Oradour : Macron osera-t-il traiter de nazis les 99 Résistants qui ont rejoint le FN ?


Oradour : Macron osera-t-il traiter de nazis les 99 Résistants qui ont rejoint le FN ?
Le FN est qualifié par certains de parti fasciste, même si il n’est pas armé et ne prétend pas s’emparer du pouvoir par la force. Marine Le Pen ne veut pas des pleins pouvoirs, elle ne dissoudra pas le parlement et n’a jamais prononcé cette phrase chère aux tyrans : « le peuple ne sait pas ce qui est bon pour lui, moi si ». Au contraire elle désire redonner le pouvoir au peuple en instaurant de façon plus systèmatique le référendum d’initiative populaire
L’idéologie fasciste doit être condamnée sans rėserve comme le racisme, l’antisémitisme.
Cependant Marine Le Pen propose l’expulsion de clandestins, d’étrangers délinquants multirécidivistes et la déchéance de nationnalité pour des bi-nationaux délinquants. Mais elle ne mentionne pas la couleur de la peau ou les opinons religieuses sauf si ces dernières troublent l’ordre public.
Les sites qui mentionnent les accointances du FN avec le nazisme à tort ou à raison, ne doivent pas passer sous silence les résistants qui ont rejoint le FN,ils furent nombreux les compagnons de la Libération a rejoindre le FN !
Maître Jean-Baptiste BIAGGI (Paris), avocat (H), ancien député de Paris, ancien conseiller régional de Corse, ancien maire de Cagnano (Corse), officier de la Légion d’honneur, Croix de Guerre 1939-1945, médaille de la Résistance.Mlle Rolande BIRGY (Haute-Savoie), ancienne de la JOC (1928), membre du Sillon catholique (1930), de la CFTC (1929) et du MRP (1945), résistante (Réseau Valette d’Osia), croix du Combattant volontaire de la résistance, Yad-Waschem (titre de « Juste » décerné par l’Etat d’Israël, en 1984), membre de SOS Tout Petits.

Jean-Charles BLOCH, Croix de Guerre, Président du comité des Français Juifs.

M. Roger BLOCH (Var), commerçant (ER), Croix du combattant 1939-1945, médaille des opérations de sécurité en Algérie, Reconnaissance de la Nation pour faits exceptionnels, ancien conseiller municipal de Toulon.

Nicole de BOISGUILBERT, médaille de la Résistance.

M. Claude BRABANT (Cher), ancien combattant, réfractaire au STO, évadé de France (1943), agriculteur-éleveur, maire (H) d’Annoix (30 ans), père de 7 enfants, chevalier du Mérite agricole.

M. Jean-Louis de CAMARET (Vaucluse), Médaille militaire, Croix de Guerre 39-45 avec citations, Croix du Combattant volontaire de la Résistance, ancien membre des réseaux de la France combattante et des FFI, médaille d’argent de la Ville de Paris.

M. Michel de CAMARET, ambassadeur de France, député Front National au Parlement européen (1984-1987), Compagnon de la Libération.

Michel CARAGE, Commandeur de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération, Croix de Guerre 39/45 (6 citations), Médaille Coloniale avec agrafes « AFL » « Fezzan-Tripolitaine » « Tunisie », Médaille des Blessés, Médaille des Services Volontaires dans la France Libre, Presidential Unit Citation (USA), Officier du Nicham Iftikar (Tunisie).

Colonel (ER) Maurice CATALAN (Charente-Maritime), certificat national d’appartenance aux FFI, père de 6 enfants, chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, croix de guerre des T.O.E., croix du combattant et diverses décorations étrangères, candidat FN Cantonnales 2004 de LA-ROCHELLE-1 (23).

M. Roger CHADUC (Haute-Loire), retraité des finances, combattant volontaire de la Résistance, candidat FN Cantonnales 2004 BLESLE (04).

Albert CHAMBON, ancien ambassadeur de France, grand Officier de la Légion d’honneur, médaille de la Résistance, ancien déporté.

Commandant CHALLE, Commandeur de la Légion d’Honneur (dix citations), pilote à Normandie-Niémen.

Capitaine de Vaisseau (H) Pierre CHESNAIS (Var), officier de la Légion d’honneur (6 citations), croix de guerre 1939-1945 et T.O.E., croix de la valeur militaire, croix du combattant volontaire de la Résistance, médaille de la Résistance, médaille des services volontaires dans la France libre.

Gilbert DEVÈZE, grande figure de la Résistance qui rejoint Londres en 1940, Ancien député européen Front National en 86.

