni tenu compte des différences culturelles. Il aurait fallu créer un salaire européen de référence, mais ce n’est pas l’objectif des mondialistes. Il y a bien des années, une amie de dix ans mon aînée, m’avait dit que les gens crèveraient avec 300 euros par mois. C’est le niveau du RSA aujourd’hui…

  3. durandurand

    Le jp delevoye est un mondialiste et un menteur patenté comme son maître , ce genre de personnage me fait bien rire mais rire jaune avec les droits de l’hommoniste ,et dit que l’europe terre d’immigration et qu’il fallait 50 millions de travailleurs immigrés , mais il se fout de notre gueule cet asticot , avec le chômage actuel ,ceux qui sont en recherche d’emploi n’en trouve pas ou bien font des stages qui ne mène nul part .Continue comme ça avec tes idées suicidaires ,dans peu de temps tu vas les trouvé les chômeurs et autres devant ta porte delevoye .

  4. Alexandra Dougary

    Non il ne les trouvera pas devant se porte mais derrière. On le pendra par les pieds (parce qu’on est gentils et moyennement civilisés). Ces gens-là ne méritent pas autre chose. Ils sont imbus d’eux-mêmes, se foutent totalement de la population qui sera contrainte de vivre avec des gens qu’ils n’ont pas choisis. En revanche, je propose d’obliger des gens comme ce Delevoye à vivre au milieu d’eux et avec eux dans une sorte de ghetto. On verra ensuite ce qu’il en pense vraiment cet ahuri. Mais, que Macron continue comme ça. S’il persiste, soit il ne terminera pas son mandat parce que le peuple le sortira de l’Elysée par la peau du cou, soit il y aura de telles manifs qu’il ne pourra plus gouverner. A suivre….

  5. Anania de Schirac

    _ Ils n’ont pas le droit de nous imposer leur idéologie de force, en nous infantilisant et définir pour nous, les Peuples Européen ce qui est bon ou pas pour nous, ils ne se rappellent pas que nous sommes issus des Lumières et de culture Gréco-Judéo-Chrétienne, à nous de le leur rappeler avec force.

    _ Premièrement, d’un simple constat de bon sens, l’islam est une secte qui ne respecte pas les droits de l’homme et veut conquérir et soumettre le monde entier à son idélogie mortifère, seul les musulmans depuis 3 ou 4 générations maintenant qu’ils sont en France et en Europe refusent de s’assimiler et mènent une Guerre d’islamisation au sein meme de leur nouveaux Pays d’immigration, la 5ème colonne avec le soutien des islamos-fascistes-collabos, le régime communautaire de la « Dhimma » nous est promis à moyen terme, la communautarisation des musulmans est voulue par eux, ils ne veulent pas se mélanger avec les non-musulmans impies, en faire entrer 50 million de plus est suicidaire.
    _ Les Mondialistes de l’UE n’ont qu’à me trouver un seul Pays des 57 membres de l’OCI ou le « vivre ensemble » entre musulmans et Chrétiens/ Juifs, Boudhistes, apostats de leur secte, femmes, homosexuels, étrangers, Noirs, esclaves moderne et respect des droits de l’homme sont « Paradisiac »pour tous serai à prendre d’exemple; Il n’en existe pas car la Charia du coran, de la sunna et des hadiths s’applique et tout les non-musulmans sont discrimés d’une manière ou d’une autre plus ou moins barbare et sauvage, est- ce cela qu’ils veulent pour l’Europe ? Une Eurabia Dhimmisée si bien décrite et annoncer par Bat Y’éor ?

    _ Deuxièmement, Je préfère que l’Afrique controle ces naissances, sa démographie folle qui les pousse a émigré chez nous par manque de nourriture, d’eau, de travail, de perspectives d’avenir et de paix et non d’accepter de Fait qu’ils faut les accueillir par dizaines de millions sans réfléchir à minima, les Peuples d’Afrique doivent devenir Adultes et Responsables, nous n’avons pas vocation à devenir leur Colonnie de peuplement et de culture, merci bien nous avons une Merveilleuse civilisation à protéger de l’islamo-fascisme.

    _ Troisièmement, cette histoire de payer les retraites et du besoin de main d’oeuvre est complètement louffoque pour le moins car avec pour la France 6 millions de chomeurs, 10 millions de pauvres, 8 millions de mal logés, non merci, nous n’avons pas besoin de « Main d’Oeuvre », nous n’avons pas besoin d’immigration et surtout pas musulmane, un autre aspect est que nous n’avons qu’une seule terre pour toute l’humanité, aussi, il faut mettre en équilibre les ressources en phase avec démographie, je suis plus pour développer comme au Japon une baisse de la population et miser sur les hautes technologies pour aider les humains dans la société en préservant leur ressources et Culture Originale indigène, cela les préservent de la mondialisation incontroler et ne les empechent pas d’etre ouvert et pragmatique sur le futur, au passage, l’islam est interdit car considéré comme une secte dangereuse au Japon et lorsque vous visitez Tokyo, vous n’etes ni à Tunis ou Barbès, vous etes bien au Japon, il préservent ainsi la diversité des cultures et des Peuples du monde.

    Bien Aimablement, Anania de Schirac.

