Le vote musulman rend impossible la victoire d’un candidat patriote


Le vote musulman rend impossible la victoire d’un candidat patriote

Le journal La Croix nous confirme que les musulmans sont constants dans leur vote. En 2012, selon Opinions Ways, 93 % d’entre eux avaient voté pour François Hollande.

En 2017, au deuxième tour, ces mêmes musulmans, avec un taux d’abstention de 62 %, ont voté à 92 % pour le candidat d’En Marche, soutenu, rappelons-le, par l’UOIF, Hani Ramadan, Dalil Boubakeur, et donc par toutes les mosquées.

Il est dommage que les mêmes instituts de sondage ne révèlent jamais le nombre de musulmans qui votent, et les conséquences que représente ce vote sur le résultat de l’élection. Nous allons essayer, en nous appuyant sur des chiffres fiables, de pallier cette lacune.

En 1998, l’INED nous annonçait déjà 4,2 millions de musulmans présents sur le sol français.

En 2004, l’Insee nous donnait le chiffre de 6 millions de Maghrébins, dont 98 % sont musulmans.

L’ancien ministre de Sarkozy, lui, affirmait, de manière péremptoire, en 2011, 15 à 20 millions de musulmans en France.

Plus prudent, l’expert international Jean-Paul Gourevitch parlait, dans ses recherches, de 8 millions de musulmans, quand l’Institut Montaigne, en 2016, ne craignant pas le ridicule, évoquait 3 à 4 millions de musulmans, ajoutant malgré tout que 29 % d’entre eux préféraient la charia aux lois de la République, ce chiffre passant à 50 % pour les moins de 25 ans.

Si nous considérons les chiffres de notre ami Jean-Paul (qui peuvent paraître bas, quand on les compare aux 6 millions recensés en 2004), il nous faut retirer 2 millions d’entre eux, qui n’ont pas la nationalité française. Il resterait donc 6 millions de musulmans. Si on leur applique les mêmes quotas que l’ensemble de la population française (47 millions d’inscrits pour 67 millions d’habitants), on arrive à 4,2 millions de musulmans français aptes à voter.

Si on tient compte des 38 % d’abstentionnistes de l’enquête de La Croix, il reste 2,6 millions votants. Et si on ajoute 12 % de bulletins blancs ou nuls, il reste 2,3 millions de suffrages exprimés.

92 % des suffrages pour Emmanuel Macron, cela représente donc, toujours à la louche, 2,1 millions de bulletins de vote pour le candidat de « En Marche », et 0,2 million pour la candidate du FN.

Quel pourcentage représenteraient de tels votes ? Toujours à la louche, si on considère que 20 millions d’électeurs ont voté Macron, et plus de 10 millions pour Marine, on peut considérer que 1 % des suffrages représente 310.000 voix.

Autrement dit, les 2,1 millions de voix musulmanes pèsent dans la balance totale de l’électorat le chiffre de 6,7 %.

Ce chiffre, qui, je le rappelle, part d’une hypothèse très basse, signifie plusieurs choses :

En 2012, François Hollande a été élu grâce au vote musulman, de manière incontestable et très nette. Sans ce vote, on peut considérer que Sarkozy aurait été élu par 52 à 53 % des votants.

En 2017, sans ce vote, Marine Le Pen serait arrivée en tête au premier tour. Et, sans parler du débat d’entre les deux tours, et de ses conséquences, ses chances de victoire au soir du premier tour auraient été beaucoup plus nettes.

En 2022, si les choses continuent ainsi, quand on voit l’importance de la natalité musulmane, et la différence avec celle des Français d’origine, tous les jeunes âgés de 13 ans actuellement pourront voter, quand nombre de vieux Français seront morts. On peut donc penser, si les choses restent en l’état, que l’électorat musulman, qui se montre remarquablement homogène – comme dans les tribus africaines, dirait Bernard Lugan – pèsera au moins 10 % du vote de l’ensemble de la population. Donc, pour gagner, un candidat patriote devra faire 60 % des voix !