Jacques DORÉ, Adhérent au Front National depuis 84, Membre du Comité Central, Secrétaire national aux français de l’étranger, Directeur de cabinet aux affaires étrangères, LEG 88 – REG 92 – MUN 95, Croix de guerre, Médaille des Déportés, Médaille des Evadés, Croix du combattant de la Résistance, Croix de la France libre.

Pierre DUF.OUR, Ancien Conseiller régional FN de Seine-Saint-Denis, engagé volontaire à la 2ème DB.

Ghislaine de FIQUELMONT, première Française entrée à Metz le 19 novembre 1944, dans les rangs du XXe CA américain.

M. Edouard FONTANA (Val-de-Marne), président de Chambre (H) à la Cour d’appel de Paris, Croix du combattant volontaire de la Résistance, médaille de la France libre, candidat FN législatives 2002 et sénatoriales 2004 (Val-de-Marne).

M. Édouard FRÉDÉRIC-DUPONT, Croix de guerre 1939-1945, Médaille de la Résistance, Député (1986-88) sur la liste « Rassemblement national » conduite par Jean-Marie Le Pen.

Robert HEMMERDINGER, médaillé de la Résistance, médaille de la France Libre, Croix de guerre, Président du Comité National des Français Juifs, Ancien Conseiller Régional FN d’Ile-de-France (1992-1998), Commandeur de la Légion d’honneur, grand officier de l’ordre national du Mérite.

M. Roger HOLEINDRE (Seine-Saint-Denis), Membre fondateur du Front National, Vice-président du Front National, président du Cercle national des Combattants, résistant, écrivain, grand reporter, ancien député de Seine-Saint-Denis, conseiller régional d’Ile de France, Médaille militaire, Croix de Guerre des T.O.E., croix de la Valeur militaire.

M. Robert JACOB dit LUZIE (Corse), officier ER, officier de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre national du Mérite, Médaille militaire, croix de guerre (10 citations).

M. Serge JEANNERET, Croix de guerre 1939-1945, Croix du combattant volontaire de la résistance. Fondateur du FN en 1972, il le quitte en 1975 pour devenir directeur de cabinet de Bernard Lafay, Ministre du gouvernement Chirac. Son épouse Germaine Jeanneret est candidate aux élections législatives de mars 1973 à Paris.

M. Augustin JORDAN (Paris), ancien ambassadeur, Commandeur de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération, Croix de Guerre 1939-1945 (4 citations), Membre des premiers SAS, Military Cross (GB), Commandeur du Mérite Allemand.

Jacques LAFAY, Adhérent au Front National depuis 84, Membre du bureau politique, conseiller national à la santé, EUR89 – LEG88,93 -REG86,92 – MUN 89,95, Officier de la légion d’honneur, Croix de guerre 39-45 ( 5 citations), Croix du combattant volontaire de la Résistance.

M. Robert LIMONDIN (Seine-Saint-Denis), ancien combattant 1939-1945, prisonnier de guerre (1940-1945) en Prusse orientale.

M. Francis MASSART (Gironde), combattant volontaire de la Résistance, interné-résistant, évadé, Croix de Guerre 1939-1945, chevalier des Palmes académiques.

Chef de Bataillon (H) Charles MET (Sarthe), ancien président du directoire de la Société laitière de Normandie, vice-président du Cercle national desCombattants, commandeur de la Légion d’honneur, croix de guerre 1939-1945 et des T.O.E., valeur militaire, Candidat FN législatives 1997 (2e circonscription Sarthe), Candidat FN Européennes 2004 (région ouest).

M. Jean NICOLET (Hauts-de-Seine), retraité de la Police nationale, conciliateur judiciaire (H) de la cour d’Appel de Paris, médaille d’honneur de la police nationale, Croix du Combattant 1939-1945, médaille commémorative 1939-1945.

Général (CR) Georges NOËL (Yvelines), de l’Armée de Terre, grand invalide de guerre, officier de la Légion d’honneur, Médaille militaire (1944), commandeur de l’ordre national du Mérite, croix de guerre 1939-1945, croix de la valeur militaire.

Professeur Jacques ROBICHEZ, professeur (H) à la Sorbonne, chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, croix de guerre 1939-1945, ancien président du Conseil scientifique du FN.

Professeur Pierre ROUTHIER (Haute-Marne), ancien élève de l’Ecole normale supérieure, professeur émérite de géologie à l’Université Pierre et Marie Curie, chevalier de la Légion d’honneur, Croix de Guerre 1939-1945.

