Indignation d’un français ORDINAIRE devant la lettre indécente du président de la fac de Bordeaux


Indignation d’un français ORDINAIRE devant la lettre indécente du président de la fac de Bordeaux

Le président de l’université de Bordeaux s’est fendu le 3 mai d’une lettre à ses collègues, ses étudiants, ses amis…

Sud-Ouest logiquement s’en est fait écho et en a courageusement fermé les commentaires !

Dans un pays où la liberté d’expression est une « valeur » de notre « progrès » auquel se déclare attaché le président d’université et bien d’autres, on se demande bien pourquoi ?

Quelque chose m’aurait-il échappé ?

http://www.sudouest.fr/2017/05/03/gironde-le-president-de-l-universite-de-bordeaux-appelle-a-faire-barrage-a-le-pen-3413567-2780.php 

.

Pour ce faire, notre président s’est octroyé le droit d’utiliser les mails des concernés destinés à un autre usage !

Vrai qu’en (sa) République, la « valeur » d’une obligation de réserve à l’emploi d’un moyen de communication destiné à un objet bien défini peut souffrir d’une dérogation inspirée par un intérêt supérieur. Aux yeux de ce directeur d’opinion, qui s’en défend arguant aucune appartenance à un syndicat, à un parti, il conserve sa neutralité !!!

Là encore, il est une chose que je ne comprends pas, vrai je ne suis pas une élite universitaire…

S’il est un point que j’approuve, c’est bien « les conséquences potentielles du vote de dimanche prochain sur l’enseignement supérieur et la recherche ». Vu l’état dans lequel se trouve l’enseignement supérieur qui n’en peut plus de recevoir des étudiants pour nombre d’un niveau guère supérieur à un BEPC des années 70, niveau qu’il a dû connaître… Je n’ai guère vu de présidents d’université s’en émouvoir sincèrement, s’émouvoir des échecs dès la première année de tant d’étudiants leurrés par un système auquel ils (les présidents) participent. Un système qui ne leur demande pas un niveau réel préférant les flatter, ne pas les enseigner, mais qui surtout les éduque à « bien-penser » et non à réfléchir… comme le demande ce président aux destinataires de son courrier.

Pour ce qui est des « valeurs universitaires que nous avons jusqu’ici défendues, …/…avec nos ambitions pour l’Université. » je crois avoir répondu au paragraphe précédent sur cette brillante défense et ces ambitions.

Pour ce qui est « Quel avenir pour une université française sortie de l’Europe et de ses programmes de recherche et d’éducation… ». C’est oublier les merveilleuses réussites scientifiques et techniques avant l’UE… En quoi la fermeture des frontières à des migrations et à des marchandises, pondérée et intelligente, conduirait à celle des savoirs, des idées, des cultures (évoluées et non pré-moyenâgeuses). Voyons, M. Le président souhaiterait-il cette fermeture pour ostraciser une France rétive à se fondre dans la vulgate mondialiste ?

.

Et au pays des aveugles où le borgne est roi « Comment prôner le progrès de la science et de l’éducation sous la tutelle de gouvernants qui peuvent nier l’Histoire et mettre en doute les résultats de la recherche ? ». L’allusion est claire à un passé désormais battu en brèche. Mais que dire d’un futur président déformant l’Histoire et qui nie la culture française… ? Et pour mémoire, j’ajoute la destruction de la transmission de l’Histoire des programmes de l’EN au bénéfice d’un conformation idéologique des esprits niant toute construction heureuse de la France ! Et encore le refus de reconnaître les découvertes scientifiques de la neurobiologie concernant les apprentissages fondamentaux ! Les ESPE sont bien du domaine de l’Université maintenant, de quoi flatter M. le président ?