Sauf à supposer que cette population soit soudainement acquise au vote patriotique français, on peut donc, sans problème, en conclure qu’il faudrait, pour qu’un candidat patriote l’emporte, que l’ensemble des Français se reportent sur lui… comme nombre d’électeurs l’ont fait pour Macron, pour vaincre « La Bête Immonde ».

D’ici à en conclure qu’une alternative démocratique intégrant le vote musulman est devenue impossible pour tout candidat patriote, avec les règles actuelles, il n’y a qu’un pas que j’ai envie de franchir allègrement.

Cela ne veut pas dire que d’autres solutions n’existent pas pour régler ce problème…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




32 thoughts on “Le vote musulman rend impossible la victoire d’un candidat patriote

  1. polo

    Les musulmans voteront toujours pour le candidat qui prone l’immigration musulmane.
    La seule patrie des musulmans est l’islam.
    L’islam est transnational et l’islam est une supranationalité
    ( dixit dalil boubakeur ).
    Les musulmans français fonctionnent sur le logiciel de la conquète islamique des territoires non-musulmans, et ce, jusqu’à la fin des temps.
    Les musulmans n’ent ont rien à foutre des autochtones blancs et chrétiens.
    Les musulmans sont en guerre contre nous depuis le 7ème siècle.
    Cette guerre est religieuse , autant qu’ethnique :
    ( les maghrébins font volontairement beaucoup d’enfants, car ils pratiquent le jihad démographique ).
    Les français ont voté pour leur propre boureau qui les amènera à l’abattoir.
    Le général de gaulle avait raison: les français sont des veaux.

  2. durandurand

    Je pencherai plus facilement pour un peu plus de 20 millions de muzz en France,sans compter les clandestins , et tous ceux qui disent le contraire sont des menteurs patentés .

  3. Alexcendre 62

    Il devient évident qu’a terme la reconquête de notre pays ne pourra plus se faire sur le plan politique et qu’il nous faudra trouver autres choses ainsi que des hommes lucides et courageux pour prendre en mains et conduire de nouveau le destin de la France pour la conduire vers chemins autres que ceux de la soumission . Je suis atterré de voir que ce constat n’est pas pris plus au sérieux pas une partie de nos élites ceux qui ont toujours une fibre patriotique pour leur pays . Il me semble que la résignation a gagné tous les étages de notre société , on vote Macron et on tire la chasse d’eau sur tout le reste puis la conscience de tous ces gens et libérée . Cette société n’a même plus besoin d’ambition on marche au rythme du troupeau et si quelqu’un est différent ça ne peut ‘être qu’un sale fasciste a marginaliser .

  4. Fuyez pauvres fous!

    Ca y est vous avez ENFIN compris… vous y aurez mis le temps.
    Préparez vos déménagements, votre avenir est ailleurs, et surtout celui de vos enfants. Les expats ont compris depuis plus de 10 ans.. et pas de regrets.

    1. Gaby22

      Une idée ? Une direction ? Un projet de vie ?
      Moi je suis convaincu que c’est la seule chose à faire mais ou ?????????

      1. Fuyez pauvres fous!

        je vis dans l’Océan Indien, une ile…
        Tentez l’Australie, Nouvelle Zélande, des iles qui maitrisent leur immigration.
        Sinon la Nouvelle Calédonie, Tahiti, pas de voile, enfin si mais plutôt de la voile le week end…
        Vivre libre et surtout ne pas payer pour ce qui va arriver a vos enfants, c’est un comble de raquer pour la soumission de vos petits. Ils ne vont pas vous remercier, la lâcheté ne paye pas, même les musulmans ont horreur de ca.
        Bon courage

        1. Alexcendre 62

          Désolé fuir n’est pas mon truc et n’a pas été celui de mes parents en 1940 en plus ce serait me considérer comme ceux qui arrivent nous envahir et qui n’ont pas le courage de se battre pour sauver leur pays .je pense que sur ce site nous sommes majoritaires dans cet état d’esprit , simple avis !