M. Albert SAUVANET (Hérault), officier de cavalerie (ER), ancien cadre supérieur des industries mécaniques et métallurgiques, officier de la Légion d’honneur (5 citations, 2 blessures), médaille des évadés, combattant volontaire de la Résistance, chevalier du Mérite agricole.

Lt Colonel (H) Marcel TIBERGHIEN (Nord), ancien de Jeunesse et Montagne (centre-école, maquis Renaud (Thollon) et CR6), puis Rhin et Danube, officier de l’ordre national du Mérite, Croix de Guerre 1939-1945 (2 citations).

M. Pierre TINSEAUX (Var), engagé volontaire 1939-1945, ancien de la division Leclerc, conseiller régional Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Pierre SAILLY, candidat aux municipales de Saint-Cyr-sur-Mer, ancien déporté à Buchenwald, le Struthof et Dachau.

Pierre SERGENT, Résistant dans le réseau Vélite-Thermopyles avant de rejoindre un maquis en Sologne, Ancien député Front National (1986-1988), Ancien officier.

Jean VALETTE d’OSIA (1899-2000), G de C.A. (C.R.) Commandant du 27e B.C.A. de 40 à 42, chef militaire de Haute-Savoie en 43 jusqu’à son arrestation en septembre 43, évadé puis passé à Londres et Alger en 44. Grand Croix de la Légion d’Honneur, Croix de guerre 14-18, T.O.E., 39-45., fondateur du maquis des Glières, Grand Croix de la Légion d’Honneur Président du Comité de soutien à la candidature de Jean Marie Le Pen.

Docteur Pierre WEBER (Meurthe-et-Moselle), médecin ER, docteur en médecine, lauréat de l’Académie de médecine, ancien maire de Nancy, conseiller général (H) de Nancy (de 1945 à 1970), membre honoraire du Parlement (1958 à 1978), ancien membre du Conseil de l’Europe, médaille de la Résistance, Candidat FN aux régionales 2004 en Meurthe-et-Moselle.

Henri YRISSOU, Inspecteur Général des Finances honoraire, Commandeur de la Légion d’Honneur, Médaille de la Résistance.

Quelques membres du comité de soutien 1995 à Jean-Marie Le Pen

Colonel Etienne FRANÇOIS, Grand officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 39-45 avec palmes, Croix de la Valeur militaire, Médaille commémorative de la campagne d’Italie et Médaille des blessés (pour faits d’arme sur le Garigliano, 1944), Nichan Iftikhar, Silver star.

Professeur Roger ASSELINEAU, Professeur honoraire de l’Université de Paris-Sorbonne, Médaille de la Résistance.

Mme Marthe BELLET-DELILE, ancienne FFI du maquis de Scévolle dans la Vienne (1943), administrateur de mutuelle de commerçants.

Colonel Julien BENED, Ancien chef de maquis savoyard et haut-savoyard, officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 39-45 et des TOE, Médaille des évadés.

Colonel Raymond BIENAIMÉ, Commandeur de la Légion d’honneur, Croix de guerre 8 citations, Distinguished Flying Cross (RAF), Médaille de l’Aéronautique.

Colonel André BORDES, Officier de la Légion d’honneur, valeur militaire (3 citations) Algérie, Combattant volontaire de la Résistance, Interné résistant, Grand invalide de guerre.

M. Jean BOULIC, Pilote des Forces aériennes françaises libres, pilote de ligne pendant 3 ans, Combattant volontaire de la Résistance.

Commissaire général Henri BOUTON, Inspecteur général honoraire du ministère de l’Economie et des Finances, intendant militaire des FFL en campagne, commandeur de la Légion d’honneur, rosette de la Résistance, Croix de guerre 39-45 et des TOE.

M. Maurice CHALMEAU, réfractaire STO, évadé d’Allemagne (cassel), Croix de guerre 39-45, Médaille du combattant volontaire de la Résistance, Croix du combattant, King’s medal.

Mme Marie-Antoinette COLIN, Ancienne déportée, Médaille de la Résistance, Croix du combattant, Croix du Combattant volontaire.

Guy DESESSART, Vice-président du Conseil général de l’Oise, vice-président du Conseil régional de Picardie.

Bertrand FAUCHAS, Grand invalide de guerre à 100%, médaille commémorative 39-45, Médaille de déporté interné-résistant, médaille des évadés, Croix du combattant volontaire.

Jean GAILLET, grand invalide de guerre, officier de la Légion d’honneur, Médaille militaire.