  6. mac gyver

    Quand tous ces pro-immigration de masse, diront « vivre avec » pour eux-mêmes, au lieu du « vivre ensemble » pour les autres, alors je reverrai mon point de vue. Pour l’instant cette doctrine, est émise au seul bénéfice des financiers et leurs racoleurs de tous ordres, tel ce Delevoye-Macron. Cela résulte d’une idée récurrente, qui fait que les ennemis de la civilisation européenne, de vouloir remplacer la population actuelle revendicative, par une autre, musulmane soumise à un dogme, donc docile, pour former EURABIA. Avec l’élection de Macron, tous ces « complotistes » de l’ombre se frottent les mains; un pas de plus vers leur rêve. Les français creusent eux-mêmes leurs tombes, et celles de leurs progénitures…..en toute connaissance de cause. Car ce que je sais, tout le monde est à même de le savoir.

  7. Xtemps

    Quand ces gens disent une Europe ouverte et généreuse, c’est pas des propositions, c’est une Europe à main forcée à l’ouverture et d’être généreuse, observez l’absence total des référendums, et donc ce sont des obligations, que cela plaise ou pas, cela se fera.

  8. Hercule

    Au rit me que les émigrés se noient en mer il faudra en prévoir 100 000 si l’on veut atteindre le chiffre de 50 000 vivants.
    J’en ai enlevé un bout pour que la modération puisse mieux digérer.

  9. kitty

    Tout ça a été très bien planifié. Une invasion énorme arrive depuis 3 ans et comme par hasard, subitement il faut 50 millions de réfugiés en Europe. L’année prochaine le chiffre sera encore plus énorme. C’est voulu. Les fous gouvernent.

    1. durandurand

      Exact si je me souviens bien cette invasion programmée était déjà en discutions depuis quelques années à l’Onu , au machin , au bidule ,comme aimait à le rappeler le général De Gaulle ,donc cela ne date pas d’aujourd’hui .

  10. OTOOSAN

    Le problème est qu’il y a, semble t il, au moins un milliard et demi de « volontaires » rien qu’en Afrique ….

  11. jean.marc

    j’aimerais qu’il nous explique comment ses 50 millions d’émigrés qui vont devoir vivent avec les aides sociales, puissent contribuer aux renflouement des caisses de retraites puisque quils ne vont pas cotiser, à par de les faire travailler à bas coup, car le seule moyen de cassé les salaires en France est de remplacer les ouvriers qualifiés par de la main-d’oeuvre étrangers sous qualifiés et payés à coups de frondes, dans l’avenir un ouvrier français, s’ils veut travailler devras ce soumette aux salaires africains.

  12. Claire

    50 millions? Mais ce Monsieur Delevoye est très sectaire et veut limiter les populations bienveillantes qui rêvent de s’installer dans la vieille Europe!
    Donc reprenons les comptes sur des bases saines: l’Afrique, un peu plus d’1 milliard d’individus (admettons que quelques déséquilibrés veuillent rester au pays) + l’islam, 1,3 milliards de pratiquants, (disons que certains resterons aussi au pays ou irons au Canada de Trudeau). Si l’on rajoute les deux, on obtient donc à la louche, 2 milliards de candidats à l’Europe. Et bien sûr, il ne faudra en exclure aucun, sous quel prétexte raciste ou islamophobe?

  13. Hercule

    Au rythme que les émigrés se noient en mer, il faudra en prévoir 100 000 000 si l’on veut atteindre le chiffre de 50 000 000 vivants.
    J’en ai enlevé un bout pour que la modération puisse mieux digérer.

  14. Alexcendre 62

    J’aime bien ce donneur de leçons gratuites lorsqu’il nous dit : Nous sommes dans des réflexes suicidaires : au moment où il faudrait penser monde, nous pensons village , au lieu de penser l’autre nous pensons chacun pour soit . Mais n’est ce pas là l’attitude de notre classe politique vis a vis de nous ? ces gens là pensent-ils aux autres avant de penser a eux ? Celui qui a dirigé la France pendant cinq ans l’homme au coiffeur a passé 8000 euros et le reste en proportion a t-il pensé aux autres avant penser a lui ? Arrêtez monsieur Delevoye après 40 années de crise personne dans la classe politique ne pensent aux autres avant de penser a soit et actuellement la course aux places nous montre bien encore une fois vos centres d’intérêts ils ne sont pas en direction du peuple sauf pour le plumer .

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Delevoye se fout de la démocratie comme de sa première chemise.

      Delevoye c’est l’oligarque politique à l’état chimiquement pur.

      Quoi que l’on pense du « Mariage pour Tous », c’est ce même Delevoye, alors président du CECE, (une sinécure, qui aurait pu au moins servir à faire « remonter » une protestation massive),qui s’est assis royalement sur 700 000 pétitions.

      Qu’attendre de gens comme lui ?

  15. Sophie Dumont

    50 millions d’immigrés de plus ?? Il faudra donc bien vite répondre à cette question lancinante : « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur la terre de leurs ancêtres ?  » (suivant récit love story « les corps indécents ») Et oui, la réponse ne fait pas le moindre doute.

  16. SarisseSarisse

    Nous sommes nous aussi des Thébains, même si nous savons pas encore qui est l’Ahmôsis qui se lèvera pour libérer ce pays.

Comments are closed.