          1. Christine TasinChristine Tasin

            tout à fait d’accord, honte à ceux qui ont déserté et qui, depuis leur exile choisi trouvent malin de donner des leçons aux autres, en véritable égoïste et individualiste

          2. patito

            en 40 les résistants avaient quelques traitres et collabos contre eux mais au moins la population rejetait l’occupant ce qui n’est pas le cas aujourd’hui ; le lavage de cerveau fonctionne depuis des années et se dire « patriote  » est quasiment assimilé à raciste , xénophobe et plus
            les traitres et collabos sont soutenus par les merdias et la justice et le résistant est bien seul ; il faut pardonner à ceux qui estiment que l’on ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif .

        2. Amélie Poulain

          La fuite n’est pas mon style non plus. En plus, les lieux que vous citez ne sont pas des « paradis », j’en connais certains qui y sont revenus…

  5. Villeneuve

    Bonjour,
    Le vote capacitaire serait une solution : Ne pourrait voter que ceux qui signeraient une charte de la laïcité où serait inclus le rejet du coran en terme clairs et comprenant des caricatures du zozo mahomet vu que la plupart ne savent pas lire !

    1. Christine TasinChristine Tasin

      c’est une des solutions mais pour cela il faudra(it) que les patriotes aient pris le pouvoir avant les dites élections et aient réformé la législation et le concept de citoyenneté

      1. Jarczyk

        Et oui,chère Christine.
        Et c’est pour cela que je vous ai envoyé hier la copie de cet article paru dans La Croix repris fort judicieusement par Lucette Jean Pierre dont je partage totalement l’analyse.
        La bataille culturelle est en train de se perdre et,à ce train là ,c’est bien vers la France soumise décrite par Houellebecq que nous nous acheminons.
        Tout n’est peut-être pas encore perdu,cependant, à la condition expresse que la réforme électorale évoquée plus haut soit mise en oeuvre.
        Julien Rochedy,dans une interview à TV libertés, je crois,faisait le même triste mais lucide,constat: la partition programmée de la France.
        Et quand bien même cette réforme du code électoral serait appliquée, le processus ne s’arrêterait pas pour autant sauf avec l’apparition d’une volonté politique exceptionnelle!
        Et c’est précisément celle là qui doit se manifester,dès maintenant !
        Il en va de l’avenir de notre héritage civilisationnel,tout simplement.
        Toutes ces manifestations de joie outrancières vues ici où là ne le démontrent que trop amplement.

  6. clairement

    Tout à fait d’accord avec Polo mais le problème qui se pose c’est comment

    faire après ce constat pour inverser cette situation dans laquelle ces

    politicards nous ont mis.

    Il nous faut INFORMER et EDUQUER sans relâche pour OUVRIR LES YEUX

    ET LES ESPRITS DE NOS COMPATRIOTES afin de LES RENDRE

    CONSCIENT de cette situation.

    C »est ce que j’essaye de faire dans mon coin quand c’est possible mais IL

    FAUDRAIT QUE CE SOIT PENSE et ORGANISE SYSTEMATIQUEMENT

    PAR DEPARTEMENT avec INTELLIGENCE SANS QUE CELA PRENNE

    L’ALLURE D’UNE CAMPAGNE ANTI MUSULMAN au risque de se faire traiter de

    raciste et de se faire ostraciser.
    LE PROBLEME est que l’ISLAM COMBINE en son sein le POLITIQUE, le

    JURIDIQUE et le »RELIGIEUX » qu’ils nous présentent comme façade

    acceptable mais qui n’est au fond qu’un CHEVAL DE TROIE qui masque que

     » toute concession faite à l’Islam « comme religion » est aussi une concession

    faite à l’Islam politique et juridique, ce qui contribue à transformer le pays

    concerné, dans l’imaginaire musulman qui peut légitimer les actes de ses

    ressortissants, en une terre musulmane « .