M. Gilbert GARNIER, résistant FFI 1942-1944, interné-déporté, évadé du train de déportation, Médaille militaire, Croix de guerre 39-45, Médaille de la Résistance.

Jacques GOISLARD de MONSABERT, Commissaire de la Marine (E.R.), chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 39-45, Croix des services militaires volontaires, ancien maire d’Hastingues (Landes).

Bernard GSELL, ancien déporté-résistant à l’âge de 17 ans à Dachau, commandeur de la Légion d’honneur (17 titres de guerre dont 6 blessures), Croix de guerre 39-45 et Valeur militaire.

Georges HANSBERQUE, FFI à 17 ans (réseau  » Libé Nord « ), combattant de moins de 20 ans.

Jacqueline KELLER, Ancien membre du réseau de Résistance Organisation civile et militaire, Croix du Combattant volontaire de la Résistance, Médaille de la France libre.

Théo KLEIN, Ancien chef de département du centre anticancéreux de Strasbourg, médecin spécialiste E.R., ancien résistant patriote 39-45.

Alfred LANSELLE, Prisonnier 42 mois en camp de concentration, 4 fils tués sous les bombardements, président des éleveurs d’ovins du Tarn-et-Garonne.

Docteur Marcel PIACENTINI, Médecin en chef (ER) du service de santé des Armées, chevalier de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre national du Mérite, Combattant volontaire de la Résistance.

Docteur Jean-Jacques PLAT, Médaille militaire, Croix de guerre française et néerlandaise, Médaille des évadés, Croix du combattant volontaire de la Résistance.

Colonel (H) PRILLARD, Docteur en droit, officier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, Combattant volontaire de la Résistance.

Paul RÉMICOURT, ancien des FFL et de la 2e DB, chevalier de la Légion d’honneur, Médaille militaire, Médaille de la Résistance, Croix de guerre (3 citations), Médaille des Combattants volontaires de la Résistance.

Pierre de SAINT-CERAN, résistant de l’ORA au corps franc  » Vaslin de la Vaissière  » en Loir-et-Cher, officier (ER) de la Légion
étrangère en Indochine et AFN, ancien directeur départemental de la Médecine du travail en Loir-et-Cher, chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite.

Victor SAPIN-LIGNIERES, ancien commandant des Unités territoriales d’Alger, officier de la Légion d’honneur, Médaille de la Résistance.

Jean-Pierre du TERTRE, Colonel (H) de l’Armée de l’Air, médecin chef des Armées (H), compagnon de résistance du président du Conseil national de la Résistance, IHEDN, ancien chercheur au CNRS.

Les membres Résistants non cités précédemment du comité de soutien 2002 à Jean-Marie Le Pen

Lt Colonel (ER) Gaston AIGALIN (Gard), pupille de la nation (1914-1918), officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1939-1945 (3 citations), Médaille de la Résistance, Croix du combattant volontaire de la Résistance, Croix de la Valeur militaire avec citation, King’s medal for courage in the cause of Freedom, grand invalide de guerre (Algérie).

Colonel (H) Henry ALBY (Haute-Garonne), président (H) des Officiers de réserve de Haute-Garonne, IHEDN, officier de la Légion d’honneur, Croix de Guerre 1939-1945, 2 blessures, Bronze Star (USA), valeur militaire, commandeur du Ouissam Alaouite (Maroc).

M. Yves AUBINEAU, ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de mathématiques, officiers aux Forces françaises libres, médaille de la Résistance.

M. Pierre BELOT (Paris), croix de guerre 1939-1945 (étoile d’argent).

M. Jean BLANCHOT (Yvelines), expert-comptable (H), commissaire aux comptes (H), expert comptable judiciaire (H), président d’honneur de l’Union professionnelle des Sociétés fiduciaires, chevalier de l’ordre national du Mérite, Croix de guerre 1939-1945, chevalier des Palmes académiques.

Colonel Hervé de BLIGNIERES, ancien commandant du 1er REC, major de l’Ecole supérieure de guerre, plusieurs fois blessé et 7 fois évadé, officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1939-1945 et des T.O.E.

M. Edgar DARDAINE (Dordogne), industriel, constructeur de machines agro-alimentaires (ER), chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite, Croix de guerre 1939-1945, chevalier du Mérite agricole, chevalier de l’ordre de la Couronne (Belgique).

M. Robert DOUCE (Hauts-de-Seine), ingénieur civil des Mines (ER), croix de guerre 1939-1945.

M. Maurice DROUGARD (Essonne), ancien élève de l’Ecole polytechnique, M.S. in Physics, combattant volontaire 1939-1945, capitaine (H) des Troupes coloniales, cadre supérieur (ER) de recherche, chevalier de la Légion d’honneur (3 citations, une blessure).