.Certes, M. le président n’a jamais appartenu à un syndicat comme tel. Mais que dire en l’occurrence de la Conférence des présidents d’université et autres dirigeants de grands organismes de recherche ? Un entre-soi d’élites s’admirant le nombril d’en être…

Mais le jour de gloire arrive au paragraphe suivant… Issu de l’immigration fuyant l’Espagne franquiste… Je peux lui dire, « heureux que la France vous ait accueilli, instruit et donné le niveau que vous avez... ». Je rajoute, « ce que ne fait plus la France ou fort rarement si ce n’est pour ceux qui sont particulièrement volontaires pour ne pas passer, voire qui refusent de passer pour des victimes de la société et… de la France ! ».

En l’occurrence à l’endroit de ce fils d’immigré si bien enseigné, j’ajoute cependant, « mais pour quel usage ? ». Les enfants et petits enfants de ceux qui ont accueilli ses  (un de ses) parents n’ont guère considération en retour…

Pour ma part je ne peux arguer de l’auréole migratoire. Rien que le fils d’un enfant de l’assistance publique que les humiliations de son « absence d’origine » ont amené à s’enfermer dans un quasi illettrisme et d’une mère issue d’une famille de métayers agricoles n’ayant eu comme seule ressource que de se crever à la tâche ! Je n’ai donc aucun mérite vu mon ascendance bien française et n’ai donc que le droit de la fermer selon la liberté d’expression chère à ce président si respectueux des opinions divergentes !

Pour revenir à l’Espagne franquiste et pour rappel de son ignoble « garrote »… Notre « démocratie » nous en protège fort heureusement, mais protège-t-elle ces paysans qui se pendent de désespoir ? Voyons, ce n’est pas le « garrote », ils ne mesurent pas la chance qu’ils ont ! Et ils vont majoritairement mal voter ! Des ingrats…

Protège-t-elle ces policiers qu’elle envoie au casse pipe ? Ils paraît qu’ils vont eux aussi mal voter… Voyons, être transformé en torche vivante, ce n’est quand même pas le « garrote » !

Et je peux prendre d’autres exemples dont les victimes n’ont elles aussi aucun mérite et que le droit de se faire taper dessus sans se plaindre, voire pire !

Bien sûr je ne dis pas que M. Le président souhaite tout cela, pense tout cela, bien protégé dans son université, dans le confort d’un entourage d’esprits brillants et policés à l’expression convenue, il est loin de tout cela, au-dessus de tout cela, LUI !

Bien sûr que M. le président se défend de toute leçon, le dire sans le dire… Respectueux du libre arbitre de chacun, après culpabilisation adéquate… Pour que chacun puisse exprimer ses convictions, pourvu qu’elle soient conformes…

En somme, la normalisation chère à certaines « démocraties » !

Là, j’avais compris…

COMPLÉMENT :
Quand on gratte un peu le vernis dont un individu se pare, viennent les surprises.
On imagine le fils d’un immigré espagnol anti-franquiste comme celui d’un ouvrier trimant dans le bâtiment. Le personnage ayant réussi, on en a d’autant plus d’admiration devant l’exemple d’assimilation.
Or (José) Manuel Tunon de Lara, est fils de (José) Manuel Tunon de Lara, universitaire et intellectuel espagnol… Au-delà de la contrainte de la langue qui n’a certainement pas été un obstacle en ce cas, le personnage a bénéficié d’un entourage culturel particulièrement élevé !
J’avoue que l’admiration de la réussite d’un fils d’immigré anti-franquiste à vouloir se parer de la gloire de son père en a pris un coup !




Résistance républicaine Aquitaine

Articles du même thême

15 thoughts on “Indignation d’un français ORDINAIRE devant la lettre indécente du président de la fac de Bordeaux

  1. durandurand

    Qu’il mette ses états d’âmes sous ses pattes de veaux ,et qu’il fasse appliquer la laicité dans son bordel ou des étudiantes voilées y étudient , alors le sieur président d’université ,votre avis on s’en tamponne le coquillard !