    Alors, Peut être qu’il faudrait passer par son député en le flattant et en

    invoquant des arguments qu’il peut entendre selon son idéologie…

    Bref c’est à penser

    1. Christine TasinChristine Tasin

      chacun peut et doit mener cette campagne, nous informons, nous mettons à la disposition de tous des tracts…

      1. Jarczyk

        Justement, en ce qui concerne le tractage il faut absolument que tu donnes la stratégie du tractage,car,c’est tout une stratégie !
        Je ne parle pas du simple fait de tracter,maïs du ciblage!
        Il faut choisir le lieu et le moment opportun !
        J’en ai déjà parlé à une réunion.
        Pourquoi?
        Parce que si l’on ne tient pas compte du profil sociologique du lieu de distribution, avec pour seul objectif d’être aléatoire, on s’expose à l’effet inverse de celui souhaité.
        Il faut vraiment tirer les leçons de ce que nous venons de vivre.
        Pour ma part,des que possible ,je vais diffuser le tract sur l’islamisation. Il me semble primordial de faire le point la dessus.

        1. Christine TasinChristine Tasin

          peux-tu préparer un petit texte sur cette stratégie et me l’envoyer ? On pourrait l’envoyer à nos adhérents et le publier

    2. Alexcendre 62

      Si on en est là c’est que ton député comme le mien n’ont pas ou n’ont pas eu de couille , ceux qui ont en eu ce sont fait virer comme Christian Vanesse de la région Lilloise , actuellement nous n’avons plus que des aplaventristes sans attribut . Hélas je ne pense pas que nous pourrons faire l’économie d’une guerre car en face c’est  » Tout  » chez  » Nous  » qu’ils veulent mais aussi sans  »Nous  » . Même si on n’ose pas se l’avouer nos banlieues sont déjà au Kosovo et avec la bénédiction de notre classe politique (droite et gauche confondues ) qui font semblant de ne pas voir ou de ne pas comprendre .

  7. Breizatao

    En France tous les attentats tous les crimes sont fait par des criminels islamistes musulmans il serait normal d’ accuser cette religion puisque personne de leur service ne font le nécessaire pour arrêter ces individus
    religieux hyper dangereux !!! Du coup cette religion est un grand danger
    dans notre pays ..et faire silence sur cette réalité est scandal !!! .CQFD

  8. Fuyez pauvres fous!

    La France fait face à deux défis majeurs : une situation économique catastrophique, et un tissu social et culturel en état de délabrement avancé.

    Concernant l’économie, il faut bien saisir la mesure du cataclysme approchant : le jour où la note de la dette française passera à B , le processus de chute sera non seulement irréversible, mais aussi extrêmement rapide. En quelques semaines, tout ce qui vient de l’État commencera à manquer : salaires des fonctionnaires, retraites, allocations diverses, assurance chômage, sécurité sociale, subventions, etc. Ce sont, littéralement, des dizaines de millions de gens qui, d’un coup, vont se retrouver avec une part non négligeable de leurs revenus amputée, le reliquat étant à risque dans les semaines et les mois qui suivront. Ce scénario, pour ceux qui s’en souviennent, a été vécu en grandeur nature par l’ex-URSS et les pays du bloc de l’Est.

    Concernant le tissu social et culturel, le problème est d’un autre ordre : les français ont passé tellement de temps dans les bras de l’état-maman, qu’ils ont pour beaucoup perdu l’habitude de se battre et de prévoir. Par ailleurs, ce qui a fait la culture française disparaît peu à peu – remplacée par un mélange de culture allogène et d’inculture (merci l’Éducation Nationale) dans des matières pourtant essentielles pour comprendre le monde (économie, histoire, psychologie des masses, etc.). La notion de patriotisme en est même devenue infamante. Il est ainsi peu probable qu’un homme providentiel – un De Gaulle moderne – en émerge pour prendre la tête de la nécessaire reprise en main des fonctions régaliennes de l’État. Il n’y a plus, comme ce fut le cas par le passé, de réelle cohésion nationale, car il n’y a plus vraiment de sentiment général de faire partie d’une même nation, avec une histoire et des intérêts communs. Or, il me semble clair qu’entre les syndicats habitués depuis des lustres à se comporter comme des enfants se croyant tout-puissants en cassant tout ce qui leur résiste, et les hordes de voyous peuplant les banlieues des grandes villes tout en vivant de la mamelle étatique, lorsque la situation économique deviendra critique, ces populations, par nature et habitude violentes, vont descendre dans les rues, et saccager ce qu’il restera de richesses.
    (c)