Mme Robert DUCARRE (Var), infirmière (ER), Médaille militaire, Croix de Guerre 1939-1945, médaille des blessés, médaille de l’Europe, témoignage de satisfaction de la Croix-Rouge.

Commandant (H) Raymond FILHOL (Drôme), officier de la Légion d’honneur, Croix de Guerre 1939-1945, Croix de la Valeur militaire avec palme, officier du Nicham Iftikar (1944), médaille coloniale avec agrafes Maroc et Tunisie, officier d’Académie (1951).

M. Roger FRANCESCHINI (Paris), DES de droit public, école libre des Sciences politiques, Croix de guerre 1939-1945, gérant de société d’export Afrique noire francophone.

M. Paul GARD (Bouches-du-Rhône), magistrat (H), chevalier de l’ordre national du Mérite, 1939-1945 et Algérie, président d’honneur de l’Association des œuvres sociales et régionalistes de Château-Goubert et de l’Association Cap Saint Jacques d’aide aux réfugiés du sud-est asiatique.

M. Paul-Martin GRAZI (Val d’Oise), professeur de collège (ER), capitaine (H), campagnes Tunisie-ltalie-France 1942-1945, chevalier de la Légion d’honneur, Croix de Guerre 1939-1945.

M. Fernand GREFFIER (Loiret), ancien combattant EVDG, Médaille militaire, Croix de Guerre 1939-1945.

M. Pierre HERVAUX (Oise), ancien combattant 1939-1945, président d’honneur du Crédit agricole de l’Oise, officier de l’ordre national du Mérite, commandeur du Mérite agricole.

Albert, Vicomte de LAPASSE (Pyrénées-Atlantiques), officier (ER), chevalier de la Légion d’honneur, croix de guerre 1939-1945 et des T.O.E. (6 citations).

Marquis de MASSOL de REBETZ (Belgique), réfractaire au STO, engagé volontaire en 1944, administrateur de société.

Colonel (H) Georges MELLET (Bouches-du-Rhône), officier (H) des transmissions, officier de la Légion d’honneur, trois citations 1939-1945, blessure de guerre.

Médecin-Général Fernand MERLE (Paris), consultant de l’Organisation mondiale pour la Santé, lauréat des académies de Médecine et des Sciences d’outremer, officier de la Légion d’honneur, croix de guerre 1939-1945.

Mme de MESMAY (Pyrénées-Atlantiques), mère de famille, veuve d’un officier chevalier de la Légion d’honneur et Croix de Guerre 1939-1945, mère d’un officier.

M. Roland POITREY (Yvelines), engagé volontaire 1939, élève-pilote, directeur (ER) de Fabrications d’équipements moteurs aéronautiques, ferroviaires, armement, industriels et maritimes.

Colonel (H) Jacques RAVANELLO (Lot-et-Garonne), commandeur de la Légion d’honneur, Croix de Guerre 1939-1945 et des T.O.E., croix de la valeur militaire.

M. Henri SAISSAC (Loiret), réfractaire au STO, combattant volontaire de la Résistance.

Lt Colonel (ER) André SAUBION (Haute-Garonne), officier supérieur (ER), officier de la Légion d’honneur, croix de guerre 39-45 et des TOE, croix de la valeur militaire, médaille de la Résistance, croix du combattant volontaire et de volontaire de la Résistance.

M. Michel TINANT (Paris), ancien membre des réseaux franco-belges des Forces françaises combattantes 1942-1944 et du mouvement « Libé-Nord » en 1944, Médaille militaire, médaille de la Résistance, médaille de la Résistance belge, croix du Combattant volontaire de la résistance, croix de la Valeur militaire.

Capitaine de vaisseau (H) Marcel VALDELIÈVRE (Bouches-du-Rhône), ingénieur des Arts et Métiers, ingénieur-mécanicien en chef de la Marine, directeur général et président de filiales du Groupe Lafarge, officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1939-1945 avec 3 citations, croix de la Valeur militaire.

M. Jean-Marie VALLIER, ancien résistant, réfractaire au STO, maire (H), ancien conseiller général de Haute-Loire.

M. Pierre VILLACHON (Haute-Garonne), ancien combattant (campagnes d’Italie, de France et d’Allemagne, AFN), Croix de Guerre 1939-1945.

Contre-Amiral (2ème section) Raoul VIVIER (Hauts-de-Seine), Croix de Guerre 1939-1945, croix de la valeur militaire.