  2. NICOLAS F

    Tous les clichés de la gauche internationale sont dans la lettre de ce bandit.
    Il ne fait et ne fera jamais confiance à la France,il ne dira jamais merci.
    S’il compare Marine à Franco,s’il compare la France de 2017 à l’Espagne de 1936,s’il avale dans son estomac goulu l’indigeste pâtée des  » coeurs de chiens  » bolcheviks comme dirait Boulgakov, s’il utilise une méthode arbitraire quasi stalinienne pour radiner sa fraise dont personne n’a à foutre,s’il fout le bordel dans son université ,c’est qu’il n’a rien compris à la France.
    C’est triste à dire mais il y en a beaucoup comme lui.
    Les justiciers du néant ……..

  3. Jean-Paul Saint-Marc Post author

    Ce personnage (José) Manuel Tunon de Lara, est fils de (José) Manuel Tunon de Lara, un universitaire et intellectuel espagnol…
    Au-delà de la contrainte de la langue, ce personnage a bénéficié d’un entourage culturel particulièrement élevé !
    Dans la vulgate gauchisante, aussi brillant soit-il, cela lui retranche une part de mérite !
    On n’est pas dans le cas d’un fils d’ouvrier espagnol trimant dans le bâtiment !
    En somme une reproduction élitaire, et pour enfoncer le clou gauchisant, cela explique son courrier !

  4. BAZIN

    Mr tunon de lara est fonctionnaire, donc NEUTRE pendant son travail et dans les dépendances de son travail.
    Il essaie de s’ intégrer dans notre pays et c’ est bien. Là , il a démontré qu’ il lui restait encore des efforts et du temps pour posséder les subtilités de notre culture et de nos coutumes.
    Vis à vis des Français blessés par LUI , en raison de la méconnaissance de nos habitudes, coutumes et traditions,
    Il doit présenter des excuses significatives et les adresser aussi à tous ceux à qui il a écrit officiellement.
    Toute erreur doit se réparer.
    Dans le cas inverse l’ Education Nationale , responsable de son personnel et de la déontologie à appliquer , doit prendre des sanctions à la française.

  5. polo

    En tant que président d’une fac , cet homme n’a pas à faire ce qu’il a fait.
    Car il est astreint au devoir de réserve et à la neutralité.
    C’est la preuve que la mentalité gauchiasse a contaminé les universités françaises.
    A mon avis , je crois sincèrement que le pouvoir va truquer les élections en faveur de macron .
    C’est pourquoi , il faut une mobilisation massive des français en faveur de le pen pour faire barrage au maquereau de la finance internationale , destructrice des nations et des peuples.
    Emmanuel maquereau, n’est que le continuateur de hollande qui a mis à genou la France en, seulement 5 ans.
    Avec emmanuel maquereau, ce sera la disparition de la sécurité sociale, et la privatisation des secteurs publics.
    Ce sera le tout-libéral, et surtout une accélération de l’immigration.
    Maquereau est allié avec les frères musulmans de l’UOIF.
    Derrière emmanuel maquereau, c’est l’umps c’est-à-dire , LR+toute la Gauche anti-française.
    Ne votez pas pour ce fils du diable.

  6. Pierre ESCANDE

    Simplement rappelez vous le livre de HOUELLEBECQ . « SOUMISSION », cela se passe en 2022, dans 5 ans et le prochain président, si le « gigolo » passe sera un muzz qui installera la CHARIA…….
    Bon appétit messieurs !!!

    1. Alexandra Dougary

      Non parce que nous serons dans la rue avant et que le « gigolo » comme vous dites, nous l’aurons peut-être « neutralisé » … avec sa clique of course.. Il faut se méfier du peuple lorsqu’il se met en colère. Souvent il le fait car il subit pendant des années sans broncher, il subit les manip. (nous venons d’assister à une belle manip), les mensonges (quotidiens sur les ondes et à la télé). Donc, CQFD, un jour il y aura quelque part une « bricole » qui mettra le feu aux poudres, toutes les grandes révolutions ou guerres civiles ont commencé comme ça, avec un tout petit détail… et pouf !! Personnellement je ne vois pas comment les français (mis à part les têtes de veaux, gobe mouche) vont pouvoir encore supporter 5 ans de hollandisme. Je viens d’ailleurs d’apprendre que Macron vient de solliciter Xavier Bertrand.. Si ce dernier accepte il fera preuve d’une grande traîtrise. Mais je ne serais pas étonnée..La soupe, peu importe son goût, est toujours bonne pour certains.