    https://www.contrepoints.org/2013/04/18/

    1. Chris2aChris2a

      Bonjour !
      J’ai bien peur que nous en soyons arrivés au point de non-retour !!….
      L’évolution du monde vers la marchandisation de tout et de la création du terrien unisexe par le matraquage médiatique :
      — après le mariage pour tous … à l’étude en Allemagne, la dépénalisation de l’inceste…
      — jugement récent en faveur de la création de la civilité de sexe neutre ….
      — développement de la GPA et la PMA pour s’affranchir des frustrations de certains … Nouveau marché représentant + de 7 milliards$ aux US !!!…. maqueron va nous libéraliser tout ça !!….
      — plus de notion de famille et/ou de nation/patrie ..trop réducteur et réac !…
      etc… etc…
      Bref, un boulevard énorme se présente pour l’islamisme qui va se charger de remettre en cause tout çà ..

  9. Laila

    Dieu merci ni mon mari , ni moi ne faisons partie de ces 92% !

    et comme toujours les résistants furent toujours une minorité dans toute l’histoire de l’humanité !

  10. Laila

    Dans nos textes Rafidites qui existent depuis plus de 1400 ans,le Roi occidental USURPATEUR, dominateur et SEDUCTEUR des masses, sera courroné PAR ET GRÂCE à la majorité des arabes !

  11. Laila

    Son Paradis est un Enfer, et son Enfer est un Paradis.

    Son Paradis (qu’il offre) est en vrai un ENFER, et son Enfer (subi par celui qui le dénonce) est un PARADIS (un SALUT) !

  12. Xtemps

    Et oui c’est une guerre ininterrompu commencé il y a plus de 1400 ans, et chez nous, c’est une guerre sans armes, en plus des escroqueries des votes.
    Oui il y a des solutions, en commençant par les ordures aux pouvoirs.
    Il avait que des escrocs et escroquer la démocratie pour faire venir les musulmans chez nous.

  13. Asher Cohen

    Sur quelques 48 M d’inscrits, 32 M se sont réellement exprimés, et 16 M se sont abstenus (12 M) ou bien ont voté blanc ou nul (4 M). Sur 32 M, Macron a obtenu 20,7 M de voix. La question est combien y-a-t-il eu de FDS parmi ces quelques 21 M ?

    Sur 66 M de population française, il n’y a pas 40 M de FDS soit quelques 65%. Sur quelques 48 M d’inscrits, il y a environ 32 M de FDS et 16 M issus des populations déplacées. Sur ces 16 M, probablement plus de 10-12 M sont d’origine musulmane. Sur les 32 M de FDS, environ 30% se sont abstenus, ou ont voté blanc ou nul, soit près de 10 M. Donc sur les quelques 32 M de suffrages réellement exprimés, il n’y a eu que probablement 22 M de FDS, dont près de 11 M ont voté Le Pen. Macron n’a donc probablement obtenu que 11 M de voix FDS, les quelques 10 M restants ayant été fournis par les voix issues des populations déplacées, majoritairement musulmanes.

    Je répète: sur quelques 32 M de suffrages réellement exprimés, il n’y a eu que 22 M de FDS dont près de 11 M ont voté Le Pen et peut être 11 M Macron. Macron n’a donc pu être élu que grâce à l’apport de 10 M de voix non-FDS, majoritairement musulmanes, ce qui est parfaitement en accord avec sa stratégie de campagne. Comme à l’avenir les voix FDS continueront de baisser et la population non-FDS continuera à augmenter, je ne vois pas comment un parti dit « nationaliste » pourrait remporter une élection nationale dans ces conditions. Il aura toujours au moins 10 M de voix non-FDS contre lui. Si quelqu’un a une explication, qu’il n’hésite pas à la fournir.

  14. Juju

    Toujours cette difficulté à savoir précisément combien il y a de musulmans en France. Maudit soit ceux qui ont décidé d’interdire les recensement ethniques et religieux dans notre pays.

Comments are closed.