M. Antoine YSQUIERDO, commandeur de la Légion d’honneur, croix de guerre 1939-1945 et des T.O.E., valeur militaire, 14 citations.
On pourrait aussi ajouter Georges Bidault,successeur de Jean MOULIN.




Laveritetriomphera

Résistance républicaine Midi Pyrénées, j'ai choisi comme symbole la déesse égyptienne de la vérité/justice Maât. J'estime que la vérité/justice est un concept universel et unificateur par essence.


28 thoughts on “Oradour : Macron osera-t-il traiter de nazis les 99 Résistants qui ont rejoint le FN ?

  1. NICOLAS F

    Cela sent sent la France,tous ces personnages prestigieux,cette France libre qui fait tant peur à Macrogneux le morveux.
    Le morveux face à ces hommes ne pèse pas bien lourd .
    C’est pas le tout de pécho la femme d’un autre ,petit , d’être le toutou du flippant Attali et de gueuler dans des rassemblements à ta botte .
    La France des héros,c’est la France des hommes et des femmes du silence qui votera Dimanche prochain .

    1. Joël

      Faux ! macron est pire, il est mondial-socialiste. Lui veut asservir toute la planète par la finance avec ses potes de bilderberg.

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    « Manip » est un mot beaucoup trop faible : c’est une opération répugnante sur le dos de nos martyrs.

    1. jamais !

      je n’ ai pas bien compris cet article

      les gens cités en liste sont vivants ?

      et ils ont rejoint le FN tout récemment ??

      ce n’ est vraiment pas clair …

      1. Christine TasinChristine Tasin

        vu les dates données il est évident qu’ils sont morts pour une bonne partie d’entre eux ils ont soutenu le FN ou l’ont rejoint à un moment de leur vie

      2. Kader Oussel

        Il en resterait onze en vie dont la presse se fait l’écho d’un seul, aujourd’hui, le secrétaire de Jean Moulin qui appelle à voter Macron. Comme dans toutes les familles, les avis divergent ! Cependant, vous n’êtes pas tenu de vous aligner sur les uns ou les autres, vous avez le droit de penser par vous-même !
        Sans compter qu’on peut voter Marine sans rejoindre forcément le FN. Pour voter Marine, vous n’êtes pas obligé d’avoir la carte du parti.

  3. Renoir

    Quelle éblouissante démonstration ! Cette liste balaie définitivement la moindre accusation de « collaboration » contre le FN ! Merci mille fois à LAVERITETRIOMPHERA qui porte si bien son nom !
    Ajoutons, pour faire bonne mesure et pour montrer le revers de la médaille: si le FN a pu « recycler » des pétainistes, que dire de:
    – Mitterand, membre du gouvernement de Pétain et décoré par lui de la francisque, que le PS (et ses alliés communistes) ont très largement « recyclé » ?
    – De Gaulle qui au sortir de la guerre et même plus tard, a lui aussi très largement « recyclé » les pétainistes, le plus célèbre étant Maurice Papon, grand serviteur du régime de Vichy et des déportations de Juifs, puis grand serviteur de l’Etat gaulliste ?
    Ne manquez pas de mettre ça dans les dents de tous ceux qui osent encore nous traiter de « collabo » et autres « extrême-droite »

  4. Xtemps

    Les pays européens sont dirigés par la dictature union européenne, qui sont eux mêmes des vrais Fascistes, qu’ils doivent s’en débarrasser le plus tôt possible.
    Il est impossible d’être du Fascisme ou du Nazisme quand on est du côté du peuple!, le contraire si.
    La dictature est l’opposant de la démocratie, regardez les comportements de la dictature union européenne et de ses dictateurs europhiles qui ne laissent aucun choix aux peuples européens, c’est là le vrai Fascisme.
    Le fascisme ne laisse jamais le choix aux peuples, il impose de force.
    En démocratie il est interdit d’imposer contre la volonté du peuple, et le meilleur repère pour savoir où se trouve les vrais Fascistes.
    Constatez par vous mêmes!, n’écoutez pas les escrocs qui vous parlent, pensez par vous mêmes.