  7. frejusien

    Ce monsieur a très peur de » la mise à l’écart des élites », il défend son bifteck, il se sent directement menacé,

    Que ne feraient-ils pas pour protéger leurs intérêts ? leurs privilèges ?
    Il s’imagine sous la révolution française , devant passer devant un tribunal révolutionnaire, il a peur du peuple,

    On voit finalement que tous ceux qui font appel au « barrage », ne le font que pour des motifs mesquins et personnels,
    En quoi, la sortie de la structure bolchévique de l’UE, pourrait-elle interférer avec la pensée et la recherche scientifique ? le lien est obscur…

    Bien avant qu’on entre dans ce blockhaus qu’est l’UE, la France a eu ses penseurs et ses chercheurs, ses grands universitaires, cela n’a aucun rapport avec une forme de politique, cela dépend des hommes et des femmes qui vivent sur le territoire,

    Quand on voit le niveau de l’enseignement des imams, et leur négation de toute réalité scientifique, c’est plutôt là qu’il faut chercher la voie de l’obscurantisme et l’entrave au développement de la pensée et de la recherche scientifique,

    Quant à la défense de l’enseignement, il est vraiment très mal venu pour lui de s’en glorifier, alors que le niveau ne cesse de baisser depuis des décennies,
    Le niveau d’un bachelier actuel étant inférieur au niveau du certificat d’études des générations précédentes,
    Le nivellement par le bas qui va s’accentuant, ne fera qu’aggraver la situation, l’entrée dans les écoles d’enfants d’ illettrées qui se foutent comme d’une guigne de la culture française et de l’éducation, et qui ne pensent que drogue et islam, ça c’est le monde de macron,
    Mais ça , ça ne concerne aucunement ce président d’université, du moment qu’il garde son poste bien chaud,
    plus le niveau des étudiants baissera, et plus ça lui permettra de se sentir supérieur, et d’être sûr de ne rien perdre de sa position , continuer d’appartenir aux zélites, régner sur la plèbe…

  8. bm77

    Moi aussi je suis issu de l’immigration mais ce n’était pas à l’époque les portes grandes ouvertes et ce n’était pas le remplacement de population.
    Vous trouvez normal que les autre pays aient une nation mais vous refusez aux français d’en avoir et de lutter pour conserver sa culture et son identité.
    Avec tout le respect que je vous dois vous êtes peut -être compétent pour gérer votre université mais vous n’avez aucune légitimité à refuser à des personnes de témoigner de ce qu’ils peuvnt constater et à essayer d’y trouver un remède en votant pour la personne qui prend en compte ces problèmes sinon de vous rapprochez du totalitarisme dont vous faites référence en parlant du caudillo

  9. sylvaine

    Même propagande à l UPJV d Amiens, une honte….!

    UPJV – Université de Picardie Jules Verne – Page officielle
    3 mai, 21:21 ·
    [Lettre du Président Mohammed Benlahsen]
    « Se taire équivaut parfois à mentir, car le silence peut s’interpréter comme un acquiescement. Je ne saurais survivre à un divorce entre ma parole et ma conscience qui ont toujours fait un excellent ménage. Je serai bref. La vérité est davantage vraie quand elle se manifeste sans ornements et sans périphrases inutiles.»
    Miguel de Unamuno (Recteur de l’Université de Salamanque, octobre 1936). »
    Chers collègues, chers étudiants,
    Depuis de nombreuses décennies, l’UPJV accueille, chaque année, plus de 3000 étudiants internationaux originaires de 122 pays, qui ont fait le choix de poursuivre leurs études dans notre université. Par ailleurs, la politique de solidarité internationale s’est encore récemment manifestée par l’accueil d’étudiants réfugiés syriens après le soutien aux étudiants et collègues de Haïti. Grâce à l’engagement professionnel de chacune et chacun d’entre vous, notre université est internationale, solidaire et citoyenne.
    Le dimanche 7 mai, nous serons appelés à voter pour le deuxième tour des élections présidentielles. Nous aurons le choix entre deux projets de société. En m’adressant à vous, en tant que Président de l’Université, le devoir de réserve ne peut contenir mon indignation face aux menaces qui pèsent sur les fondements et les valeurs de notre Université.
    Je pense qu’en tant que Président d’université, il est de mon devoir de dénoncer l’idéologie délétère que véhicule l’extrême droite (repli sur soi, intolérance, peur de l’autre, refus des différences) et qui résonne comme autant de menaces sur ce qui fait l’essence même de l’enseignement supérieur et de la recherche en France, à savoir des valeurs d’humanisme, d’ouverture, de pluralisme et de liberté d’expression.
    Au regard de cela, il est évident qu’il faut faire barrage à la candidature de Marine Le Pen dont le projet est totalement à l’opposé des valeurs et traditions universitaires, au sein desquelles la tolérance et la diffusion des connaissances au plus grand nombre occupent une place essentielle.
    Mohammed BENLAHSEN
    Président de l’Université de Picardie Jules Verne
    Communiqué du bureau de la Conférence des Présidents d’Universités (CPU) du 25 avril -> https://goo.gl/uLDF46
    J’aimeAfficher plus de réactionsCommenterPartager

  10. frejusien

    On ne peut plus commenter, c’est dommage !
    Vivement dimanche soir, en attendant, on se trouve sur des charbons ardents…

  11. MaximeMaxime

    Yves Jean serait menacé de mort sur un site appelé « Blanche europe » :
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2017/05/08/Le-president-de-l-universite-menace-de-mort-3092429
    http://www.20minutes.fr/bordeaux/2065399-20170510-poitiers-president-universite-menace-mort-apres-avoir-appele-voter-contre-fn
    Ce serait en raison de son appel à faire barrage à Marine le Pen.
    France 3 évoque le front national, la « faschosphère » (appellation militante de mon point de vue car aucun site d’information alternative ne la revendique).
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/poitiers-president-universite-menace-mort-avoir-appele-faire-front-contre-fn-1250227.html
    Pourtant, je n’avais jamais entendu parler de ce site auparavant.
    Il ne doit vraiment pas être très fréquenté.
    L’amalgame avec le FN et la patriosphère est douteux. Les suprémacistes blancs ayant un programme ethnique sont une infime minorité en France. On ne peut pas croire que 35% des Français ont voté MLP en ayant une telle idée en tête. C’est une simplification hasardeuse.
    Espérons que les lecteurs de ces articles de presse sauront faire la part des choses.
    Je crains que ce soit une manœuvre de la part d’opposants comme ceux qui « trollent » parfois sur les sites patriotes et publient des messages outranciers dans le but de discréditer le nationalisme.
    A ma connaissance, Marine le Pen ne s’est jamais référée à une politique où on distinguerait les « Blancs » des autres. Si elle l’avait fait, je crois qu’on n’arrêterait pas d’en entendre parler…

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Blanche Europe est un site qui n’a pas droit d’être relayé ni évoqué sur RR, on y trouve souvent des propos racistes et antisémites. A part cela je pense par ailleurs que les Français peuvent être tellement exaspérés de voir l’infâme propagande-manipulation qui se fait partout que des mots peuvent dépasser la pensée et que des expressions pouvant passer pour des menaces de mort soient lâchées

Comments are closed.