  5. didier Labaune

    MACRON A ORADOUR-SUR-GLANE MONTRE LES CIBLES FUTURES AUX ISLAMISTES !!!:
    Résultat de recherche d’images pour « église d’oradour »
    Les nazis ont fait cela…les islamistes le font dans le monde et l’importent dans une France sans frontières de Macron-Hollande !!!
    Ehhh Oui ! Macron dans une mise en scène absolument dégoûtante s’est baladé à Oradour avec toute « la pompe » médiatique qui se croyait dans un parc d’attraction !!! Il était affublé du dernier survivant du massacre, petit enfant qui n’a pas eu d’enfance, devenu jouet dans les mains des politiques….
    Macron a tenté de faire croire que le massacre perpétré à Oradour il y a plus de 70 ans par l’ ordure nazie allait se reproduire si Le Pen devenait présidente : il a pris les français pour des imbéciles et pour des incultes … Ce comportement est ordurier !

    Macron sait-il que les villages de France tels qu’ Oradour sont une des prochaines cibles des terroristes islamistes et leurs massacres ??? Il y aura d’autres Oradour-sur-Glane , les massacres actuels de villages entiers de chrétiens ( ou plus généralement de non-musulmans) dans le monde par les terroristes islamistes nous le rappellent chaque jour !!! Macron a mis le doigt hier sur une carte géographique de la France qui va leur permettre de choisir parmi les 35 000 communes de France laquelle allait être « servie » la première !!!
    Macron drague effrontément les musulmans et bénéficie de tous les soutiens possibles de la part de cette communauté pour se faire élire…même de ceux proches des extrêmes!!!! D’où vient donc le danger du lendemain du deuxième tour pour les villages de France ???
    à voir :
    http://www.christianophobie.fr/tag/eglises-incendiees#.WQQAITekLIU

  6. Renoir

    « Le FN d’extrême-droite », c’est tellement ridicule !
    – où existe-t-il dans le monde un parti d’extrême-droite qui se donne pour chef… UNE FEMME ?
    – où existe-t-il dans le monde un parti d’extrême-droite qui se donne pour numéro deux… UN HOMO ?
    – où existe-t-il dans le monde un parti d’extrême-droite qui réclame des REFERENDUMS ? La Suisse est un pays nazi ?
    Les macroneux bavent et aboient, la caravane des Patriotes passe…

  7. GUILLON

    D’autant que après la guerre, au moment du jugement des criminels de guerre …
    Les juges se sont aperçus que les fameux SS étaient en majorité des Alsaciens

  8. Cavalier

    Ne jamais oublier que la SFIO future PS a donné les pleins pouvoirs à Pétain, qui a décoré Mitterand de la francisque, et là nous ne sommes pas dans la fake new pour employer le vocable branché de la » Rotonde ».
    Rotonde est aussi le lieu où fut signée la capitulation française en 1940…

  9. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Macron, ça patine: le candidat d’«En Marche» peine sur la longueur
    :: https://metamag.fr/2017/04/29/macron-ca-patine-le-candidat-den-marche-peine-sur-la-longueur/
    29 avril 2017

    Raoul Fougax, journaliste ♦

    La tentative de récupération de la deuxième guerre mondiale pour renvoyer Marine Le Pen à la diabolisation n’a pas marché comme escompté. C’est, si cela se confirme, un événement majeur du combat des idées.

    On a évoqué le révisionnisme, l’antisémitisme, et on est même passé par Oradour Sur Glane en promettant d’y revenir. La mobilisation médiatique contre le retour de la « bête immonde » est retombée très vite. La candidate ex-Fn a déminé, et puis Mélenchon et Dupont- Aignan se sont prononcés. Aucun pour Macron. Certes Mélenchon contre Le Pen mais sans consigne de vote. Dupont- Aignan lui a signé un accord de soutien et plus de gouvernement avec Marine Le Pen.

    Ce sont des mauvaises nouvelles pour Macron qui, de plus, s’est fragilisé dans un entretien ce jour au Figaro. Il affirme qu’il n’y aura pas de coalition avec les vieux partis » LR » et « PS ». Adieu donc le rêve de grande coalition.

    Si cela est cohérent par rapport à sa volonté de renouveau, c’est dangereux. En effet nombreux sont ceux qui doutent que Macron pourrait seul obtenir aux législatives une majorité présidentielle.

    La baisse enregistré dans des sondages, curieusement moins médiatisés, risque de s’accroître et le gouffre du doute de s’élargir.

    L’accroissement des abstentions peut faire monter le pourcentage du vote Marine. Jusqu’où ? Peut-être pas pour gagner, quoi que, mais suffisamment pour être incontournable et peut-être, après les législatives, détenir la vraie clé du pouvoir.

    Emmanuel Macron qui voulait gérer son avance est obligé faire mouvement pour répondre à la dynamique Le Pen, et apparemment ce n’est pas son fort. On lui conseillera amicalement de ne pas instrumentaliser l’histoire à laquelle il ne connait pas grand-chose. L’homme qui nie la culture qui a créé Versailles et est devenue «la mère des arts, des armes et des lois » croit que la civilisation-colonisation peut se ramener à des crimes contre l’ humanité. Pire encore, il croit que le FN, créé après la mort de de Gaulle, a voulu assassiner le général. Il a recueilli les patriotes persécutés pour leur engagement pour l’Algérie Française.

    Mais Macron ne sait rien. Il n’était pas né. Le monde commence avec lui comme la France avec la république pour une certaine gauche. Il est comme ces candidats des jeux télévisés qui ne connaissent rien d autre que les modes de leur époque. Avec l’Algérie il devrait arrêter car il s’achemine allègrement vers un quarteron de bétises qui ne peuvent que le discréditer.

    Avant de crier d’une insupportable voix de fausset « je vous ai compris », insulte à la mémoire et l’intelligence des pieds-noirs, signe qu’on y comprend vraiment rien, il faut tourner sa langue 7 fois dans sa bouche.

    La campagne n’est pas terminée. On attend Macron le 1er mai sur Jeanne d’Arc qu’il a cru précédemment devoir célébrer. On risque de ne pas être déçu par le surdiplômé qui veut présider l’hexagone, car la France n’est pas son truc.

  10. hathoriti

    RETONDE, pas Rotonde ! Armistice !
    La liste des héros de la France Libre , soutiens du F.N, serait à mettre en parallèle avec la liste des soutiens de l’hystérique…On rigolerait bien …

  11. Claude LaurentClaude Laurent

    Merci d’avoir cité tous ces glorieux résistants.

    Tout en lisant l’article, j’imaginais Macron serrant une main à Montoire!

  12. sacaram

    Demain je vais côtoyer une dame décorée de la médaille de la liberation, ce sera une cérémonie pour les héros qui ont été déportés, elle aura tout mes respects,
    Pour une France libre et fière, oui à Marine.

  13. Chris2aChris2a

    Ce comédien né ne se risquerait pas à une cérémonie de recueillement un 5 Juillet à Oran …
    Il n’exigera pas que l’Etat algérien modifie les paroles de son hymne national qui désigne explicitement son ennemi, la France !!!…
    Ce ne serait pas très électoraliste …

    1. Amélie Poulain

      Oui ce 5 juillet terrible, dont on parle peu, je dirais même pas du tout. J’ai lu un témoignage là-dessus, horrible, tant de cruauté à peine croyable et gratuitement en plus…

      J’en ai été beaucoup touchée. Oui, là, c’est bien un « crime de guerre »… Pourquoi Macron n’en a pas parlé ?

  14. thierry

    Là micron tu as des hommes et des femmes avec quelque chose dans le pantalon!!!!!

    fais toi du soucis mon gars

  15. Daviet Jean Claude

    Il y a erreur sur le titre ! les hommes que vous citez sont des hommes de la Résistance Française, honnorables et a ce titre indiscutablement patriotes ne pouvant être suspectés de collaboration avec le nazisme . Ils ne peuvent en aucun cas sauf quelques exceptions signalées être qualifiés de Compagnons de la Libération. Ce titre étant réservé au titulaires de la Croix de la Libération crée par le Général De Gaulle a Londre et qui totalisait un peu plus de mille titulaires.
    Vous risquez des ennuis avec un véléitaire pointilleux qui vous chercherait des poux dans la tête. Amitiés.

  16. Jean-Francois Morf

    Googlez: 669 million non-muslims massacred…
    Mein Kampf a assassiné 6 million de juifs, et le Coran a assassiné 669 million de non mahométans!
    Les petits copains musulmans de Macron ont donc assassiné 111 fois plus que les copains socialistes de Hitler!
    Eh oui: Hitler était socialiste, et c’est un gros mensonge que de le comparer à Le Pen!
    Hitler doit être comparé au socialiste Macron!

    1. sacaram

      Et oui le nationale socialisme ce fut hitler, aujourd’hui hui sur BFM ce messieur député PS dit en face à Mr Philipot que le FN est néo nazi.
      Je vote FN depuis 2002 , j’avais voté vert après une période militaire, je suis au FN depuis le soir du 13 décembre 2015. Je suis dans plusieurs associations d’anciens combattants j’ai plusieurs titres de guerres et je suis porte drapeau, mon père a fait 39 45, malgré nous d’Alsace. Je suis français et j’en suis fière et mon vote ira bien sur à Marine.

Comments are closed.